Afficher le sujet - Liberté, liberté chérie...

Liberté, liberté chérie...

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

5 Juillet 2018, 08:18 Message



Ben voyons...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

8 Juillet 2018, 08:28 Message

Allemagne : un livre jugé trop critique envers l’islam censuré (Dreuz)

Il s'agit d'un nouveau livre de de Thilo Sarrazin.

Messages: 322

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

8 Juillet 2018, 20:33 Message

(Le pouvoir prive le Rassemblement National de sa subvention. Levons-nous contre une dictature qui veut tuer le premier parti d’opposition -- Lettre ouverte aux adhérents de Marine Le Pen, Présidente du Rassemblement National )

Petit extrait :

" [...]Le caractère politique de l’initiative ne fait aucun doute, puisque l’un des deux juges est membre du Syndicat de la Magistrature et l’autre est un de ses compagnons de route. Notons aussi que la décision intervient sur réquisition du parquet. Or, les pouvoirs publics qui n’ignorent rien de la difficulté financière de tous les partis politiques savent que cette décision de blocage de ses moyens de subsistance signifie pour le Rassemblement National la cessation de paiement à la fin du mois d’août et donc pour un parti politique sa disparition programmée.

L’ordonnance des juges qui intervient évidemment au cœur de l’été et opportunément dans la période de trêve sportive de la coupe du monde, s’appuie sur une violation manifeste et incontestable du droit :

- Violation de la présomption d’innocence : le RN se voit appliquer une exécution d’une peine qui n’a pas été prononcée dans une affaire qui n’est pas encore jugée, mais qui est au stade de l’instruction. Cela est d’autant plus choquant que les faits sont formellement contestés

- Violation du texte invoqué : les juges font application d’une disposition légale applicable au grand banditisme qui vise à confisquer les fruits de l’infraction (ex : biens acquis avec le trafic de drogue). Or, dans le cas d’espèce, il n’existe aucun lien entre la somme due par l’Etat et l’infraction supposée.

- Violation de toute proportionnalité : les juges ont décidé de saisir deux millions, somme qui excède très largement, par son montant insensé, les amendes encourues et les préjudices prétendus.

Il est à noter que l’appel n’étant pas suspensif, cette décision inique est d’application immédiate. Ainsi des juges habituellement si laxistes avec les vrais délinquants se croient autorisés à procéder à l’exécution de peines avant même tout jugement. L’histoire nous enseigne que toutes les dictatures se réfugient derrière le droit pour justifier leurs atteintes aux droits.

Ce coup de force prétendument juridique ou judiciaire vise, on le voit bien, à la disparition du principal parti d’opposition par la privation de ses moyens d’existence. Nul doute que les désaveux électoraux dans toute l’Europe comme la perspective d’un raz de marée du courant national aux élections européennes ont aujourd’hui fait perdre tout sens commun à nos adversaires.

Au-delà de la perspective de la disparition d’une grande force politique et du courant d’idées qu’elle incarne, cette affaire met en lumière une gravissime atteinte à notre démocratie, à nos libertés fondamentales et à notre Constitution. [...] "

Avatar de l’utilisateur
Messages: 691
Localisation: Paris

Re: Liberté, liberté chérie...

8 Juillet 2018, 23:06 Message

Ne vous imaginez pas que les juges roulent pour Macron. Ils ont simplement pris le pouvoir et finiront par liquider Macron comme une vulgaire Le Pen.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

10 Juillet 2018, 10:38 Message

Grâce aux métadonnées des chercheurs ont démasqué avec exactitude 96,7% d’utilisateurs anonymes sur Twitter (Fdesouche)

« Alors que les chercheurs ont utilisé Twitter pour leurs données, ils ont averti que "les méthodes présentées dans ce travail sont génériques et peuvent être appliquées à une variété de plateformes de réseaux sociaux". »

On n'en a jamais douté.
Ce n'est même que la partie émergée de l'iceberg.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

12 Juillet 2018, 16:44 Message

Une proposition de Boulevard Voltaire :

Je signe la lettre ouverte aux sénateurs

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

15 Juillet 2018, 08:25 Message

« Aujourd’hui, c’est à Éric Zemmour qu’on s’en prend une nouvelle fois : la chronique qu’il tient sur RTL, à 8 h 17, sera supprimée à la rentrée. Il conservera peut-être un créneau le week-end, mais on ne sait pas si c’est une fausse nouvelle (pour mieux faire passer la pilule) ou si la station hésite à l’exclure complètement, compte tenu de son audience. » (BV)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

17 Juillet 2018, 08:50 Message

Intéressant !

Image


Image

Messages: 322

Re: Liberté, liberté chérie...

17 Juillet 2018, 10:15 Message

(Riposte Laïque) Même sur les forums automobile, la censure frappe

Extrait :

[...]En effet, un sujet intitulé « la future limitation à 80 km/h » faisait déjà 14 pages et plus de 540 posts, alimenté par divers intervenants, a été supprimé dudit forum suite à un post dont j’étais l’auteur. Ce post n’était nullement polémique, nullement politique, et fait exclusivement de Droit Constitutionnel parfaitement neutre et vérifiable sur le très sérieux site legifrance.fr. Mon erreur, avoir rappelé la réalité, en droit, rien qu’en droit :

Que Manuel Valls a, le 05/12/2016, décrété l’instauration de l’Inspection Générale de la Justice (IGJ), placée sous la tutelle du ministère de la Justice rendant ainsi l’autorité judiciaire sous le contrôle de l’exécutif. Que ce décret 2016-1675 JORF 283 paru le 06/12/20116 est entré en vigueur le 01/01/2017 annulant ainsi de facto l’existence-même de la 5ème République d’octobre 1958 par violation de la séparation des Pouvoirs, en violant l’art.64 de la Constitution sur l’indépendance des Magistrats du Siège… ; Que de facto Macron ne pouvait pas être président de la République car élu alors que la Constitution était échue à son élection, conformément à l’article 16 de la DDHC… Qu’il usurpe donc la fonction de président de la République conformément à l’art. 433-12 du Code pénal… qu’Edouard Philippe n’est pas Premier ministre donc, et qu’au bout de ce raisonnement qui avait déjà pris pas mal de hauteur, la loi relative à la limitation à 80 km/h état nulle et non-avenue.

En fait, j’ai voulu simplement rappeler des éléments de droit en m’adressant à des jeunes gens, citoyens de leur pays qui devrait être souverain. J’ai voulu leur rappeler combien il faut prendre de la hauteur dans un débat et ne pas rester trop « à ras de terre » et voir les choses de bien plus haut.

Mais mon écrit pourtant étayé de tous les éléments de droit, parfaitement neutre, informatif, extrêmement important je pense et que chaque citoyen, quels que soient sa position, son rôle, ses responsabilités, devrait se faire le devoir de relayer… Mais non. J’ai été « éjecté » du forum. les autres membres n’ont pas pu le lire évidemment, et ça n’a pas été possible de faire entendre raison au modérateur (gendarme de surcroît !).[...]

Messages: 322

Re: Liberté, liberté chérie...

23 Juillet 2018, 11:48 Message

(fraceinfo via msn) Dans les festivals, des femmes agressées sexuellement et harcelées

[...]"En Suède, le plus grand festival de musique Bravalla a été annulé en 2018. En cause : les agressions sexuelles à répétition."[...]

Rien n'est dit sur les origines de ces agresseurs. A part que ce sont des "mâles", c'est tout ce qu'il convient de stigmatiser, évidemment...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

30 Juillet 2018, 08:52 Message

Acte I :

Image


(RN de Lyon)

Acte II :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Juillet 2018, 11:34 Message

Image


D'un autre côté, utiliser un "service gratuit", "proposé" par une multinationale américaine sous contrôle, qui incite à la dépravation numérique de son "existence", et se plaindre du tôlier ou exiger d'avoir l’œil voire la main sur ses manipulations, c'est limite syndrome confusionnel...

Il existe pourtant des alternatives un peu moins encadrés et intéressées, mais voilà, elles ne sont pas non plus totalement libres et surtout, ce sont des niches — les masses sont sur FB, Tweeter and co, ce qui est le plus sûr symptôme de leur parfaite aliénation, de leur assentiment au "monde" comme il va...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Juillet 2018, 12:28 Message

C'est pas limite du tout, cher Didier ! C'est franchement très con. C'est l'histoire du mec qui entre de son plein gré en prison et qui vient gémir qu'on ait fermé la porte derrière lui ! Une histoire de fous mais, surtout, l'illustration contemporaine, à son acmé, de la servitude volontaire. Vous vous êtes abandonnés à Tweeter ? Vous avez cru pouvoir vous faire valoir en facettant les haïkus du grand capital ? Vous vous êtes abandonnés à Facebook ? Vous avez cru pouvoir y sertir la minuscule idée que vous vous faites de l' existence et la présenter à l'admiration de l'univers ? Allez vous faire foutre. Nous n'avons plus rien à nous dire.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18690

Re: Liberté, liberté chérie...

9 Août 2018, 17:08 Message

Image

Messages: 322

Re: Liberté, liberté chérie...

9 Août 2018, 21:20 Message

(Riposte Laïque) Une travailleuse allemande critique les migrants : 1650 euros d’amende !

Extrait final :

"[...] Les faits :
Suite à un article du journal Die Welt (Titre « Protection subsidiaire ») rapportant la plus stricte réalité, à savoir que des dizaines de milliers de réfugiés portaient plainte contre l’Etat allemand, elle a noté les mots suivants :

« Arnaquer l’État, voler les gens, violer, fainéanter, exiger de l’argent que nous gagnons à la sueur du front et accuser l’Etat. Vous êtes juste bons à cela. Plus précieux que l’or, les super-spécialistes qu’on nous avait promis ! (Ici, elle évoque tous les médecins, ingénieurs, architectes et professeurs de faculté promis par Mutti M.). J’espère bien que nos tribunaux vont tout balayer dans l’intégralité. Si j’étais juge, je vous expliquerais calmement que si quelque chose ne vous convient pas, vous n’avez qu’à rentrer chez vous. Fini, le laisser-faire. »

Si vous y voyez un crime, moi je n’y vois que la plus stricte vérité… Une vérité que plus de gens devraient clamer comme notre malheureuse Marie-Thérèse allemande, au lieu de se taire.

Des limiers sur Internet

La police a découvert l’affaire après avoir reçu un avis de la police criminelle de Rhénanie du Nord-Westphalie. Là-bas, ainsi qu’en Bavière, des enquêteurs spéciaux fouillent l’Internet en continu, à la recherche du moindre commentaire ou posting non conforme aux préceptes d’Angela M.
Aujourd’hui, la liberté d’expression ne s’applique apparemment pas aux Allemands dans leur propre pays…

L‘accusation

Lors de l’audience principale, le juge Christian C. a déclaré : il ne s’agit pas d’une accusation légère, le discours était haineux, l’outrage abyssal.

La pauvre prévenue va même jusqu’à s’accuser, se dit consciente de son erreur « je ne sais pas ce qui m’a pris », avoue-t-elle. (En revanche, moi je le sais, ce qui vous a pris… Seulement, la prochaine fois, il faudra le faire sous un pseudonyme…)

La sentence – une juteuse amende 1650 Euro – c’est le montant à payer. Combien d’heures de repassage, de lessive, de balayage, de frottage, d’astiquage, combien de mauvaises odeurs, de kilos de poussières, de taches, de poils de chien ? Jugement rendu à cette laborieuse employée de maison sans le moindre antécédent judiciaire, bien que „les contraventions ne soient généralement pas prévues dans ce cas“, comme l’expliquait le procureur. L’inculpée aurait commis un « crime de pensée orwellien ». Selon la cour, son commentaire, dresserait les gens contre les réfugiés, « les aurait effrayés »

Anne Schubert"

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles