Afficher le sujet - Le résistant et le collabo

Le résistant et le collabo

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Messages: 313

Le résistant et le collabo

29 Mars 2018, 17:05 Message

Arnaud Beltrame a été égorgé par un membre de cette communauté qui, bien qu’accueillie sur notre territoire où elle bénéficie de tous les avantages que confère la citoyenneté française et de quelques autres qui lui sont concédés depuis des décennies pour acheter la paix civile, nourrit à l’égard de la France une haine profonde et à l’égard du peuple français un mépris de fer. Nul ne peut à présent en effet le nier, les banlieues dites sensibles d’où sortent ces assassins sont des foyers de haine où se recuisent les vieilles rancœurs et les frustrations d’aujourd’hui d’une populace qui ne sera jamais vraiment française. Elle ne le peut ni ne le veut, bien décidée à rester ce qu’elle est, de religion, de mœurs, de langue, de loi, d’identité toutes choses étrangères ou hostiles aux nôtres. Le malheur de notre pays c’est que sur ces foyers s’ingénient à souffler tous ceux qui n’ont de cesse de salir l’histoire de notre pays, l’accusant de toutes les fautes imaginables à l’égard des autres peuples, esclavagisme, colonialisme,…., armant ainsi moralement davantage les aspirants à la revanche. Le dernier en date de ces irresponsables est le narcisse immature qu’un coup d’Etat médiatico-judiciaire a porté à la tête de notre pays, Emmanuel Macron, qui est allé en Algérie flatter son électorat musulman en déclarant que la France s’y était rendue coupable de « crime contre l’Humanité ». Rien de moins ! Aucun homme politique n'avait jusqu'ici entamé sa carrière en crachant sur la France et son histoire. Lui l'a fait ! Aucun homme politique n'avait ainsi légitimé toutes les offenses, tous les affronts (les incivilités), toutes les violences et tous les crimes dont se rendent quotidiennement coupables à l'égard du peuple français les membres des communautés maghrébines. Lui l'a fait ! Comment ne pas avoir le cœur soulevé de dégout et d’indignation quand cet arriviste sans honneur et sans scrupules qui trahit la France sur tous les fronts où elle est menacée et attaquée, qui se révèle chaque jour davantage comme un lèche-babouches sans vergogne, bisouillant les imams (la dernière : une imam danoise reçue à l’Elysée !), visitant les mosquées, flattant les musulmans et reniant la France et les chrétiens, quand ce collabo éhonté, organise et préside l’hommage que la nation a rendu à un héros, un martyr, un homme qui a affronté l’ennemi dans un geste d’un courage et d’une abnégation absolus, un homme qui a porté au plus degré l'esprit de résistance et qui en est mort, à Trèbes, parce que lui, Macron, et ses pareils ont armé son assassin? A quel degré de cynisme ou d'inconscience faut-il être rendu pour croire que le vice peut aussi éhontément rendre hommage à la vertu?

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Le résistant et le collabo

29 Mars 2018, 17:33 Message

Bien parlé. Merci de votre contribution.

Messages: 347

Re: Le résistant et le collabo

11 Mai 2019, 13:45 Message

(Europe 1 via msn) EXCLUSIF - Militaires tués au Burkina Faso : Jean-Yves Le Drian déplore les "risques majeurs" pris par les otages libérés

Par-delà tout ce qui est dit dans cet article, le fond, le cœur, exprimé par J.Y. Le Drian tient, selon moi, en ces quelques mots : ""Le message que je peux délivrer comme ministre des Affaires étrangères est que la plus grande précaution doit être prise dans ces régions pour éviter que de tels enlèvements n'aient lieu, et pour éviter des sacrifices de nos soldats", a-t-il insisté. "

Je vois ici un recul et un appel au renoncement de la part du ministre. Je pense qu'il aurait mieux fait de prendre exemple sur nos militaires, de saluer leurs actions et aussi de déplorer que, sur Terre, de telles "zones rouges" soient si nombreuses. Peut-être en passant, aurait-il pu constater l'état de quelques territoires français... Mais cela relèverait d'un autre point de vue...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Le résistant et le collabo

11 Mai 2019, 16:39 Message

Pas d’accord, mais je ne pourrais pas développer avant lundi au mieux (on the road again).

Les touristes sont une engeance exécrable. Quand ils sont de plus irresponsables et d’autre part éminemment modernants, version « progressistes » en diable, ils ne méritent que leur sort lorsque le « réel » vient à leur encontre, et certainement pas la vie de nos soldats (que de toute évidence ils doivent mépriser et détester, vu leurs « existences » et leurs « opinions »). En accueillant publicitairement ces guignols, Macron commet une nouvelle faute, comme beaucoup le disent, et pas seulement dans notre sphère.

À compléter plus tard le cas échéant.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Le résistant et le collabo

11 Mai 2019, 17:09 Message

P.S. aurais-je le temps et la possibilité de le faire, je dirais aussi ce qu’il faut de la maman de l’un de ces abrutis, laquelle apprenant sa libération et celle de son copain ("mari") a dit toute sa joie rapport à son petit chéri, sans un mot pour les soldats tués, et pour finir, sollicitée lourdement à ce sujet, s’est contentée d’une ânerie pitoyable en guise de réponse.

Tout cela est plus que déplorable : bien représentatif de l’état des lieux chez les plus « normaux » de nos « concitoyens » (guillemets de rigueur).

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Le résistant et le collabo

12 Mai 2019, 21:58 Message

Pour y revenir une dernière fois, et compléter ce qui précède.

Sur les zones dites « rouges ».

En l’occurrence, il s’agit du Sahel et des prétendus « pays » qui recouvrent son aire géographique. Qu’est-ce qui, tout au fond, est en jeu dans ces territoires, tout particulièrement au Mali, pour le dire très vite ? C’est le conflit ancestral, dans cette zone de contact, entre Arabes et Noirs, soit : le conflit entre les esclavagistes ancestraux, et les populations leur ayant fait office de bétail de prédilection des siècles durant. Outre le racisme « naturel » à toute l’Afrique (et bien au-delà ! grosso modo : tout le monde hors du domaine blanc christianisé de très longue date — on regrette d’avoir à le dire, mais c’est ainsi), outre donc ce racisme foncier qui se conjugue allégrement avec les subdivisions ethniques, claniques, tribales, et ainsi de suite, pour comprendre ce qui se passe, il faut surtout considérer cette traite « traditionnelle » et en effet très ancienne, antique même : elle a commencé bien avant notre courte période de commerce triangulaire, et a quasiment perduré jusqu’à il y a bien peu, historiquement parlant, soit très au-delà de cette dernière, avec des retours de flamme évocateurs qu’on peut voir de nos jours même (Libye, pays du Golfe…) ; cela, avec une brutalité sans commune mesure avec les horreurs qu’on nous veut nous reprocher ad vitam aeternam (ce qui ne les excuse en rien, il va sans dire, mais ce qui remet tout de même l’église un peu au milieu du village) — sans parler des bienfaits indéniables et assez considérables si l’on veut bien regarder objectivement (c’est aujourd’hui un gros mot) la dite « colonisation » (laquelle n’était en rien une colonisation à proprement parler, si tant est que les mots aient encore un sens. Que l’on sache, il n’y a pas eu de Remplacement…).

Bref : le Mali est coupé en deux, le Nord est essentiellement peuplé de touaregs, le sud de Noirs, la majorité est africaine noire, et elle n’entend rien céder à ceux du Nord, dont elle se rappelle parfaitement des exactions à son endroit, n’appliquant jamais les compromis politiques difficilement tissés par les puissances extérieures. Qui pis est, cela nous coûte très cher : outre les milliers de soldats sur zone, et les morts, plus ou moins 1 milliard d’euros par an (source récente : Vincent Hervouët, sur LCI)… qui alimentent la corruption endémique à ces sociétés. Cela sans l’ombre de l’esquisse d’une perspective de jamais pouvoir quitter ce bourbier.

Et pour cause, on vient d’en toucher un mot, et on s’épargnera de développer plus un sujet aussi pénible, et démoralisant quant à « l’homme ».

On nous dit que nos soldats là-bas nous protègent. C’est faux. On ne peut rien changer à l’histoire de ce continent, ni au destin de ces peuplades. C’est leur affaire — à supposer qu’à force d’avoir vent du monde historique, ils finissent par trouver en eux les ressources pour dépasser leur état déplorable. Là comme ailleurs il ne s’agit pas d’une question sociale, fut-elle « planétaire », mais d’une question politique, c’est-à-dire fondamentalement culturelle. Les touaregs et assimilés peuvent bien s’islamiser à donf’ (ils n’ont du reste pas beaucoup d’efforts à faire pour cela), le djihad peut bien servir de paravent à des luttes à mort entre tribus, et par là ses parrains peuvent bien en faire un instrument de plus au service de leur conquête globale de l’humanité en vue de sa soumission, c’est sur notre sol que nos soldats et l’organisation de notre défense doit se recentrer, au niveau national d’abord, européen et occidental ensuite. Ce sont nos frontières qui doivent être défendues, les flux qui traversent notre pays qui doivent être strictement contrôlés, l’immigration submersive qui doit être inversée massivement et de toute urgence, le pays lui-même qui doit être préparé à se battre pour sa survie en défendant ses territoires. La petite Suisse, dont l’histoire est exemplaire à ce dernier égard, peut servir de modèle… Et ces régions, rouges ou autres, doivent être strictement cantonnés.

Nos soldats, ni nos deniers, n’ont rien à faire dans ces zones arriérées. Car ils n’y pourront rien, sauf s’y perdre, et nous avec. Ils ont bien plus et bien mieux à faire sur leur propre base, la seule qui compte in fine.

Pour ne rien dire du jeu glauque de l’Algérie dans l’affaire, tout autrement concernée que la France par cette tambouille… et qui ne rate aucune occasion de coup tordu contre cette dernière — en se gardant bien d’y mettre directement les pieds.

Alors pour les touristes à la con, les Maliens du nord et du sud, les Burkinabés, les tout ce que l’on voudra de cette zone et des alentours : qu’ils se démerdent. Si nous savons nous défendre et user de notre position légitimement dominante avec réalisme et efficacité, alors peu importe leurs carambouilles.

Messages: 347

Re: Le résistant et le collabo

13 Mai 2019, 08:06 Message

Je crois que nous sommes bien d'accord. Votre connaissance en géopolitique est bienvenue et je vous remercie de ces précisions. Ici, je voyais en "Résistants" : nos soldats (dévoués jusqu'à sauver ce "type de tourismes" que je considère de la même façon que vous décriez ci-dessus) et en "Collabos" : le ministre, les touristes, etc... Que de tels propos jaillissent dans une telle affaire est pour moi scandaleux. Je n'ai pas entendu les principaux intéressés - otages libérés et membres proches - et ce que vous avez démontré confirme que ce n'est pas nécessaire. Et, que le ministre dise qu'il faut éviter des sacrifices de nos soldats, nous indique sa démarche quant au travail nécessaire en France...

Messages: 347

Re: Le résistant et le collabo

13 Mai 2019, 08:18 Message

Je rajoute d'ailleurs les "journalistes" dans la liste "collabos", évidemment. Europe 1 (qui continue) Militaires tués au Burkina Faso : le programme de la cérémonie d'hommage aux Invalides

Extrait "La cérémonie sera "le point d'orgue" de cette opération que le chef de l'État a lui même ordonnée jeudi soir, selon les mots de l'Élysée. Cette décision va de pair avec celle d'avoir accueilli les deux otages libérés samedi soir, explique l'entourage du président. En tant que chef des armées, c'est lui qui a donné l'ordre pour cette opération, et "il veut donc aller jusqu'au bout".

Le programme

Mardi à 10 heures, le cortège funéraire traversera d'abord le pont Alexandre III où les Français sont invités à venir nombreux, ou à se joindre à l'hommage "par la pensée", indique la ministre des Armées, Florence Parly. "

Etc...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19086

Re: Le résistant et le collabo

13 Mai 2019, 08:33 Message

Dont acte.

Ajoutons encore ceci : le Mali est un très grand pourvoyeur de l'immigration de submersion que nous subissons, la France et ses allocs sont l'eldorado rêvé par l'essentiel de sa population à travers le plus clair de sa jeunesse, qui pas un instant ne se préoccupe d'abord de ce qu'elle doit faire pour son "pays". Et ces gens sont aussi de grands pourvoyeurs, dans notre pays, de polygamie extensive, d'excisions de petites filles, et j'en passe. Grand pourvoyeur surtout, avec tant d'autres, d'une dénaturation de notre pays et d'un effondrement socio-culturel sans précédent, à travers la perpétuation sur notre sol de leur mode d'être (si l'on peut dire).


Retourner vers Politique & Nouvelles