Afficher le sujet - La résistance

La résistance

Sur l'immigration de peuplement et ses conséquences
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2546

Re: La résistance

14 Juillet 2017, 21:05 Message

Lu, approuvé et signé.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: La résistance

23 Juillet 2017, 09:20 Message

Orbán : « La question des décennies à venir : l’Europe appartiendra-t-elle aux Européens ? » (Visegradpost)

Messages: 3089

Re: La résistance

23 Juillet 2017, 09:30 Message

Orbán : « La question des décennies à venir : l’Europe appartiendra-t-elle aux Européens ?

Question idiote. Il suffit de regarder ce qui se passe au Mexique, au Brésil et dans de nombreux pays dans le monde les élites blanches continueront de faire la pluie et le beau temps. Mais là n'est pas le problème.

C'est le peuple, cad nous, qui a déjà commencé à payer le prix de cette immigration incessante qui va dans le futur faire les frais de cette aculturation.

Messages: 282

Re: La résistance

23 Juillet 2017, 11:12 Message

Pas sûr. Les populations musulmanes qui occuperont majoritairement les pays européens voteront pour leur coreligionnaires : Voyez Londres.

Messages: 3089

Re: La résistance

23 Juillet 2017, 22:43 Message

Pas sûr. Les populations musulmanes qui occuperont majoritairement les pays européens voteront pour leur coreligionnaires : Voyez Londres.


Cher Alain,
Je ne crois pas qu'une majorité musulmane ou subsaharienne pourrait changer en occident les rapports de forces politiques et économiques, aussi longtemps que les biens de production et l'infrastructure culturelle resteront entre les mains des élites caucasiennes.

L'élection d'un maire musulman n'entraine à Londres aucune conséquences véritables même si quelques ajustements en faveur de sa communauté musulmame peuvent avoir lieu. Londres reste et restera une ville occidentale.

Messages: 3089

Re: La résistance

24 Juillet 2017, 07:05 Message

« Paris est méconnaissable. Stupéfait, le monde assiste au suicide de la Ville-Lumière, que le changement de peuple et de civilisation transforme en un véritable coupe-gorge


Et alors ?
Les élites et le régime s'en contrefoutent et même le peuple francais a laissé élire il y a quelques semaines un président et une assemblée qui sont pour la continuation du grand remplacement.
Dernière édition par Rogemi le 25 Juillet 2017, 18:20, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2546

Re: La résistance

24 Juillet 2017, 11:34 Message

Tarbes: des riverains murent un centre d'accueil pour migrants Le Figaro.fr le 24/07/2017 à 11:08

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: La résistance

24 Juillet 2017, 14:33 Message

En effet :

Image


« Quelques dizaines de riverains et commerçants ont construit un mur de 1,80 mètre de haut sur 18 mètres de long le 24 juillet à l'entrée de l'hôtel Formule 1 de la commune de Séméac où habitent près de 5 000 habitants, dans la banlieue de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Ce lieu doit prochainement accueillir des migrants. » (RT)

Messages: 168

Re: La résistance

25 Juillet 2017, 06:40 Message

Tout de même, après avoir lu les lignes de l'article, il y a ces petites phrases qui chagrinent :
"Nous ne sommes pas contre l'accueil. Il faut faire quelque chose pour ces personnes en difficulté", a expliqué Laurent Teixeira, responsable du Collectif Séméac, qui regroupe les opposants au projet. "Rien n'est prévu pour la vie au quotidien des migrants et des habitants de la commune et les structures municipales, comme les cantines et écoles, sont sous-dimensionnées", estime-t-il.

Sous-entendu, la résistance n'est que ponctuelle, symbolique pour amener à un "peu mieux faire" de la république.
Ce n'est pas une résistance contre l'invasion que nous subissons, mais pour un maintien du petit train de vie confortable qui ne doit pas être perdu et puis c'est tout. Malheureuse cause, malheureuses conséquences à venir...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: La résistance

25 Juillet 2017, 08:08 Message

Eh oui, cette "résistance" est encore bien timorée, et surtout mal fondée ; c'est indéniable, cher Thiery. Au point où nous en sommes, cela dit, elle représente tout de même un signe, si minuscule et imparfait soit-il.

Surtout : tant que nous n'affirmerons pas tous haut et fort, publiquement, c'est-à-dire au sein du réseau de nos relations personnelles et lors de nos participations à la vie commune, nos convictions quant à la situation de notre pays et sur ce qu'il subit et risque, par peur de l'exclusion voire de l'excommunication qui s'en suivrait, nous ne faisons pas tellement mieux.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 844

Re: La résistance

25 Juillet 2017, 17:25 Message

Surtout : tant que nous n'affirmerons pas tous haut et fort, publiquement, c'est-à-dire au sein du réseau de nos relations personnelles et lors de nos participations à la vie commune, nos convictions quant à la situation de notre pays et sur ce qu'il subit et risque, par peur de l'exclusion voire de l'excommunication qui s'en suivrait, nous ne faisons pas tellement mieux.

Vous avez raison Didier, mais c'est difficile !
Hier soir, lors d'une réunion familiale, j'ai provoqué un tollé en osant affirmer qu'il était respectable d'être contre l'avortement...

Messages: 1376

Re: La résistance

26 Juillet 2017, 10:24 Message



Confirmation de la situation ! :!: (à partir de 23 minutes 30)

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2546

Re: La résistance

26 Juillet 2017, 11:01 Message

Surtout : tant que nous n'affirmerons pas tous haut et fort, publiquement, c'est-à-dire au sein du réseau de nos relations personnelles et lors de nos participations à la vie commune, nos convictions quant à la situation de notre pays et sur ce qu'il subit et risque, par peur de l'exclusion voire de l'excommunication qui s'en suivrait, nous ne faisons pas tellement mieux.

Je tiens à plussoyer. Une telle attitude constitue l’engagement personnel le plus réel et le plus risqué qui soit. Notons le nombre de circonstances au cours desquelles nous taisons nos convictions. Pour de bonnes raisons, bien sûr… Pour ne pas choquer, pour ne pas rompre, pour ne pas se retrouver isolé… En attendant que la guerre soit, réellement, déclarée… Mais la guerre est déclarée. Affirmez — haut et fort, précise le camarade Bourjon —, sans tourner autour du pot, qu’il n’y a pas d’islam modéré, que la submersion migratoire est une guerre de conquête, que les malheureux migrants sont des colons profiteurs, que l’ensemble de la politique menée par nos dirigeants, que le petit kapo de service nous distille en petits sujets affriolants, chaque soir au JT, se résume au remplacisme global et vous allez voir. Vous verrez que l’on commencera par vous trouver excessif et violent. Puis la discussion se tarira et l’on vous tournera le dos. La guerre est là, nos ennemis la mène à bas bruit, les collabos poussent à la roue comme les collabos de tous temps, et nous nous taisons trop. Les convictions politiques comme nuances culturelles ou comme marqueur social, telles qu’elles ont pu l’être, il y a une génération ou deux, ne sont plus de mise. La résistance est douloureuse, elle se paie, le collabo était peut-être un ami, voire un parent. Il a été dit que l’on n’a jamais été tant libre que sous l’occupation.

Messages: 168

Re: La résistance

31 Juillet 2017, 05:49 Message

15 hauts gradés de l'armée écrivent à Macron : "Nous nous sentons humiliés" (Capital) / (Le Télégramme)

Monsieur le Président

C’est au Chef des armées que les signataires de la présente lettre souhaitent s’adresser. C’est au Chef des armées qu’ils veulent dire combien ils ont été stupéfaits par son attitude à l’égard du Chef d’état-major des Armées de la France.

Nous sommes des Officiers de tous grades et des différentes armées ayant quitté le service actif. Nous n’avons aucun mandat ; nous ne prétendons pas parler au nom de l’Armée, cette « grande muette ». Nous estimons en revanche, de notre devoir de vous faire part de notre indignation et de vous dire ce que beaucoup de nos jeunes camarades, nos frères d’armes en activité, ressentent sans pouvoir l’exprimer. L’Armée est peut-être muette, mais elle n’est ni sourde ni aveugle, ni amnésique. Elle n’a pas été sourde quand elle a entendu et cru en vos promesses de campagne. Elle n’a pas été aveugle lorsque votre tout premier geste a été de vous rendre au chevet de ses blessés. Elle a apprécié le symbole qu’a représenté votre choix d’un véhicule de commandement le jour de votre prise de fonction, elle a été sensible à l’image de l’autorité restaurée que vous avez voulu afficher. Tant vos paroles que les symboles que vous aviez choisis semblaient donc démontrer votre compréhension des forces armées et la priorité que vous leur accorderiez dans le contexte actuel.

Mais alors tout cela n’était-il que promesses, paroles et maniement des symboles ? On est en droit désormais de se poser la question en entendant les propos que vous avez tenus publiquement à l’Hôtel de Brienne à l’encontre du Chef d’état-major des armées, à la veille des cérémonies du 14 juillet. Cela restera longtemps dans les mémoires.
«Je considère pour ma part, qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique… »

Mais alors est-il vraiment digne de réprimander, non seulement en public, mais devant ses subordonnés, un grand chef militaire, au sujet de propos destinés aux membres d’une commission parlementaire, au cours d’une audition censée être confidentielle ? Le CEMA ne faisait-il pas son devoir en rendant compte loyalement à la représentation nationale de l’état des armées ? Cette humiliation publique est une faute, Monsieur le Président.
«J’ai pris des engagements…»

Mais alors, après avoir prolongé le CEMA d’une année, ce qu’il a accepté en toute loyauté, précisément pour mettre en œuvre vos engagements de campagne, pourquoi lui faire grief de refuser d’endosser vos reniements ? Comment pouvez-vous penser qu’il accepterait de se soumettre et de perdre ainsi la confiance de ses subordonnées ? Ce reniement est une faute, Monsieur le Président.
«Je suis votre chef...»

Tous les militaires le savent et ils sont vexés que vous le leur rappeliez. Mais alors, serait-ce que vous en douteriez vous-même ? Dans ce cas, ce doute vous honorerait car il montrerait que vous avez senti la différence entre être le chef légal, et être le chef véritable : celui qui, connaissant le métier des armes, respecte ses hommes et en retour se fait aimer d’eux ; celui qui, parce qu’il a d’abord commencé par obéir, a appris à commander. Si votre jeunesse est une excellente chose, elle ne vous a pas apporté l’expérience du Service sous les armes. Personne ne vous le reproche, mais ceci implique un minimum d’humilité : commander n’est pas « manager ». Ce défaut d’humilité est une erreur, Monsieur le Président.
«Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir…»

Nous ne demandons qu’à le croire, mais pour l’instant vous ne les tenez pas, et nos ennemis eux, ne vont pas attendre une année supplémentaire pour frapper les nôtres. Quant à l’argument consistant à dire au pays que la coupe budgétaire annoncée n’aura aucune incidence sur la vie de nos soldats, il est fallacieux et vous le savez. Il a été utilisé par vos prédécesseurs depuis des décennies et il est la cause des nombreux retards, diminutions, voire annulation de programmes, responsables du délabrement actuel de nos matériels ; situation que nos hommes vivent durement au quotidien, en conditions de guerre. En réalité vous mettez nos armées dans une situation encore plus tendue, vous le savez et vous manipulez la vérité. Cette manipulation est une faute Monsieur le Président.
«Je n’ai, à cet égard, besoin de nulle pression et de nul commentaire»

Considéreriez-vous donc comme une «pression» ou un «commentaire» le compte-rendu que le Chef d’état-major a présenté en toute vérité et loyauté à la commission parlementaire ? Le CEMA ne doit-il adresser à la représentation nationale que des propos bien lissés et bien formatés en lieu et place de la réalité ? Quel caporalisme, quel manque de considération pour lui comme pour elle ! Quel mépris vis-à-vis des problèmes réels auxquels nos armées ont à faire face ! Ce mépris est une faute Monsieur le Président.
«J’aime le sens du devoir, j’aime le sens de la réserve…»

Précisément votre devoir était de faire preuve de réserve vis-à-vis de votre grand subordonné ; les termes vifs qu’il a utilisés ne vous étaient pas destinés, vous le saviez. Rien ne vous obligeait à rendre publique une fuite de confidentialité et à l’exploiter en violente diatribe à son égard. Où est la réserve quand quelques jours plus tard, comme si cela ne suffisait pas, vous déclarez dans la presse que « L’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels », laissant ainsi entendre que le souci du CEMA concernant l’obsolescence des matériels lui seraient « susurrés » par le lobby militaro-industriel ? C’est bas, ce n’est pas digne, Monsieur le Président. Où est la réserve quand, dans le même journal, vous ajoutez en parlant du général De Villiers qu’il a toute votre confiance, «mais à condition de savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la république comme dans l’armée» ? Où est la réserve dans de tels propos adressés à un homme qui sert les Armes de la France depuis quarante ans, quand vous ne les découvrez que depuis deux mois?

En conclusion, vous aurez compris, Monsieur le Président, que vos paroles publiques visant le Général De Villiers n’ont pas seulement atteint ce grand serviteur de la France et de nos armées mais aussi un grand nombre de militaires qui, comme nous, se sentent humiliés. La blessure est profonde. C’est pourquoi, loin des innombrables commentaires politiques, techniques ou simplement polémiques, nous pensons qu’il est de notre devoir de vous parler avec le cœur. Vous aviez bien commencé avec les symboles, et nous avons cru en votre parole ; mais aujourd’hui elle s’est transformée en mots inutilement destructeurs et vos récentes déclarations d’amour à Istres ne sont encore perçues que comme des mots, pour ne pas dire comme de la communication.

Alors, Monsieur le Président, réservez et retenez votre parole pour qu’elle redevienne La parole, la parole donnée, la parole qu’on tient : celle en laquelle nous pourrons croire à nouveau. Laissez les symboles et les discours et passez aux actes concrets pour vos militaires. Vous êtes leur chef constitutionnel, soyez-le dans leur vie réelle, écoutez-les, respectez-les.


Général de brigade aérienne (2S) Diamantidis

Ont également signé cette lettre :

Général de division aérienne (2S) Tsédri

Général de division aérienne (2S) Champagne

Général de brigade Gendarmerie (2S) De Cet

Général de brigade Terre (2S) Reydellet

Colonel Terre (ER) Wood

Colonel Terre (ER) Lerolle

Colonel Terre (ER) Noirot

Colonel Terre (ER) Aubignat

Colonel Air (ER) Piettre

Colonel Air (ER) Populaire

Médecin en chef (H) Reynaud

Lieutenant-Colonel Air (ER) Delalande

Chef de bataillon Terre (ER) Gouwy

Capitaine Terre (ER) Diamantidis

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14815

Re: La résistance

1 Août 2017, 08:31 Message

Cagnotte des identitaires contre les migrants: le Crédit Mutuel décide de fermer leur compte (Buzzfeed)

« Début juin, Génération identitaire a lancé une collecte en ligne via la plateforme PayPal pour financer son projet "Defend Europe" visant à saboter des opérations des navires d’ONG venant en aide aux migrants en Méditerranée. Le mouvement a annoncé avoir recueilli plus de 65.000 euros.

Après plusieurs jours de mobilisations d’internautes et d’associations, et d’une pétition signée par 34.000 personnes, PayPal, qui n’a pas souhaité prendre position publiquement, a finalement décidé de bloquer la cagnotte de ces groupuscules d’extrême droite.

Génération identitaire pouvait toujours collecter de l’argent

Mais comme le précisait Le Parisien, ce blocage n’avait pas remis en cause le projet de Génération identitaire. "La cagnotte gelée a été remboursée aux donateurs, précisait Clément Galant, l’un des responsables du mouvement. Une autre partie de l’argent avait déjà été transférée sur notre compte. Mais je ne vous dirai pas combien." Ils précisaient d’ailleurs que d’autres moyens, tels que le virement bancaire ou les chèques, étaient disponibles pour lever des fonds.

Le mouvement "de contre-pouvoir économique" nommé SumOfUs a donc lancé une autre pétition samedi (signée par plus de 37.000 personnes) pour que l’organisme bancaire de Génération identitaire, le Crédit mutuel, ferme son compte bancaire.

"Nous le savons, cet argent sert à financer des activités criminelles qui pourraient avoir des conséquences dramatiques. Le Crédit Mutuel doit agir vite avant que ces expéditions racistes ne provoquent un drame. Aucune banque ne devrait tolérer que l’un de ses clients utilise son compte pour mettre en danger la vie d’autrui", dénonçait SumOfUs.

Le Crédit Mutuel décide de résilier leur compte

D’après nos informations, la banque a répondu favorablement à cette demande. L’établissement a décidé de "dénoncer ce compte sous préavis de 2 mois conformément aux dispositions de l’article L312-1-1 du Code monétaire et financier", annonce-t-elle dans un mail envoyé à SumOfUs, que BuzzFeed a pu consulter. Un établissement de crédit peut en effet résilier un compte de dépôt après un préavis de deux mois. Un porte-parole du Crédit Mutuel a confirmé l’information à BuzzFeed. »

PrécédenteSuivante

Retourner vers Immigration de peuplement & conquête