Afficher le sujet - Panem et circenses

Panem et circenses

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Panem et circenses

10 Juin 2016, 21:59 Message

Donc, nous allons subir pendant 30 jours la montée en puissance de la mobilisation spectaculaire du "public", à l'ancienne, alla Kim Jung-Un, autour du jeu avec une baballe, sur fond de black-black-et ?, le tout archi pré-vendu comme preuve de l'unité nationale et de la fierté française, de la réussite multiculturelle de notre beau pays et de son avenir radieux. Ce soir, cocorico, enthousiasme, lyrisme à deux balles, peinturlure, on a déjà droit à tout le barnum. Si en plus les dits "Bleus" gagnent un peu, on est mal.

Enfin... les émeutes commencent à Marseille, il ne semblait pas y avoir foule dans les "fans-zone" (terme insupportable mais d'ores et déjà quasi assuré de paraître dans la prochaine livraison du Larousse ou du Robert...), et le quotidien calamiteux, notamment des franciliens, semblait avoir tout de même un peu de mal à accepter pour l'instant de céder la place au "rêve" en technicolor, au rouleau compresseur de l'exercice d'unanimisme en cours. Les touristes, eux, sont pour l'essentiel aux abonnés absents. Et puis, il y a les "autres" qui pourraient se mêler à la chose, si l'on en croit ce billet, tiré d'un blog du Monde, et que Montbrial estime très bien informé : Their finest hour

« Dans une ambiance délétère, faite de tensions politiques et sociales, et alors que les querelles entre nos services, voire au sein même de nos services (Arlit ? Qu’est-ce que c’est, ça, Arlit ?) sont loin de s’être apaisées, la désorganisation semble par ailleurs complète. Certains responsables évoquent des décisions cosmétiques, déconnectées de leurs besoins réels, et déplorent une incapacité persistante à donner de véritables impulsions. Saturés, débordés, désormais incapables de traiter en profondeur les renseignements obtenus lors des récentes opérations de police, nos services ne renoncent pourtant pas. Ils se préparent désormais non pas à gérer préventivement mais à encaisser un choc que certains redoutent bien plus sévère que celui du mois de novembre dernier. »

On aimerait mieux, à tous égards, qu'il se trompe.
Mais c'est assez peu probable...
Notre état, au bord de la crise de nerfs autant qu'effondré et dénué de quelque ressource que ce soit pour s'en sortir, ne laisse rien présager de bon, en tout état de cause.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: Panem et circenses

11 Juin 2016, 07:58 Message

Et ça commence fort, avec l'Obs : Euro 2016 : la France remporte le match de la diversité face à la Roumanie

« Une étude diffusée sur le site de pronostics en ligne Net-bet.com classe les équipes de football de l'Euro 2016 en fonction du nombre de joueurs issus de la diversité, selon si les joueurs sont nés dans le pays pour lequel ils jouent, ou pas. Deuxième critère : que leurs parents ou grands-parents aient immigré. La France est première, suivie de près par la Suisse et la Belgique. La Roumanie, dernière du classement, est la seule équipe dont tous les joueurs sont nés en Roumanie, de parents roumains. »

Scandaleuse Roumanie...

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: Panem et circenses

11 Juin 2016, 22:32 Message

Supporters à Marseille.
Il n'y a pas que des anglais, il semble...

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: Panem et circenses

12 Juin 2016, 07:53 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: Panem et circenses

12 Juin 2016, 08:46 Message

Le cirque, en effet.
Et le Hollandisme qui est contagieux :

Image


La presse étrangère, pas seulement anglaise, signale clairement la responsabilité des "racailles de Marseille", qui ne s'appellent pas, à première vue, John ni Sergueï, témoignages, photos, et vidéos à l'appui...

Il me semblait bien que, supra, le drapeau fièrement arboré n'était pas celui du R.U. ou de la Russie...

Image


Encore une raciste...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 589
Localisation: Provence

Re: Panem et circenses

12 Juin 2016, 09:12 Message

Didier Bourjon a écrit:
Image


Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 589
Localisation: Provence

Re: Panem et circenses

12 Juin 2016, 09:12 Message

Didier Bourjon a écrit:La presse étrangère, pas seulement anglaise, signale clairement la responsabilité des "racailles de Marseille", qui ne s'appellent pas, à première vue, John ni Sergueï, témoignages, photos, et vidéos à l'appui...



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: Panem et circenses

12 Juin 2016, 10:43 Message

Je note que l'on nous annonce une rencontre Croatie-Turquie "sous haute tension", et je demande : mais que vient donc faire la Turquie dans une compétition censée être "européenne" ? Vous me direz : on avait bien l'Australie dans l'Eurovision...

***

Devinette :

Image

Une photo de Marseille, et une autre d'une "intifada".
Saurez-vous les distinguer ?...

***

Le réel devient insupportable : voilà qu'il gâche de toutes les façons possibles ce beau moment d'unanimisme bêlant et à peine téléguidé... Quand ça veut pas, ça veut pas.


***


Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 589
Localisation: Provence

Re: Panem et circenses

12 Juin 2016, 13:45 Message

Didier Bourjon a écrit:
Image


D'aucuns ne manqueront pas de poser la question qui fâche : de quel genre de loups s'agit-il vraiment ?

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 589
Localisation: Provence

Re: Panem et circenses

12 Juin 2016, 18:09 Message

Déjà des heurts à Marseille avant le début de l’Euro 2016 (euronews, le 10/06/2016)

"[...] à Marseille, ou des heurts ont éclaté sur le Vieux-Port entre des supporters anglais et des jeunes des quartiers.

Les forces de l’ordre sont intervenues et les ont dispersés avec des gaz lacrymogènes. Certains ont été arrêtés. Un supporter britannique a eu la gorge tranchée."

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: Panem et circenses

12 Juin 2016, 19:44 Message

Là, c'est à Lille :

Image


Y a pas à dire...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 844

Re: Panem et circenses

7 Août 2017, 00:06 Message

Un article du Figaro.

Robert Redeker : «Dans l'ère du vide, les footballeurs prennent la place des héros»

INTERVIEW - Le philosophe, auteur notamment de L'Emprise sportive*, analyse le phénomène Neymar.

LE FIGARO. - Comment expliquer une telle fébrilité?


Robert REDEKER. - D'une part, l'intérêt diplomatique du Qatar, à un moment où cet État est en difficulté politique, menacé de boycott voire de blocus, joue un grand rôle dans cette affaire. Les dirigeants de ce pays cherchent à compenser sur le plan de l'image et de la communication internationale une défaite politique par une victoire sportive en Ligue des champions, en y mettant les pétrodollars nécessaires. Sans compter que la gloire sportive peut servir de protection cotre des sanctions politico-économiques. D'autre part, l'argent, depuis la crise de 2008, est devenu à son tour un spectacle. Le grand spectacle de l'argent s'est mis en scène. Après la politique-spectacle a émergé l'argent-spectacle. La dernière campagne présidentielle a vu ce spectacle de l'argent dévorer la politique elle-même, au point d'éliminer François Fillon. Un partage simpliste entre le bien et le mal traverse le scénario de ce spectacle: le mauvais argent (celui des politiques, des patrons, des hauts fonctionnaires) qui serait illégitime, suscitant la haine, et le bon argent (celui des footballeurs, des stars du show-biz et de la télévision) qui, légitime, engendre l'admiration.

Les footballeurs sont-ils des héros?

Le héros n'est jamais un mercenaire aux fidélités inconstantes. Il ne se soumet pas à qui le paie le plus, ni à la cause la plus rémunératrice. Bref, tout le contraire d'un joueur de football. Le héros se signale par une valeur éthique. Il sacrifie ses intérêts. Dans l'imaginaire collectif - expression de «l'ère du vide» autant qu'effet d'une propagande permanente - les joueurs de football prennent certes la place des héros, mais comme on a oublié Ambroise Paré et Bayard, Du Guesclin et saint Vincent de Paul, et que l'école n'enseigne plus que l'ignorance, le besoin d'admirer a glissé vers les figures que l'industrie du divertissement place en tête de gondole, à commencer par les footballeurs. L'admiration est la première des passions a dit Descartes: la plus fondamentalement ancrée dans la nature humaine. Les footballeurs usurpent la place des véritables héros. À la différence de ceux-ci ils n'apportent rien d'autre à l'humanité que l'exemple de l'avidité, de la cupidité et de leur ego injustement démesuré. L'admiration en est dévoyée.

Ceux qui fustigent la rémunération des grands patrons pardonnent celle des footballeurs…

Parfaitement irrationnel, ce paradoxe est un scandale en lui-même. Ni la raison ni la morale ne peuvent admettre que Neymar gagne 10 fois plus qu'un patron du CAC 40, 20 fois plus qu'un patron de grosse PME créative. Un grand patron, un capitaine d'industrie, un dirigeant de PME-TPE, apporte beaucoup plus à l'humanité qu'un joueur de football, fût-il aussi excellent que Neymar. Il affronte des tâches et des responsabilités autrement plus complexes et importantes que de marquer un but. Tout aussi scandaleux: un grand savant, un professeur au Collège de France est un miséreux comparé à un joueur de football. Pareille défaite du bon sens corrompt l'esprit public en dévalorisant les activités économiques et intellectuelles utiles à la dignité de l'humanité et en survalorisant les acteurs d'un simple jeu divertissant.

Quelle place reste-t-il pour le sport?

Ce n'est plus le sport qui se sert de la publicité, c'est la publicité qui se sert du sport. Le naming - remplacer le nom des stades par celui d'un sponsor - en est une illustration: Nice ne joue plus au Stade du Ray mais à l'Allianz Riviera, Bordeaux plus au stade Chaban-Delmas mais au stade Matmut Atlantique, et le championnat va devenir Ligue 1 Conforama. Cette tendance arrache les stades à leurs noms de terroir, leur histoire locale, les déracine. Les projette dans l'univers hors-sol des noms de marque. Elle vole aux supporteurs leur stade, l'âme des lieux. Les stades deviennent tout aussi déracinés que les joueurs mercenaires censés y briller. Heureusement, à travers les interstices de cette chape de plomb, comme par éclairs, luit encore le jeu, fulgure encore le talent des joueurs, lumineuses éclaircies procurant du plaisir aux amoureux de ce sport.

Peut-on parler de bulle spéculative?

Le football est gouverné par des irresponsables qui le mènent à sa perte. Une voiture de course devenue incontrôlable finit par se fracasser contre un mur. Sans doute pareil accident arrivera-t-il au football asservi à l'argent-spectacle?

* L'Emprise sportive (2012, Françoise Bourin)

http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2017/08/03/31003-20170803ARTFIG00199-robert-redeker-dans-l-ere-du-vide-les-footballeurs-prennent-la-place-des-heros.php

Messages: 3089

Re: Panem et circenses

7 Août 2017, 07:32 Message

Tout aussi scandaleux: un grand savant, un professeur au Collège de France est un miséreux comparé à un joueur de football. Pareille défaite du bon sens corrompt l'esprit public en dévalorisant les activités économiques et intellectuelles utiles à la dignité de l'humanité et en survalorisant les acteurs d'un simple jeu divertissant.

C'est vrai mais la brave Redeker ne comprend pas vraiment les dimensions universelles que le football a atteint à l'heure des retransmissions satellitaires dans un monde entiérement régi par le commerce et le marketing.

D'entrée il est évident que pour ceux qui ne s'intéressent pas au foot tout ce tintamarre est parfaitement incompréhensible.

Avant-hier la supercoupe allemande (qui est en fait une rencontre amicale insignifiante) a été retransmise dans 195 pays. C'était, il y a encore 15 ans, inimaginable. Le marché publicitaire et le chiffre d'affaires ainsi généré, qui est à la clef, est mirifique. Ce qui est rare a de la valeur et les bons footballeurs sont des denrées rares. Nous avons ici à faire à la régle de l'offre et de la demande qui est la loi d'airain du monde dans lequel nous vivons. Tout le reste n'est que littérature.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: Panem et circenses

7 Août 2017, 07:58 Message

Le délire, suite : La Tour Eiffel souhaite la bienvenue à Neymar, des parlementaires s'indignent (Le Figaro)

Tout le monde est content, il est où, l'problème ???

Dans un autre genre (mais c'est très proche), ayant pris l'autoroute hier entre Vierzon et Nantes, j'ai eu la désagréable surprise de voir que les panneaux d'affichage qui la surplombent me tutoyait à l'occasion de messages d'un style très "réseau social", me faisant de gros clins d’œil sympas, avec, par là-dessus, une prétention à une forme d'esprit : "Tu ronfles. N'oublie pas que tu conduis" ; "Le premier qui baille a gagné une pause" ; et ainsi de suite. Familiarité, vulgarité, infantilisme, etc. tout y était.


Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation