Afficher le sujet - Démocrature remplaciste

Démocrature remplaciste

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15543

Démocrature remplaciste

14 Novembre 2017, 13:58 Message

Nous avons les moyens de vous imposer la dhimmitude, et votre liquidation.

Image

Messages: 70

Re: Démocrature remplaciste

14 Novembre 2017, 23:12 Message

Pour avoir vécu cette évolution, j'aimerais bien connaitre le pourcentage d'entreprises qui aujourd'hui pratiqueraient réellement une discrimination à l'embauche...

Enfin, celle qui est évoquée ici.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15543

Re: Démocrature remplaciste

31 Janvier 2018, 22:15 Message

Glané ici et là deux informations réjouissantes ce soir :

- un vague secrétaire d’état à quelque chose qui explique préparer un texte de loi pour modifier le mode de qualification juridique d'un acte délictueux suite à dépôt d'une plainte. Désormais, comme au Royaume Uni où la chose est expérimentée depuis quelques temps, paraît-il pour la plus grande satisfaction de la shlague bienpensante, c'est le plaignant qui définira explicitement cette qualification : racisme, islamophobie, antisémitisme, homophobie, sexisme, etc. On suppose que le juge aura encore son mot à dire pour la retenir ou pas, mais enfin...

- une assoce de pointe qui propose d'organiser un... permis à points pour les maires qui ne respectent pas la loi SRU quant au pourcentage minimum à respecter (25%) de logements ethniques sociaux. Il y aurait 12 points, on en perdrait 4 par an, et au bout du compte (3 ans) le maire récalcitrant deviendrait... inéligible. Cette enthousiasmante proposition est prise très au sérieux par le gouvernement qui en étudie les modalités juridiques...

Comment dire, sans se répéter inlassablement ?...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 621
Localisation: Paris

Re: Démocrature remplaciste

1 Février 2018, 09:29 Message

Didier Bourjon a écrit:Glané ici et là deux informations réjouissantes ce soir :


- une assoce de pointe qui propose d'organiser un... permis à points pour les maires qui ne respectent pas la loi SRU quant au pourcentage minimum à respecter (25%) de logements ethniques sociaux. Il y aurait 12 points, on en perdrait 4 par an, et au bout du compte (3 ans) le maire récalcitrant deviendrait... inéligible. Cette enthousiasmante proposition est prise très au sérieux par le gouvernement qui en étudie les modalités juridiques...

Comment dire, sans se répéter inlassablement ?...


Quand le maire n’a plus de point que se passe-t-il ? Si l’on organise de nouvelles élections les résultats risquent de n’être pas triste.


Retourner vers Politique & Nouvelles