Afficher le sujet - Alerte dissémination

Alerte dissémination

Sur l'immigration de peuplement et ses conséquences
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

11 Octobre 2016, 08:31 Message

Charente-Maritime : le préfet annonce une cinquantaine de migrants aux Mathes (Sud Ouest)

« La nouvelle est tombée vendredi. Le préfet de Charente-Maritime Eric Jalon a annoncé au maire de la commune des Mathes (non loin de Royan), Philippe Gadreau, qu'une cinquantaine de migrants de la "jungle" de Calais allaient être logés sur sa commune, dans un centre de vacances d'EDF.

L'élu a demandé au représentant de l'Etat d'organiser une réunion publique dans sa commune pour répondre en sa présence aux questions des habitants. »


Et au fin fond des Vosges, et, et, et...

***


Pierrefeu du Var :


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

13 Octobre 2016, 17:05 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2614

Re: Alerte dissémination

13 Octobre 2016, 18:20 Message

Problème : la température de la piscine a-t-elle été réglée à la convenance de nos invités ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

15 Octobre 2016, 16:28 Message

Des migrants attendus à Sainte-Suzanne à partir du lundi 17 octobre (Ouest-France)

« En provenance de la région de Calais, de trente à cinquante migrants arriveront en Mayenne sans doute à partir du lundi 17 octobre. Ils seront hébergés à Sainte-Suzanne, village de 600 habitants situé à 26 km à l'est de Laval, dans les locaux vacants d’un Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad), fermé cet été pour raisons de sécurité. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

16 Octobre 2016, 08:00 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

19 Octobre 2016, 10:31 Message

Un expatrié témoigne sur l’immigration : « à ce rythme-là, dans 20 ans, vous aurez la Seine St Denis en Bretagne » (Breizh info)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

20 Octobre 2016, 08:48 Message

Un petit rappel du réel, face au discours bobo-cuicui :


Messages: 1414

Re: Alerte dissémination

23 Octobre 2016, 22:33 Message

Reportage dans le vif du sujet... C'est le 6ème épisode sur ce sujet suivi et mis en ligne par un journaliste professionnelle indépendant qui a créé sa chaîne youtube. Je me suis abonnée.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

24 Octobre 2016, 09:28 Message

Argument contre argument : "Faut arrêter quoi !".

Messages: 1414

Re: Alerte dissémination

24 Octobre 2016, 10:47 Message

Argument contre argument : "Faut arrêter quoi !".
écrit Didier Bourjon.

????? (à propos de quoi ?) :?: :-?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

24 Octobre 2016, 11:47 Message

Je relevais simplement la ritournelle du discours de la première "pro-migrant" interviewée dans ce reportage intéressant, ce à quoi très vite se résument ses "arguments" (ça l'épuise du reste de devoir en parler). Car c'est représentatif de la mélasse dans laquelle nous pataugeons (ou dans laquelle on nous fait patauger), chère Jeanne, tout simplement.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2614

Re: Alerte dissémination

24 Octobre 2016, 12:25 Message

Le Secours catholique salue le dispositif mis en place
"On salue le dispositif qui est clairement favorable aux demandeurs d'asile", réagit auprès du Figaro Didier Degremont du Secours catholique. "S'ils font leur demande ici, Bernard Cazeneuve s'est engagé à ne pas renvoyer les migrants qui sont déjà enregistrés dans un autre pays."

Collabos, collabos, collabos. De la pire espèce, de la plus traîtresse.

Messages: 1414

Re: Alerte dissémination

24 Octobre 2016, 12:29 Message

Ok, je ne me souvenais pas du propos... Oui le faut arrêter quoi est en effet tout à fait typique. Cf l'illustration de Dreuz posté sur qdlf à la rubrique "Humour"

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2614

Re: Alerte dissémination

24 Octobre 2016, 12:39 Message

Évacuation de la jungle de Calais, en temps réel :

à 11:17
Stéphane Kovacs @KovacsSt
Ce 12eme car part vers l'Auvergne. Pas de ville annoncée pr éviter d'éventuelles manifs #calaisjungle

En temps réel au départ donc, sous l’œil des caméras et des relayeurs de propagande, mais pas de temps réel à l'arrivée pour les heureux récipiendaires. Peut-être afin d'éviter cela :

à 12:17
Un futur centre d'accueil incendié dans le Puy-de-Dôme
Dans la nuit de dimanche à lundi, un futur centre d'accueil et d'orientation pour migrants a été volontairement incendié à Loubeyrat, dans le Puy-de-Dôme.

à 12:00
Le Secours catholique salue le dispositif mis en place
"On salue le dispositif qui est clairement favorable aux demandeurs d'asile", réagit auprès du Figaro Didier Degremont du Secours catholique. "S'ils font leur demande ici, Bernard Cazeneuve s'est engagé à ne pas renvoyer les migrants qui sont déjà enregistrés dans un autre pays."

Collabos, collabos, collabos. Et de la pire espèce, de la plus traîtresse

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Alerte dissémination

25 Octobre 2016, 09:31 Message

Image


Chacun a pu constater que la file d'attente pour les "familles" était totalement vide, que les "mineurs isolés" était drôlement matures, et surtout que les Syriens avaient beaucoup bronzé dans la jungle.

Béarn :


Avatar de l’utilisateur
Messages: 596
Localisation: Provence

Re: Alerte dissémination

26 Octobre 2016, 10:19 Message

Les Bourgeois de Calais (Richard Millet, Chronique n°104)

"Il en va de la « jungle » de Calais comme des installations de l’art contemporain : vient un moment où on les démantèle et les oublie…
La comparaison n’est pas spécieuse : j’avais écrit ici même que les migrants sont un « cliché » ; il me faut ajouter qu’ils sont aussi une œuvre d’art contemporaine – une installation qu’on fait mine d’aimer ou de trouver « intéressante » (boboïque euphémisme signifiant qu’on s’en moque mais qu’on est soumis à un devoir d’admiration). Quant à ceux qui franchissent la Méditerranée, ils relèvent plutôt de la « performance », ce qui est encore plus up to date, paraît-il ; d’aucuns diraient aussi que c’est un ballet parfaitement chorégraphié par les passeurs, les trafiquants de chair humaine, les sauveteurs, les politiques et le chœur des pleureuses et activistes d’une « ultra gauche » stipendiée par le gouvernement socialiste, qui les accueillent sur la musique qu’on sait.
Je suis néanmoins frappé que la gent journalistique, qui passe pourtant beaucoup de temps à Calais (mais qui est inculte, il est vrai), n’évoque jamais les Bourgeois de Calais, ce groupe statuaire commandé à Rodin et installé dans cette ville en 1895 : il honore la mémoire de six Calaisiens destinés à être sacrifiés par le roi d’Angleterre, Édouard III, qui assiégeait la ville depuis des années, en échange de sa mansuétude à l’égard de la ville. Ce rituel de reddition sacrificielle est pourtant riche d’enseignements et le parallèle avec le Calais d’aujourd’hui non dépourvu de pertinence : c’est toute la population de cette ville martyre qui est, depuis des années, assiégée par des hordes de Sarrazins, d’Africains, d’Orientaux divers, qui guettent non plus un passage vers les prairies et les fumées d’Albion, mais leur installation définitive sur le territoire de l’ancien royaume de France dont le gouvernement somme les citoyens de se soumettre à une reddition perpétuelle. Ainsi Calais est-elle devenue, entre délire boboïque et cynisme libéral, le symbole de la faillite migratoire comme de l’imposture immigrationniste : un Bronx en miniature, une Grande Borne à ciel ouvert, un Fukushima de la néo-colonisation de la France par des hordes extra-européennes.
Comme tout phénomène contemporain, la « jungle » de Calais est aussi une métaphore creuse : tous les discours s’y engouffrent, comme les vents de la Manche dans les rues de Calais, et seule demeure la doxa gauchiste, spectaculaire, doloriste.
Le démantèlement de cette installation implique donc la dispersion, la répartition et le relogement des migrants selon un plan gouvernemental qui rappelle tout à la fois l’époque de la Collaboration et celle du colonialisme, à ceci près que tout est inversé, donc confus, mais non moins autoritaire. Voilà donc les migrants envoyés repeupler les villages et bourgades de la province profonde qui n’étaient pas encore atteints par la maladie migratoire. Nul doute que ces migrants n’y trouveront pas les vertus de la campagne et du bon air : ils feront tout pour rejoindre les grandes villes où leurs semblables tiennent déjà le haut du pavé, dans les banlieues comme en pleine ville, par la vertu de la « mixité sociale » et du « vivre ensemble » rendus effectifs manu militari*.
Ce qui serait un moindre mal ne fera en réalité que renforcer l’islamisation de la France, puisque la majeure partie des migrants sont des musulmans qui vont s’ajouter aux autres, exigeront des mosquées, la charia, l’apartheid féminin, etc. N’oublions pas non plus les soldats de l’État islamique, qui transitent par les mêmes canaux, et qui convertissent, endoctrinent, et arment les désœuvrés institutionnels, pendant que les bobos et les petits-bourgeois veulent faire la fête pour oublier qu’ils sont déjà morts, en attendant la chute de Mossoul, d’Alep et de Raqqa.
Deviendrons-nous des bourgeois de Calais, nous autres, esprits libres qui ne croyons pas un instant que ces réfugiés rentreront un jour chez eux ni qu’ils s’intègreront ? Ferons-nous comme ces Allemands qui, devant le crime organisé contre son peuple par Merkel, s’exilent dans la Hongrie de Orban ? Du moins ne serons-nous pas des bobos de partout et compterons-nous les morts des prochains attentats.

* Ainsi, dans le RER A, hier, en fin d'après-midi, cette famille de Noirs lusophones, une femme, deux hommes, un enfant, montant à Chatelêt-Hallal, et s'installant comme s'ils étaient à Calais, en parlant très fort, faisant chanter non moins fort de la musique sur leur téléphone mobile, sans bien sûr tenir compte des autres voyageurs dont pas un n'osait bouger, et qui quittaient le wagon au plus vite..."

Avatar de l’utilisateur
Messages: 596
Localisation: Provence

Re: Alerte dissémination

26 Octobre 2016, 12:38 Message

Migrants sur le sol breton : premières impressions à Guidel (France3-Bretagne)

« Abdel est le doyen des migrants. Il est accompagné de sa femme et ses deux enfants. Abdel a bourlingué avec sa famille sur les routes de France. Strasbourg, Gonnesse, Paris, Arras, Lens, Lille. Puis un jour Calais. Après 18 mois passés dans l’Hexagone, il n’a qu’une idée en tête : la scolarisation de ces enfants.

"Ce qui me rassurait au camp, c’était que les femmes et les enfants étaient protégés, ils avaient leur propre espace, les petits pouvaient étudier."

Pour leur premier matin en pays breton, Abdel a emmené Mohamed et Rim faire une petite balade autour du centre. Entourés principalement de champs, le silence des lieux les ont surpris. Mohamed, 6 ans, était tout excité. "Cela fait des mois, qu’il n’a pas pu tirer comme un fou sur son ballon, les espaces sont grands ici" confie son père. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 596
Localisation: Provence

Re: Alerte dissémination

26 Octobre 2016, 12:41 Message

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers Immigration de peuplement & conquête