Afficher le sujet - Liberté, liberté chérie...

Liberté, liberté chérie...

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

22 Août 2017, 08:12 Message

MSN est un "agrégateur" plus ou moins automatique, d'où le mélange des genres que vous dénoncez (qui est, cela dit, à peine moins grossier dans tous les JTs et autres publications télé/numériques). L'avantage, c'est que certaines informations ou "brèves" y paraissent plus volontiers, au hasard des algorithmes. Si je puis me permettre, sachant que chacun a ses habitudes, la page MSN n'est pas impérative pour accéder aux boites mails "offertes" par ce conglomérat, et il en est d'autres un (tout petit peu) moins "racoleuses", ou que l'on peut "paramétrer" pour virer ce que l'on ne souhaite pas voir. Par exemple la page Google news (je n'ai certes pas d'actions dans cette entreprise, véritable Krupp des temps modernes !) : news.google.com. Ou bien la page d'info de Orange, souvent plus axée sur les "faits divers", ce qui nous concerne pour les raisons que l'on sait... Sinon, malgré ses (énormes) défauts, Tweeter peut être une source de contre-information appréciable, et une façon de suivre le cours des choses ; comme ce dernier est désastreux, ainsi que nous ne le savons que trop, c'est aussi une vraie pénitence que de le suivre, ne serait-ce qu'un peu...

Messages: 168

Re: Liberté, liberté chérie...

23 Août 2017, 13:39 Message

Merci cher Didier de ces petites précisions. La page msn est la seule source "d'information" que je choisis ; par défaut et par nécessité de devoir "suivre" un peu les choses. Avec ce forum aussi, évidemment... Parce que l'absence de contre-parole se fait vraiment rare et atteint donc la liberté, la parole et l'esprit.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

29 Août 2017, 15:40 Message

Décret du premiere ministre : la répression antiraciste s’étend désormais aux conversations privées (Fdesouche)

C'est au J.O : Décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoireDécret n° 2017-1230 du 3 août 2017 relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2614

Re: Liberté, liberté chérie...

29 Août 2017, 15:56 Message

Je croyais que nous l'avions mentionné. C'est un saut gravissime vers l’établissement d'un système totalitaire. Les enfants pourront dénoncer leurs parents. Le tout, passé en catimini, en plein été. Depuis, j'ai toujours le texte avec moi dans le but de déciller quelques yeux.

JORF n°0182 du 5 août 2017
texte n° 9



Décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire

NOR: JUSD1714912D
ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decr ... D/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decr ... 0/jo/texte

Publics concernés : personnes poursuivies ou condamnées ; magistrats.
Objet : renforcement de la répression des provocations, diffamations et injures non publiques à caractère raciste ou discriminatoire.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : le décret améliore la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d'homophobie pouvant se produire dans des lieux non publics, comme au sein des entreprises ou des établissements scolaires. Il renforce à cette fin la répression des contraventions de provocation, diffamation et injure non publiques à caractère raciste, sexiste, homophobe ou handiphobe, dans des conditions similaires à ce qui a été prévu dans la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse par la loi n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l'égalité et la citoyenneté pour les délits de provocations, diffamations et injures racistes ou discriminatoires commises de façon publique.
Il prévoit que ces diffamations et injures non publiques constitueront, comme les provocations, des contraventions de la cinquième classe, punies d'une amende maximale de 1 500 euros ou 3 000 euros en cas de récidive, et non plus des contraventions de la quatrième classe punies d'amendes inférieures de moitié.
Il élargit ces infractions aux cas où elles sont commises en raison de l'identité de genre de la victime, afin de mieux lutter contre la transphobie, et il substitue à la notion de race, qui n'est pas applicable aux êtres humains, celle de « prétendue race » comme cela a été fait dans les dispositions législatives du code pénal par la loi du 27 janvier 2017.
Il ajoute pour ces infractions la peine complémentaire de stage de citoyenneté, qui existe désormais pour les délits prévus par la loi du 29 juillet 1881.
Références : les dispositions du code pénal et du code de procédure pénale modifiées par le présent décret peuvent être consultées, dans leur rédaction issue de ces modifications, sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).

Avatar de l’utilisateur
Messages: 604
Localisation: Paris

Re: Liberté, liberté chérie...

29 Août 2017, 19:23 Message

Pour le moment il s'agit de "simples" contraventions (de la 5ème classe, la plus haute). Parions que ces infractions seront bientôt transformées en délits (qui seuls, avec les crimes, permettent la prison).

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2614

Re: Liberté, liberté chérie...

29 Août 2017, 20:38 Message

Merci de ces précisions qui m'avaient échappé ou auxquelles je ne m'étais pas arrêté.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Août 2017, 17:28 Message

Un journaliste anti-islamisation condamné pour avoir publié des images historiques (Bd Voltaire)

« Le vendredi 18 août 2017, Michael Stürzenberger était convoqué devant la justice à Munich pour avoir publié, sur Facebook, une photo montrant les connections ayant existé autrefois entre une partie de l’islam et le national-socialisme. La méthode utilisée afin de le persécuter judiciairement était particulièrement perverse : il lui était reproché le fait que, sur ce document historique, un dignitaire national-socialiste portait un brassard à croix gammée et il était, par conséquent, accusé de diffuser un signe interdit, cela alors que la loi prévoit une exception pour des photos historiques et que la presse du système publie ce genre de document. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

5 Septembre 2017, 09:27 Message

Nice : un journal gratuit hostile aux militants pro-migrants visé par la justice (RT)

« Le parquet de Nice a ouvert une enquête à l'encontre d'un journal gratuit tiré à 5 000 exemplaires et distribué par des commerçants de la ville. La publication vise les défenseurs des migrants de la vallée de La Roya, près de la frontière italienne. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 596
Localisation: Provence

Re: Liberté, liberté chérie...

5 Septembre 2017, 10:22 Message

Collaboration, quand tu nous tiens... Aucune résistance ne serait être tolérée par leur justice...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

13 Septembre 2017, 08:28 Message

Vendredi dernier, le Conseil constitutionnel a tranché : l’alinéa 18 du paragraphe 1 de l’article premier de la loi dite de « confiance dans la vie politique » est contraire à la Constitution. Rappelons que cet article menaçait d’inéligibilité quiconque aurait été condamné pour diffamation, injure ou discrimination. Les « Sages » ont jugé qu’il s’agissait là d’une atteinte disproportionnée à la liberté d’expression.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

27 Septembre 2017, 09:29 Message

Censure : Jacques Sapir viré de son blog [Russeurop] par un conseiller du gouvernement (Chroniques du Yéti)

Pas grave, Sapir trouvera à se reloger facilement, et ses lecteurs suivront.
Mais tout de même...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

27 Septembre 2017, 11:11 Message

Les députés adoptent l’obligation de déclarer tous ses identifiants électroniques (Next impact)

« Le moindre oubli sera lourdement sanctionné : jusqu’à trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Hier, en séance, un seul amendement sur le sujet a été examiné.

Déposé par des députés de la Gauche démocrate et républicaine il visait à supprimer cette déclaration au motif qu’elle "porte une forte atteinte aux libertés constitutionnelles : respect de la vie privée, secret des correspondances et droits de la défense".

Selon ses auteurs, comme d’ailleurs les sénateurs, "nul n’est tenu de participer à sa propre incrimination". Et ceux-ci de revenir sur la décision du Conseil constitutionnel du 4 novembre 2016 qui a rappelé "le principe selon lequel nul n’est tenu de s’accuser, dont découle le droit de se taire".

Autre argument : cette mesure viendrait heurter le principe de nécessité puisque la loi sur le renseignement prévoit depuis le 24 juillet 2015 une armada de mesures pour "récupérer les identifiants techniques de connexion, sous le contrôle de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement ou du juge administratif, qu’il s’agisse de l’accès aux données de connexion (article L. 851‑1 du Code de la Sécurité intérieure) ou du recueil en temps réel des données de connexion (article L. 851‑2 du Code de la Sécurité intérieure)".

Enfin, les députés GDR ont jugé "paradoxal" d’inscrire cette obligation dans le droit commun alors qu’elle n’est pas prévue dans le cadre de l’état d’urgence, censé être plus sécuritaire que sécuritaire.

En fin de route, vers une heure du matin, le rapporteur a exprimé un "avis défavorable" expliquant rapidement que l’obligation devait être adoptée "pour des raisons opérationnelles". Et Gérard Collomb de se délester d'un même "avis défavorable", sans autre explication. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

6 Octobre 2017, 08:08 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

16 Octobre 2017, 10:08 Message

Image


***

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2614

Re: Liberté, liberté chérie...

16 Octobre 2017, 12:37 Message

Je me permets de signaler une tribune de Chantal Delsol : L'idolâtrie des data, ou la fin de la liberté FigaroVox le 15/10/2017 à 18h32

Extrait:

On peut définir le dataïsme comme la conceptualisation idéologique du matérialisme ambiant. L'humanité occidentale est devenue matérialiste par abandon de ses religions, mais surtout pour répudier les guerres. Car ce sont les idées, les croyances, les attachements spirituels ou symboliques qui divisent. Tandis que tout ce qui est matière réunit. On tombera facilement d'accord pour manger un bon fromage, on se querellera pour adopter le socialisme ou l'évangélisme. Depuis cinquante ans, le matérialisme structure nos sociétés. Cependant, il n'était jusque-là qu'une forme de nihilisme vague, une déconstruction du vieux monde, ou plutôt son effilochage. Il devient une construction. Il se conceptualise.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15163

Re: Liberté, liberté chérie...

18 Octobre 2017, 10:12 Message

Image

Image

Messages: 1415

Re: Les collabos

29 Octobre 2017, 17:12 Message

J'ai signé la pétition lancée par Karim Ouchick :

Renaud Camus est une nouvelle fois traîné devant les tribunaux, cette fois par l’UEJF, par la DILCRAH, par SOS-Racisme, à cause de deux de tweets où ces professionnels de la chicane prétendent voir de la contestation ou de l’apologie de crimes contre l’humanité :
« Au regard des remplacistes à la Trudeau, Macron ou suédois, Hitler ne paraîtra pas moins criminel mais peut-être plus franc, plus net. »
« Le génocide des juifs était sans doute plus criminel mais paraît tout de même un peu petit bras auprès du remplacisme global »...


La suite ici : Soutenir Renaud Camus, c'est défendre la liberté d'expression !

Sur le sujet Finkielkraut soutient (en partie seulement) Camus :

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2614

Re: Les collabos

29 Octobre 2017, 17:57 Message

Je ne signe pas.
Bien sûr, il n’y a pas trace de contestation ou de l’apologie de crimes contre l’humanité dans ces tweets ni dans l’esprit de Camus. Mais qu’allait-il faire dans cette galère ?
D’abord, marre des tweets où on fait le malin, triste de voir le talent réduit, de lui-même, à ce formatage idiot. Ensuite, je suis réservé sur l’intérêt du retour perpétuel sur les thèmes de l’occupation allemande et le l’extermination des juifs par les nazis. Outre que Camus se sait guetté sur le sujet par les officines de la police de la pensée, la comparaison systématique avec le Grand remplacement me semble abusive. [Je dis systématique et je sais bien que comparer n’est pas assimiler, mais enfin…] Oui, il s’agit bien, dans le cas du GR, d’un génocide par submersion mais les moyens employés ne sont pas assimilables à ceux mis en œuvre dans l’holocauste. Les juifs étaient raflés et ne pouvaient ni se défendre ni fuir. Nous, nous avons laissé élire M. Macron, président de la République. Et c’est le cœur du sujet dont je ne veux pas m’éloigner. La shoah a été un crime de guerre, un assassinat de masse par une idéologie bien identifiée. La situation actuelle de notre pays et de l’Europe est celle d’un suicide par désœuvrement. La submersion, qui a tout d’une colonisation, est l’agent du mal à l’œuvre, visible, nommable, combattable, elle n’en n’est pas la cause première. Le mal est bien plus profond, bien plus vaste, il est en nous.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles