Afficher le sujet - Réconciliation

Réconciliation

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Messages: 221

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 09:01 Message

Cette équivalence, prise pour vraie, ruine toute prétention ou toute ambition au savoir pur. Si tout savoir et toute foi ne sont que vaine et uniforme prétention pour n'être l'un qu'une guise de l'autre, cet énoncé lui-même, qui pose cette équivalence comme savoir ou conviction, ne vaut rien. Boucle syllogiste.
Dernière édition par Francis Marche le 5 Octobre 2017, 09:28, édité 1 fois.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 09:11 Message

À condition de croire au concept de "savoir pur"...
Lequel, depuis Socrate, etc.

L'accusation de syllogisme syllogise à qui mieux mieux : décidément, le cercle est vicieux !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2546

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 09:15 Message

Je vous laisse à votre dispute de logiciens mais, pas plus ce matin qu'hier soir, je ne souscris (pour ce que j'en comprends!) au postulat de départ "croire que l'on sait" et "savoir que l'on croit" sont équivalents

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 09:49 Message

Pour ma part, comme vous vous en doutez (ou le savez), le logicisme...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2546

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 09:57 Message

Bien sûr, je le sais bien, Didier. Je note également — mais sans plus vouloir m'attarder — que dans le postulat que je repends, les signifiants croire et savoir ne recouvrent pas exactement le même signifié dans chacune des deux propositions, d'où l'apparence du sophisme. Mais cessons là ces pédanteries dont nous avons passé l'âge, vous et moi (surtout moi — vous l'attendiez, celle-là ;) )

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 10:03 Message

Eric Veron a écrit:les signifiants croire et savoir ne recouvrent pas exactement le même signifié dans chacune des deux propositions
Je ne veux pas vous importuner, cher Eric, je sais bien que vous n'êtes guère disponible comme vous le souhaiteriez, mais juste un mot : je ne le crois pas, c'est une affaire d'entente des mots. Selon qu'on les entend droitement ou antés de diverses significations dérivées, on vise juste où l'on ne voit qu'un sophisme, en effet. On en revient à Platon, et l'obligation de définir les termes que l'on va employer, etc. Il me semble toutefois que si l'on cherche à comprendre et pas seulement à réfuter rapidement ce qui tente de se dire à l'occasion de cette remarque sur "croire" et "savoir", on devrait bien voir de quoi il retourne.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 10:21 Message

Syllogisme, sophisme, pédanterie : cela fait tout de même beaucoup pour une considération certes pas anodine en son fond, mais tout de même assez simple, et finalement incontestable, j'éviterai de développer excessivement ce point. Simplement ceci : très honnêtement, à titre personnel, ou plus sur un plan plus général, "intellectuel", jusque dans le domaine "scientifique", pouvez-vous revendiquer le moindre "savoir" abstrait qui ne se fonde en dernier lieu sur un "croire", serait-ce sous la forme élémentaire de présupposés, hypothèses, "certitude", conviction, voire de "goût" (ah la question du "goût"...), etc. ? Pouvez-vous revendiquer de savoir vraiment ce que vous faites (i.e. qui vous êtes), jusque dans les choses les plus banales, parfois ? Quand c'en est en même temps une condition sine qua non...

P.-S. : je n'attends pas de réponse, personne n'est obligé de poursuivre, no problem ! Du reste, je pars à la chasse... mais pas au concept. ;)

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2546

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 10:53 Message

pouvez-vous revendiquer le moindre "savoir" abstrait qui ne se fonde en dernier lieu sur un "croire"


Bien sûr que non! Comment ai-je pu donner à croire mienne une revendication aussi folle? Comme vous le soulignez, il faudrait s'entendre sur le sens des mots employés. Déjà que le langage — par sa structure même — se révèle bien impuissant à dire ces choses-là, mais si, en outre, nous ne parlons pas le même... il va nous falloir du temps pour nous rejoindre. À moins que nous n'empruntions d'autres chemins. Bonne chasse automnale, l'ami.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 15:57 Message

Ergo...
Il eut été sans doute préférable de s'intéresser au "débarras", et à ce qui s'ouvre dès lors — tout sauf une ruine. La ruine, c'est ce que nous voyons tout autour de nous, le ruinisme est notre quotidien.

Mais, bon... ;)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

5 Octobre 2017, 21:49 Message

Donc, je reprends :

« Je pense que nous devons au développement des métaphores une grande part de notre connaissance, et une part plus grande encore de nos erreurs. » (Lettre de Holland à Lambert, 8 mai 1765). Il faut déjà commencer par déblayer tout le « cabotinage métaphorique » (Gottfried Benn), cette sénescence.

A ruminer.

Et puis :

Par-delà le concept et la ratiocinante ratio (et en-deça aussi bien), la métaphore et le jeu du sens ; contre l’imperium numérique, la puissance de la vie analogique.

La "vie analogique", soit la pensée analogique, késako ?

Une indication :

Image

Image

Image

Image

Jean Giono, Que ma joie demeure


Et enfin :

Pour les traqueurs de « tournant » : l’analogia entis, de glissade du sens en rupture (perte).

P.-S. : pour ne rien arranger, la question de l'analogia entis est pour "MH" « l'aporie la plus dure », qui a entravé la pensée prise au piège de la gangue "métaphysique"...


***


Remarques, notes ou questions superflues, gratuites, "intello", pédantes ?
Non.
Si on ne les défriche / déchiffre pas "à nouveaux frais"... déjà que "les carottes sont cuites"...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

10 Octobre 2017, 16:39 Message

La modernité est phobophobe.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

11 Octobre 2017, 16:57 Message

Le "progrès" est l'autojustification permanente du présent par l'avenir qu'il croit se donner face au passé qu'il condamne pour s'y comparer favorablement. Il finit par s'abîmer dans la chimère du présent perpétuel.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2546

Re: Réconciliation

17 Octobre 2017, 09:50 Message

À ceux qui auraient su, mieux que je ne l’ai fait, préserver le privilège d’un temps de lecture, je me permets de signaler un livre qui me tente et qui est allé rejoindre mon étagère pour après.
Il s’agit d’un certain Van der Plaetsen, dont j’ignorais jusqu’à l’existence, qui publie La Nostalgie de l'honneur, aux éditions Grasset.

Je pense que — si elle est bien menée — une certaine dialectique des deux notions évoquées : l'honneur et l'humilité, peut être féconde. À vérifier, donc. J’attends les avis d’éventuels lecteurs.

L’auteur présente son ouvrage dans FigaroVox le 06/10/2017 à 15h16

C'est de cette tension entre le goût de l'honneur et le désir d'humilité qu'est née la France - et c'est lorsqu'elle se tient sur ces deux pieds, lorsqu'elle marche sur ces deux jambes, que la France est grande. Je suis convaincu de cela. Il faut l'humilité pour tempérer l'honneur et transformer un guerrier en chevalier.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: Réconciliation

17 Octobre 2017, 10:32 Message

Merci de ce signalement, cher Éric !
Les commentaires, sous l'article sont consternants...

***

Je prends connaissance de votre message alors que j'allais publier ici.
Il y a déjà longtemps j'ai découvert Jacob von Uexkülh à travers un livre, dans une vieille édition en poche, acheté d'occasion et en piètre état, que je ne retrouve nulle part chez moi, à mon grand dam. L'ai-je prêté ? Perdu ? Je n'en sais rien. Toujours est-il qu'à l'époque sa lecture m'avait fort passionné, et que j'aurais aimé le relire. Recherchant ce que l'on pouvait trouver de cet auteur aujourd'hui, j'ai vite constaté qu'il n'y avait pas grand-chose de disponible en langue française, ou alors à des tarifs astronomiques. C'est bien dommage. Un livre toutefois est accessible, dans une "nouvelle traduction" (guillemets de méfiance) : Milieu animal et milieu humain.

Dès l'introduction, voici ce que l'on y trouve :

Image


Image
Image

Précédente

Retourner vers Modernité modernante