Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

8 Avril 2018, 08:53 Message

Réforme des institutions, Macron propose des modifications à la marge sans viser le cœur des institutions. Et de celles qui favorisent "En Marche"...



On ne saurait être plus et mieux "vieux monde"...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Avril 2018, 09:23 Message

Baverez :

Image

Il aurait pu rajouter : poursuite du bradage des derniers bijoux de famille et de la liquidation des moyens du peu d'indépendance qui pouvait nous rester : mais ça, Baverez doit trouver que c'est très bien.

Image


NDDL : ça merdouille ; SNCF ça cafouille ; etc.
Pendant ce temps, le mur de la dette se rapproche...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Avril 2018, 14:51 Message

Il est pas mal ce petit jeune...


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Avril 2018, 20:43 Message

Le président du Conseil Régional du Culte Musulman en Lorraine, le marocain Amine Nedji, imam de Nancy. Que fait la police, M. Macron ?


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Avril 2018, 08:04 Message

Du ressassement stérile, de l'inanité politique, de la com' éculée.
Les mêmes causes, etc.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Avril 2018, 08:20 Message

Sinon : "pédagogie" en direct d'une maternelle (c'est officiel : nous sommes infantiles), une sorte de Juppé "droit dans ses bottes" version jeunot aux dents longues, un discours dont "l'habileté", i.e les entourloupes, commence à s'user, et un "président" exposé directement, ayant fait le vide autour de lui. Je serais lui, je m'inquiéterais. Il ne peut plus guère compter que sur LFI en 2022 pour lui sauver la mise... si c'est encore possible. Bien que sa situation se fragilise, et que l'essentiel de sa "politique" est en réalité contraire aux vœux d'une grande partie de ceux qui l'ont élu, il faut bien dire, à ce stade, que ce n'est pas impossible.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Avril 2018, 09:42 Message

Je n'ai pas vu, il va sans dire, la nouvelle prestation télévisée de Macron. J'imagine surtout que le choix très particulier de Bourdin et de Plenel (!), deux caricatures, dont l'une est qui pis est une ordure trotskyste finie, visait à se tester ou à commencer de s'entraîner en vue de la finale de 2022, en version 2017 inversé : la "gauche de la gauche" (un petit programme commun ?) au deuxième tour. Au reste, il n'a pu que ressasser, et partant convaincre ce qu'il lui reste de convaincus, et lasser voire agacer les autres. De l'art d'organiser son propre décrochage. On ne s'en plaindra pas. On s'en moque, à vrai dire.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3046

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Avril 2018, 10:11 Message

Que Plenel soit une ordure, on est bien d'accord mais son compère le suit de près. Je n'ai pas vu non plus, il va sans dire. Survolant de très haut et très rapidement ce qui s'en dit ce matin, je relève une phrase — qui, bien entendu, n'est pas une question — assenée par Bourdin, démago en chef, et qui me fait horreur : «Votre rôle est de faire dans ce pays que tout soit plus égalitaire»

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Avril 2018, 07:20 Message

Ah, l'égalitisme, cet horizon sans cesse repoussé...
Toutes les conditions de possibilité d'une culture tant soit peu élaborée ont désormais tout à fait disparu.

Notre tâche : préserver ce qui peut l'être encore, revendiquer hautement notre "différence", et préparer plus secrètement le retour (très) éventuel de cette géniale extravagance.

***

Vu hier soir, par la force des choses, quelques très courts extraits du dernier show télévisé de l’hologramme élyséen. C’était « Macron, rempart contre les populismes », tous plus ou moins gauchisants. Face à un Plenel toujours aussi répugnant, confit en tartufferie, vicieux au possible, et un Bourdin bouledogue et démagogue, un remède à la civilité et à l’intelligence, tous les deux indignes et péremptoires, militants et vulgaires, Macron a fait son petit coq, comme il est convaincu que c’est son talent et sa force — il s’aime tel en ce miroir. Le problème, c’est qu’il m’a semblé, sur ces quelques images fugitives, que l’on commençait à bien voir comme il est menteur, manipulateur, sans cesse à calculer ce qu’il faut dire en fonction de l'auditoire pour l’entourlouper — et narcisse. En un mot : faux, le félon de mauvaise série B. Je serais lui, je me méfierais.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3046

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Avril 2018, 09:01 Message

Face à un Plenel toujours aussi répugnant, confit en tartufferie, vicieux au possible, et un Bourdin bouledogue et démagogue, un remède à la civilité et à l’intelligence, tous les deux indignes et péremptoires, militants et vulgaires, Macron a fait son petit coq, comme il est convaincu que c’est son talent et sa force — il s’aime tel en ce miroir.

Excellent croquis avec un petit côté Jérôme Bosch.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

18 Avril 2018, 09:35 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3046

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

18 Avril 2018, 09:46 Message

Le pouvoir — mais est-ce encore un pouvoir ? — pensait-il vraiment qu’en trahissant ses promesses, en piétinant les décisions de justice et la démocratie représentative, bref en reculant lâchement devant un quarteron de hors la loi, le calme et l’ordre reviendraient à NDDL ? C’est ce qu’a laissé entendre le Président, l’autre soir ; plus d’aéroport, plus de zadistes. On ne peut croire Jupitérion naïf à ce point, c’est plutôt son incompétence ou sa méconnaissance des réalités du pays qui se manifestent là comme elles se manifesteront, sans doute et sans tarder, dans d’autres domaines. Vous vouliez le calme au prix de la reculade et du déshonneur de l’État, vous aurez la honte et les troubles. C’est une vieille histoire qui fonctionne encore et toujours. Preuve est faite que l’opposition écologique à la construction de l’aéroport n’était que le faux nez de ceux qui s’organisaient pour saper l’état de droit et le modèle social qu’ils exècrent. Et ce n’est pas fini. Le fantôme du pouvoir recule devant les bloqueurs déterminés des universités comme il reculera devant tout nouvel aménagement du territoire qui rencontrera semblable opposition ou devant toute disposition qui déplaira à telle ou telle corporation. Désormais, ouvrons les yeux et voyons les choses en face : la force publique ne pourrait reprendre la main devant les professionnels du désordre qui ne cherchent qu’un affrontement de plus en plus radical, qu’en décidant de s’affranchir de la jurisprudence Fraisse-Oussekine qui tétanise les forces de l'ordre et les réduit au rôle de cibles et de pantins sous les insultes, les quolibets et les cocktails molotov. Au point où le chapelet de reculades a mené le pouvoir, il ne reste plus à ce dernier que le recours à une fermeté réellement assumée qui ne peut que passer que par un affrontement avec ceux qui veulent en découdre, même s’il faut le payer au prix le plus fort. Il n’est pas sûr que Jupitérion et sa petite troupe en ait le courage ni même l’idée.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17126

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

18 Avril 2018, 09:59 Message

Merci pour ce billet bien senti, cher Eric ; mais, permettez toutefois une légère objection : savez-vous que, selon le rebutant Bourdin, Macron aurait affirmé être « l'égal de Poutine » après son interview du 15 avril ?...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3046

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

18 Avril 2018, 10:12 Message

Ah, ben ça, alors ! S'il va débusquer les zadistes jusque dans les chiottes, je voterai peut-être pour lui, s'il ne supprime pas les élections.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3046

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

18 Avril 2018, 12:45 Message

Merci pour ce petit sondage printanier, cher Didier, j’étais en état de manque. Jupitérion creuse l’écart, il faut l’admettre. Celui dont nous disions qu’il ne tiendrait pas le temps d’une campagne, s’impose, il faut l’admettre. Si les apparences tiennent, je veux dire si le jeu institutionnel résiste — hypothèse la plus vraisemblable mais non assurée — la tête à claques est là pour longtemps. Néanmoins, il est deux points que je voudrais souligner. D’abord, cette tête de gondole est là par défaut ou à mieux dire par dépit. Où est la concurrence ? L’aboyeur fatigué ? La Poulidor patriote ? Les fonds de tiroir en recyclage ? Tout juste des faire-valoir. Ensuite, qu’il n’y ait aucune opposition crédible ne signifie rien. Ce qui est signifiant, c’est que notre Jupitérion est tout, tout ce qu’il nous reste de ce que je disais être le jeu politique institutionnel, il a tout recouvert, il a raflé la mise, il représente à lui seul l’ensemble de l’échiquier politique traditionnel. En même temps, il ne suscite aucun enthousiasme, aucun élan, aucun espoir. Plus dure sera la chute. Mais pour que celle-ci advienne, encore faudrait-il des circonstances bien particulières qui nous fassent radicalement sortir du schéma politique qui prédomine aujourd’hui et depuis si longtemps. C’est imaginable, c’est possible, ce pourrait être brutal. Pourtant l’inertie est telle… l’esprit de soumission est tel… Et je me fais vieux.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles