Afficher le sujet - Chronique d'une crise annoncée

Chronique d'une crise annoncée

Sur l'économie, la finance et le travail à l'époque du virtuel et de la décroissance à venir.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Chronique d'une crise annoncée

29 Mai 2013, 08:57 Message

Chronique d’une situation économique exceptionnellement mauvaise (H16, blog Hashtable)

Image


« Comme le dit Charles Sannat dans son édito du 24 mai, la situation est donc très exceptionnelle : l’or physique est quasiment bradé, la bourse est maintenant décorrélée des fondamentaux, et un retour sur Terre s’annonce inévitable et violent. Bien évidemment, il ne faut surtout pas minimiser les efforts qui seront faits par tous les politiciens en place pour que perdure le système (celui des monnaies fiat assises sur un dollar de plus en plus bidon, celui de banques acoquinées aux états, celui de banques centrales qui prétendent réguler leurs flots monétaires mais n’ont qu’un seul marteau, l’impression monétaire, pour frapper sur tous les problèmes). »

« En tout cas, au vu de ces éléments, il me paraît essentiel de jouer de prudence, et de renouveler ses stocks d’or, d’argent, … et de plomb. »

http://h16free.com/2013/05/27/23912-chronique-dune-situation-economique-exceptionnellement-mauvaise

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

9 Juin 2013, 18:37 Message

Philippe Dessertine, dans Sud-Ouest :

"L’économie mondiale tutoie la zone de krach" (SudOuest)

« L’économie mondiale approche d’une zone de krach majeur ; des signes avant-coureurs l’indiquent : effondrement brutal (et toujours inexpliqué) du marché de l’or ; décrochage spectaculaire (et temporaire) du marché japonais ; conditions aberrantes du marché des obligations pourries (junk bonds) aux États-Unis ; financement à taux réels négatifs de pays comme la France, pourtant en récession, avec chômage en explosion, déficit commercial abyssal et compétitivité perdue. L’ouragan approche, il pourrait balayer à nouveau la planète Finance. »

http://www.sudouest.fr/2013/06/08/l-economie-mondiale-tutoie-la-zone-de-krach-1078743-4669.php

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Août 2014, 08:15 Message

Quand les marchés financiers deviennent «politiques» (Bilan)


Avatar de l’utilisateur
Messages: 596
Localisation: Provence

Re: Chronique d'une crise annoncée

3 Septembre 2014, 13:08 Message

L'Allemagne dans l'impasse ?...

Jean-Michel Quatrepoint sur la situation économique de l'Allemagne, piégée dans l'affaire ukrainienne par les Etats-Unis : (Xerfi Canal économie)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

4 Septembre 2014, 10:06 Message

Vers une scission européenne d’origine démographique ? (Les éconoclastes)

Article assez mal écrit, mais mettant le doigt sur un thème important, déjà évoqué ailleurs.

« Or une population "vieille" est une population naturellement averse au risque et rentière (à savoir qu’elle comprend en son sein une cohorte de séniors inactifs importante), dont l’ennemi numéro un est l’inflation (qui détruit la rente et redistribue les cartes au profit des producteurs). En conséquence, ce type de population privilégie naturellement une monnaie forte, arme réputée être la plus efficace pour étouffer l’inflation. L’expérience japonaise de ces 15 dernières années conforte d’ailleurs ce constat relativement intuitif. Une population plus jeune doit quant à elle rester productrice : elle "aime" naturellement l’inflation car elle allège la dette nécessaire à l’investissement, préalable indispensable à la production. Ce type de population milite pour une monnaie faible, permettant de rester compétitif à l’échelle internationale. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

15 Octobre 2014, 09:27 Message

Une vidéo signalée par l'ami Rogemi (à partir de 9' 44):


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

17 Octobre 2014, 08:43 Message

Craaac (non, non, ce n'est que le plancher...) — vous avez dit 2008, cycle de 7 ans, amplification du problème en guise de "solution" ?

Bourse : les traders américains submergés d’appels de clients paniqués (Les Échos)

« Mais beaucoup de gestionnaires interrogés ont expliqué que malgré les deux semaines récentes de volatilité des marchés, cette-fois ci semblait avoir pris une tournure différente. "C’est un retrait plus gros qu’habituel et nous ne voulons pas que les gens prennent de mauvaises décisions basées sur la peur et la panique ", a mis en garde Ashvin Chhabra »

Messages: 3089

Re: Chronique d'une crise annoncée

17 Octobre 2014, 10:03 Message

Oui, comme on dit en allemand "den letzten beissen die Hunde" ou "le dernier, le loup mange" alors tout le monde à un moment ou à un autre est pris de panique et veut vendre le plus vite possible !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

21 Octobre 2014, 16:22 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 596
Localisation: Provence

Re: Chronique d'une crise annoncée

4 Novembre 2014, 14:16 Message

L’info de la BCE qui démontre que les banques vont mal
(Philippe Herlin sur 24hGOLD)

" Et puis, deux jours plus tard [après le verdict de la Banque Centrale Européenne sur les stress tests], comme par inadvertance, la BCE publie un chiffre qui aurait du faire l’effet d’une bombe mais ne sera finalement pas repris dans les médias : les banques européennes ont 880 milliards d’euros de créances douteuses (c’est-à-dire en retard de paiement depuis au moins 90 jours), et ce chiffre représente 4% de leur bilan. 4% ça ne paraît pas beaucoup, mais cela correspond à leur effet de levier moyen, c'est-à-dire le rapport entre leurs fonds propres et leurs engagements, le total de leur bilan, le levier "brut", sans pondération des risques (par exemple pour BNP Paribas : 1800 milliards d’actif total pour 72 milliards de fonds propres, soit 72/1800=0,04 donc 4%, Deutsche Bank est à 3,1%, Société Générale à 3,3%, ING Bank à 4,6%).

Le chiffre de 4% est dans la moyenne de l’effet de levier des banques en Europe. Alors même si ces créances ne sont pas perdues en totalité (les paiements peuvent reprendre, la banque peut saisir l’actif du créancier pour le revendre), on découvre tout de même que les créances douteuses des banques européennes sont au même niveau que leurs fonds propres… Autrement dit, elles sont virtuellement en faillite. Merci à la BCE pour cette info ! "

Avatar de l’utilisateur
Messages: 596
Localisation: Provence

Re: Chronique d'une crise annoncée

8 Novembre 2014, 22:28 Message

L'analyse de Charles Gaves sur le secteur bancaire & le prix des actifs :
« On est en train de créer un système -- si j'ose dire -- d'Union soviétique. »


(BFM Business, le 13 octobre 2013)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

25 Novembre 2014, 15:06 Message

« La zone euro fait peser un risque majeur sur l'économie mondiale » (OCDE)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

27 Novembre 2014, 13:02 Message

Discrètement, les banques centrales stockent de l’or (Blog h16)

« "Gold is a currency. It is still, by all evidence, a premier currency. No fiat currency, including the dollar, can match it. (L’or est une monnaie. Et c’est toujours, jusqu’à preuve du contraire, une monnaie de premier choix. Aucune autre monnaie fiat, y compris le dollar, ne peut lui rivaliser.)" C’est ce qu’a déclaré Alan Greenspan, fin octobre, lors d’un passage remarqué à New-York au Council On Foreign Relations. De la part d’un ex-directeur de la Fed américaine, voilà qui donne du grain à moudre au sujet de l’or. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Novembre 2014, 15:16 Message

La Suisse, l’or et la guerre (Bd Voltaire)

Il semble que l'UDC nait pas emporté le référendum sur cette question, mais il est notable que la question ait été soulevée, et sans doute ont-ils voulu prendre date.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

16 Décembre 2014, 19:03 Message

Si J-M Sylvestre se réveille... La probabilité d’une crise majeure se renforce de jour en jour (Atlantico)

Il oublie encore bien des données, franco-françaises, européennes, et mondiales. Ce fil et ses compagnons ne sont alimentés que de temps à autres, afin de ne pas se répéter péniblement ; il n'en reste pas moins que les choses, pour prendre leur temps, et pour rester encore largement indéterminables, poursuivent inexorablement un cours dont on voit mal comment il pourrait éviter le fameux "mur"... Ou plutôt les différents murs en vue, car nous ne manquons pas de choix.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

13 Février 2015, 10:35 Message

L'image financière d'une économie mondiale sur le respirateur (c'est du Kébécoa).
Savoureux (enfin...).


Messages: 3089

Re: Chronique d'une crise annoncée

14 Février 2015, 12:28 Message

Le comble !

Olivier Berruyer sur la vente du Rafale à l’Egypte : « C’est nous qui finançons la propre vente de notre matériel.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

20 Février 2015, 10:48 Message

Sur une bidouille sémantique de plus, le "Contrarien" C. Sannat :

« Désormais la France de 2015 a une "inflation négative" !

Sauf que l’inflation négative cela n’existe pas plus que la croissance négative ou inversée, ou encore qu’une note de math positivement négative… Je n’aurais même pas osé sortir une telle ineptie à mon père même adolescent ! " Papa au dernier contrôle j’ai eu une excellente note négative, du coup je peux bénéficier d’un passage décalé dans le temps au niveau supérieur ". Le paternel, plein de ce bon sens, m’aurait regardé l’air mauvais levant la paupière de son œil gauche me signifiant silencieusement de cesser immédiatement de le prendre pour un demeuré. Pardon, dans la France de 2015 on doit parler de personne à capacités cérébrales réduites. »

Suivante

Retourner vers Économie, travail et décroissance