Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2389

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Juin 2017, 11:30 Message

De même , en tout cas je ne fais pas partie de ceux qui baissent les bras par dépit .

Qu’est-ce que ce perpétuel petit procès d’intention à l’encontre de ceux qui ne veulent plus participer à ce jeu stérile, qui laissent la passion partisane à ceux qui en ont besoin ? Je ne baisse pas les bras, chère Lys. Ce qui advient des individus et de la population m’intéresse plus que jamais. Le triomphe macronien ne me dépite en rien. La page étant tournée, je lui trouve même quelque aspect jubilatoire dans sa démesure et sa déraison. Le pire est probable, il n’est pas certain. Je vous le chanterai si j’en avais le loisir.

Messages: 38

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Juin 2017, 13:25 Message

Sous-question : A quel seuil d'abstention le socle du système commencera-t-il à s'effriter (en raison du taux) ?

Je serais enclin à penser qu'à 80% tout continuerait benoîtement.

Comment faire la part entre ceux qui s'abstiennent pour raison d'addiction au PSG (ou autres...) et ceux qui s'abstiennent en raison de leurs valeurs ?

Ce nouvel épisode est dépourvu de tout intérêt, il est "plié" d'avance et il emporte l'acceptation que l'un des courants présents au deuxième tour des présidentielles n'obtienne qu'un nombre misérable de représentants.

Dans mon arrondissement parisien l'étoile des neiges ayant obtenu 89,47% des suffrages exprimés je resterai chez moi.

:(

Messages: 52

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Juin 2017, 16:09 Message

Vous savez je suis moi même très tentée par l'abstention d'autant qu'il me faut faire 240 kms aller retour pour me rendre au lieu de mon vote .De plus je sais très bien que le candidat de mon choix n'a aucunes chances au deuxième tour quoi qu'il en soit .
Bêtise de ma part? sans doute , mais je lis trop la déroute annoncée pour y participer moi même , elle sera ce qu'elle sera mais ma conscience me dit de ne pas y participer .
Je me dis aussi qu'avec tout ceci Monsieur Macron risque d'avoir les 3/5 des sièges et que si le Sénat va dans son sens et bien il pourra changer la Constitution à son gré . Bref comme d'habitude je ne suis pas optimiste .
Sinon monsieur Veron vous voyez des procès d'intention où il n'y en a pas de ma part ce serait plus a moi que le triomphe macronien dépite et je l'avoue bien volontiers .

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2389

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Juin 2017, 21:22 Message

Écoutez votre conscience, chère amie ! Écoutez votre conscience, je vous en prie, plutôt que ce damné Monsieur Véron qui ne peut vous assurer de rien.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14117

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Juin 2017, 07:40 Message

Image


J'ai entendu un commentateur — pas un des pires, le représentant du site Atlantico —, lors d'une récente émission politique, prévenir ses petits collègues bisounours qu'on allait voir ce qu'on allait voir, et que la première priorité politique de Super-Micron serait de se débarrasser de Bayrou et du Modem dès que possible (on le comprend, en dehors même de toute logique de pouvoir). Or...

Messages: 1270

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Juin 2017, 08:39 Message

Il faut un psychiatre : détriplement de personnalité : ministre (pour la moralité politique), puis maire (pour l'emploi fictif par la duchesse de Sarnez), puis citoyen pour les fonds publics, chacune pourvue d'une autonomie pathologique. A moins qu'il s'agisse à la fois d'un lâche d'un faux cul et d'un carriériste. :rolleyes:

Messages: 3038

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Juin 2017, 11:51 Message

J'aime bien Eber Haddad.

Hier sur son compte Facebook

Si je décrypte bien les informations, telles qu'on nous les fournit, la France s'apprête à voter pour une dictature "virtuelle". Une démocratie fonctionnelle ne peut exister que s'il y a une opposition digne de ce nom or il semble bien, qu'après les législatives, elle sera, au mieux, marginalisée. En effet, le PS, LR et tous les d'autres partis traditionnels vont quasiment disparaître au profit d'un parti qui n'existait pas il y a deux ans, composé de brics, de brocs et de beaucoup d'amateurs, "de la société civile", dirigé par un homme politique, hyperdoué certes, mais qui n'existait pas il y a encore 3 ans et qui, même s'il est d'une intelligence exceptionnelle et bardé de tous les diplômes du monde, manque singulièrement d'expérience. Celle-ci ne s'acquiert que par la pratique et même si on est un inconditionnel de Macron, on ne peut nier qu'il en manque. Comme Macron a beaucoup été "aidé" par les médias et qu'il n'a pas été élu avec une véritable majorité d'électeurs, c'est un peu comme si on donnait les clefs de sa Ferrari à son fils de 16 ans le jour même où il a obtenu son permis de conduire... par piston. Ça peut très bien se passer mais ça peut aussi foirer... souhaitons, pour le bien commun, que ça se passe au mieux!

Bon, mais comme, apparemment, tout le monde ou presque, est content et que la moindre critique est interprétée comme un crime de lèse-Macron, il ne faut surtout pas jouer le trouble-fête et émettre la moindre opinion dissidente.... ne pas se plaindre après coup et dire qu'on ne savait pas ou qu'on a été grugé !

Messages: 3038

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Juin 2017, 22:45 Message

Eloise Lenesley sur Facebook

Faisant partie des 51% qui n'en ont plus rien à foutre, je ne perdrai pas mon temps à commenter ce simulacre démocratique et me limiterai à deux évidences:
1/ LR, PS, Verts, FdG, FN et tutti quanti : bien fait pour votre gueule, vous n'aviez qu'à pas vous payer la nôtre pendant si longtemps. Votre chemin de croix commence, En Marche !
2/ Comme je dis souvent, on a la France qu'on mérite.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14117

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 07:04 Message

Image


Image


Et le résultat "démocratique" est...

Image


Le macronisme est un illusionnisme, emmené par des pros purs et durs : comme le soulignait Jérome Jaffré hier soir, sous réserve d'affiner les chiffres avec les résultats définitifs, Macron perd environ 1, 1 million de voix sur son premier tour de la présidentielle, déjà médiocre, et fort composite. Cette conséquence du chiffre spectaculaire de l'abstention, en effet le phénomène politique majeur de cette séquence (du jamais vu pour des élections législatives générales, non seulement depuis 1958, mais même depuis l’instauration du suffrage universel en 1848), en dit plus long que tout le reste. Le trompe-l’œil s'effrite déjà, la fragilité du triomphe est manifeste. L'abstention était bien le bon choix politique : elle plane sur le prochain résultat de ces élections comme l'une des ombres du désastre à venir.

La localisation géographique majeure de ce vote : les "terres" traditionnelles de gauche comme de droite, et non seulement les métropoles boboïsées et remplacées pour le reste. La fameuse "UMPS" ou "LRPS" est accomplie : et maintenant, on va juger de l'équilibrisme du petit cercle des tireurs de ficelle, à la manœuvre au beau milieu d'un marigot troublé comme jamais.

Tôt ou tard, le réel se venge des illusions qu'on a entretenu. A proportion de la jonglerie qu'on aura élaboré pour les porter à bout de bras.

Au reste, une opposition inexistante, écrasée à droite comme à gauche, ne pouvant s'unir en rien contre le mastodonte macronien : les "partis" et apparatchiks de tous bords sont balayés, c'est tant mieux, et la contradiction démocratique est à son comble — du fait d'une combinaison inédite de ce qui fait la Vème et de la reprise en main directe du pouvoir par l'oligarchie régnante.


***


Bonne tribune de Vanneste sur Bd Voltaire : Le populisme a encore de beaux jours devant lui

« Comme le disait récemment Éric Zemmour, lors d’un dîner-débat de la Droite libre, la France se retrouve en 1830, lorsque repoussant les réactionnaires légitimistes d’un côté et les révolutionnaires républicains de l’autre, le blanc des uns et le rouge des autres, le drapeau bleu-blanc-rouge de la monarchie louis-philipparde symbolisait l’union des bourgeoisies triomphantes. Collomb et Raffarin, même combat ! Juppé et Macron sont appelés à réaliser aujourd’hui le rêve de Giscard : l’unité dominatrice du grand groupe central ! C’est juste politiquement, mais ce ne l’est pas sociologiquement, car sur ce plan, le grand groupe central – les classes moyennes – est en train de disparaître.

Ce décalage entre la politique et la sociologie constitue la grande illusion d’aujourd’hui, l’immense déception de demain. »

Messages: 1270

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 08:41 Message

Dans l'analyse de Vanneste une formule parlante :

"Cela témoigne-t-il de la jeunesse inépuisable de notre nation ou de sa sénilité avancée ? L’avenir nous le dira."

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14117

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 09:06 Message

Précision : c'est 1.5 million de voix qui manquent à l'appel pour Micron.
Graphique supra mis à jour (légères variations avec chiffres définitifs).
Ajout d'un second graphique, qui fait légèrement contraste...

***

Image


Image

Messages: 3038

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 10:57 Message

Avec beaucoup de retard l'abstention des électeurs francais ressemblent étrangement aux chiffres des abstentionnistes aux élections américaines.

Autrement-dit la moitié des inscrits ne va pas voter car ils savent que cela ne sert strictement à rien car les chambres élues ne font en aucun cas la politique que le citoyen lambda attend.

On peut douter que le tsunami REM puisse changer quoique ce soit, au long terme, au paysage politique francais.

Et ne me dites pas que nous sommes définitivement débarassés des Cambaledis et consorts car nous en avons vu d'autres.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14117

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 13:02 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14117

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 13:09 Message

Sondage Opinionway (même s'il le lit, Philippot ne démordra pas de son rêve de remake de 2005... ni la droite de son tropisme gauchisant) :

Image

Messages: 166

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 14:05 Message

Et quelle est la dernière des préoccupations des "Français ayant voté" ? L'immigration. Merci Opinion Way, le message est reçu.

Messages: 166

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 14:10 Message

Sait-on si des voix se sont élevées pour contester la validité d'une élection où le nombre d'absentionnistes dépasse celui des votants ?

Messages: 166

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 14:20 Message

Résultat d'élection "à l'africaine", symptôme le plus parlant d'une africanisation de la société française : liquidation de toute conscience politique au profit d'un clan, à la faveur d'un processus identificatoire irrationnel à une figure charismatique, laquelle, portée et protégée par ses partisans qui lui vouent un culte, doit et va pouvoir tout se permettre -- africanisation démographique et africanisation des esprits allant de pair. Le parti qui gouverne, peut importe son nom (Union et Progrès ; Paix et Prospérité Nationale ; Unité et Réconciliation, Patrie et Avenir, etc. ) n'est que l'instrument et la caution démocratique d'un despote qu'il a lui-même créé et dont il est le "référent" (vocabulaire macronien) suprême.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14117

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Juin 2017, 14:27 Message

Francis Marche a écrit:Sait-on si des voix se sont élevées pour contester la validité d'une élection où le nombre d'absentionnistes dépasse celui des votants ?
Pas à ma connaissance, cher Francis ; tout le monde relève la chose (comment ne pas le faire ?), lui trouve toutes les raisons possibles sauf la bonne, ou du moins la plus importante et la mieux significative du moment, et nul ne dit que même le simulacre archi-biaisé de la démocratie est mort : c'est qu'il y a là comme un tabou.

Rioufol, sur son blog, conclut ainsi son billet : « Cette démission d’une partie de l’opposition, qui s’ajoute à une position dominante de LREM, ne peut être vue que comme une provocation dans un pays incandescent. Il est à craindre que la rue ne serve d’alternative à une démocratie bloquée, confisquée aux mains d’une minorité privilégiée et déconnectée des souffrances humaines. Jamais en tout cas les réseaux sociaux, et les blogs, ne seront aussi nécessaires pour briser la pensée unique du parti unique d’un président "jupitérien". »

Jupitérien, Jupitérien... même avec des guillemets, cette soudaine antienne est ridicule. Quant aux "réseaux sociaux" comme lieu de résistance au tsunami de la pensée unique et définitive, j'ai comme un doute, je l'avoue, malgré le travail auquel ce site lui-même s'est efforcé d'apporter sa modeste pierre jusque-là. Du reste, on peut voir partout que le désarroi et le défaitisme l'emportent, affaiblissant considérablement cette relative chambre d'écho.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles