Afficher le sujet - Liberté, liberté chérie...

Liberté, liberté chérie...

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Janvier 2019, 10:26 Message

Image

Messages: 77

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Janvier 2019, 12:20 Message

La préfète de l'Ariège n'a pas attendu le feu vert déjà la semaine avant dernière elle avait pris cette mesure.
Comment on va pouvoir continuer à vivre comme si de rien n'était après tout ça ....Ces 10 morts même de façon indirecte , ces centaines de blessés graves , ces abus de pouvoir de la police , la justice !!!!!!comment ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Janvier 2019, 18:07 Message




Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

4 Février 2019, 10:29 Message

François Sureau : « C’est le citoyen qu’on intimide et pas le délinquant » (Le Monde)

L’avocat et écrivain, proche de Macron, lance un réquisitoire contre la loi anti-casseurs.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

4 Février 2019, 19:16 Message

Image

Messages: 303

Re: Liberté, liberté chérie...

6 Février 2019, 00:46 Message

A l'écoute de Franceinfo, à 22h30, franceinfo, concernant l'adoption du texte "anticasseur". Emmanuel Daoud reprend tranquillement Sacha Houlié sur la dangerosité de son texte.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

7 Février 2019, 13:55 Message

Les indiscrets du « Point » - La police à l'écoute des Gilets jaunes (Le Point)

« Une centaine en province, une cinquantaine à Paris et en petite couronne, c’est le nombre de gilets jaunes placés sur écoute téléphonique et/ou sous « espionnage » Internet. Le Service central du renseignement territorial et la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) multiplient les demandes d’autorisation auprès de la Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR). « La patronne de la DRPP a fait toute sa carrière en suivant les extrêmes, c’est dire si elle sait y faire », confie un de ses ex-collègues du renseignement. »


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

13 Février 2019, 19:39 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

14 Février 2019, 09:30 Message

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 378
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Liberté, liberté chérie...

14 Février 2019, 18:46 Message

C'est fait. l'Assemblée Nationale a voté l'instruction obligatoire dès l'âge de trois ans à partir de la rentrée 2019. Les petites sections n'auront même plus le droit de faire la sieste chez eux l'après-midi, et les familles IEF seront donc contrôlées de plus belle et très tôt.

Il est question aussi de restriction de liberté à partir de 16 ans, (l'IEF et le hors contrat seraient interdit ?) mais je n'ai pas encore tout compris. À vérifier donc. Il faudra que j'aille y voir de plus près.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

16 Février 2019, 19:43 Message

Voilà qui est dit, et c'est à remarquer.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

20 Février 2019, 15:07 Message

Ce qui s'appelle faire preuve d'une grande habileté politique, on croît rêver, (et Macron pourrait nous faire cauchemarder dans ce sillage, qui n'attend que cela) :

Antisémitisme : il faut «faire cesser» les manifestations des Gilets jaunes, réclame le CRIF (RT)

« Dans la même veine, il a appelé à l’application de "mesures drastiques pour faire cesser ces manifestations qui ne servent plus à revendiquer sur le pouvoir d’achat, mais à exprimer la haine des institutions, de la République et des juifs".

"Le droit de manifester est constitutionnel, mais il faut trouver le moyen de les faire cesser, en tout cas de les canaliser. Il ne faut laisser défiler que les manifestations déclarées au préalable, empêcher les autres. Fixer des cortèges qui ne passent plus par les centres-villes. On ne peut plus continuer comme ça, de samedi en samedi", a-t-il renchéri. »

Ahurissant.
Le CRIF, faut-il le rappeler, a toujours été un grand défenseur de l'invasion arabo-musulmane et un soutien indéfectible de toutes les immigrations (en Europe).
Au bal des faux-culs et des pompiers pyromanes, cette organisation et son président convoitent la première place, de toute évidence !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

21 Février 2019, 09:00 Message



En trois clics.


***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

5 Mars 2019, 09:36 Message

Et dire qu'il nous faut aller jusqu'à défendre des partis politiques qui sont le désastre même !

Les banques ne veulent prêter à aucun parti politique en vue des élections européennes, hormis LREM, qui est le seul à pouvoir s'en passer du fait de sa représentation massive à l'A.N.

Avec cela, Macron veut interdire les financements de banque étrangères.

Manifestement la démocrature ne suffit plus, et la dictature se profile à un horizon toujours plus proche. Il n'y a, hélas et aussi stupéfiant que cela puisse paraître, aucun excès polémique dans ce constat.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18413

Re: Liberté, liberté chérie...

8 Mars 2019, 09:57 Message

Canard Enchaîné.

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 378
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Liberté, liberté chérie...

9 Mars 2019, 12:00 Message

Communiqué février 2019. Accouchement à domicile : quand les femmes crient dans le désert.

L'accouchement à domicile est un sujet tient à cœur à certains membres de ce forum. ;)

En France, il n'a jamais été pratiqué autrement qu'à la marge depuis l'avènement de la médecine moderne, et il y est resté. On pourrait penser que la situation n'est pas tellement plus fragile qu'il y a quarante ans, puisque, malgré les difficultés et les déjà nombreuses tentatives d'éradication, la possibilité de naître chez soi perdure néanmoins, plus ou moins, bon an, mal an.

Nous serions donc plutôt dans une mauvaise passe en ce moment... Mais étant donné le contexte général actuel, on peut se poser quelques questions.

"Ce lundi 11 février 2019, les femmes souhaitant accoucher à domicile voient leur accès au libre exercice de leur choix encore reculer avec la suspension pour une durée de deux ans d’une sage-femme dans la région Occitanie.

Une sanction lourde prise dans le cadre d’une procédure ordinale exceptionnelle, et semble-t-il récente puisque créée en 2014[1], comportant une expertise collégiale dont le rapport ne concluait pourtant pas à une insuffisance professionnelle pouvant induire un risque pour la sécurité des patientes. [...] A l’heure actuelle, huit autres sages-femmes sont sous le coup d’une procédure administrative, judiciaire ou disciplinaire. Soit, selon nos estimations, environ 10% de l’ensemble des professionnels de santé accompagnant les accouchements à domicile."

Une privation de liberté comme une autre serait-on tenté de dire, surtout que la concernant, nous y sommes déjà habitués ou fort peu sensibilisés (hormis ceux qui ont fait ce choix, c'est-à-dire un peu moins de 1% des naissances en France !)

Et pourtant...

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles