Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

20 Septembre 2014, 15:20 Message

Je publie ici une réponse que j'ai faite à un lecteur du site, à l'occasion d'un échange de mail.

Ce lecteur parle de "la tâche titanesque et de l'urgence impérieuse dans laquelle nous sommes", et il pense à la création d'un mouvement, un mouvement "sans structure mais pas sans esprit", avec "le(s) texte(s) fondateurs, idoine(s)", en vue de renforcer les solidarités et de faciliter la résistance.

Voici ma réponse, qui est provisoire, et non fermée (je précise, car je me méfie de l'impression fausse que peuvent donner parfois mes écrits).

***

Créer un mouvement : oui, bien sûr ! Cela peut se faire vite et assez aisément.

Encore faut-il d'abord définir un minimum ses grands objectifs, les traduire dans un intitulé et dans une présentation, et même fixer les grandes lignes de son "programme" — d'où l'idée du "Manifeste".

Cependant, j'y ai toujours insisté, ce point n'est pas exclusif d'autres façons d'avancer, "concrètes", "de terrain", notamment pour resserrer des solidarités comme vous l'indiquez, ce que je crois qui sera très nécessaire dans un avenir proche, toutes choses aussi qui peuvent faciliter le travail d'élaboration que je viens d'évoquer. Je suis ouvert à tout ! Cela dit, un peu suivi sur ce site et ses avatars (FB, etc. — grosso modo : 1000 lecteurs individuels quotidiennement), je me retrouve bien seul en vue d'agir, malgré de multiples bouteilles lancées à la mer, et autres perches tendues...

Sans doute faudrait-il que j'avance des propositions plus concrètes, dans le fil de mes analyses et contributions. Ce n'est pas exclu, le moment venu.

Si je ne l'ai pas fait jusqu'à présent, si je me "contente" de réfléchir et d'élaborer, l'air de ne pas y toucher, des éléments de fond, tout en participant à la "lutte idéologique" et au travail de "réinformation" (travail plus décisif qu'il n'y parait), c.à.d à la circulation des idées, des faits, et des analyses, c'est qu'il faut attendre le "moment opportun" pour tenter d'intervenir : Internet facilite les choses, mais c'est justement ce qui les rend plus vaines et éphémères ; on ne compte plus les "particules", les chapelles, les sites, sans véritable efficacité de fond, ou les mouvements sporadiques (pigeons et cie) restés sans lendemain.

C'est que ce qu'il faut également définir, c'est une stratégie, et une tactique ; à ce sujet je renvoie à mes articles sur Bd Voltaire, que les derniers développements politiques n'ont pas périmés, bien au contraire.

Prendre une initiative fédératrice, effectuer une percée rassembleuse plutôt que créer une division de plus, cela en épousant aussi exactement que possible la fracture essentielle qui traverse le pays et qui n'a aucun débouché politique alors que c'est elle qui le travaille en profondeur : voilà toute notre difficulté (avec aussi peu de moyens qu'il est possible pour y faire face...). Trouver à s'extraire de l'extrême division et isolation qui partout sévit, renouer avec le réel, retrouver le chemin du politique, de l'esprit de décision, du sens des responsabilités, réinventer les solidarités... "Vaste programme", aujourd'hui comme jamais !!!

Pourtant, bis repetita : "la difficulté de réussir ne fait qu’ajouter à la nécessité d’entreprendre"... Etc.

Encore une fois : avoir un "Manifeste" et un mouvement comme objectifs n'empêche pas de développer sans attendre une "action de terrain".

Il n'y a pas de jour que je n'y réfléchisse ; "Que Demeure la France" en témoigne ; j'espère simplement que cela n'est pas complètement inutile. Cette discussion est entièrement ouverte.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: HollandoSarkosisme, & al.

3 Octobre 2014, 13:32 Message

Pour finir d'évoquer le mirifique Juppé-le Sage d'hier soir sur France 2, cet article de Tandonnet (Le Figaro), qui m'évitera de livrer ici mon sentiment de façon développée : grosso modo je suis d'accord avec ce qu'il dit, notamment que rien ne se passera comme prévu, au grand dam des médiatiques dont on voit bien qu'ils sont devant Juppé comme devant le serpent Kaa ("Aie confiance...") — voilà où mène l'abus de dessins animés et de BD...

Donc : Juppé est artificiellement monté en épingle par les médias, Sarko se fait mousser trivialement avec les militants de l'UMP, la domination facile du premier est en trompe-l’œil, la vacuité de ce qu'il a à "proposer" pour faire face à la situation du pays est quasi totale, néanmoins cette domination va exaspérer le second dont la campagne patine et masque mal combien il n'est là que parce qu'il y est acculé dans les plus mauvaises conditions, et partant la division et les déchirements ont de beaux jours devant eux tandis que le Réel, hélas, et les Français aussi d'une façon ou d'une autre, n'y retrouveront décidément pas leurs petits.

Hélas de même pour nous, car nous n'avons toujours pas de point de chute... À moins que ce ne soit une chance autant qu'un défi à relever, peut-être selon des modalités nouvelles.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2541

Re: HollandoSarkosisme, & al.

3 Octobre 2014, 13:56 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: HollandoSarkosisme, & al.

3 Octobre 2014, 17:51 Message

Image
(Source : Le Point)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: HollandoSarkosisme, & al.

6 Octobre 2014, 12:53 Message

Un petit retour sur l'émission de France 2 avec Juppé, au moment révélateur par excellence où ce dernier a proprement calé, et clairement montré la duplicité de la "droite", depuis des décennies, pour affirmer (parce qu'il est estimé qu'il est assez tard pour le pouvoir ?) sa participation désormais franche et sans ambiguïté au processus de destruction de la France et de Remplacement de son peuple historique, dans la foulée de tous les Remplacements qui prévalent en tant que "modernité modernante".

Avec toutefois ce bémol : les souchiens renâclent plus que jamais, et la base électorale réelle de ces pharisiens, en phase avec leurs positions moderno-européo-mondialiste, est inexistante ou presque...

Programme UDF RPR de 1990 sur l’immigration : un regret pour Alain Juppé… mais pour les Français ? (Atlantico)


François Hystérésis

Re: HollandoSarkosisme, & al.

6 Octobre 2014, 14:14 Message

Oui Didier, retour bienvenu et important sur une émission dans laquelle Juppé a dit qu'en France existait un racisme structurel, de la part de ceux qu'il nomme les "français" (il faut entendre français de souche) contre la diversité représentée par une "militante associative". Juppé poussé dans ses retranchements se devait de redresser la barre (barre à droite) en affirmant que "les français ne sont pas profondément racistes". Puis plus tard face à Marion Maréchal Le Pen, il à retiré "racisme structurel" et se citant: "j'ai d'ailleurs dit que les français ne sont pas racistes". Oublié le "pas profondément", oublié aussi toutes les actions, qu'il venait de détailler, de lutte contre ce "racisme structurel" et qui donc in fine n'existe pas...
On retrouve ici toute la difficulté de l'exercice de godille à opérer entre les deux électorats. Au final ce qui est bien clair c'est qu'avec lui l'on aurait : discrimination positive au lieu de préférence nationale, comme déjà vu en 2007.
L'article que vous hypertextez, j'ose un néologisme (si c'en est un), présente plusieurs thèmes forts et consensuels qui pourraient peut-être faire partie des "incontournables" pour la Reprise Française ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: HollandoSarkosisme, & al.

6 Octobre 2014, 17:59 Message

Oui, certainement.

Tout ce qui peut contribuer à la formulation synthétique d'un projet en vue d'un rassemblement le plus large possible contre le Remplacisme nihiliste de la modernité modernante et pour une Reprise Française, tout cela est bienvenu, et il faut s'inspirer de tout ce qui, serait-ce partiellement ou imparfaitement, peut y aider ; de tout ce qui s'est déjà écrit ou tenté ici ou là aussi, afin de penser la chose autant que faire se peut "à nouveaux frais" — la fidélité authentique à la tradition n'est pas dans la redite, la répétition stérile, mais dans la recréation, le toujours nouveau du plus ancien.

Cela dit, nous savons bien quelles sont les thématiques essentielles qui sont à considérer, tant sur le principe qu'au regard des possibilités politiques qui restent interdites ou impensées bien qu'elles travaillent en profondeur notre pays et nos concitoyens ; ce qui manque c'est le pas d'une écriture qui amorce la démarche, et, en partie au moins, une idée du type de développement et des modalités d'organisation et d'action à envisager à partir d'un tel point d'appui et de ralliement.

Ce premier pas est à la fois simple et délicat, décisif en un sens ; il me semble indispensable que ce soit, dès le départ (la version 0.99...) un travail collectif ; c'est au fond bien moins que le travail et l'astreinte que représente la seule tenue de ce site ; bref : "yaka"...

François Hystérésis

Re: HollandoSarkosisme, & al.

7 Octobre 2014, 09:35 Message

Bonjour,
"Yaka", oui.

Je fais un tout petit bout de chemin:

Sur les deux approches don vous parliez ici, le manifeste me semble indispensable et complémentaire de la liste des points non négociables, celui-ci répondant à la question "pourquoi ?" et la liste à la question "comment ?".

Sur les "thématiques" c'est peut-être un peu plus compliqué qu'il n'y parait. S’agit-il de rassembler l'ensemble des thématiques réellement consensuelles dans l'opinion (il s'agit alors, à partir de toutes les thématiques possibles, d'opérer un tri sur la base de sondages(?)) ou de lister ce qui nous semble strictement indispensable pour une reprise?
De plus les écritures qui en découlent peuvent prendre la forme de revendications très concrètes de type "Suppression de l'AME" ou plus générales ; "Mettre en œuvre les moyens permettant un arrêt de l'immigration massive", par exemple.

Dans votre réponse à l'intervention de Jonathan sur ce sujet, vous parlez Didier, du "forum privé" sur ce site, pourriez-vous m'indiquer la façon d'y accéder?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: HollandoSarkosisme, & al.

7 Octobre 2014, 10:22 Message

Ces questions se posent, en effet.

Pour y réfléchir ensemble et engager ce "work in progress" dans une nouvelle étape, il me paraît préférable, au moins dans un premier temps, d'en parler dans un endroit un peu à part — ce point comme tous les autres étant discutable.

Pour cela il y a un forum "privé" qui fait partie du site, comme je l'ai déjà indiqué.
À ce jour, il n'a pas servi : je propose donc de lui donner vie avec la poursuite de cette réflexion.

Pour y accéder, c'est simple : il suffit d'en avoir les "droits", et donc de me le demander.
Dès lors, il doit apparaître tout en bas d'écran, (Section "Réservé aux membres" / "Forum réservé"), quand on regarde la "Table des matières" du site. Pour rappel : l'usage de base du forum est expliqué ici, on y indique comment afficher la "Table des matières" (le bouton "Home", icône représentant une maison, sous le bandeau des photographies, en tête d'écran).

Je vous ai mis les droits pour cela, cher François. Du coup je les ai mis aussi pour les contributeurs réguliers de ce site, au cas où... Bien entendu, je ne veux forcer la main de personne ! Cela me paraissait bien le moins pour ceux qui suivent fidèlement ce site depuis presque deux ans désormais. Si cela ennuie l'un d'entre vous, qu'il n'hésite pas à me le dire, je supprimerai ; si j'ai oublié quelqu'un dans cette première passe, ou si quelqu'un d'autre souhaitait suivre ou participer, qu'il me laisse un message privé sur le site, ou le dise très simplement sur le forum. Si vous rencontrez une difficulté à trouver ou utiliser ce forum, idem.

François Hystérésis

Re: HollandoSarkosisme, & al.

7 Octobre 2014, 12:25 Message

Bien parfait, puisqu'il s'agit de la participation à un "embryon" de réseau, en version 0.99, j'aimerais en préambule écrire deux choses: Pour ce qui me concerne, les limites de l’exercice sont d'inscrire toute démarche dans un cadre non violent, sauf en cas de réponse nécessaire à une agression physique, et dans le respect de la démocratie c'est à dire du choix majoritaire. Il est sans doute inutile de le préciser ici, mais je préfère être très clair sur la forme de mon engagement.
Ceci étant dit, cher Didier (puisque une courtoisie de bon aloi est de mise ici), pour répondre à votre questionnement je crois nécessaire de laisser cet espace privé. L'accès, et c'est une proposition que je fais, étant libre mais sur la base d'un engagement, d'une adhésion qui pourrait prendre la forme d'une profession de foi, à construire prioritairement, ou dans un second temps. Ou si non, sur un engagement minimal à au moins contribuer aux échanges.
Dernière édition par François Hystérésis le 7 Octobre 2014, 12:52, édité 1 fois.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: HollandoSarkosisme, & al.

7 Octobre 2014, 12:55 Message

D'accord avec la proposition, dans un premier temps, d'associer l'accès à la discussion dans cet endroit particulier à une simple participation, même modeste, chacun à son rythme.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: HollandoSarkosisme, & al.

11 Octobre 2014, 08:45 Message

L’immigration : un sujet interdit aux Français (Bd Voltaire)

J'avais remarqué cette remarquable déclaration de Bartolone ; mais comme les marques du décrochage complet de la classe médiatico-politique sont si nombreuses, presque quotidiennes désormais... Cela, pendant qu'une question revient dans toutes les émissions d'analyse politique : comment tenir ainsi jusqu'en 2017, le pouvoir étant définitivement impuissant et immobilisé (écotaxe (la taxation des sociétés d'autoroute étant peu jouable, qui pis est...) et couacs divers (indemnités chômage, allocations familiales...) avec tout le reste : réforme territoriale dans les choux, etc.) ? Remarquable aussi : personne n'en a la moindre idée, se contentant de dire : si Hollande veut rester, et il le veut à tout prix, il le "peut"...

« Dans une interview donnée à la radio France Inter, Claude Bartolone, président socialiste de l’Assemblée nationale (et baron du 9-3), a déclaré que si l’on écoutait la majorité des Français , « on virerait tous les immigrés ». Pour ce grand humaniste de « gauche », la démocratie s’arrête lorsque le peuple pense « mal » ; et il pense mal lorsqu’il veut arrêter une immigration qu’il estime, à terme, dangereuse pour son pays. Les thèses d’Éric Zemmour, dans son dernier ouvrage, Le Suicide français, prennent ici tout leur sens. Oui, une grande partie de l’appareil d’État est totalement déconnectée des préoccupations des Français. Mieux : le personnel politique nie la parole du peuple en pleine conscience. Claude Bartolone et les autres méprisent le peuple de France et ne voient en la démocratie qu’un jeu de chaises musicales pour appliquer la même politique en changeant à peu de frais la devanture. »

Messages: 3089

Re: HollandoSarkosisme, & al.

11 Octobre 2014, 10:20 Message

Donc ils savent parfaitement ce que le peuple pense mais ils s'en torchent le cul. Inoui de constater que depuis maintenant plus de 40 ans la démocratie s'est retournée contre le peuple qui a dans cette dépossession en fait tout perdu ou presque.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14795

Re: HollandoSarkosisme, & al.

28 Octobre 2014, 10:45 Message

Je n'ai pas parlé ici de ce micro-événement, je n'ai pas pris contact avec PMC au long de cette période pénible, me contentant des brèves vues ici ou là.

La "Lettre ouverte à Le Pen" de P-M Coûteaux, qui clôt cette séquence ici.

Messages: 3089

Re: HollandoSarkosisme, & al.

28 Octobre 2014, 11:05 Message

Ecoutant régulièrement son émission sur Radio-Courtoisie j'ai toujours rechigné ou disons le autrement cultivé certaines préventions vis à vis de PMC.

Mais la lecture de cette lettre ouverte est édifiante et confirme de manière éclatante mes craintes vis à vis du FN exprimées par moi dans un autre fil.

A propos sur le forum de LibertyVox une discussion assez salée a lieu sur le fil FRONT NATIONAL entre les réalos et les fundis.

Suivante

Retourner vers Politique & Nouvelles