Afficher le sujet - Chronique d'une crise annoncée

Chronique d'une crise annoncée

Sur l'économie, la finance et le travail à l'époque du virtuel et de la décroissance à venir.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Septembre 2016, 12:14 Message

Deutsche Bank: quand le bateau coule, les rats quittent le navire.
Le départ des "hedges funds" provoquent une nouvelle poussée d'inquiétudes (Les Echos)

Messages: 1414

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Septembre 2016, 14:05 Message

Des analyses très intéressantes dans cette 2ème partie des Experts (je n'ai pas vu la 1ère),notamment par Christian Saint Etienne (Merkel Deutche Bank immigration,et pour Christian Saint Etienne un diagnostic posé sur une "sortie de crise" qui contredit globalement la propagande usuelle.)


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

30 Septembre 2016, 17:42 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

7 Octobre 2016, 08:35 Message

Banques européennes: le FMI tire la sonnette d'alarme (Le Figaro)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

10 Octobre 2016, 17:25 Message

La Deutsche Bank a bénéficié d'une "exception" bienveillante lors des stress tests bancaires (La Tribune)

Ah ? On ne peut décidément faire confiance à personne...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

11 Octobre 2016, 13:21 Message

Cher Eric, vous n'allez pas en croire vos yeux, Lenglet se lâche, Lenglet pète un câble, Lenglet ne sait plus ce qu'il a dit :

Image


Il dit même qu'il n'est pas impossible que nous revenions au franc...

Il a bu, ou quoi ???

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

28 Août 2017, 08:55 Message

A nouveau, me direz vous ?
Oui, avec une rapide synthèse, assez juste à quelques remarques de type "bankster" près.

La seule véritable faute de cet article est dans le titre : 3 à 5 ans, il est inutile et non seulement très aventureux de jouer les Pythies. 1 mois, 10 ans, plus ? La "résilience" du système, en raison même de son énorme complexité et des puissances formidables mises en jeu, son potentiel de fuite en avant, ses ressources manipulatoires sont tels qu'il est impossible de prédire le quand et aussi le comment d'une crise, cela dit, inéluctable et ravageuse comme aucune à ce jour ne l'a été.

Krach économique américain et mondial d’ici trois à cinq ans au plus tard (Bd Voltaire)

« Un indice accusateur qui ne trompe pas : l’Union européenne, après avoir déjà institué officiellement la « chyprisation » et la spoliation des déposants en cas de faillite prononcée des banques, envisage maintenant de prendre des mesures pour empêcher les déposants de retirer leur argent liquide avant la faillite imminente ! Le plan envisagé consisterait à bloquer les retraits pendant cinq à vingt jours, une prolongation étant possible, voire permanente. Cela n’est pas sans nous rappeler les mesures semblables déjà prises en 2016 par Michel Sapin et le législateur français pour bloquer, si nécessaire pendant plusieurs mois, les retraits des comptes d’assurance-vie ! La preuve est faite que les gouvernements savent qu’ils sont en faillite, que le système bancaire est en faillite. La seule solution, pour nos élites incapables depuis quarante ans, c’est la fuite en avant et l’impression de monnaie jusqu’à la catastrophe inévitable et une crise d’hyperinflation comme en Allemagne en 1923 !

Rappelons-nous la prédiction du grand économiste autrichien puis américain Ludwig von Mises (1881-1973) : "Il n’y a aucun moyen d’éviter l’effondrement final d’un boom provoqué par une expansion du crédit. L’alternative est de savoir si la crise doit arriver plus tôt, par l’abandon volontaire d’une expansion supplémentaire du crédit, ou plus tardivement, comme une catastrophe finale et totale du système monétaire affecté." Bref, la Charybde de la déflation et de la dépression économique imminente ou la Scylla de l’hyperinflation à venir. »

Messages: 1414

Re: Chronique d'une crise annoncée

28 Août 2017, 20:12 Message

Vidéo de TV Libertés qui donne une bonne idée de l'encombrement technocratique et du bazar ambiant en matière d'économie.
On comprend pourquoi on n'y comprend rien. Le statisticiens sont en cause qui ont préempté la science économique. On voit aussi que les structures technocratiques ne sont jamais dissoutes avec la fin de leur mission, mais se définissent un nouvel objet pour persister dans l'existence. Les intervenants sont des praticiens de la comptabilité.


Messages: 1414

Re: Chronique d'une crise annoncée

29 Août 2017, 10:46 Message

La confiance règne ????



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

21 Septembre 2017, 08:33 Message

Sapir avec Gave et Jean-Michel Naulot, ancien banquier, ancien membre du Collège de l’Autorité des marchés financiers, auteur de ” Eviter l’effondrement “



Clair, et net.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

22 Novembre 2017, 09:21 Message

Le blocage possible de tous les comptes bancaires est envisagé par la BCE (Bd Voltaire)

Un article parmi beaucoup d'autres du même tonneau, on en cite ici un par-ci, par là, sans plus, sachant que le dossier est depuis longtemps instruit sur ce site. Il ne faut du reste pas être grand clerc ni économiste chevronné pour savoir, avec le bon sens qui est l'ultime décantation des choses apparemment complexes, ce qui se profile à l'horizon. Le jour ni l'heure, certes, mais on sent bien que l'année 2018 est regardée avec une crainte qui grandit tous les jours, et qui menace de tourner à l'effroi et la panique, ce point de rupture, ce possible déclenchement d'une purge phénoménale, comme on n'en a jamais vu. Ça tombe bien : voir ce que l'on n'a jamais vu, mais qui ne relèvera en rien du "progrès" prétendument perpétuel, c'est peut-être notre seul chance de survie, à terme, en tant que civilisation et même humanité. Évidemment, quelques siècles intermédiaires de barbarie et de retour à Néandertal*, le passage par une nouvelle époque "obscure" — il y en a des exemples dans l'histoire —, cela coûterait terriblement cher, mais l'alternative enchantée que l'on sait est pire, si l'on y regarde tout au fond.



* NDLR : sur une partie notable du territoire de la France, et pendant une longue période, c'est le qualificatif qui convient précisément pour décrire le mode de vie et les conditions des hommes au plus creux de la période intermédiaire entre l’effondrement Romain et la reprise Moyenâgeuse.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Chronique d'une crise annoncée

2 Décembre 2017, 10:03 Message

Marc Rousset y va presque chaque semaine de son billet sur Bd Voltaire, sur le thème de la déflagration financière et économique à venir ; sans doute estime-t-il, et la rédaction avec lui, que 2018 est très prometteuse de ce point de vue ; et malgré la résilience prévisible du système qui est dos au mur comme jamais (à prendre au sens strictement littéral), on peut en effet se dire que ce qui se passera "tôt ou tard" pourrait bien être plus totif qu'on le pense...

Le clignotant de la dette des entreprises et des ménages est aussi au rouge ! (Bd Voltaire)

« Et alors, que faire ? Malheureusement pas grand-chose car le sort en est déjà jeté ! L’OCDE n’est capable que de tenir des propos lénifiants de joueur de flûte. Il faut, selon l’OCDE, "s’attaquer aux vulnérabilités causées par l’endettement des ménages" en réformant la politique sociale, fiscale du logement et en réduisant les aides à l’accession à la propriété. En ce qui concerne les entreprises, il faut "rendre la fiscalité moins favorable à l’endettement".

Le bouquet, c’est que la Chine a, elle aussi, tout comme l’Occident, ses clignotants au rouge, mais l’empire du Milieu est globalement moins vulnérable car partant de la misère communiste absolue du communisme destructeur et totalitaire de Mao Tsé-toung, ce qui représente une réserve naturelle de croissance économique réelle. Il n’empêche que la Chine connaît, elle aussi, une explosion de l’endettement de ses entreprises. Le gouverneur de la banque centrale de Chine, Zhou Xiaochuan, qui doit quitter prochainement ses fonctions, a mis en garde son pays le mardi 28 novembre contre le risque financier que représente la dette colossale des entreprises et des ménages.

La vérité, c’est que tous les clignotants et tous les ratios sont au rouge partout dans le monde, qu’on est au bord de l’explosion, mais que tous les médias ne cessent de nous répéter que tout va très bien, que la croissance est là, tout comme le président Hoover qui, pendant la crise de 1929, ne cessait d’affirmer que la croissance attendait ses compatriotes "au coin de la rue" ! Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre et pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. »

Précédente

Retourner vers Économie, travail et décroissance