Afficher le sujet - Justice Taubiresque & al

Justice Taubiresque & al

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

7 Novembre 2018, 13:39 Message

Image



***


Paris : les policiers interdits de courses-poursuites dans la ville (RTL)

« epuis la fin août, des policiers dépendants de la préfecture de police de Paris, font état de consignes leur interdisant de s'engager dans des courses poursuites qui pourraient être dangereuses, même lorsqu'il s'agit de véhicules volés. Cela ferait suite à l'incident survenu en août dernier au cours duquel un policier a abattu un homme au volant de son véhicule. Le fonctionnaire avait été mis en examen.

Stéphane (son prénom a été modifié) est policier dans une brigade de nuit en région parisienne. Il se définit comme un policier aimant son métier "pour attraper des délinquants, des malfaiteurs...". Il déplore cette situation qu'il a décidé de dénoncer.

Il interpelle ce 30 octobre Christophe Castaner. "Le ministre a-t-il conscience que chaque nuit des personnes prennent la fuite et qu'on ne les poursuit pas ?" Et de demander : "Est-ce que c'est la hiérarchie intermédiaire qui n'a pas envie de prendre de risques où est-ce que ça vient du ministre ?". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

21 Novembre 2018, 10:10 Message

Image


Par ailleurs, nos gilets jaunes commencent à découvrir qu'il ne sert à rien d'être "sympa" avec la Police.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

22 Novembre 2018, 15:56 Message

Enfin, la France rattrape son "retard".

Normandie : jugé pour le viol d'une lycéenne, il est acquitté (La Manche libre)

« L'avocate de la défense a plaidé les difficultés d'interprétation qui, selon elle, sont le fil conducteur de ces affaires. Difficulté d'interprétation de la part de son client qui "n'avait pas les codes culturels" pour prendre conscience qu'il imposait une relation par crainte ou par surprise. Difficulté d'interprétation de la part de la victime qui a pu prendre un regard comme une menace et donc une contrainte. Difficulté d'interprétation des enquêteurs qui n'ont pas su mesurer le désarroi de la victime.

Après l'énoncé du verdict, le président a pris soin de préciser que"la décision de la cour n'est pas une remise en cause de la sincérité" de la plaignante. La cour a estimé que l'accusé n'avait pas conscience d'imposer un rapport sexuel. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

26 Novembre 2018, 09:58 Message

« Un homme d’une quarantaine d’années a été interpellé, mercredi, après une agression sexuelle dans un commerce du centre-ville de Nîmes.

(…)

Le parquet avait réclamé l’incarcération provisoire de cet homme en situation irrégulière sur le territoire national et qui fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire.

Par ailleurs, il est déjà connu pour des exhibitions sexuelles sur des enfants dans un autre département, et il a été condamné en juin dernier par le tribunal correctionnel d’Annecy pour une autre agression à caractère sexuel. » (Objectif Gard, par Fdesouche)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

5 Décembre 2018, 19:00 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

9 Décembre 2018, 09:51 Message

"Mur des cons": relaxe requise pour l'ex-présidente du Syndicat de la magistrature (Actu Orange)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

10 Décembre 2018, 10:11 Message

Image


Je m'étonne du très peu de réactions "juridiques" à l'opération massive d'arrestations préventives de samedi ; et de ses suites judiciaires. Au JT2, pour les justifier, on a eu droit à une minuscule photo de mauvaise qualité montrant pour tout trophée deux boules de pétanques, un cutter, et un petit opinel !

Image


Le fait d'avoir dans son véhicule un casque de chantier et un gilet jaune est la preuve de votre intention de commettre un délit ! Les racailles doivent être pliées de rire.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

12 Décembre 2018, 13:37 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

13 Décembre 2018, 15:40 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

17 Décembre 2018, 19:55 Message

Image


J'aime bien tous ces gens qui découvrent la Lune en ce moment...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

27 Décembre 2018, 09:44 Message

Gouvernement des juges, dhimmitude, charia.


Image


Charia : ce que révèle la décision de la CEDH (Le Figaro)

« La Cour estime d'abord qu'un État n'est pas tenu, mais peut s'il le souhaite, "créer un cadre juridique déterminé pour accorder aux communautés religieuses un statut spécial impliquant des privilèges particuliers". En d'autres termes, un État européen peut accorder à sa communauté musulmane la liberté d'être régie par des normes de la charia, sans que cela soit, en soi, contraire à la Convention européenne des droits de l'homme. »


***



Messages: 118

Re: Justice Taubiresque & al

28 Décembre 2018, 23:45 Message

Didier Bourjon a écrit:
Image


Par ailleurs, nos gilets jaunes commencent à découvrir qu'il ne sert à rien d'être "sympa" avec la Police.


Et je me doute bien que la jeune gilet jaune Fiorina doit avoir un avis spécial sur la police https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/somme/amiens/50000-euros-dons-etudiante-amiens-touchee-oeil-lors-manifestation-gilets-jaunes-paris-1590671.html

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

10 Janvier 2019, 10:15 Message

Le rappeur Nick Conrad appelle à "pendre les blancs", à "tuer les bébés blancs", etc. dans sa "chanson" ; mieux il déclarera ensuite : « Je ne reviens pas sur ce que j'ai dit, je ne le regrette pas, je le pense vraiment mais ce n'est pas blessant, ce n'est pas violent ». C'est sans doute juste normal.

Que réclame le procureur ? 5 000 € d'amende, avec sursis (pour le fun).
Pas d'incitation à la haine raciale, etc. : c'est impossible de la part d'un tel natif.

Le boxeur Christophe Dellinger, clairement fautif lors de la dernière manifestation des gilets jaunes — ce qu'on doit aussitôt compléter en disant qu'on ne peut que tenir compte des circonstances, en particulier des violences inacceptables, non réprimées et même encouragées, des forces de l'ordre, et du contexte social de la personne et du pays —, a été mis en détention provisoire et incarcéré dans l'attente de son jugement, reporté au 16 février. La détention provisoire est juridiquement prévue lorsque le prévenu n’offre pas les garanties de comparution qui sont : logement, famille, et emploi, ce qui est le cas de M. Dellinger. Il prendra cher, très cher, sans aucun doute. En tous cas pas une légère amende, avec sursis.

M. Benalla a finalement consenti à rendre ses deux (!) passeports diplomatiques.
El Guerrab est toujours député LREM.
Etc.

Ergo ?


***

Lors du placement en détention de Christophe Dettinger, le procureur a mis en avant le fait qu'il affichait toujours son soutien aux gilets jaunes !

A écouter :


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

11 Janvier 2019, 09:52 Message

Système Macron : violence et État de droit à géométrie variable (Vu du droit)

« Le problème de la répression du mouvement des gilets jaunes n’est pas un problème d’application de la loi. C’est un problème d’utilisation de la violence d’État pour s’opposer à un mouvement social. Les motivations d’Emmanuel Macron, d’Édouard Philippe ou de Nicole Belloubet n’ont rien à voir avec la volonté de faire appliquer la loi dont ils sont tout à fait capable de se moquer comme d’une guigne. Le choix de la répression est une décision politique et entendre les gens du pouvoir parler « d’État de droit » est simplement une plaisanterie. Juste un exemple, la loi interdit désormais que le ministère de la justice donne des instructions individuelles au parquet. Eh bien croyez-moi, que ce soit depuis Matignon ou depuis la place Vendôme ces injonctions sont tombées comme à Gravelotte. Par téléphone bien sûr… »

Sans blague ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

12 Janvier 2019, 21:57 Message

Gilets jaunes : six mois de prison ferme pour un message Facebook (Arrêt sur images)

« Il avait partagé un message Facebook appelant à rejoindre le blocage d'une raffinerie... et s'est retrouvé condamné à six mois de prison ferme pour organisation d'une manifestation non déclarée. Petit portrait d'Hedi, Gilet jaune de la première heure qui filmait à tours de bras les ronds-points de Narbonne, et qui est à ce jour le premier Gilet jaune condamné à de la prison ferme, pour avoir partagé un message Facebook.

Six mois de prison ferme... pour avoir partagé un message Facebook. A Narbonne, un jeune homme de 28 ans, Hedi, manutentionnaire enchaînant les CDD et Gilet jaune de la première heure, a été condamné ce 8 janvier à six mois de prison ferme -mais laissé en liberté à l'issue de l'audience. Le jeune homme a été reconnu coupable d'organisation d'une manifestation non déclarée et d'entrave à la circulation. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

15 Janvier 2019, 10:33 Message

Gilets jaunes : la Justice est là pour rendre la Justice. Pas pour rétablir l’ordre. (Vu du droit)

« Que se passe-t-il dans la magistrature française ?

Dans le silence obstiné des organisations syndicales, un pouvoir aux abois a instrumentalisé une répression judiciaire sans précédent pour tenter de mater un mouvement social. Il y a bien évidemment la stratégie du ministère de l’intérieur qui pousse à la violence pour tenter de disqualifier le mouvement. Mais malheureusement la magistrature accepte ces dérives et joue sa partition dans ce qui désormais s’apparente à une répression de masse qui entretient des rapports très lointains avec l’État de droit dont on nous rebat pourtant les oreilles. Cravachés par Nicole Belloubet en personne (!) se déplaçant au tribunal de Paris un dimanche, et par les interventions permanentes de la place Vendôme voire de Matignon y compris des instructions individuelles pourtant interdites par la loi, les parquets déchaînés basculent avec zèle dans la répression de masse, font procéder à des arrestations souvent préventives, par milliers, défèrent également par milliers des gens devant les tribunaux, à l’aide de procédures d’urgence dans lesquelles par des réquisitoires violents, il demande des peines folles. Et de façon stupéfiante la magistrature du siège a accepté de rentrer dans cette logique et distribue en cadence des peines ahurissantes. Depuis le début du mouvement, plus de 5000 arrestations, 1000 condamnations, 350 personnes incarcérées sur la base d’incriminations parfois farfelues. Et avec des interprétations de la loi répressive souvent audacieuses pour ne pas dire plus. Désolé, mais ceci n’est pas de la justice, c’est de l’abattage.

Et manifestement c’est loin d’être fini. Des anecdotes effarantes remontent de toute la France sur ce qui est en train de se passer. Tel sera condamné à six mois de prison ferme pour avoir partagé un statut sur Facebook, tel autre à 28 mois tout aussi fermes, sans avoir été défendu par un avocat, au prétexte selon la présidente du tribunal « que cela n’aurait rien changé ». Il y a des dizaines et des dizaines d’autres histoires qui font froid dans le dos. La France prend un drôle de chemin. Dans tel département, le procureur et le préfet font conférence de presse commune pour menacer : « la justice sera impitoyable ! » Depuis quand sont-ce les procureurs et les préfets qui jugent ? Jusqu’à nouvel ordre, dans une démocratie, ils sont responsables du maintien de l’ordre, pas de rendre la justice. Dans tel autre, il semblerait bien que le procureur ait organisé une forme de « comité de salut public » chargé de fournir les charrettes, et on dit que les juges du siège qui vont juger le font sur la base du volontariat ! Naturellement les pressions se font nombreuses contre les avocats qui s’élèvent contre ces dérives et font leur devoir. Gare à la fermeté, l’exigence ou la passion, les plaintes du parquet contre les défenseurs dégringolent immédiatement. Et naturellement il y a le refus obstiné de se pencher sur la multiplication des violences policières, sur l’usage incroyablement excessif de la force. Notamment avec les flashs ball et les grenades de désencerclement utilisés en violation de règles pourtant claires. Et puis il y a bien sûr la violence directe, arbitraire dont de multiples vidéos donnent de tristes exemples. Cette impunité, ne peut qu’être un choix délibéré, et provoque fatalement l’émotion et la rage. Le procureur de Toulon ayant sous les yeux les vidéos du commandant Didier Andrieux permettant de voir parfaitement à qui on avait affaire a trouvé le moyen de se déshonorer en refusant immédiatement toute enquête au motif que le comportement du commandant frappeur aurait été « proportionné ». On rappellera que dans le passé ce n’était pas l’avis de ses subordonnés, et que le préfet plus malin et devant l’évidence a demandé une enquête de l’IGPN.

Dans cette ambiance, et comme les tribunaux les suivent, comment s’étonner que les ministres les plus déplorables se permettent de proférer des menaces comme le font tous les jours Christophe Castaner, Benjamin Grivreaux ou Marlène Schiappa qui viennent d’inventer une nouvelle définition de la complicité, et exigent des arrestations préventives (!). Comment s’étonner qu’un premier ministre dont on attendait peut-être un peu plus de tenue annonce des mesures législatives liberticides qui vont finir par faire envie à Erdogan ?

Alors vient à l’esprit la question : comment le corps de la magistrature dont les organisations syndicales aujourd’hui muettes, nous rebattent les oreilles avec son indépendance et son impartialité depuis 30 ans accepte-t-il de devenir ainsi l’instrument de la violence d’un parti de l’ordre à ce point déchaîné ? Comment oublie-t-on ainsi que la justice se rend au nom du peuple français ? Personne pour sauver l’honneur ? Aucun procureur dont la parole est libre à l’audience pour refuser les ordres de Belloubet ? Aucune juridiction pour se rappeler que sa mission n’est pas de rétablir l’ordre mais de rendre la justice. Dans le respect de la loi, quoi qu’il arrive. Ce n’est pas semble-t-il le choix qui a été fait, et pour illustrer l’ampleur du mal on citera Madame Noëlle Lenoir, ancienne ministre et ancien membre du conseil d’État et du conseil constitutionnel, donc juriste affirmée qui nous dit dans un tweet : « que la justice doit être réellement faite par les tribunaux dont la responsabilité est immense pour restaurer l’ordre ». Quelqu’un pour rappeler à cette aimable versaillaise (dans le sens que la Commune lui a donné) manifestement en panique, que la mission de restauration de l’ordre est celle de l’exécutif, pour les tribunaux c’est celle de la Justice ? Dans le respect de la loi et des procédures. »


***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

29 Janvier 2019, 10:04 Message

« Après 1968, des générations d’élèves y ont appris leur métier sous la houlette d’un directeur de l’ENM qui pouvait sans crainte enseigner qu’il fallait, "en se basant sur une véritable analyse en termes de lutte des classes, trouver sur le terrain judiciaire les modes d’expression de celle-ci, participer à la création de contre-valeurs qui permettent aux juges de rendre des décisions dans un sens socialiste". Et la liste serait longue de ces déjections trotskistes, conséquences de l’abandon d’une mission régalienne de l’État à une corporation administrative incontrôlée, où le coup de pied au cul ascensionnel dans la hiérarchie tient généralement lieu de punition majeure.

Et il y a encore des gens pour affirmer "Je fais confiance à la justice de mon pays"… » (Bd Voltaire)

Le jugement dans l'affaire du "mur des cons" a été mis en délibéré au 31 janvier, jeudi de cette semaine. Nous verrons ce qu'il en sera, et du jugement, et de la publicité qui lui sera faite...

Rappel également édifiant , au cours de cet article :

« Le Monde a relaté l’échange entre la présidente du tribunal et celle du Syndicat à l’époque des faits :
" Avez-vous fait une enquête pour savoir qui l’avait mis là et pourquoi ?
– Ça n’avait pas de sens de chercher à le savoir.
– Alors personne, au Syndicat de la magistrature, ne peut dire à M. Schmitt pourquoi il est sur ce mur ?
– Il avait des positions sur la justice que nous contestions.
– Lesquelles ?
– Il était membre de l’Institut pour la justice, qui avait des positions de droite dure.
– Alors, ces personnes ont été épinglées parce qu’elles sont de droite, c’est ça ?
– Nous menions un combat politique.
– Mais M. Schmitt n’est pas un homme politique !
– Ce n’est pas sa personne qui est visée…
– Mais c’est sa photo, assène la présidente." »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Justice Taubiresque & al

29 Janvier 2019, 14:08 Message

Sinon :

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation