Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

26 Décembre 2018, 09:48 Message

Avion privé, hôtel de luxe... Le voyage en grande pompe de Benalla au Tchad (Le Point)

« Emmanuel Macron a déclaré au président tchadien qu'Alexandre Benalla « n'était en aucun cas un intermédiaire officieux ou officiel", rapporte Le Monde ».

Mais qu'est-ce donc que c'est, ce Benalla ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

26 Décembre 2018, 18:17 Message

Image



***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Décembre 2018, 09:42 Message

Saison 2.



Plus généralement, les "révélations" s'accumulent, que c'en est troublant...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Décembre 2018, 18:04 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Décembre 2018, 19:54 Message

Alexandre Benalla affirme que ses passeports diplomatiques lui ont été restitués "début octobre" (Europe 1)

« Alexandre Benalla rendait compte de ses déplacements à l'Élysée » (Le Point)

Messages: 118

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Décembre 2018, 23:25 Message

Didier Bourjon a écrit:Pour finir d'évoquer le mirifique Juppé-le Sage d'hier soir sur France 2, cet article de Tandonnet (Le Figaro), qui m'évitera de livrer ici mon sentiment de façon développée : grosso modo je suis d'accord avec ce qu'il dit, notamment que rien ne se passera comme prévu, au grand dam des médiatiques dont on voit bien qu'ils sont devant Juppé comme devant le serpent Kaa ("Aie confiance...") — voilà où mène l'abus de dessins animés et de BD...

Donc : Juppé est artificiellement monté en épingle par les médias, Sarko se fait mousser trivialement avec les militants de l'UMP, la domination facile du premier est en trompe-l’œil, la vacuité de ce qu'il a à "proposer" pour faire face à la situation du pays est quasi totale, néanmoins cette domination va exaspérer le second dont la campagne patine et masque mal combien il n'est là que parce qu'il y est acculé dans les plus mauvaises conditions, et partant la division et les déchirements ont de beaux jours devant eux tandis que le Réel, hélas, et les Français aussi d'une façon ou d'une autre, n'y retrouveront décidément pas leurs petits.

Hélas de même pour nous, car nous n'avons toujours pas de point de chute... À moins que ce ne soit une chance autant qu'un défi à relever, peut-être selon des modalités nouvelles.


Retour 4 ans en arrière intéressant : si les gilets jaunes pouvaient capitaliser en s'investissant dans la démocratie locale / municipale pas encore trop gangrenée par les politocards,chasseurs de subventions et carriéristes de tous poils.

Une coloration enracinée, conservatrice serait idéale mais dans l'immédiat, ce serait un meilleur débouché qu'une liste électorale aux européennes...

Si j'habitais dans nos si belles campagnes de l'Ouest,c'est ce que je ferais en tout cas. J'ai commence à le faire il y a quelques années, mais le travail commande beaucoup..

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

30 Décembre 2018, 21:44 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

31 Décembre 2018, 09:38 Message

Faut-il que la situation soit délétère ! Voilà Apathie himself qui déclare au micro d'Europe 1 : « On voit bien qu’il y a toujours du monde sur les ronds-points. Le ministre de l’Intérieur a dit qu’on allait tous les évacuer. Ce n’est pas le cas. Ce mouvement n’a pas vocation à s’arrêter mais à durer. Je ne sais pas pendant combien de temps le pouvoir va gérer ça. Je ne crois pas du tout à l’effet calmant du grand débat national. Nous sommes devant un problème majeur. On ne peut pas rester longtemps comme ça. Il va falloir trouver une solution, une sortie de crise, et il n’y en a pas trente-six. Je suis frappé que les actes de violence du 1er et du 8 décembre n’aient pas détourné l’opinion de ce mouvement. Ça veut dire que la colère est immense, que le lien avec celui qui incarne le pouvoir est complètement rompu. On a un problème politique d’une gravité que nous n’avons pas connue depuis très longtemps. Donc, il y a les législatives et la présidentielle. Nous en sommes là, à ce niveau de gravité. Ce n’est pas une crise ordinaire. Je ne connais pas d’autre moyen, pour résoudre une crise de cette ampleur, que de redonner la parole au peuple. »

On n'en croit pas ses oreilles...

Du train où vont les choses, on n'aura bientôt plus besoin de ce site et d'autres : pour un peu, il suffira de s'informer auprès des médias et d'user de sa comprenette courante... :lol:


***



Messages: 324

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

31 Décembre 2018, 19:29 Message

Je ne vois pas comment ce régime (l'Etat-Macron) pourra survivre à l'année 2019 qui commence tout à l'heure. Si l'homme s'entête, il finira mal, comme Khadafi ou Moubarak. N'étant pas aussi rusé et connaissant de son pays que peuvent l'être Erdogan ou Poutine, étant artiste politique plutôt piètre et maladroit, étant brut et fier, l'attendent logiquement la charette, le ruisseau, la geole, l'exil politique.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

1 Janvier 2019, 09:22 Message

Image


Macron a failli être assez bon hier soir, dans un premier temps ; las, il a été bavard à n'en plus finir, à vouloir "tout dire" et à trop dire, beaucoup trop, d'autant que le tropisme du "en même temps", qui in fine effondre tout son discours, a prévalu. De sorte que chacun (qui aura eu la patience de l'écouter) aura retenu surtout ce qu'il ne voulait pas, mais qu'il n'a pu s'empêcher de dire. Pire : il s'est une nouvelle fois présenté en chef de la répression de ses concitoyens, traités de" "foule haineuse", (et raciste, antisémite, homophobe, etc.) . Bien qu'apparaissant volontairement très en forme, requinqué même, contre toute évidence, c'était, au mieux, l'eau sur les plumes du canard, au pire, une provocation de plus.

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 687
Localisation: Paris

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

1 Janvier 2019, 11:28 Message

C’est très triste de n’avoir à retenir d’une allocution de vœux qu’un appel à la répression. Devons -nous crier « nous sommes tous racistes, antisémites, homophobes, xénophobes etc. » ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Janvier 2019, 09:41 Message

Il y a quelques mois seulement, il peinait à trouver des ministres ; aujourd'hui, c'est la débandade du premier cercle.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Janvier 2019, 10:58 Message

P.S.

Image



Cette débandade (message ci-dessus) peut aussi s'interpréter en liaison avec d'une part le côté "requinqué" (par qui, par quoi ?) du petit Macron lors de ses "vœux" et d'autre part avec cette déclaration de Le Maire sur l'entrée "dans le dur" du quinquennat (i.e. la mise en œuvre des "réformes" sérieuses, pas comme la SNCF, et la dissolution résolue de la France dans l'U.E. et l'immigration). Possible que sachant sa réélection perdue, par entêtement névrotique et par esprit de vengeance — il a eu si peur —, il ait décidé d'imposer à marche forcée et autoritaire pendant les deux ans et demi qui lui restent (théoriquement) la réalisation sans reste du programme de liquidation pour lequel on l'a fait élire. Auquel cas, il va y avoir du sport...


***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18124

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Janvier 2019, 13:50 Message

Image
:)

Messages: 324

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Janvier 2019, 22:07 Message

On apprenait ce matin dans le Figaro en ligne que l'économie française s'est "contractée" pour la première fois en un an et demi, à cause des Gilets jaunes (!)

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2019/0 ... jaunes.php

Pour les commanditaires de Macron, ceux qui ont fait en sorte qu'il soit installé à l'Elysée pour servir leurs intérêts, et qui prennent aujourd'hui la mesure de l'échec économique de leur serviteur, celui-ci n'a pas fait le job. Le compte n'y est pas, et leur poulain va se faire botter le train hors de ses fonctions non par les Gilets jaunes mais par les "parrains" qui l'avaient choisi.

Les "riches" font faire pour les GJ l'action qu'ils ne peuvent accomplir dans cette fausse démocratie : virer Macron pour incompétence.

La dialectique du jeu des forces politiques est celle-là : ceux qui habitent au premier étage de l'immeuble gueulent et protestent comme leur voisin du dessus, celui qui loge au second, et le boucan et le chaos sont tels que ce sont les occupants du troisième, propriétaires de l'immeuble, qui, ne pouvant expulser la populace du premier étage, ordonnent au client du second de faire ses valises. Classique.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles