Afficher le sujet - Les collabos & les Kapos

Les collabos & les Kapos

Sur l'immigration de peuplement et ses conséquences
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

24 Avril 2018, 08:19 Message

Le misérable, le pitoyable, le méprisable Askolovitch dans ses bavardages emberlificotés, qui soumet ses trois neurones prétentieux à des contorsions éprouvantes, qui torture par des contours et des tours de con sa pauvre "conscience" soumise à l'idéologie la plus sotte — qu'il prend pour de la haute morale. C'est négligeable, simplement un peu plus systématiquement délirant qu'à peu près tout ce qui nous entoure, mais Teutsch qui fait partie des plumes appréciables de Bd Voltaire en parle bien, et fait malgré tout bien d'en parler.

Claude Askolovitch : journaliste et contorsionniste

« "On pourrait soutenir que l’antisémitisme actuel n’est religieux qu’en partie, et en rien “nouveau”», dans ses intentions ou ses pratiques. […] Ce n’est ni nouveau, ni singulièrement, ni essentiellement musulman. C’est, profondément islamiste, circonstanciellement musulman ? Mais cela ne dit pas tout, et ne résume pas l’islamisme, ni l’antisémitisme et certainement pas l’islam de France, sait-on que ce mot est beau ?"

Que faut-il ajouter à ces ahurissants propos ?

Décidément, la collaboration est de toutes les époques. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

24 Avril 2018, 08:56 Message

« Revoir la toponymie de la France à la lumière du vivre ensemble », tel était le titre d'un rapport pondu par un "groupe de réflexion" appelé "Laïcité et République moderne", rapport rendu en 2015 à Manuel Valls, alors Premier ministre.

Application pratique en Avignon (cette fois c'est votre tour, cher Philippe, ça ne peut pas toujours être en Bretagne !) : À Avignon, va-t-on débaptiser des écoles pour faire plaisir aux musulmans ? (Bd Voltaire)

« À Avignon, des établissements scolaires publics vont-ils être débaptisés ? C’est ce qu’annonce Vaucluse-Matin, le 20 avril. Laïcité oblige ? L’école Saint-Roch, l’école Saint-Jean, pour commencer. Saint-Gabriel, Saint-Ruf et Sainte-Catherine devraient leur succéder. Cécile Helle, le maire socialiste, s’en défend. Sauf que l’adjointe d’un quartier de la cité papale a déclaré : "On propose de changer le nom de certaines écoles pour qu’il corresponde plus aux aspirations du moment. Est-ce qu’un saint représente encore quelque chose par rapport à ce quartier multiculturel ?" »

(...)

« Une fraction croissante de la population d’origine musulmane est heurtée par des appellations toponymiques qui sont autant de manifestations d’une époque archaïque où l’identité de la France, loin de s’assumer comme plurielle, se définissait exclusivement sous le signe d’une chrétienté triomphante et totalitaire.

Et de prendre pour exemple des musulmans habitant Pont-l’Abbé qui seraient "amenés à se demander s’il s’agit d’une insulte" ! Vous parlez : être appelés des Pont-l’Abbistes ! Pour parer à cette abominable éventualité, les auteurs de ce vivre ensemble nouveau n’y sont donc pas allés par quatre chemins : "Débaptiser tous les noms de communes comprenant le mot 'saint' dans l’intitulé afin de relaïciser profondément la République" avec, pour but, de supprimer un "affichage discriminant". Couper les têtes de nos "saints" accolés à 4.794 communes pour ne pas offenser des fidèles d’un islam intrinsèquement tolérant, quelle drôle d’idée…»

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

24 Avril 2018, 21:36 Message

Kollaboration putassière (mes excuses pour ce ton, mais je ne vois rien d'autre...) :

Image


***

Désigner un «nouvel antisémitisme musulman» est «dangereux» (Chevènement) (Le Figaro)

Encore Le Fig... Mais regardez les commentaires sous cet article : comme sur Le Monde souvent, plus rarement à l'Obs, et malgré les filtres que l'on sait, on voit la béance entre le "journal" et ses lecteurs : c'est bien que ceux-ci n'ont guère d'autre choix. TINA, en effet, hélas. A qui la faute ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

27 Avril 2018, 09:21 Message

« Elles savent. Bien sûr qu'elles savent! Les «élites» savent la porosité des frontières, l'invasion migratoire, l'islam dominateur, le choc des cultures, la fragilité de la nation. Elles savent la lente colonisation des banlieues et la dislocation nationale qui s'installe. Pourtant, les puissants regardent ailleurs. Emmanuel Macron, interrogé le 15 avril par ses deux faire-valoir, Bourdin et Plenel, a choisi la distance du commentateur: «Nous sommes face à un phénomène migratoire inédit qui va durer.» La «submersion migratoire» est une expression qui ne l'effraie pas. Sa réponse politique traduit son fatalisme: la loi asile et immigration, adoptée dimanche en première lecture, est un amas de mesures techniques et procédurales qui n'ont rien de dissuasif pour un clandestin. » (Rioufol, Le Figaro)

Courageux Rioufol qui ne "lâche rien".

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

29 Avril 2018, 09:08 Message

Contraste saisissant, générationnel plus encore que de "style", entre d'un côté les militants de GI dans les Alpes, et de l'autre ceux d'une manifestation "pro-migrants" à Gap, filmée complaisamment pour le JT2. D'un côté une certaine jeunesse, de l'autre des vieux à l'existence profiteuse et avachie, résidus de fausse couche soixantuitarde, chiffes molles confites en auto-dévotion, hypocrites et demi-habiles, incultes en vérité mais se croyant "intellectuels". Génération irrémédiablement de merde, en tous points, la nôtre, désolé de le dire aussi brutalement. Il eut fallu qu'elle disparaisse avant que les carottes soient cuites. Hélas...


***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

30 Avril 2018, 09:27 Message

Migrants : une marche de la solidarité part de Vintimille jusqu'à Calais (Le Figaro)

« Pendant soixante-dix jours, une cinquantaine de bénévoles soutenant les migrants vont traverser la France à pied et parcourir plus de 1470 kilomètres en passant par cinquante-neuf étapes. L'objectif de cette "marche citoyenne et solidaire" organisée par l'association l'Auberge des migrants est de sensibiliser l'opinion publique. "Cette action repose sur trois piliers. Lutter contre le blocage aux frontières, contre le délit de solidarité et plaider pour un meilleur accueil des migrants", détaille François Guennoc, président de l'association. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

1 Mai 2018, 08:51 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3037

Re: Les collabos & les Kapos

1 Mai 2018, 09:08 Message

On a le Compostelle qu'on peut.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

8 Mai 2018, 08:33 Message

Immigration zéro et relance de la natalité en Europe de l’Est : Macron, c’est l’inverse ! (Bd Voltaire)

« En Europe de l’Est, c’est tout le contraire : immigration zéro et politique nataliste des Européens de souche. Viktor Orbán octroie des prêts et une TVA préférentielle pour l’achat d’une maison à toute famille s’engageant à avoir trois enfants en dix ans. En Pologne, la politique nataliste du parti Droit et Justice a relancé les naissances d’une façon significative depuis 2016. Poutine, lui, a prévu un budget d’aide à la famille de 7,2 milliards d’euros jusqu’en 2020 avec un « bonus bébé » de 150 euros par mois pour les parents modestes dès le premier enfant – à comparer avec le salaire moyen, en Russie, de 450 euros par mois.

Sous l’impulsion de l’Église orthodoxe, l’État russe combat avec succès l’avortement. Quand on en arrive, en France, à 220.000 avortements par an, soit une mortalité infantile peut-être comparable à celle que connaissait la France sous Louis XIV et un chiffre comparable à l’immigration régulière extra-européenne de 262.000 personnes par an, cela ne regarde plus seulement les femmes et leur vie personnelle, mais aussi la nation France et la civilisation européenne pour les question existentielles de leur survie, de leur renouvellement et de leur avenir.

Hollande et Macron ont pratiqué la démolition de la politique familiale en fiscalisant les majorations de retraite aux parents ayant eu au moins trois enfants, en s’attaquant au quotient familial, en modulant les allocations familiales en fonction des revenus, etc. Pas étonnant, dans ces conditions, qu’en 2017, seulement 767.000 bébés soient nés en France, troisième année de baisse consécutive. L’exception démographique française en Europe est en train de disparaître tandis que Macron préfère subir l’invasion migratoire de masse.

« La démographie est le destin », disait Auguste Comte. »

Comte ne croyait pas si bien dire ; s'il ne songeait pas à l'envisager en terme de décroissance raisonnée.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

9 Mai 2018, 10:13 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3037

Re: Les collabos & les Kapos

9 Mai 2018, 11:58 Message

Pour la millième fois, je le répète : ces gens sont bien moins animés par la défense et promotion d’une vision de l’humanité qui serait la leur — ce qui explique, notons le passant, la faiblesse de leur argumentaire — que par la jouissance malsaine d’agresser ceux qui croient encore à ce en quoi eux-mêmes croyaient, de sempiternellement médire de ceux qui ressemblent encore à ceux qu’eux-mêmes furent. Les malheureux se font du mal. Peut-être ce qu’ils prennent pour un combat politique, ce qui les constitue dans leur identité satisfaite, dans leur être défaillant se résume-t-il en une pulsion sado-maso jamais épuisée. En attendant, celle-ci peut faire des dégats…

Messages: 114

Re: Les collabos & les Kapos

9 Mai 2018, 13:42 Message

Je croyais que c'était le cuisinier de Polony...

C'est bien ces couples, l'un est pseudo de gauche, l'autre pseudo de droite, et ils surnagent à tout.

Ce n'est pas de la grande cuisine.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

11 Mai 2018, 09:27 Message

Image




En quoi ? On se le demande...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17096

Re: Les collabos & les Kapos

13 Mai 2018, 08:14 Message

En version caricaturale et paillettes :

Cannes à l’heure des migrants (Bd Voltaire)

« En pleine débandade post-Weinstein, hormis le désormais traditionnel balancer de porcs, gorets et autres verrats, l’actuelle édition comptera des invitations adressées aux dissidents d’usage, iraniens ou russes, et présentera à un public averti des films évoquant, entres autres, un ancien lépreux, Mandela, la campagne de Macron ou celle du pape François. Et – cocorico ! – a également répondu présent à l’invitation, en prélude à l’Eurovision et à la chanson qui représentera les valeurs de la République sur les migrants, l’ancien lauréat 2017 du prix Fraternité avec les réfugiés décerné par la LICRA, et – l’un n’empêchant pas l’autre – récemment condamné pour aide à l’immigration clandestine. J’ai nommé Cédric Herrou, l’agriculteur engagé, qui, après les marches du palais de justice, gravira celles du palais des Festivals. Car un film, du réalisateur Michel Toesca, intitulé en toute simplicité Libre, racontant la « rencontre des habitants et des réfugiés qui arrivent dans la vallée française de la Roya », sera présenté au festival. Ou comment contribuer chaque jour à mettre son humble caillou dans l’immense édifice du Grand Remplacement. Quand le bâtiment va, tout va.

Après la déprime socialo-trotskiste des Belges Dardenne et les amours saphiques de Kechiche, un changement de thème était évidemment le bienvenu. Cannes, l’antre de l’entre-soi éclectique, le temple de la théocratie bien-pensante et de la convergence des luttes ; paillettes et propagande pixélisées subsidiées par vos impôts pour encourager aujourd’hui une immigration suicidaire, elle-même subsidiée, quelques générations plus tard, par les impôts de votre progéniture, par un plan à 48 milliards que certaines âmes impies dénonceraient alors comme une attitude néocolonialiste à l’égard des territoires d’outre-France.

En pleine dictature participative, plus les Européens sont hostiles à l’immigration, plus leurs dirigeants élus et leur caste culturelle la leur imposent. Sauf qu’une dictature dite classique possède, à l’encontre de la manipulation des masses votantes, une certaine pudeur que notre démocratie n’a plus. Aujourd’hui, Herrou, un repris de justice, « héros » de la marche des migrants, demain Rokhaya Diallo, obsessionnelle de l’antiracisme racialiste et « paranoïaque du sparadrap », qui s’interroge sur le racisme immanent du coton blanc. Vivement qu’elle se rende compte de la couleur d’un tampon hygiénique ; délire assuré, Palme d’or garantie. Et après-demain – mélange des genres oblige -, l’incontournable Marlène Schiappa pour un remake de son Monologue du vagin, sur la Croisette, où l’on apprend que le pygmalion déchu aurait également sévi.

Bon, en tout cas, pour Cannes 2018, c’est plié. La palme reviendra probablement à un film dirigé par un Érythréen sur l’histoire d’un migrant albano-ouzbek, transsexuel et dyslexique, sodomisé sur une aire d’autoroute par une bande de fascistes d’extrême droite, puis accueilli par une enseignante interprétée par Sophie Marceau. Sublime, dans ce rôle. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3037

Re: Les collabos & les Kapos

13 Mai 2018, 11:41 Message

Image

The place to be, the next week-end.

Une cité tournée vers le départ et l’ailleurs, mais une
ville qui continue à perpétuer sa longue tradition d’accueil et d’intégration,
faisant fi des tentations de repli, restant sourde aux sirènes identitaires.

Claude RENOULT,
Maire de Saint-Malo

La culture, grâce aux dynamiques territoriales qu’elle entraîne et à la vitalité
du bénévolat, participe du « vivre-ensemble » et de l’ouverture au monde.

Loïg CHESNAIS-GIRARD,
Président du Conseil régional de Bretagne

L’avenir, pour la France, se dessine dans cette culture ouverte et cette
francophonie vivante que promeut le festival Étonnants Voyageurs depuis
sa création. Le public ne s’y trompe pas. Plus de 60 000 visiteurs se pressent
chaque année aux débats, rencontres, lectures, expositions et projections
qu’offre Saint-Malo. Le public saura, pour cette édition, j’en suis sûre, répondre
une nouvelle fois au rendez-vous.

Françoise NYSSEN,
Ministre de la Culture

Venez.
Vous ferez partie des plus de 60 000 cultivés.

Vous aurez la chance insigne et le plaisir fin de rencontrer le cher Dany et son copain Goupil qui, en présentant un road-movie à travers la “France réelle” tenteront de répondre aux questions qui vous taraudent : Qu’est-ce qu’être français en ce début du XXIe siècle, à l’ère de la mondialisation et des courants migratoires ? Qu’est-ce qui fait tenir ensemble un pays ? Le vieux«liberté-égalité-fraternité » garde-t-il un sens? Car, aujourd’hui, la question identitaire se pose en termes radicalement nouveaux.

Vous pourrez rencontrer EDGAR MORIN. À 97 ans, le plus jeune des penseurs des temps présents !

Vous assisterez à la projection de SOS MÉDITERRANÉE. Les migrants ne savent pas nager – À bord de l’Aquarius sur l’opération « SOS Méditerranée » de Jean-Paul Mari et Franck Dhelens. Ils ont décidé de s’embarquer pour témoigner de cette catastrophe qui se déroule dans l’indifférence générale et des efforts d’une poignée de bénévoles qui n’ont d’autre objectif que de sauver des vies.

Les plus âgés revisiteront leurs souvenirs WOODSTOCK CE QUE NOUS DISENT LES SIXTEES. De la puissance de la musique à créer de l’être ensemble, et de l’être ensemble lui-même : les pas cadencés des militants de la révolution, encore ? Non : le réveil de cette dimension poétique de l’être humain qui fait que chacun se sent plus grand que lui, l’affirmation d’un vouloir vivre.

Il y en aura également pour les plus jeunes lors des JOURNÉES SCOLAIRES. Entre deux mondes : exil, exode et migration, est un thème fort qui accompagne depuis toujours le festival. Écrire la migration, l’exil, la perte de soi, la double culture... Nombreux sont les écrivains de langue française qui choisissent de mettre en scène une identité plurielle « entre-deux mondes ».

Ne seront pas oubliées, bien entendu, les FILLES DU FEU. Durant sept mois, Stéphane Breton a filmé le quotidien de ces femmes qui ont tout abandonné pour rejoindre la guérilla kurde en Syrie. Un documentaire en immersion, un film de guerre sans combat, parce que faire la guerre c’est aussi attendre.


Et plein d'autres belles choses encore.
Venez, vous allez kiffer un max.
Dernière édition par Eric Veron le 13 Mai 2018, 12:34, édité 4 fois.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Immigration de peuplement & conquête