Afficher le sujet - Justice Taubiresque & al

Justice Taubiresque & al

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Messages: 1464

Re: Justice Taubiresque & al

23 Mars 2017, 18:19 Message

Fillon va peut-être passer à l'attaque ce soir ? A suivre...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 616
Localisation: Occitanie

Re: Justice Taubiresque & al

6 Avril 2017, 08:48 Message

Les 2 musulmans qui avaient lynché devant chez lui le policier anti-islamiste Jallamion écopent de peines symboliques (Breiz Atao)

"Nous avions relaté dans nos colonnes l’histoire du policier Sébastien Jallamion, ciblé par le gouvernement pour avoir dénoncé l’islam radical et la menace que représentait l’État Islamique.

Exclu de la police depuis, il avait été entre-temps lynché près de son domicile par deux musulmans, probablement lors d’une opération d’intimidation.

Ils ont été jugé mais n’ont écopé que de peines symboliques : 3 et 6 mois de prison ferme. Des peines qui ne seront pas, en l’état de la législation, appliquées [voir la vidéo sur Breiz Atao]".

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17502

Re: Justice Taubiresque & al

22 Mai 2017, 09:43 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17502

Re: Justice Taubiresque & al

30 Mai 2017, 17:29 Message

Le bal des faux-culs donne le tournis...

Sarnez visée par une enquête : le tweet de Bayrou qui choque les magistrats (Le Parisien)

« Le compte officiel de François Bayrou a liké et retweeté (voire capture ci-dessous) cette nuit le communiqué que venait de rendre public Marielle de Sarnez. Cette initiative, destinée à soutenir son ancien bras droit au Modem, par ailleurs ministre des Affaires européennes dans le même gouvernement que lui, crée l’émoi dans les rangs de la magistrature. Venant du ministre de la Justice, celle-ci pourrait en effet être interprétée comme une forme de pression sur les magistrats chargés d’enquêter. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 672
Localisation: Paris

Re: Justice Taubiresque & al

31 Mai 2017, 10:02 Message

Didier Bourjon a écrit:Le bal des faux-culs donne le tournis...

Sarnez visée par une enquête : le tweet de Bayrou qui choque les magistrats (Le Parisien)

« Le compte officiel de François Bayrou a liké et retweeté (voire capture ci-dessous) cette nuit le communiqué que venait de rendre public Marielle de Sarnez. Cette initiative, destinée à soutenir son ancien bras droit au Modem, par ailleurs ministre des Affaires européennes dans le même gouvernement que lui, crée l’émoi dans les rangs de la magistrature. Venant du ministre de la Justice, celle-ci pourrait en effet être interprétée comme une forme de pression sur les magistrats chargés d’enquêter. »


Les magistrats aiment les pressions seulement en privé. Bayrou connait mal le milieu.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17502

Re: Justice Taubiresque & al

31 Mai 2017, 14:40 Message

Evry : un ado violeur récidiviste jugé pour des sévices d’une violence inouïe (Le Parisien)

« Grâce à la vidéosurveillance installée à la gare, les quatre bourreaux sont identifiés et interpellés. Face aux enquêteurs, cette bande avait avancé des motivations racistes "anti-français", en admettant avoir demandé à la victime ses origines. À l’époque, le procureur d’Evry avait choisi de dire que ces éléments étaient "faux", car la famille souhaitait "éviter toute récupération politique". Mais le meneur avait notamment indiqué en garde à vue : "Quand je sortirai je niquerai la France." Un complice, avait pour sa part reconnu s’en être pris à cette jeune fille "parce qu’elle est française et qu’il n’aime pas les Françaises". »

Messages: 3089

Re: Justice Taubiresque & al

31 Mai 2017, 15:52 Message

Taper sur les cathos, c’est amusant et sans danger.
Image

Rubrique : vous n’aurez pas ma haine. Enfin, ça c’est pour les islamistes massacreurs d’enfants. Mais pour les Cathos, pas de problème on a des stocks.

Le cardinal Barbarin, prélat pénible, avait fait l’objet l’année dernière d’un joli lynchage, mais qui surprise, ne fut que médiatique. Parce que la Justice refusa de se laisser instrumentaliser et intimider. Et appliqua le droit. Oui oui, ça arrive. Donc ferme classement sans suite des plaintes fantaisistes, après une enquête préliminaire fouillée. Malgré les interventions intempestives de membres du gouvernement socialiste, en particulier Manuel Valls, et une campagne de presse acharnée. L’objectif n’était pas de poursuivre et de faire condamner les prêtres ayant commis des abus sexuels. Mais bien de faire un carton sur une autorité ecclésiastique.

Comme d’habitude j’étais intervenu pour ma classique dénonciation de ces lynchages médiatico-judiciaires que je n’aime pas trop. Pour être qualifié « d’avocat catholique bien connu », sur Canal+, ce dont je ne me lasse pas.

On nous annonce aujourd’hui que les « victimes » remettent le couvert, en choisissant, comme par hasard la procédure de « citation directe » à l’initiative de particuliers. Normalement, c’est le parquet qui diligente les poursuites, mais il existe une particularité en droit pénal français, celle qui « délègue » aux particuliers qui se prétendent victimes la possibilité d’engager des poursuites. C’est une procédure assez rare. En effet la voie normale après le classement sans suite du parquet, pour ceux qui voulaient continuer à s’acharner, aurait été de saisir un juge d’instruction par le biais d’une plainte avec constitution de partie civile.

Ah oui, mais non, plutôt que de tomber sur un nouveau bec après une instruction contradictoire, c’est beaucoup plus intéressant d’aller directement à l’audience, de convoquer les médias, de citer des vedettes peoples, en clair, organiser tout le cirque pour le journal télé et la presse gourmande. Il est probable qu’on y verra, entre autre Flavie Flament chargée (!) par le gouvernement socialiste d’un rapport sur la prescription en matière d’abus sexuels. Sur le plan juridique tout cela ne devrait normalement aller nulle part, et déboucher sur des relaxes. Mais on ne sait jamais, avec une bonne pression médiatique, et comme c’est déjà arrivé, la rigueur juridique pourrait partir en vacances. Et puis de toute façon on va se régaler de voir les mitrés sur le banc d’infamie. Ce qui est quand même l’objectif premier.

Déjà la presse s’est mise au diapason et nous annonce : «Pédophilie: le cardinal Barbarin cité à comparaître en septembre ». Joli, non ? Cela veut assez clairement dire que Barbarin est poursuivi (par le parquet bien sûr) devant le tribunal pour pédophilie. C’est un mensonge, mais si on respecte la déontologie journalistique dans la titraille on ne va pas s’en sortir. Il y a du papier à vendre et des clics à compter.

Allez, continuons à taper sur les cathos, c’est amusant, et en plus c’est sans danger.
Source: http://www.vududroit.com/2017/05/taper-cathos-cest-amusant-danger/

Messages: 1464

Re: Justice Taubiresque & al

3 Juin 2017, 12:52 Message

TRIBUNE - Dans un texte publié en exclusivité dans Le Figaro, Alain Finkielkraut, Michel Onfray, Jacques Julliard, Élisabeth Badinter, Marcel Gauchet et d'autres personnalités* appellent à ce que toute la lumière soit faite sur la mort de cette Française de confession juive tuée aux cris d'«Allah akbar». Ce crime d'une barbarie rare, qui a eu lieu en pleine campagne présidentielle, a reçu peu d'attention des médias.

Le 4 avril dernier, Sarah Halimi, Française de confession juive, âgée de 65 ans, mère de trois enfants et retraitée, a été torturée à son domicile aux cris d'«Allah akbar» puis défenestrée. La victime vivait dans un HLM du quartier de Belleville depuis une trentaine d'années. Cette nuit-là, son voisin, Kobili Traoré, 27 ans, a pénétré chez elle vers quatre heures du matin, l'a agressée et a commencé ses sévices. «Le rapport de police confirme que ma sœur a subi des actes de torture pendant près d'une heure, il l'a massacrée. Les dégâts sont tels que ma décence ne me permet pas de vous donner des détails», expliquera William Attal, le frère de Sarah Halimi. Une partie de la scène a été enregistrée par un voisin. La bande-son, que possèdent les enquêteurs, confirme le calvaire de Sarah Halimi. Les coups gratuits portés par l'agresseur sont d'une violence extrême. L'autopsie révélera plus d'une vingtaine de fractures sur le corps et le visage de la victime. Tandis qu'il s'acharne sur Sarah Halimi, le criminel la qualifie de «Sheitan» («démon» en arabe). Il déclame des sourates du Coran, crie «Allah akbar» plus d'une dizaine de fois. Les hurlements retentissent jusqu'au rez-de-chaussée de l'immeuble. Personne ne vient en aide à Sarah Halimi. En revanche, des voisins appellent la police, qui se rend sur place, mais n'intervient pas.

«Près de deux mois après les faits, la presse commence enfin à relater ce crime qui a eu lieu en pleine campagne présidentielle. Tout laisse penser, dans ce crime, que le déni du réel a encore frappé».
En définitive, après l'avoir torturée pendant près d'une heure, Kobili Traoré traîne sa victime par les poignets et la jette par la fenêtre du troisième étage. Puis, parfaitement calme, il fait une prière. Sarah Halimi elle, gît, morte, dans la petite cour intérieure de l'immeuble. Il est environ 5 heures et demie du matin. Les policiers présents sur place se décident alors à interpeller le criminel. L'arrestation se déroule sans heurt. Considéré comme inapte à être placé en garde à vue, le tueur est interné d'office en hôpital psychiatrique. En matière pénale, si la justice concluait à une «abolition du discernement» de l'auteur des faits, celui-ci serait déclaré irresponsable et ne comparaîtrait pas aux assises.

Pourtant, Kobili Traoré n'a pas d'antécédents psychiatriques. Il a le profil de beaucoup d'islamistes radicaux violents: un passé de délinquant, un casier judiciaire très lourd avec des condamnations multiples dans des affaires de drogues, plusieurs séjours en prison. La veille du meurtre, il avait passé sa journée à la mosquée de la rue Jean-Pierre-Timbaud (XIe), connue pour être un foyer d'islamisme radical. Par ailleurs, Kobili Traoré ne pouvait ignorer la judéité de sa voisine. La retraitée était une femme pieuse qui portait la perruque caractéristique des juives orthodoxes. Ses petits-fils venaient lui rendre visite en kippa. L'une des filles de Sarah Halimi déclare avoir été, dans le passé, traitée de «sale juive» par une des sœurs de l'agresseur de sa mère.
Les faits que nous venons d'exposer ont pour source le rapport de police consacré à l'homicide. Une information judiciaire a été ouverte le 14 avril par le parquet de Paris pour «homicide volontaire». Le caractère antisémite du meurtre n'a pas été retenu. Le procureur de Paris, François Molins, a en effet considéré qu'il fallait attendre le résultat de l'enquête avant de se prononcer sur la nature du crime. Pour leur part, les avocats de la victime évoquent «une chape de plomb» et réclament que l'enquête retienne cette circonstance aggravante. Près de deux mois après les faits, la presse commence enfin à relater ce crime qui a eu lieu en pleine campagne présidentielle.

Tout laisse penser, dans ce crime, que le déni du réel a encore frappé. Une question parmi d'autres: pourquoi les policiers appelés sur place par des voisins ne sont-ils pas intervenus dans l'appartement? Auraient-ils eu peur? Nous demandons que toute la vérité soit établie sur le meurtre de Sarah Halimi. Que toute la vérité soit dite sur la profondeur des fractures françaises. Il faut que la politique de l'autruche cesse et que nos dirigeants prennent conscience de ce qui se passe dans le pays. Pour Sarah et sa famille, mais aussi pour la France.

* Liste complète des signataires: Élisabeth Badinter, philosophe ; Georges Bensoussan, historien ; Laurent Bouvet, professeur de sciences politiques ; Pascal Bruckner, philosophe ; Alain Finkielkraut, académicien ; Marcel Gauchet, philosophe ; Noémie Halioua journaliste à «Actualité juive», Jacques Julliard, historien ; Suzanne Julliard, professeur de lettres ; Alexandra Laignel-Lavastine, philosophe ; Barbara Lefebvre, professeur d'histoire-géographie ; Jean-Pierre Le Goff, sociologue ; Sonia Mabrouk, journaliste ; Michel Onfray, philosophe, Céline Pina, essayiste ; Michèle Tribalat, démographe et Paul Thibaud, philosophe et ancien président de l'Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF).

http://premium.lefigaro.fr/vox/societe/2017/06/01/31003-20170601ARTFIG00316-l-appel-de-16-intellectuels-que-la-verite-soit-dite-sur-le-meurtre-de-sarah-halimi.php

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17502

Re: Justice Taubiresque & al

5 Septembre 2017, 09:24 Message

Nice: La justice contraint le préfet à enregistrer la demande d'asile de migrants renvoyés en Italie (20 mn)

Avatar de l’utilisateur
Messages: 616
Localisation: Occitanie

Re: Justice Taubiresque & al

5 Septembre 2017, 10:26 Message

Nissa Rebela !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17502

Re: Justice Taubiresque & al

13 Septembre 2017, 08:26 Message

Quand l’agression sexuelle prend une « dimension culturelle » (Bd Voltaire)

« À l’audience, avec l’aide d’un interprète, le prévenu avoue simplement "avoir pris un bisou", mais affirme que "dans son pays, on ne voit pas les choses comme ça du tout".

Le substitut du procureur juge « détestable » cette posture, qu’il qualifie "d’alibi culturel" et requiert quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l’audience.

Pour sa défense, son avocat rappelle que le casier judiciaire du prévenu est vierge et insiste sur la dimension "culturelle" du dossier :

"Il vient d’un village reculé de Tunisie. Il n’a jamais vécu au côté de jeunes filles vivant avec nos codes à nous. Je suis convaincue qu’il a compris et qu’il ne recommencera jamais."

Verdict : le prévenu est condamné à 30 mois de prison dont deux ans avec sursis et mise à l’épreuve, autrement dit six mois ferme, mais sans mandat de dépôt. Les trois juges se sont ainsi rendus en grande partie aux raisons du défenseur. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Justice Taubiresque & al

13 Septembre 2017, 10:03 Message

...son avocat rappelle... Je suis convaincue...
Le transgenrisme et l'écriture inclusive font des ravages.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Justice Taubiresque & al

13 Septembre 2017, 12:05 Message

L’explication du psychiatre est la suivante : en proie à un délire – il se croit possédé par le diable – le meurtrier présumé se retrouve face à Mme Halimi et pense qu’elle est l’incarnation du Malin. Il s’acharne alors sur elle, aux cris d' «Allahou akbar», entrecoupés d'insultes et de versets du Coran puis la précipite du haut de son balcon. «J'ai tué le sheitan» (le démon, en arabe), avait hurlé le jeune homme selon des témoins. Le Figaro.fr le 13/09/2017 à 10:47

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17502

Re: Justice Taubiresque & al

26 Septembre 2017, 10:10 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Justice Taubiresque & al

26 Septembre 2017, 10:29 Message

Aïe aïe aïe, je sais que je peux finir par agacer mais j'aimerais bien en savoir un peu plus. D'autant que M. Bilger m'apparait de plus en plus comme étant un peu léger et court dans ses prises de positions

Avatar de l’utilisateur
Messages: 672
Localisation: Paris

Re: Justice Taubiresque & al

26 Septembre 2017, 11:21 Message

Eric Veron a écrit:Aïe aïe aïe, je sais que je peux finir par agacer mais j'aimerais bien en savoir un peu plus. D'autant que M. Bilger m'apparait de plus en plus comme étant un peu léger et court dans ses prises de positions


Cher Éric, vous avez bien raison, Monsieur Bilger fait ce qu’il reproche aux autres : se prononcer sans connaître le dossier. En France la majorité sexuelle est à 15 ans, à partir de cet âge les relations consenties avec un adulte sont licites. Mais avant 15 ans la loi ne considère pas que toute relation est un viol, le consentement étant impossible. La loi distingue dans ce cas les relations sans consentement (crime de viol aggravé) des relations consenties (délit d’atteinte sexuelle sans violence). Il est évident que l’on voit mal une fillette de 5 ans « consentir ». Le problème est plus complexe quand on approche de l’adolescence. Il y a une question de maturité qui est inégale selon les individus. J’ai été consulté dans une affaire où la qualification de viol sur mineur de 15 ans avait été retenue. À la demande du mis en examen qui se trouvait incarcéré la justice au bout de 6 mois a examiné le contenu de l’ordinateur de la « victime » et découvert que cette jeune fille de 12 ans voulait absolument perdre sa virginité avec le mis en cause et le suppliait dans une dizaine de mails avec des détails qui montraient qu’elle était parfaitement consciente de ce qu’elle faisait (Bilan :libération, déqualification, 6 mois avec sursis). Donc il faut se méfier de certaines affirmations style « à 13 12 11 ans on est une enfant » (en principe la puberté exclut l’enfance), et la position du parquet de Pontoise peut se comprendre à la lumière du dossier. On peut déplorer que dans une société des filles si jeunes prennent l’initiative des rapports sexuels mais ce n’est pas au droit pénal de régler la question à mon sens.
Dernière édition par Jean-F Chassaing le 26 Septembre 2017, 12:00, édité 1 fois.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17502

Re: Justice Taubiresque & al

26 Septembre 2017, 11:50 Message

Pas mécontent de voir retoquer le sieur Bilger...
J'ai hésité avant de mettre cette copie de tweet, qui a provoqué en partie des réactions dans votre sens, ce qui me paraissait point stupide malgré l'orientation militante détestable de ceux qui les écrivaient...
C'est un utile rappel à l'exigence.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Justice Taubiresque & al

26 Septembre 2017, 11:51 Message

Moralité : une intervention de Jean-F Chassaing est une information, un tweet de M. Bilger est une hystérisation.
Merci bien, Jean-François.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation