Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

19 Février 2019, 19:23 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

20 Février 2019, 10:35 Message

Insupportable.

Longue séquence hier soir, sur tous les médias télévisés, autour de la manif de la Bastille, avec tout ce qu'il faut de guimauve, de pleurs à peine contenus, d'émotion débordantes, de bienpensance gnangnan, avec tous les discours automatiques qui déblatèrent, soliloquent, ventriloquent, le tout selon un scénario bien rôdé, mais qui bégaie péniblement, et qui tourne à vide. La place de la République n'était pas comble, ne s'y retrouvaient que les happy fews et le cortège de leurs obligés, plus quelques badauds et manifestants inutiles. Idem en province, malgré des cadrages flatteurs. Nos compatriotes seraient-ils insensibles à la montée de l'antisémitisme ? Seraient-ils ambigus ? En aucun cas. Il s'en scandalisent et s'en soucient d'autant plus qu'ils voient très bien d'où provient le "nouvel" antisémitisme", et ce qu'il leur promet. Simplement, ils ne jouent plus le jeu, car ils discernent parfaitement la manœuvre, la mauvaise foi, le sens bassement politicien et désastreusement partisan, l'hypocrisie et le mensonge couverts par cette "manifestation" et ses promoteurs.

De fait, on ne se refait pas, et sans pouvoir le dire explicitement, tout est fait au cours de ces "reportages" pour édifier le gogo, pour verrouiller les pensées, pour provoque les réflexes idéologiques devenus pavloviens, pour ressasser que l'antisémitisme est en fait de droite et d'extrême-droite, surtout pas de gauche ni immigré, que le RN et tout ce qui gravite autour de lui n'est pas "républicain", ni démocrate, qu'il recèle en son sein la bête immonde pour les siècles des siècles, qu'il est encore et toujours le vrai responsable de la situation, et que la bonté d'âme, l'intelligence, la supériorité morale, bref : le Bien unique et total sont du côté des "progressistes", comme toujours depuis le début du monde, et que les affreux, les obscurantistes, les criminels, sont de l'autre bord, depuis tout aussi longtemps.

On aura eu droit aux gamins, au musulman de service, à la diversité qui dit "Vive la France", etc. Misérable tentative pour se persuader encore du "vivrensemble", quand tout part à vau-l'eau, que la société se défait sous nos yeux, qu'un monstrueux mensonge permanent doublé d'une cécité volontaire pendant plusieurs décennies portent inexorablement leurs fruits.

Renversement systématique et complet des faits, partisanerie outrancière et assumée, fidèle courroie de transmission de la propagande du totalitarisme 2.0, serviteur du spectacle, tel est devenu le "journalisme". En fait, ces manifestations ont surtout montré l'écart qui s'est creusé entre spectacle et pays réel. C'est bien la seule chose à retenir de ce barnum.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

20 Février 2019, 15:02 Message

Rien que ça.

« Les sénateurs frappent fort et haut. Dans un rapport de 120 pages, la commission d’enquête du Sénat sur l’affaire Benalla a détaillé mercredi tous les dysfonctionnements relevés lors de ses sept mois d’investigations, après 29 auditions et plus de 40 heures d’entretiens. De nombreuses erreurs, anomalies et défaillances ont été constatées notamment dans les témoignages des différents collaborateurs interrogés pendant l’enquête. Ce rapport sera transmis à l’Elysée ainsi qu’au procureur de la République de Paris.

La commission pointe ainsi du doigt la véracité des déclarations faites par des membres haut placés dans la hiérachie de l’Elysée lors de leurs auditions. Le directeur de cabinet du président de la République, Patrick Strzoda, le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler et le général Lionel Lavergne sont soupçonnés d’« omissions », d’« incohérences » et de « contradictions ».

« J’ai décidé, avec les deux rapporteurs, de demander au président du Sénat que notre bureau délibère en vue de saisir le procureur de la République de Paris pour faux témoignages » concernant les cas d’Alexandre Benalla et Vincent Crase, a indiqué Philippe Bas. La demande a été transmise au président du Sénat Gérard Larcher. La chambre haute ne peut saisir le procureur de la République que lorsque son bureau donne un avis favorable. » (L'Opinion)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

20 Février 2019, 16:20 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

20 Février 2019, 20:05 Message




***

Il est bien cet homme, à l'évidence ; quel dommage qu'il serve de paravent à un Wauquiez, et à tout ce qui grenouille derrière lui, la queue de la longue processions des traîtres et d'incapables qui sont la cause directe de là où nous en sommes.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

21 Février 2019, 09:39 Message

Image


Il anticipe la raclée qui l'attend à Barcelone ?
Il revient proposer ses services de Caudillo de sous-préfecture ?
Il ressent le besoin de souligner lourdement à nouveau ses "allégeances" à cette fin ?

Décidément, le climat ambiant de la démocrature glisse à grande vitesse vers celui d'une dictature pure et simple, et ce ne sont pas là de "grands mots".

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

21 Février 2019, 22:49 Message

Image

Messages: 329

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

21 Février 2019, 23:07 Message

C'est terrible à dire mais la situation où se trouve M. Crase aujourd'hui a quelque chose de réjouissant. Entouré d'une vibrante diversité, l'homme va paufiner son côté rap-canaille, et brancher les journalistes en verlan à sa sortie. Le macronisme a créé le profil du ministre ou du secrétaire d'Etat racaille. Il est bon que les choses aillent au bout d'elles-mêmes.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

22 Février 2019, 10:39 Message

Il ne s'arrange pas, celui-là, pas plus que la folle dérive des macroniens enragés. Quelle jolie paire, avec Schiappa !

« Affaire Benalla : Castaner accuse les sénateurs d’être «des menaces pour la République » (Public Sénat)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

24 Février 2019, 10:08 Message

Que va faire Micron de son "grand débat", qui est déjà passé de mode, n'ayant été, une fois de plus, qu'une mascarade parfaitement contrôlée, un avatar du faux permanent ? Virer Philippe mais courtiser la droite (le pays penche plus que jamais de ce côté-là, et les courants politiques qui devraient y correspondre sont morts et misérablement divisés), le faire courant mars, sans attendre, ou le faire après les prochaines élections européennes, rechercher Bayrou malgré ses casseroles judiciaires, prendre un virage social-démocrate à l'allemande du début des années 2000, ou autre ? Supputations pour journalistes en mal de baratin. On ne se refait pas, et la classe bourgeoise qui s'est réconciliée autour du golem qu'elle a miraculeusement pondu ne lâchera pas sa domination actuelle de bon gré (euphémisme), avec l'aide de ses affidés, séides (spécialement dans les médias), et protégés, ou de son armée de réserve. L'aggravation de la situation, soit la continuation irrémédiable de la descente aux enfers du pays, semble être la seule perspective raisonnablement envisageable. A moins que.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

24 Février 2019, 20:07 Message

Précision :

Image

Messages: 77

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

26 Février 2019, 20:04 Message



>Macron manipulé par le CRIF, décryptage d'images

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

26 Février 2019, 22:41 Message

Oui, bon...

Macron fait la tête, celle de celui qui, une fois de plus, se fait avoir comme un gamin, et ce geste du président du CRIF est tout à fait indécent, et parfaitement irrespectueux ; mais Macron ne le mérite-t-il pas, et nous, à ce jour, Macron ? La reprise de la définition de l'antisionisme comme antisémitisme "moderne" est évidemment une faute politique, et une atteinte de plus à la liberté de dire et de penser ; les juifs les plus intelligents (autant dire les plus nombreux, que cela plaise ou non) ne se réjouissent pas de cette "avancée", et mesurent au contraire l'effet boomerang qu'elle finira bien par avoir. Dans cette vidéo l'analyse de la réaction de Macron comme celle de l'attitude du président du CRIF sont justes ; mais les conclusions tirées sont excessives et par trop dans l'esprit sommairement agonistique du temps.

Dans cette affaire, tout le monde, du CRIF à Macron, du PS à la droiche, tout le monde se préoccupe de ses petites combines de pouvoir, et pas d'antisémitisme.

Voilà où mène la volonté acharnée de ne pas dire, de ne pas voir, de ne pas nommer, y compris contre toute évidence. Et ce n'est encore rien à côté de ce qui se trame.


***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Février 2019, 09:07 Message

Autre déclaration de Bellamy, dans le même cadre : « Je suis plutôt Juncker qu’Orban »
Il eut fallu qu'il arrêtat les "plutôt".


***

Matteo Salvini, sur Twitter après la victoire de son camp en Sardaigne : « Nous avons gagné dans le Frioul-Vénétie Julienne, dans le Trentin, à Bolzano, en Molise, dans les Abruzzes et en Sardaigne. Les Italiens récompensent la cohérence. »

Des sondages en vue des élections européennes du 26 mai 2019 donnent la Ligue à plus d’un tiers des voix et Frères d’Italie à plus de 4 %, alors que le M5S est donné à un quart des voix. Les deux partis du système, le Parti Démocrate – avec 17 % – et Forza Italia – avec 9 % -, ne représentent plus, ensemble, qu’un quart des voix.

La situation française, en gros, mais inversée.
La sottise politique de nos partis est incommensurable.
Ils ont sous les yeux la solution, mais en sont incapables, tétanisés et soudoyés qu'ils sont.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18563

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Février 2019, 10:04 Message

Pour être juste, Bellamy s'est expliqué sur la déclaration mentionnée ci-dessus, sur RTL (à partir de 5'50) :



Où l'on voit l'honnêteté de cet homme, sa belle intelligence, mais aussi sa profonde naïveté et son inexpérience politique. On est peiné de le voir embarqué dans cette galère au profit de minables bidouilleurs à l'ego et l'ambition surdimensionnés tel Wauquiez and co, et peiné aussi de voir qu'il ne peut qu'échouer, alors qu'il serait si souhaitable qu'il ait raison ; et pire : s'abîmer.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles