Afficher le sujet - Démocrature remplaciste

Démocrature remplaciste

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3132

Re: Démocrature remplaciste

12 Octobre 2018, 12:20 Message

Merci, cher Didier.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18407

Re: Démocrature remplaciste

13 Octobre 2018, 10:34 Message

Un autre extrait (qui suit immédiatement le précédent) :


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3132

Re: Démocrature remplaciste

13 Octobre 2018, 10:40 Message

Re-merci.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18407

Re: Démocrature remplaciste

17 Octobre 2018, 09:05 Message

J'avoue n'avoir suivi cette affaire que de très loin.
Du coup, je tombe des nues en lisant ceci.

Comment on "aide" le "sens de l'histoire"...

Référendum en Nouvelle-Calédonie : l’effet boomerang ? (Bd Voltaire)

« Le point d’orgue de cette dérive politique fut le passage à la trappe, dans des conditions exposées plus loin, du référendum du 13 septembre 1987. Cet acte authentique d’autodétermination avait rejeté "l’indépendance kanak et socialiste" à l’écrasante majorité de 98 % des votants. Des observateurs méticuleux soulignèrent que 60 %, au moins, des votants mélanésiens avaient choisi le sage maintien dans le foyer protecteur et nourricier de la mère patrie. 59,1 % des inscrits avaient bravé le boycott musclé des indépendantistes, limitant l’abstention à environ 12 % de moins que la moyenne des scrutins territoriaux. Ce dernier chiffre marquait, en toute logique, la réelle représentativité de l’indépendantisme. Démocratiquement, la messe était donc dite.

Mais il fallait s’attendre à la violente riposte des agitateurs de la gauche extrême, à la manœuvre sur le territoire et en métropole depuis le début des événements. Embouchant le thème périmé d’une décolonisation accomplie en 1946, activement soutenus à gauche jusqu’au sommet de l’État, ils fomentèrent le sanglant attentat d’Ouvéa d’avril 1988. Le choc émotionnel national produit en pleine campagne électorale présidentielle atteignit l’objectif recherché de rebattre les cartes en Nouvelle-Calédonie. La droite défaite et décomposée, les funestes accords de Matignon de juin 1988 passèrent comme une lettre à la poste. Pur déni de démocratie, ce "Munich du Pacifique" raya d’un trait de plume le référendum de 1987. On se donna dix ans pour que l’évolution démographique et l’expulsion des listes électorales de milliers de non-Kanaks forcent la victoire de l’indépendance dans un nouveau référendum.

Mais les réalités étant décidément têtues, on s’aperçut à l’approche de l’échéance que le compte n’y serait toujours pas. On accoucha alors, avec la complicité d’une droite déboussolée, du stupéfiant accord de Nouméa de 1998, repoussant le référendum à 2018.

Le surréalisme de cet arrangement d’appareils éclate dans les seules dispositions de l’article 5 organisant le futur référendum. En cas de vote négatif à l’indépendance, on pourra revoter deux fois de plus jusqu’à ce qu’elle prévale. Et pour verrouiller l’indépendance, on fit graver dans la Constitution des dispositions irréversibles de souveraineté de la Nouvelle-Calédonie. Incroyable et pourtant vrai ! »

Voilà qui rappelle des choses, et qui démontre soit que nous (la France) sommes devenus un confetti bananier parmi d'autres, soit que la démocratie n'est plus qu'un décor fort décrépi (et dont sans doute il va falloir bientôt se débarrasser une bonne fois, disons dès que la mascarade ne sera plus du tout tenable, et que, de toutes façons, les lobotomisés n'y penseront même plus) — soit les deux. Je penche sérieusement pour les deux...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3132

Re: Démocrature remplaciste

17 Octobre 2018, 09:12 Message

Voilà qui rappelle des choses, et qui démontre soit que nous (la France) sommes devenus un confetti bananier parmi d'autres, soit que la démocratie n'est plus qu'un décor fort décrépi (et dont sans doute il va falloir bientôt se débarrasser une bonne fois, disons dès que la mascarade ne sera plus du tout tenable, et que, de toutes façons, les lobotomisés n'y penseront même plus) — soit les deux. Je penche sérieusement pour les deux...

Il serait peut-être temps d'ouvrir les yeux. Les illustrations en sont multiples.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18407

Re: Démocrature remplaciste

19 Janvier 2019, 10:14 Message

La maire (LR) de Montauban, Brigitte Barèges, déclenche une polémique lors de la visite d'Emmanuel Macron (France 3)

« La maire (LR) de Montauban a pris la parole lors de la rencontre entre Emmanuel Macron et les élus d'Occitanie. Brigitte Barèges a appuyé son discours sur l'insécurité et l'immigration sur l'exemple d'une agression sexuelle. Une agression mettant en cause une personne d'origine maghrébine. »

« Ce n'est pas la première fois que Brigitte Barèges déclenche une polémique. La maire de Montauban s'est déja faite remarquée par ses propos sur les "noirs" ou le mariage homosexuel. »

Messages: 328

Re: Démocrature remplaciste

19 Janvier 2019, 10:30 Message

« Ce n'est pas la première fois que Brigitte Barèges déclenche une polémique. La maire de Montauban s'est déja faite remarquée par ses propos sur les "noirs" ou le mariage homosexuel. »

Joli amalgame dans les enfers des mauvaises pensées politiques et du péché raciste sur une élue qui s'inquiète de l'incidence des agressions imputables à des migrants d'Afrique et de l'insécurité qu'ils font naître. Et après ça les journalistes subventionnés s'étonneront qu'on leur tape dessus dans les manifs. "Mais enfin pourquoi vous ne nous aimez pas ?" Foutue engeance.

Ces deux lignes sont le parfait exemple de la manière dont cette caste stipendiée distille et insinue dans les populations ce qu'il faut penser du réel et de quelle manière il ne faut pas le remettre en question. La première Occupation avait Le Pilori ou Je Suis Partout qui assénaient la pensée officielle. Cette saloperie de France-Télévision, l'insinue, opère dans les consciences par infiltration sournoise, vils amalgames, confusions et associations d'idées, lancinante stigmatisation du mal-penser chez les citoyens, apposition d'un voile idéologique qui agit comme anathème doux mais chimiquement pur, rejet catégorique aux enfers et à la damnation de quiconque s'émeut de ce qu'il voit, de ce qu'il vit.

Des coups de battes de baseball dans les parties qui se perdent.

Messages: 309

Re: Démocrature remplaciste

19 Janvier 2019, 11:02 Message

Brigitte Barèges était bien seule. Si, comme moi, vous avez apprécié son intervention, vous pouvez le lui faire savoir sur le site de la Mairie de Montauban. (Attention, il faut s'inscrire)

Messages: 328

Re: Démocrature remplaciste

19 Janvier 2019, 12:36 Message

Merci Alain Georges, j'y vais de ce pas.

Il y a cent ans ces "journalistes" auraient écrit que les propos que peut tenir Brigitte Barèges, son témoignage, sont sans valeur, sans poids véritabe ni portée possible car personne n'ignore qu'il s'agit d'une femme de mauvaise vie.

Quelle importance doit-on accorder à ce que peut bien déclarer une élue qui par ailleurs est bien connue pour ses propos homophobes et anti-noirs ?

La bien-pensance, ses méthodes, ses petits airs, en cent ans, ont été immuables. Les camps politiques ont tourné par rapport à elle, comme autour d'un poteau ou d'un mât de cocagne, tandis qu'elle, constante de l'être, menhir, a persisté telle qu'elle, n'a pas bronché d'un millimètre.

Les constantes, dans les sociétés humaines, sont rares, celle-là mérite une palme.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18407

Re: Démocrature remplaciste

2 Février 2019, 10:03 Message

« Le bien public, c'est l'information. Et peut-être que c'est ce que l'État doit financer. Le bien public, ce n'est pas le caméraman de France 3. C'est l'information sur BFM, sur LCI, sur TF1, et partout. Il faut s'assurer qu'elle est neutre». E.Macron. (Le Point)

(Présentation sommaire car en déplacement voiture)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 18407

Re: Démocrature remplaciste

5 Mars 2019, 20:02 Message

Image

Précédente

Retourner vers Politique & Nouvelles