Insupportable

Insupportable

Insupportable.

Longue séquence hier soir, sur tous les médias télévisés, autour de la manif de la Bastille, avec tout ce qu’il faut de guimauve, de pleurs à peine contenus, d’émotion débordantes, de bienpensance gnangnan, avec tous les discours automatiques qui déblatèrent, soliloquent, ventriloquent, le tout selon un scénario bien rôdé, mais qui bégaie péniblement, et qui tourne à vide. La place de la République n’était pas comble, ne s’y retrouvaient que les happy fews et le cortège de leurs obligés, plus quelques badauds et manifestants inutiles. Idem en province, malgré des cadrages flatteurs. Nos compatriotes seraient-ils insensibles à la montée de l’antisémitisme ? Seraient-ils ambigus ? En aucun cas. Il s’en scandalisent et s’en soucient d’autant plus qu’ils voient très bien d’où provient le « nouvel » antisémitisme », et ce qu’il leur promet. Simplement, ils ne jouent plus le jeu, car ils discernent parfaitement la manœuvre, la mauvaise foi, le sens bassement politicien et désastreusement partisan, l’hypocrisie et le mensonge couverts par cette « manifestation » et ses promoteurs.

De fait, on ne se refait pas, et sans pouvoir le dire explicitement, tout est fait au cours de ces « reportages » pour édifier le gogo, pour verrouiller les pensées, pour provoque les réflexes idéologiques devenus pavloviens, pour ressasser que l’antisémitisme est en fait de droite et d’extrême-droite, surtout pas de gauche ni immigré, que le RN et tout ce qui gravite autour de lui n’est pas « républicain », ni démocrate, qu’il recèle en son sein la bête immonde pour les siècles des siècles, qu’il est encore et toujours le vrai responsable de la situation, et que la bonté d’âme, l’intelligence, la supériorité morale, bref : le Bien unique et total sont du côté des « progressistes », comme toujours depuis le début du monde, et que les affreux, les obscurantistes, les criminels, sont de l’autre bord, depuis tout aussi longtemps.

On aura eu droit aux gamins, au musulman de service, à la diversité qui dit « Vive la France », etc. Misérable tentative pour se persuader encore du « vivrensemble », quand tout part à vau-l’eau, que la société se défait sous nos yeux, qu’un monstrueux mensonge permanent doublé d’une cécité volontaire pendant plusieurs décennies portent inexorablement leurs fruits.

Renversement systématique et complet des faits, partisanerie outrancière et assumée, fidèle courroie de transmission de la propagande du totalitarisme 2.0, serviteur du spectacle, tel est devenu le « journalisme ». En fait, ces manifestations ont surtout montré l’écart qui s’est creusé entre spectacle et pays réel. C’est bien la seule chose à retenir de ce barnum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.