Afficher le sujet - De "l'intégration"

De "l'intégration"

Sur l'immigration de peuplement et ses conséquences
Avatar de l’utilisateur
Messages: 667
Localisation: Paris

Re: De "l'intégration"

4 Septembre 2015, 10:51 Message

C'est fait (Le Figaro) :
"Des gens du voyage ont bloqué hier soir durant près de trois heures la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA), avant de lever leur barrage vers 23h30 après un «consensus» avec la justice, selon la gendarmerie. "

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

7 Septembre 2015, 18:35 Message

Migrants : nouvelles émeutes dans la jungle, 150 kilos de vêtements partis en fumée (Nord Littoral)

« Face à la situation tendue, les personnels des ambulances étaient équipés de leur tenue incendie, y compris le casque feu. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

10 Septembre 2015, 08:15 Message

Pendant que les uns submerge, les autres s'enfuient : Casse-tête à Bercy : arrivée de réfugiés = sortie de contribuables (Bd Voltaire)

« Faut les comprendre, aussi, à Bercy… Ce rapport, donc, concerne les familles françaises en route pour l’exil. Des « réfugiés fiscaux », en quelque sorte. Des gens, pourtant, qui « ne fuient pas toujours l’impôt ». Tout cela est légal, tient-on à préciser. En effet, « il ne s’agit pas d’évasion fiscale », mais de départs très officiels vers des lieux plus propices à l’entreprise individuelle et collective. En effet, la première catégorie d’exilé, « la grosse masse », est constituée des « cadres de grandes entreprises et les jeunes très diplômés ». Précisément, chiffres du ministère à l’appui : « Les trois quarts des exilés fiscaux actuels ont moins de 40 ans. » En général célibataires et surdiplômés. Ce sont les « High-po », les jeunes à potentiel élevé pour qui l’on a banqué l’école gratuite et obligatoire, souvent aussi les grandes écoles, et qui vont voir ailleurs s’ils ont une autre perspective que le chômage national. Destination favorite : Londres et l’Asie. Là où le monde regarde devant et pas derrière lui.

Peut-être plus inquiétant encore pour le gouvernement : l’exil des retraités. Leur eldorado : le Portugal. Et pas seulement pour toutes les Maria et les Luis qui se sont usé les reins à cirer les parquets et monter des parpaings. Jusqu’en 2012, ceux-là ont constitué la première vague, celle du retour au pays. Et puis en 2012, donc, le Portugal a offert à ceux qui viendraient vivre au moins six mois par an dans le pays une exonération de tout impôt pour une durée de 10 ans. Motivant, non ? Résultat : on se bouscule au portillon. Avant 2012, 250 dossiers par an en moyenne. En 2013, Bercy comptabilisait 617 départs. On parle aujourd’hui de 2.000 dossiers en attente.

Plus gênant encore pour les finances françaises, les expatriés sont « de plus en plus riches » : « En 2012, les retraités qui s’envolaient pour Lisbonne payaient en moyenne 3.948 euros d’impôts. Aujourd’hui, ceux qui partent payaient 6.489 euros d’impôt sur le revenu. » Les fiscalistes parlent d’une « véritable hémorragie ». Ce que Bercy tente certes de minimiser, mais les chiffres sont là. »

La théorie du ciseau ; et qui se retrouve au milieu ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

4 Octobre 2015, 15:18 Message

Le Zénith de Strasbourg plein à craquer pour le meeting d’Erdogan (Fdesouche)

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

5 Octobre 2015, 09:03 Message

Rien ou presque sur le meeting d'Erdogan dans les médias, notamment télévisuels ; "Un peuple, un pays, une foi", c'est bon seulement pour les Turcs et la Turquie, partout dans le monde, et notamment en France.

Meeting approuvé par le préfet (ancien dircab de Guéant) à Strasbourg, pendant que le Maire LR de Calais interdisait la manifestation contre l'insécurité provoqué par la submersion des migrants...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

6 Octobre 2015, 10:41 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

7 Octobre 2015, 09:37 Message

Image
Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

1 Novembre 2015, 19:46 Message

L’AKP islamiste du potentat criminel Erdogan fait un carton chez les Turcs en France : 55% ! Et en Allemagne : 60%...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

3 Novembre 2015, 19:28 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

5 Novembre 2015, 09:57 Message

Image

Messages: 293

Re: De "l'intégration"

5 Novembre 2015, 11:29 Message

A lire sur ce thème la derniere chronique de Richard Millet :

Extrait :

« De l’islam il a beaucoup été question, à Ussel, avec mes amis qui sont, en province, restés assez libres de leurs mots. Tous m’ont dit leur inquiétude devant la montée de l’islam, en puissance, en nombre, en obscurantisme, en terrorisme. Un enfant sur quatre qui voit le jour dans la sous-préfecture corrézienne est turc ou maghrébin, i.e. musulman. Sur 10.000 habitants, le nombre est, en effet, d’autant plus inquiétant que ces gens-là refusent de s’assimiler. On m’a dit qu’il en va de même à Meymac, petite ville voisine, où la cohabitation entre Turcs et Manouches sédentarisés ne se passe pas au mieux. A Clermont-Ferrand, ce sont les Tchétchènes qui posent des « problèmes »… Le multiculturalisme bat donc son plein sur les hautes terres limousines, aussi, où l’on pouvait croire qu’il ne se passait rien, à force d’avoir intégré la fatalité de l’exode rural : les campagnes se dépeuplent, en effet, mais les petites villes sont soumises sinon au grand remplacement, du moins à un repeuplement à majorité musulmane, dont personne ne veut mais devant quoi tout le monde est désarmé, surtout quand le gouvernement prétend résoudre le problème des migrants de Calais (majoritairement musulmans, eux aussi) en envoyant nombre de ces derniers dans de petites communes reculées et fragiles, comme Meymac, justement : Staline ne procédait pas autrement, en Sibérie ou dans les pays baltes, avec ceux qui refusaient de mourir au goulag. Et c’est bien le désarmement du citoyen français, de souche ou assimilé, qui est le drame d’un pays qui assiste à l’émergence de communautés closes sur elles-mêmes et fortement hostiles à l’esprit français. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

12 Janvier 2016, 12:47 Message

C'est officiel (INED) : Le « racisme anti-blanc » moins grave que le « racisme » envers « d’autres », selon l’INED (Bd Voltaire)

« Car, pour l’INED, lorsqu’un "autre" est l’auteur d’une insulte anti-blanc, ce n’est qu’un "racisme de réaction". De réaction à quoi ? Je cite, ne riez pas : " …de réaction face à des personnes qui, par leurs origines, leur apparence, leur couleur (réelles ou imaginaires), leur position sociale ou leurs comportements peuvent incarner la classe ou la 'race' des dominants et des racistes".

Donc si vous êtes "blancs" – disons "caucasiens" -, vous êtes coupables d’ "incarner […] la 'race' des […] des racistes". Un document officiel de l’État français accuse donc la majorité des Français de représenter "la 'race' des […] racistes" ! Voilà donc qu’il existe une "race des racistes" puisque ce document a été contrôlé par deux ministres, avec l’aval du Premier ministre et du président de la République française M. Hollande ! »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

3 Février 2016, 17:45 Message

Dans un entretien à La Gazette du Fennec, le milieu franco-algérien du FC Valence Sofiane Feghouli invite les jeunes binationaux à choisir l'équipe d’Algérie plutôt que la France, estimant "qu'ils ne sont pas acceptés par la société".


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

4 Février 2016, 11:10 Message

Retenons ceci :

« Chafia Mentalecheta, députée binationale franco-algérienne, a ainsi poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux : "Au nom de la communauté nationale établie à l’étranger, composée de millions de binationaux attachés à l’Algérie comme peu savent le faire, jaloux de leur algérianité comme peu peuvent le comprendre, liés à la nation algérienne par le sang et par l’Histoire, je refuse que l’Algérie se mette au diapason constitutionnel de la France en instituant une variante de la déchéance de la nationalité. Les deux réformes n’ont strictement rien à voir mais qu’importe l’exactitude quand critiquer la France est un véritable sport national. »

L’Algérie en guerre contre ses binationaux ? (Bd Voltaire)

Il leur faudra donc renoncer à la nationalité française. CQFD.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

4 Février 2016, 14:09 Message

Nouvelle affaire de viol par des migrants: « les femmes doivent obéir » dit l’un des violeurs (Dreuz)

« Dans la vidéo, on voit le groupes de musulmans, âgé de 14 à 24 ans, retirer le pantalon de la jeune fille, lui écarter les jambes, se livrer à des attouchements, puis la violer, tandis qu’ils rigolent, dansent et chantent en arabe autour de la victime.

Un enseignant du VTI (Vrij Technisch Instituut) d’Ostende a remarqué une photo, sur le smartphone d’un jeune de 14 ans, où on le voit en uniforme avec une mitraillette.

Une enquête a été déclenchée, et la police a alors découvert la vidéo compromettante dans le smartphone du jeune musulman, filmant les ébats de ses copains sur la jeune fille visiblement évanouie.

Vite appréhendés, les coupables étonnés qu’on les interpellent ont déclaré aux enquêteurs : "Elles ne doivent pas se plaindre. Les femmes doivent obéir aux hommes..." »

« Très agressifs, ils ont déclaré à la police qu’un viol collectif est une chose tout à fait normale dans leurs pays d’origine »

Et en France ?
Allo, Mmes Fourest, Autain, and co ?
Nos furies féministes sont de plus en plus confrontées à un grave problème, bien malgré elles et à leur grand désarroi : celui de devoir réviser de fond en comble leur "combat"... Leurs abstractions sophistiques doivent remonter encore d'un cran pour tâcher de faire face, ce qui n'est pas chose aisée au point où nous en sommes, mais c'est peine perdue : le réel s'obstine...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

16 Février 2016, 14:13 Message

L'une des facettes de l'avenir de la France.

Violences à Mayotte : la délinquance peut provoquer un "cataclysme" (Le Point)

« "Restons lucides : nous ne pourrons pas continuer longtemps à ce rythme", a averti le procureur Joël Garrigue, rappelant les chiffres "catastrophiques" selon lui des derniers états-majors de la sécurité à Mayotte : en 2015, le nombre d'agressions physiques a augmenté de 50 % par rapport à 2014 et un tiers des faits de la délinquance totale sont imputables à des mineurs, un chiffre bien au-delà de la moyenne nationale à "un peu moins de 20 %", selon le procureur de la République. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16909

Re: De "l'intégration"

17 Février 2016, 09:51 Message

"Je vais quitter l'armée pour rejoindre Daesh" : un militaire condamné à Pau (Sud Ouest)

Aucune indication de nom dans cet article ; si vous faites des suppositions, vous avez bon.

Messages: 293

Re: De "l'intégration"

17 Février 2016, 10:37 Message

Mayotte est le concentré de toutes les aberrations dont se sont rendus coupables les politiciens de tous bords depuis des décennies. Cette île qui aurait dû accéder à l'indépendance en même temps que les autre îles comoriennes a été maintenue dans le giron de la France, au mépris des règles de droit qui s'appliquaient aux référendum organisés pour consulter les populations des colonies françaises et dans le déni le plus insensé de la réalité ethnique, religieuse, culturelle, économique et sociale de cette île. Depuis cette entourloupe constitutionnelle qui a maintenu artificiellement ce minuscule territoire surpeuplé et arriéré de l'Océan Indien dans l'ensemble français, la métropole déverse des milliards pour tenter de moderniser et de développer une île sans ressources (plus personne ne croit à l'avenir de la culture de l'Ilang-ilang), de nourrir, soigner et éduquer une population à la démographie galopante en multipliant les aides de toute sorte, les emplois de fonctionnaires, les chantiers financés sur fonds publics et de maintenir un semblant de paix publique en courtisant une classe politique locale qu'il vaut mieux ne pas tenter de qualifier et en fermant les yeux sur toutes les dérives, les incongruités, les excès d'une société de plus en plus déstabilisée. Mayotte est une folie.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Immigration de peuplement & conquête