Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

6 Mars 2018, 08:59 Message

Pas mal, le Hervouët. Un des journalistes les plus sérieux du caniveau.



***

Image


C'est bien possible ; on sortira alors de nulle part un autre pantin...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

6 Mars 2018, 15:07 Message



***

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

8 Mars 2018, 09:34 Message




***

Tony Iwobi (Sénateur Ligue du Nord) : «Salvini et la Ligue représentent une barrière contre le racisme. La discrimination naît quand prolifère l’immigration clandestine.» (par Fdesouche)

Image


***


Avatar de l’utilisateur
Messages: 649
Localisation: Paris

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

8 Mars 2018, 19:10 Message

Madame Marlène Schiappa semble avoir compris, ce matin, le sens du mot irréfragable, jusqu’ici elle devait manquer de dictionnaire ou pire son google était en panne. Elle peut ainsi achever en bonne macronienne l’aventure piteuse de la réforme du consentement des mineurs de moins de 15 ans à l’acte sexuel par un magnifique « en même temps ».
Cela nécessite une explication pour les non-juristes nombreux ici. Actuellement en France nous connaissons une majorité sexuelle (15 ans) différente de la majorité civile (18 ans). Si l’on se place dans le cadre hétérosexuel, un adulte peut avoir des relations sexuelles avec une majeure sexuelle (à partir de 15 ans)(le détournement de mineur est une autre chose). En cas de relation d’un majeur civil avec une jeune fille de moins de 15 ans deux cas se présentent : la fille était non-consentante, c’est un viol aggravé, elle était consentante c’est un délit d’atteinte sexuelle (beaucoup moins grave). Pour savoir à partir de quel âge on peut consentir la loi, qui considère que tout dépend de la maturité et du développement physique, s’en remet à l’appréciation du tribunal ce qui paraît une règle de bon sens. Ajoutons que depuis Napoléon le Droit est indépendant de la morale ce qui est une bonne chose. Un récent pseudo scandale monté de toutes pièces : une jeune fille d’environ 16 ans (d’après les médecins) mais bénéficiant d’un état civil africain qui lui donnait l’âge de 11 ans (avantageux pour les prestations sociales) fut considérée comme consentante. On imagina aussitôt la pauvre enfant, qui en fait se prostituait, violée aux milieux de ses poupées. Aussitôt le président annonça une loi disposant qu’en dessous d’un âge limite le non-consentement serait présumé. Rien sur l’âge (on a parlé de 13 ans puis de 15 ans) rien sur la nature de la présomption. Si la présomption est simple cela ne change rien, cela interdit seulement à l’accusé de dire j’attends vos preuves je ne dis rien. Comme personne n’adopte ce genre de défense c’est sans intérêt. Si la présomption était irréfragable cela changeait en revanche tout (et posait de gros problèmes de constitutionnalité, seule la loi Gayssot édicte une « vérité obligatoire » à juste titre sans doute mais il ne faut pas en abuser). On ne voit ce qui pourrait se passer devant un Cour d’assises où il faudrait dire aux jurés, qui risquent de se demander pourquoi on les a fait venir, qu’ils ont à dire s’il y a eu viol mais qu’ils sont obligés de répondre oui étant donné l’âge de la « victime».
Donc Madame le ministre ce matin a précisé que l’on maintenait la présomption (fermeté) mais « en même temps » qu’il s’agit d’une présomption simple. Donc on n’a rien changé, il faut laisser aux juges la liberté de décider (en principe quand on crée une présomption c’est pour restreindre la liberté du juge) dit la secrétaire d’État. Bref incompétence, ignorance, absence de sérieux.
Ajoutons ce qui pourrait être un dégât collatéral. Il est question de pénaliser les relations entre un mineur civil (mois de 18 ans) et une jeune fille de moins de 15 ans, qui ne constituaient pas des infractions jusqu’ici. Dans une région comme les Hauts de France, qui ne se résume pas aux demeures macroniennes de Henriville (quartier d’Amiens) et du Touquet, il faudrait créer une Cour d’assises par Canton. Et l’on veut encore augmenter les délais de prescriptions pour les viols de mineures en sachant très bien que cela ne marche jamais et que cela aboutit au mieux à une terrible frustration, au pire à une erreur judiciaire. Les Américains ont déclaré forfait il y a quelques années devant le désastre mais nous sommes plus forts.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2833

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

8 Mars 2018, 19:33 Message

Cela nécessite une explication pour les non-juristes nombreux ici.

Merci, une fois encore, de vos précieux éclaircissements concernant un sujet que j'avais bien du mal à cerner. De l'Économie comme de la Justice, il me semble que les citoyens ne comprennent pas grand chose, en général. Cela devrait poser question. J'avoue mon incompétence et mon ignorance mais, au moins, je ne postule à aucun Secrétariat d'État. Et puis, que voulez-vous, cher Jean-François, votre Secrétaire d'État est artiste à la ville. Elle a passé l'âge de bachoter son droit mais pas celui d’interpréter Les Monologues du Vagin avec ses collègues qui, selon la bonne presse, ont eu le droit à une standing ovation du bon peuple Le Monde.fr le 08.03.2018 à 12h01

Avatar de l’utilisateur
Messages: 649
Localisation: Paris

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

9 Mars 2018, 10:08 Message

Cher Éric vous pourriez très bien. En fait l’histoire nous montre qu’une connaissance du Droit n’est pas nécessaire pour être par exemple garde des Sceaux. L’un des meilleurs, dont le nom m’échappe actuellement, était médecin. Il suffit de s’entourer d’un cabinet composé de bons spécialistes et de se borner à faire des arbitrages politiques (validés par les « techniciens »). Malheureusement le président et ses ministres se lancent dans des déclarations sans consulter les spécialistes. Quelques fois ces derniers sont consultés après ce qui entraîne un rétropédalage comme le montre le cas de Madame Schiappa. Quand les ministres sont des ignorants sérieux tout va bien, mais quand ils se comportent en sales gosses qui savent tout mieux que ceux qui ont passé leur vie dans le droit, cela conduit à la catastrophe. L’exemple de Madame Hidalgo, qui n’est pas en marche, est aussi révélateur du fait que nous sommes gouvernés par des ados ignorants et ronchons.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2833

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

9 Mars 2018, 10:38 Message

[...] nous sommes gouvernés par des ados ignorants et ronchons.

On ne saurait mieux dire.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Mars 2018, 10:01 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Mars 2018, 10:06 Message

Thierry Mariani pose enfin la question de l’alliance avec le Front national (Bd Voltaire)

« Thierry Mariani n’y va pas par quatre chemins et sa logique est imparable :

"Peut-on arriver au pouvoir tout seuls ? Peut-on constituer une majorité sans alliés ? La réponse est non. Sans alliés, nous allons rester dans l’opposition pour longtemps. Il est temps de renverser la table. Le Front national a évolué. Regardons si un accord ou un rapprochement sont possibles. Si on veut des alliés, ils seront forcément de ce côté-là si on veut appliquer un programme de droite."

Enfin ! Car cette logique, cette réalité, les électeurs de base, le peuple de droite l’attendent depuis longtemps.

Et il invite Laurent Wauquiez à aller au bout de sa stratégie chamboule-tout :
"Pourquoi ne pourrait-on pas avoir au moins des discussions ? Le FN change de nom, ce qui est un signe. C’est le moment de réfléchir à autre chose. […] Il faut un accord entre tous ceux qui veulent qu’il y ait une politique différente en France, qui retrouve les valeurs de la nation. Le FN et Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan sont évidemment de ceux-là."

Thierry Mariani n’a certainement pas parlé sans l’aval de M. Wauquiez. Après ses sorties à l’EM de Lyon, c’est une nouvelle salve de la part du chef LR destinée à montrer qu’à droite, les lignes bougent.

Les électeurs et les militants sont impatients de les voir bouger vraiment. Finis les ni-ni, les lignes rouges, les fronts républicains, les cordons sanitaires, les digues. À la base, tout cela est tombé depuis longtemps. Le peuple a une bonne longueur d’avance sur les élites et les chefs de la droite. Celui qui rattrapera ce retard et se mettra enfin en cohérence avec les attentes du peuple deviendra son prochain leader. »


***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Mars 2018, 12:41 Message

Notre Justin Trudeau.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

14 Mars 2018, 09:38 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Mars 2018, 10:50 Message

Image


Image


On dirait du hollandisme...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Mars 2018, 19:03 Message

Ça zigzague (ci-dessus), et ça patine...



Confirmation ce matin de la fermeture de 990 classes en milieu rural.

CQFD.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Mars 2018, 11:38 Message

Emmanuel Macron fait de l’œil aux maires de droite, Christian Estrosi est chargé du rabattage (Bd Voltaire)

Tout est dans le titre.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Mars 2018, 11:54 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

19 Mars 2018, 11:02 Message

« C’est l’impôt qui sauve le budget, et non la politique de réformes » résume Vanneste. Hollandisme. Trajectoire identique.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

22 Mars 2018, 10:00 Message

Image


Même BFMTV commence à se rendre compte qu'il y a un blême qui se développe souterrainement en France (avec en toile de fond le mouvement général que l'on peut voir monter en Europe). Le contrecoup assez logique du hold-up de l'année dernière, les suites concrètes du tour de passe passe qui a subjugué les spectateurs de leur fausse existence lors du dernier barnum électoral ? Voir. Sur Cnews et autres LCI, on en vient à craindre une révolte (Pascal Jardin, pas trop niais pour une fois, et d'autres). Peu importe le niveau de la "grogne sociale", ou du désenchantement électoral ; peu importe que les cheminots échouent une bonne fois ; c'est autre chose qui se joue in fine. Mais...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Mars 2018, 11:07 Message

Image



PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles