Afficher le sujet - Chronique d'une crise annoncée

Chronique d'une crise annoncée

Sur l'économie, la finance et le travail à l'époque du virtuel et de la décroissance à venir.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

20 Décembre 2017, 11:30 Message

Les amis, cette fois on peut le conjecturer très sérieusement : c'est pour 2018 !
La preuve : même Lenglet l'annonce, benoîtement, au 20h de la 2...
Et personne ne bronche.



P.-S. : la cruche-crécelle est toujours aussi éprouvante...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

19 Janvier 2018, 09:53 Message


Messages: 1464

Re: Chronique d'une crise annoncée

25 Janvier 2018, 11:57 Message

A mon avis très intéressante vidéo sur les questions écologiques et l'évolution de l'économie. C'est à la fois précis, détaillé tout en développant une prospective plutôt cohérente. l’interviewé est ingénieur ce qui lui donne sans doute la capacité de rester sur terre, et de ne pas épouser les idéologies régnantes et prégnantes. Point de doxa ni de "pontification" .



Messages: 1464

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Janvier 2018, 19:52 Message

Pas bête : Jean Robin propose un projet qui selon lui permettrait de transformer l'économie du numérique qui détruit l'emploi, en système créant de la valeur d'échange et porteur de travail. Ceci se ferait en développant le net sur une toute autre perspective que celle des GAFA.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Janvier 2018, 20:13 Message

Mmmmmoui. Jeanne, vous me pardonnerez, j'en suis sûr.
Robin m'irrite au plus haut point pour de bonnes raisons que je crois vous connaissez (forum privé) ; il est un parfait contre-exemple si l'on veut réaliser des vidéos utiles et efficaces, car c'est un bavard qui s'étend sans fin pour dire un seul et simple truc ; 13'25 pour balancer enfin son "idée" : monétiser les datas perso ! Soit une variante de "l'idée" récente de... Julien Dray. Hélas. Et ça ne tient pas debout : la "gratuité qui n'en n'est pas une" ne saurait être rémunératrice en même temps. De deux choses l'une... Voilà qui ruine d'entrée de jeu l'ensemble grandiose que Robin entrevoit — du moins il me semble. J'avoue n'être pas allé jusqu'au bout des 46' (!!!), mais sincèrement, je ne pense pas rater pour autant le train de la prochaine véritable "révolution industrielle"... Et je ne crois pas non plus que nous devions aveuglément et passivement aller là où "la technologie" nous emmène, comme il le dit, en n'envisageant pas une seule seconde que cela puisse ne pas être une fatalité.

Messages: 1464

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Janvier 2018, 20:55 Message

Mais non il y a de la réflexion et il a fait une tentative de mise en oeuvre dont il s'explique. Il est long mais pas stupide. Il prétend que l'on peut orienter autrement l'économie "numérique" et détaille de façon très précise les modalités éventuelles. C'est peut-être une version utopique de la "nouvelle économie", mais il y met pas mal d'arguments qui méritent d'être écoutés. Je ne vois aucun rapport avec Julien Dray ou quelqu'un de cette idéologie. Vous êtes un peu comme Lucky Luke (quand il tire plus vite que son ombre)... :rolleyes: ;)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Janvier 2018, 22:20 Message

Julien Dray proposait il y a peu — sans doute parce qu'il imaginait alors pouvoir briguer la tête du résidu de P.S. qui s'agite encore un peu —, que les GAFA financent, du fait de leur exploitation des données privées de tout un chacun, une sorte de dot de 50 000 € pour chaque "jeune" à l'occasion de ses 20 ans. Pour, disait-il, qu'ils puissent financer leurs projets voire... préparer leurs retraites !

C'est un peu la même idée : monétisons nos données privées, puisqu'elles font indirectement la fortune des très grands groupes mondiaux du Net. Et une nouvelle version du "revenu universel" qui se cherche, par la porte ou la fenêtre. Nul besoin de dauber cette idée désespérément socialiste, je n'y reviens pas.

Où le bât blesse-t-il, en l'espèce robinesque ? En beaucoup d'endroits, en fait ; je n'en retiens qu'un seul, comme évoqué supra : si ces "datas" (dont la collecte et le traitement impliquent des investissements colossaux, soit dit en passant, et sans quoi elles n'auraient strictement aucun intérêt...), si ces "datas", donc, prennent une valeur quand elles sont exploitées en masse, c'est sur le plan commercial (et, annexe politique, celui de la manipulation...) ; ce qui suppose des acheteurs ayant acquis (créé) par ailleurs une richesse qu'ils peuvent dépenser. On rend un "service" de ciblage utile au consommateur invétéré et frénétiquement dépensier de ses deniers (fruit d'une création de richesse), service "gratuit" qui se rémunère par la performance des ventes qui s'ensuivent. Ne voyez-vous pas le cercle vicieux qu'on introduirait dans l'économie de ce système, dès lors que l'on voudrait rémunérer et même faire travailler sur cette base des gens dont ce serait la principale voire seule source, directe ou indirecte, de revenus ? La vieille ficelle (ou sottise logique) de tous les utopistes bricoleurs qui aiment dépenser deux fois l'argent qu'ils n'ont pas... une vieille histoire ! C'est certainement désespérant, mais il va falloir s'y faire (ou tout reprendre) : une part croissante de la population va se trouver hors-champ de "l'économie", et du travail.

Il est vrai, je l'ai dit, que je n'ai pas écouté jusqu'au bout cette vidéo. Près de 14 minutes de bla-bla et de faux suspens (en étalant au passage complaisamment ses réalisations — s'il est vrai qu'on apprend de ses échecs, cela suppose tout de même de réussir une fois de temps en temps... or, Mr Robin est champion toutes catégories de la création de sociétés et de "startups", il s'en vante, mais aussi du foirage systématique de toutes ses brillantes initiatives... On n'ira pas jusqu'à poser des questions indiscrètes, du coup, sur sa situation à ce jour, mais...), tout ce délai pour apprendre ce qu'est son idée, celle dont on savait dès le début qu'il la refourguerait. Donc, halte-là, on est découragé d'aller aux 46 mn que dure la chose, ça se comprend ! Cela étant, si j'ai un peu de temps pour cela, je vous promets d'écouter un peu plus de ce qu'il raconte ; et en attendant si une bonne âme veut bien m'en résumer l'essentiel, ou les idées vraiment nouvelles qu'il avancerait, pour que je me ravise, je suis preneur !

Image

;)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Janvier 2018, 22:36 Message

...et merci à Jeanne de me bousculer un peu !

***

Celui qui n'a rien d'autre à vendre que ses "datas perso" est non seulement misérable, mais encore il ne vaut rien.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

7 Février 2018, 10:04 Message

Et encore, ce matin, un article pas inintéressant mais donc la conclusion laisse un peu pantois...

Natixis dixit : capitalisme, Apocalypse Now ? (Bd Voltaire)

Décidément, Gauthier reste un Alain de Benoit's boy.
C'est très "entre deux guerres", cette tendance à raisonner avec des simplifications scolaires, ultime dépôt d'une ancienne culture, à bavarder le cours de l'histoire en mode bachot.

Les craquements boursiers actuels ne sont sans doute pas encore les prémices de l'inévitable crise à venir, voire du tsunami dantesque car mondial qu'elle pourrait entraîner. S'il est toutefois vrai "qu'à force d’annoncer des catastrophes qui jamais ne viennent, les prophètes de malheur ne sont plus guère entendus", et que c'est alors que tout arrive.

Il s'agit pour l'heure d'un premier réajustement — il y en aura d'autres —, qu'un "capitaliste" peut légitimement considérer à ce stade comme de saines corrections.

Reste le mécanisme de fond à l’œuvre, assez bien résumé dans cet article, et ses limites extrinsèques, ou bien, comme dirait l'autre : la possibilité de la pure et simple impossibilité, que l'hybris rejoint en la fuyant — la mort.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

28 Mars 2018, 08:55 Message

Facts, facts, facts.

La dette mondiale officielle s’élève aujourd’hui à 250 000 milliards de dollars ; les engagements non provisionnés dans les bilans représentent un montant équivalent ; quant aux produits dérivés des banques dans le monde, ils atteignent le montant faramineux de 1 500 000 milliards de dollars, soit un passif global de 2 millions de milliards de dollars. Le PIB mondial s’élevant à 80 000 milliards de dollars, il en résulte que le passif mondial représente 2 500 % du PIB mondial.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

10 Juin 2018, 09:00 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3106

Re: Chronique d'une crise annoncée

10 Juin 2018, 09:44 Message

Toujours intéressant. J'aime cette façon de s'exprimer. Rappelez moi le nom de ce personnage, s'il vous plait, Didier.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

10 Juin 2018, 10:18 Message

C'est Charles Gave (Institut des Libertés, etc.).

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3106

Re: Chronique d'une crise annoncée

10 Juin 2018, 11:17 Message

Merci, l'ami.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17297

Re: Chronique d'une crise annoncée

29 Août 2018, 11:18 Message


PrécédenteSuivante

Retourner vers Économie, travail et décroissance