Afficher le sujet - Liberté, liberté chérie...

Liberté, liberté chérie...

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Messages: 1464

Re: Les collabos

29 Octobre 2017, 18:46 Message

Hmm!

Le grand remplacement est une étape de la conquête islamiste qui se fera par tous les moyens. On connaît l'objectif, les preuves sont données en "live" qu'il n'existe aucun moyen de l'ordre de la barbarie qui soit prohibé, tout est clair comme de l'eau de roche, encore plus que lors de la parution de Mein Kempf où personne ou presque ne voulait voir. Qui aurait pu croire que le majorité du peuple allemand civilisé et chrétien ait pu suivre l'entreprise et l'applaudir; il n'y a pas plus de rempart en France contre cette barbarie islamique, qu'il n'y en a eu contre Hitler. La lâcheté me paraît même plus grande. Ce n'est pas en vain que ce forum s'appelle les collabos ce qui n'est en rien outrancier.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2769

Re: Les collabos

29 Octobre 2017, 19:06 Message

Je ne me suis pas fait comprendre. Cela n'est pas bien grave. Merci de votre réaction et bonne soirée à vous, chère Jeanne.

Messages: 1464

Re: Les collabos

29 Octobre 2017, 19:39 Message

Hmmmmm !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16137

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 09:16 Message

Eric Veron a écrit:D’abord, marre des tweets où on fait le malin, triste de voir le talent réduit, de lui-même, à ce formatage idiot.
Entièrement d'accord sur ce point. Itou sur le parallèle à trop d'égards controuvé avec le XXème siècle, quand il s'agit de penser "ce qui survient", qui l'englobe et le dépasse de toutes parts. C'est cela qui est "petits bras". Et l'on ne peut exclure (euphémisme) l'attrait pervers pour la shlague doxique sous prétexte de "liberté", le besoin de se faire remarquer, de confirmer ad libitum sa pose pour cause d'egotisme (on en sait les ravages). Pas entendu Finkielkraut, mais j'imagine assez bien le discours qu'il a du tenir.

Néanmoins, je signe, compte tenu de la situation, même si je n'aime pas être pris, peu ou prou, en otage.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 648
Localisation: Paris

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 10:32 Message

Je ne signe pas.
Renaud Camus joue un jeu très dangereux. Le grand connaisseur de la langue qu’il est ne peut ignorer qu’il y a plusieurs niveaux de compréhension d’un texte nécessairement très court. Ici, le premier niveau est abject, puis quand on y réfléchit on découvre le second qui est raisonnable. Ces textes sont visiblement faits pour choquer ceux qui aiment être choqués (un peu des autres aussi dont moi) qui se verront traiter d’imbéciles n’ayant rien compris à la profondeur du texte. Je me demande ce que veut Camus. Mourir en martyr d’une cause qu’il abîme de plus en plus et que je partage ?

Avatar de l’utilisateur
Messages: 648
Localisation: Paris

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 10:48 Message

Eric Veron a écrit:Je ne signe pas.
Bien sûr, il n’y a pas trace de contestation ou de l’apologie de crimes contre l’humanité dans ces tweets ni dans l’esprit de Camus. Mais qu’allait-il faire dans cette galère ?
D’abord, marre des tweets où on fait le malin, triste de voir le talent réduit, de lui-même, à ce formatage idiot. Ensuite, je suis réservé sur l’intérêt du retour perpétuel sur les thèmes de l’occupation allemande et le l’extermination des juifs par les nazis. Outre que Camus se sait guetté sur le sujet par les officines de la police de la pensée, la comparaison systématique avec le Grand remplacement me semble abusive. [Je dis systématique et je sais bien que comparer n’est pas assimiler, mais enfin…] Oui, il s’agit bien, dans le cas du GR, d’un génocide par submersion mais les moyens employés ne sont pas assimilables à ceux mis en œuvre dans l’holocauste. Les juifs étaient raflés et ne pouvaient ni se défendre ni fuir. Nous, nous avons laissé élire M. Macron, président de la République. Et c’est le cœur du sujet dont je ne veux pas m’éloigner. La shoah a été un crime de guerre, un assassinat de masse par une idéologie bien identifiée. La situation actuelle de notre pays et de l’Europe est celle d’un suicide par désœuvrement. La submersion, qui a tout d’une colonisation, est l’agent du mal à l’œuvre, visible, nommable, combattable, elle n’en n’est pas la cause première. Le mal est bien plus profond, bien plus vaste, il est en nous.


Cher Eric, je suis complètement d'accord avec votre analyse.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2769

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 10:54 Message

Et moi-même avec les précisions que vous apportez. Je vous souhaite une bonne semaine, cher Jean-François.

Messages: 1464

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 11:38 Message

Je me permets d'appeler votre attention sur le fait que contester la tactique politique d'une personne est une chose, mais ne pas soutenir sa liberté de parole en est une autre quand la justice vise à faire taire les pensées "inconvenantes" par le biais d'associations stipendiées. Renaud Camus est une sorte de Cassandre. Il faut laisser faire taire les Cassandre ?

Avatar de l’utilisateur
Messages: 648
Localisation: Paris

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 11:53 Message

Jeanne a écrit:Je me permets d'appeler votre attention sur le fait que contester la tactique politique d'une personne est une chose, mais ne pas soutenir sa liberté de parole en est une autre quand la justice vise à faire taire les pensées "inconvenantes" par le biais d'associations stipendiées. Renaud Camus est une sorte de Cassandre. Il faut laisser faire taire les Cassandre ?


Votre point de vue est respectable, mais je pense que Renaud Camus, dans sa dérive (car dérive il y a), donne justement des armes à ceux qui veulent faire taire les pensées "inconvenantes".

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2769

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 12:10 Message

Tactique politique, vraiment ? Ou un certain narcissisme, tendance solipsisme maso ?

Messages: 1464

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 13:30 Message

C'est de fait une tactique politique. Qui peut prendre sa source dans son caractère, ce dont il n'a pas l'exclusivité.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2769

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 13:31 Message

Pas entendu Finkielkraut, mais j'imagine assez bien le discours qu'il a du tenir.

Lui, l'a écouté :

Plieux, dimanche 29 octobre 2017, sept heures et demie du soir. Alain Finkielkraut, lors de son émission désormais fameuse du dimanche à midi, sur RCJ, avec Élisabeth Lévy, s’est plutôt bien tiré du difficile exercice consistant à me renier beaucoup et à me sauver un peu, à me pousser vers le gouffre final et à me retenir sur son bord, in extremis, par la peau des fesses. Son ton général n’était pas inamical à mon endroit : plutôt désolé, las, et même accablé. Il se désespère que je ne l’écoute pas davantage. Il me voit m’enfermer dans un château fort et m’y tenir toujours plus seul, toujours plus extrême, toujours plus radical. Je m’autoradicalise, selon son mot. Ce n’est pas faux, je suis le désespoir des hamsters.[...]

Le terrible dans cette histoire, comme toujours avec Renaud Camus, est que la suite de cette entrée de son Journal, sur un autre registre que celui de la provocation et du ricanement, est pleine d’une clairvoyance rare, d’analyses justes, rarement explicitées et —faut-il le préciser — exprimées dans une langue d’une clarté et d’une maîtrise qui laissent coi.

Messages: 1464

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 14:08 Message

"des hamsters", pourquoi des hamsters ? Parce que c'est un animal précautionneux quant à sa survie ? :?:

Messages: 238

Re: Les collabos

30 Octobre 2017, 19:19 Message

Parce que les hamsters sont utilisés dans les centres de déradicalisation, dit-on.

En prison, "on navigue à vue", "les matons se tiennent les côtes, après avoir assisté à une séance au cours de laquelle des détenus radicalisés devaient caresser un hamster en le regardant droit dans les yeux".

http://www.huffingtonpost.fr/vida-azimi/deradicalisation-islamisme-attentats_b_9717978.html

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16137

Re: Liberté, liberté chérie...

30 Octobre 2017, 19:22 Message

Sujet déplacé du fil "Les collabos" à celui-ci, plus approprié.

Messages: 238

Re: Liberté, liberté chérie...

30 Octobre 2017, 20:04 Message

Tout génocide n'est pas uniquement sanguinaire. Induire le renoncement à être chez un peuple est entreprise génocidaire : le piétinement des cultures indigènes, la déculturation du peuple historique, l'enseignement de l'oubli de ce qu'il fut, la promotion de la consommation de psychotropes (ailleurs et en une autre époque, ce fut l'alcool), celle de l'avortement, le renoncement à être par le renoncement à se reproduire, etc. sont autants d'instruments génocidaires qui furent mis en oeuvre avec les résultats que l'on sait contre des peuples indigènes d'Amérique au XIXe siècle.

Que les maladresses ou outrances de langage de ces twits de Camus ne conduisent personne à s'aveugler sur une pensée qui colle au réel bien plus qu'on se le figure.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2769

Re: Liberté, liberté chérie...

30 Octobre 2017, 20:59 Message

À tout le moins, cher Francis, tâchons de trouver un autre terme désignant le processus en cours. Génocide est déjà pris et chacun sait à quelle méthode il fait référence. Camus en joue, il a tort. Je reconnais bien volontiers que l’aboutissement peut-être le même, l’éradication d’une population au profit d’une autre. Je veux bien admettre que l’échelle de la prospective de la submersion en cours peut-être plus vaste concernant le destin de l’Europe que ne le fut l’abomination nazie. Mais restons sérieux, les moyens employés ne sont pas comparables, ni la responsabilité des individus. Le renoncement à être que vous évoquez fort justement et qui nous détruit, n’est pas à mettre sur le même plan que les camps de la mort. En ce qui concerne le désastre contemporain, je propose, provisoirement, le terme de suicide de masse assisté. Évidemment, c'est moins brillant.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16137

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Octobre 2017, 09:44 Message

Non seulement ces comparaisons sont controuvées, à dire le moins, non seulement elles sont sottement provocatrices et contreproductives, à dire le moins derechef, mais on peut aussi s'inquiéter du manque sérieux de maîtrise des sujets que prétend aborder désormais l'auteur en cause, qui suit en cela (non sans malhonnêteté intellectuelle) un sillage dont il ignore beaucoup (liste de lecture à disposition) — on le constate vite — et en faveur duquel la disposition constante de sa vie ne le dispose guère : Camus, penseur anti-moderne de la technique, découvreur des méfaits du Taylorisme, auquel, qui pis est, des idiots pontifiants et trieurs de lentilles (qui s'estiment pourtant fort éclairés, et instruits) opposent le retour à la vie des Amish, comme si entre le "transhumanisme" (terme inadéquat, de type slogan, mais on fera court) sans limite et le retour à la bougie il n'y avait rien d'autre à envisager : mon Dieu, mon Dieu... Quel gag ! Un petit tour sur le site concerné pour voir l'éventuelle réaction du justiciable, et puis s'en va très vite, en regrettant d'y avoir passé si peu que ce soit de temps. Il va falloir songer à un fil "Les idiots" tout court, utiles ou pas.

Cela dit, le titre de ce fil est explicite, notre Charte aussi bien, et, sur le site des "Amoureux de la France", c'est un manque criant pour l'heure :

«Liberté : d'opinion, de pensée, de parole, d'expression, de critique — fin des prérogatives d'associations dénonciatrices et accusatrices, fin des censures et oppressions, fin des lois "mémorielles" et liberticides — sanctuarisation de la liberté du citoyen face à l’État et à l’envahissement technico-numérique — rupture avec la logique du "tout ce qui n’est pas interdit est obligatoire". » (Charte Que Demeure la France)

La cohérence intellectuelle implique de signer, la morale politique le contraire.
C'est très embêtant. Camus nous enquiquine, il vieillit mal.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles