Justice Taubiresque & al

Justice Taubiresque & al

La Justice française devient-elle celle d’un pays sous-développé ? (Bd Voltaire)

Passons sur les faits — au point où nous en sommes… —, mais notons une bonne idée ; si elle pouvait se réaliser, je candidaterais aussitôt, et il faudrait que nous soyons nombreux à le faire !

« C’est donc peu dire que la Justice a besoin d’une réforme en profondeur. En termes d’organisation tout d’abord. Où l’on s’aperçoit que le nombre de juridictions (174 tribunaux de grande instance en France en 2015, dont 7 pour l’outre-mer) est largement disproportionné par rapport au nombre des magistrats disponibles. En matière de recrutement, ensuite. N’est-il pas temps que les fonctions de magistrats soient ouvertes au privé et permettent à ceux de nos concitoyens qui le souhaitent et qui en ont le niveau, de participer, au moins pendant un temps, à l’exercice de la Justice. En réintégrant, ensuite, au sein des juridictions, les magistrats actuellement détachés dans d’autres administrations ou d’autres structures (un peu plus de 200) et dont la présence n’est pas véritablement en cohérence avec leurs fonctions initiales. En améliorant, enfin, les conditions d’exercice du métier de magistrat pour le rendre notamment plus attractif.

Telles sont quelques-unes des pistes qui pourraient permettre à notre pays de sortir de la situation honteuse dans laquelle il se trouve aujourd’hui en matière de Justice. »

***

De même, sur un autre front où la situation est infiniment plus désastreuse encore, celui de l’effondrement complet de l’éducation et de l’instruction de la jeunesse légitime de ce pays, il faudrait rendre possible l’intervention ponctuelle et ciblée des citoyens, notamment de ceux, anciens, qui ont encore quelque souvenir de ce que pouvaient être ces choses jadis et naguère, en vue de redresser la barre du sein même de la catastrophe ; dans l’attente d’un renouveau qui ne pourra venir, en tout état de cause, que d’une révolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.