Afficher le sujet - Réconciliation

Réconciliation

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Messages: 58

Re: Réconciliation

21 Septembre 2017, 18:32 Message

Pardonnez moi ce retour en arrière, j'avais mal lu le propos de Didier concernant la diffusion de "Portrait de Marianne avec un poignard dans le dos".

Je viens de constater, après avoir voulu le commander chez un Libraire "classique", que ce livre a été, sans aucune explication valable, retiré du circuit de vente des éditeurs.

Compte tenu de l'auteur, sagement assis dans sa pratique, et du sujet, j'en suis complètement estomaqué.

On en est déjà là ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

21 Septembre 2017, 18:50 Message

Luc a écrit:On en est déjà là ?
Et oui...
On ne peut que constater une accélération tous azimuts du verrouillage de nos libertés les plus élémentaires. Sans parler du phagocytage numérique de nos substituts d'existence.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

21 Septembre 2017, 18:57 Message

Considérations inactuelles.

Il faut refaire vivre le temps nommé "impératif".

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2586

Re: Réconciliation

21 Septembre 2017, 22:17 Message

Il n'y a pas plus impératif que le présent performatif.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

23 Septembre 2017, 08:29 Message

Enfin une réponse à votre question, cher Eric, sur le "Réel" :



"La mort, c'est le Réel" dit Redecker, de façon sommaire.

Mettons plutôt que le Réel (ce qui cogne), c'est que la vie se meure (voix active — "Les mortels meurent la mort en vivant").

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2586

Re: Réconciliation

23 Septembre 2017, 09:32 Message

"La mort, c'est le Réel" dit Redecker, de façon sommaire.

Je dirais même plus : sommaire
Une bonne bouille, ce Redeker. Néanmoins j'ai du mal a lui accorder l'importance que certains semblent lui donner. Je ne lui trouve guère d'originalité ni de clairvoyance particulière mais plutôt un aspect scolaire qui pèse un peu. Qu'il soit l'inspirateur de certain(s) ne laisse pas de me rendre dubitatif.
Dernière édition par Eric Veron le 23 Septembre 2017, 10:15, édité 1 fois.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

23 Septembre 2017, 10:03 Message

Je plussoie, il va sans dire.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

26 Septembre 2017, 09:40 Message

Une idée du départ de Théorie de l'inconceptualité de Hans Blumenberg.

Il s'agit d'un essai de compréhension "anthropologique" du concept.

Image

Image

Image

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

27 Septembre 2017, 21:32 Message

« Qu'est-ce qu'une définition ? Du point de vue du langage, il s'agit de la substitution d'une expression à une autre. Du point de vue logique, cette substitution est décrite comme une relation d'équivalence entre une expression et l'autre. »

***

« Le "monde" est un terme pour lequel trouver une règle de substitution est constitutivement voué à l'échec »

Toujours extrait de Théorie de l'inconceptualité de Hans Blumenberg, penseur décidément particulier, inclassable, et des plus intéressant.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

4 Octobre 2017, 14:49 Message

Croire que l'on sait, ou bien savoir que l'on croit : du pareil au même...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2586

Re: Réconciliation

4 Octobre 2017, 21:30 Message

Tiens?! Comment l'entendez-vous, cher ami ?
Ce soir (passablement flappi), j'aurais pensé que croire que l'on sait, relevât de la bêtise alors que savoir que l'on croit m'aurais semblé être le propylée du sapere aude.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

4 Octobre 2017, 21:42 Message

C'était plutôt un retournement dialectique qui, de par son sujet, tourne à la mise en abîme...

Si l'un et l'autre se valent, alors les deux s'effondrent — et nous voilà bien embarrassés ; ou peut-être débarrassés.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2586

Re: Réconciliation

4 Octobre 2017, 22:26 Message

mise en abîme...débarrassés. Ça ira pour ce soir.
Que la nuit vous soit douce, Didier.
[Ce soir, c'était Ninotchka]

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 08:34 Message

La nuit vous aura porté conseil...

Sinon :
si : "croire que l'on sait" et "savoir que l'on croit" sont équivalents,
alors : "croire" et "savoir" le sont,
et : "croire que l'on sait" = "savoir que l'on croit qu'on sait"
ou bien : "savoir que l'on croit" = "croire que l'on sait que l'on croit"
et ainsi de suite ad libitum.

Premier point.
Qui entraîne les suivants : l'effondrement, l'embarras, et le débarras. De quoi ? De cette fausse dichotomie, donc de l'embarras qu'elle organise faussement quant au rapport à la connaissance.
Et ensuite ? Tout recommence, ou du moins, peut recommencer.

Très subsidiairement : cette affirmation est un bon viatique pour appréhender tout le bavardage qui nous environne, du plus trivial au plus sophistiqué, en bon prisonnier de cette fausse dichotomie qui le travaille au milieu de cent cinquante autres, et une ressource sans fin pour maintenir la nécessaire distance ironique à l'endroit de (presque) toutes les prétentions "intellectuelles".

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14974

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 08:49 Message

Tenez, en voici une autre (le hamac au milieu du jardin, sous un doux soleil d'automne et un ciel baigné d'une magnifique lumière, hier, provoque de petites floraisons aussi passagères qu'inattendues...) :

« Je pense que nous devons au développement des métaphores une grande part de notre connaissance, et une part plus grande encore de nos erreurs. » (Lettre de Holland à Lambert, 8 mai 1765). Il faut déjà commencer par déblayer tout le « cabotinage métaphorique » (Gottfried Benn), cette sénescence.

Par-delà le concept et la ratiocinante ratio (et en-deça aussi bien), la métaphore et le jeu du sens ; contre l’imperium numérique, la puissance de la vie analogique.

Pour les traqueurs de « tournant » : l’analogia entis, de glissade du sens en rupture.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Modernité modernante