Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

30 Août 2018, 13:28 Message

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

30 Août 2018, 15:27 Message

« En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables » (Georges Clemenceau)

Il est à craindre qu'il n'ait entièrement raison.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3116

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

30 Août 2018, 15:33 Message

Bien sûr, mais en ce moment, cela tourne à la farce.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Septembre 2018, 18:57 Message



LOL.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Septembre 2018, 16:56 Message

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Septembre 2018, 09:32 Message



Verbatim.
Du Benalla dans le texte.

Image

Image

Image

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Septembre 2018, 09:55 Message

Entre abstention et vote contre, les LR lâchent Orbán : Emmanuel Macron peut être content ! (Bd Voltaire)

« Mais, dès ce mercredi 12 septembre, à Strasbourg, a eu lieu un test, peut-être plus important, pour la crédibilité de Laurent Wauquiez : les députés européens, et donc ceux du PPE – groupe auquel appartiennent les élus LR -, ont voté pour l’activation de l’article 7 contre la Hongrie. Viktor Orbán, venu défendre la position de son pays, notamment sur son refus de l’immigration, appartient lui aussi au PPE. Jean Leonetti, porte-parole LR, a maladroitement justifié, dans L’Opinion, ce vote contre Orbán qui, selon lui, "s’est malheureusement détaché des règles européennes et du PPE".

Donc, lâchage du PPE et de la droite LR. En effet, seuls trois des seize députés LR (dont Nadine Morano) ont voté contre l’ostracisme qui pourrait être infligé à la Hongrie, si la procédure allait jusqu’au bout. Rachida Dati, Brice Hortefeux, Michèle Alliot-Marie et Geoffroy Didier, qui viennent régulièrement tenter de nous séduire avec leurs airs martiaux, se sont abstenus. Quant à Renaud Muselier, il n’a même pas pris part au vote. »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

14 Septembre 2018, 09:26 Message

"Plan pauvreté", "RUA" (Revenu Universel dit "d'activité") : une seule cible pour ce Barnum et cette nouvelle débauche de dette — non pas la pauvreté d'une part croissante de nos nationaux, mais la prise en charge toujours plus considérable du tiers et quart-monde que nous avons invité à venir nous remplacer sans tarder, et qui se perpétue ici en se répandant dans tout le pays. Pour ses maniganceurs, le Remplacement est un attrape-couillon. Ce ne sont ni des producteurs à bas coût, autrement corvéables et manipulables que les autochtones, ni des consommateurs de remplacement que l'on a fait venir, et continue de faire venir envers et contre tout, par peuplades entières ; c'est une horde primaire incapable d'autre chose que de ce qu'elle a produit chez elle, qui entraîne tout vers le bas, vers la misère, l'analphabétisme, la régression sur tous les plans, au premier rang desquels la culture et la haute civilisation du cru, et à terme vers le retour d'âges sombres tels ceux qui ont longuement suivi l'effondrement Romain.

Cette couillonnade tragique passe donc par notre disparition pure et simple ; mais nous en sommes, faut-il le redire, les premiers responsables. Pour l'heure, il est bien difficile d'imaginer une "renaissance" de la dernière heure.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3116

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

14 Septembre 2018, 09:48 Message

Tout à fait d'accord.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Septembre 2018, 13:13 Message

Il semble bien que ce Castaner soit un crétin fini.
Avisez plutôt :

Affaire Benalla: Castaner accuse des sénateurs de chercher la destitution de Macron (BFMTV)

Ce qui s'appelle se trahir.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3116

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Septembre 2018, 17:18 Message

«L'outil privilégié pour corriger les inégalités de naissance, l'impôt sur les successions, est complexe et n'a pas suivi l'évolution de la société, a-t-il argumenté. Il nous semble essentiel d'ouvrir une réflexion en vue de (le) réformer en profondeur.»
Christophe Castaner, délégué général de La République en marche (LaREM)

Je suis malheureusement indisponible et je le regrette amèrement mais l'un d'entre vous, chers amis, pourrait-il démonter cette horreur pour montrer combien elle est révélatrice non seulement d'une idéologie mais aussi d'une anthropologie et d'une métaphysique qui nous mènent aux abysses dont on ne revient pas.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Septembre 2018, 08:42 Message

Le da capo éternel — tout commence avec moi, et non pas recommence. Le collectivisme démocratique achevé. L'éradication finale de toute culture par celle de toute transmission — c'est tellement plus ludique. La logique des amibes (et encore, c'est injuste pour les amibes). Etc. Pas certain d'être très inspiré par cette rengaine (c'en est une ; me reviens le faramineux Bernard Tapie qui réclamait haut et fort une telle "révolution", se faisant fort de ne rien donner à ses propres enfants), bien que vous ayez parfaitement raison quant à l'extrême gravité de ce symptôme parmi tant d'autres de notre profonde dépression nihiliste.

Question "métaphysique" (ce mot qui a, vous le savez, assez mauvaise presse auprès de moi ;) ) on ferait bien de s'inquiéter plus encore des manœuvres en cours, notamment chinoises (et l'on n'évoque pas ici les militaires conjointes avec la Russie, malgré leur ampleur inédite), autour de l'I.A qui fait l'objet d'un investissement étatique discret mais massif dans tous les pays qui en ont les moyens et qui ont compris que le véritable "tournant" anthropologique passait par là. Pays (France, ou région du monde, Europe) dont nous ne faisons pas partie, trop occupés (et acharnés) que nous sommes à nous décomposer. Au point de ne même plus intéresser les charognards mais les parasites, c'est dire.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3116

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Septembre 2018, 09:05 Message

«La métaphysique est de fond en comble platonique»
Comment l'entendez-vous ? Vous me l'expliquerez —un jour. En attendant, je vous souhaite une bonne semaine.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Septembre 2018, 10:05 Message

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17326

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Septembre 2018, 10:17 Message

Ah, un petit post scriptum, car je retrouve ça :

Image


Ce qui s'appelle prendre les problèmes "à la racine"...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 672
Localisation: Paris

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Septembre 2018, 12:29 Message

Eric Veron a écrit:«L'outil privilégié pour corriger les inégalités de naissance, l'impôt sur les successions, est complexe et n'a pas suivi l'évolution de la société, a-t-il argumenté. Il nous semble essentiel d'ouvrir une réflexion en vue de (le) réformer en profondeur.»
Christophe Castaner, délégué général de La République en marche (LaREM)

Je suis malheureusement indisponible et je le regrette amèrement mais l'un d'entre vous, chers amis, pourrait-il démonter cette horreur pour montrer combien elle est révélatrice non seulement d'une idéologie mais aussi d'une anthropologie et d'une métaphysique qui nous mènent aux abysses dont on ne revient pas.


L’impôt sur les successions est un impôt sur le capital. À chaque génération l’État en prend un peu (ou beaucoup pour les successions collatérales, plus de 50 % !). Je ne vois pas comment on peut faire mieux (ou pire). Aux dernières nouvelles l’impôt sur les successions n’est pas reversé au plus pauvres, c’est une sorte de nationalisation des biens. S’il y a un mouvement vers l’égalité c’est l’égalité entre gens qui n’ont plus rien.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3116

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Septembre 2018, 12:38 Message

S’il y a un mouvement vers l’égalité c’est l’égalité entre gens qui n’ont plus rien.

C'est exactement cela, cher ami. N'y voyez pas qu'un slogan : le socialisme, c'est la pauvreté pour tous.
[Et d'où vient-il que je me sente obligé, désormais, d'ajouter que je ne suis pas, personnellement, un «possédant»? J'aime à féliciter le quidam qui gare sa Maserati près de ma Renault mais je sens le type surpris et un peu gêné, c'est désolant, Jean-François]

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3116

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Septembre 2018, 18:34 Message

Las, la sortie du patron du parti majoritaire a eu le don d'agacer l'Élysée. En baisse dans les sondages, Emmanuel Macron ne veut pas envoyer un nouveau signal négatif aux retraités après la hausse de la CSG et le gel de leurs pensions. Et sait que toute réforme fiscale est potentiellement explosive. La présidence a donc tenu à clarifier sa position, ce lundi, en assurant qu'Emmanuel Macron «a formellement exclu toute modification des droits de succession sous sa présidence». Désavouant ainsi Christophe Castaner. Le Figaro.fr le 17/09/2018 à 17h39
Marche arrière toute.
À l'époque ministre de l'Économie, Emmanuel Macron s'était dit favorable à un alourdissement de la fiscalité sur les successions. «Si on a une préférence pour le risque face à la rente, ce qui est mon cas, il faut préférer la taxation sur la succession aux impôts de type ISF», avait-il déclaré dans la revue Risques.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles