Afficher le sujet - USA : la présidence Trump

USA : la présidence Trump

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Avatar de l’utilisateur
Messages: 577
Localisation: Provence

USA : la présidence Trump

10 Février 2016, 10:09 Message

Le phénomène Trump ne lasse pas de me surprendre et de m'étonner. Plus généralement, la vie politique des États-Unis est un réel dépaysement, tant l'écart civilisationnel qui nous séparent de ce grand pays me semble important.

Voici une première donnée significative sur les actuelles primaires américaines :

Sanders et Trump dominent les primaires du New Hampshire (LeFigaro.fr, publié le 10/02/2016 à 06:37)

« Les Américains férus de politique connaissent le bon mot de John Sununu. Cet ancien gouverneur du New Hampshire, l'Etat de Nouvelle-Angleterre qui accueillait mardi la première primaire de l'année 2016, après l'obsolète caucus de l'Iowa le 1er février, avait un jour déclaré: "Iowa picks corn, … and New Hampshire picks presidents" ("l'Iowa récolte le maïs, … et le New Hampshire désigne le président"). »

(À suivre...)

Messages: 3089

Re: Primaires chez les Yankees

10 Février 2016, 11:33 Message

Pourtant ce succès est assez simple.
Compte-tenu du fait que 50 % des américains sont abstentionnistes cad ne votent jamais il a suffit qu'un des candidats à la présidence aborde enfin les thémes qui intéressent le peuple cad l'immigration clandestine, la sécurité intérieure, la criminalité éffarante des migrants mexicains et sudaméricains, les guerres inutiles, l'état lamentable des infractures du pays, les délocalisations massives entrainant un chômage endémique, etc.. pour provoquer le tremblement de terre politique qui a eu lieu depuis le mois de juin dernier aux USA et qui a eu pour conséquence d'entrainer les non-votants à se déplacer pour mettre un bulletin dans l'urne.

D'ailleurs de larges pans de la droite américaine se sont ralliés à la candidature Trump pour les raisons ci-dessous. Cet extrait est un court paragraphe d'un article paru dans une revue paléo-conservatrice appellée Chronicles.
https://www.chroniclesmagazine.org/more-annals-of-the-stupid-party/

Trump is not perfect. But criticism at this point (some from over-fastidious Chronicles writers) is like Titanic survivors complaining about accommodations on the lifeboats. No ordinary man would climb into the hog pen and tangle with the whole herd of filthy Republican sows at once.

Par ailleurs je crois que la ligne politique et philosophique de ce forum est très proche de celle de la revue Chronicles.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14376

Re: Primaires chez les Yankees

12 Février 2016, 09:42 Message

Je ne voyais pas du tout Bercoff à Valeurs Actuelles !


Messages: 3089

Re: Primaires chez les Yankees

12 Février 2016, 10:27 Message

Moi non plus, mais cela faisait des années que Bercoff glissait irrévocalement vers un virement de cutie de type national-patriotique.

Messages: 3089

Re: Primaires chez les Yankees

13 Février 2016, 01:34 Message

TRUMP en tant que TRIBUN est unique et il est capable de galvaniser une foule et de la chauffer à blanc. Je ne vois pas comment le système et ses états-majors pourraient arrêter cette machine infernale.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14376

Re: Primaires chez les Yankees

14 Février 2016, 14:06 Message

Merci à l'ami Philippe.

(La première page est un peu plus difficile à lire que les autres)

Image

Image

Image

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14376

Re: Primaires chez les Yankees

21 Février 2016, 19:54 Message

Trump n'est pas ma tasse de thé, faut-il le préciser ; de plus, il serait bien imprudent de parier un seul kopek sur cet homme et ce qu'il pourrait faire, en toute hypothèse. Il va commencer à subir le feu massif de l'establishment, et cela risque de faire très mal ; il pourrait bien être empêché (de diverses façons, s'il devient trop dangereux...) ; ses discours semblent bien résumer sa "pensée", si l'on peut dire — vous me direz, Nixon était tout sauf une lumière, en sus d'être un voyou de bas étage... Bref, il n'en reste pas moins que pour l'heure, il perce.

Présidentielle américaine : victoire écrasante de Donald Trump en Caroline du sud (Dreuz)

« Le grand Newt Gingrish a dit de Trump : "c’est un milliardaire qui a l’esprit d’un employé". Trump est en phase avec l’Amérique profonde, et cela vous explique pourquoi l’intelligentsia de gauche – américaine et française aussi, qui méprise tant le peuple, déteste Trump… »

Contre toute attente (initiale...), s'il était élu, cela pourrait peut-être ébranler un peu le glacis idéologique dans lequel nous sommes englués : il n'y a pas de petits profits, quand on est au plus mal !

(Je dis ça, mais je ne connais pas grand-chose à la politique américaine, ni, du reste, aux USA proprement dit qui, au mieux, m'indiffèrent profondément, et au pire me sont détestables)

Messages: 3089

Re: Primaires chez les Yankees

22 Février 2016, 00:43 Message

Trump n'est pas ma tasse de thé, faut-il le préciser ; de plus, il serait bien imprudent de parier un seul kopek sur cet homme et ce qu'il pourrait faire, en toute hypothèse.


D'accord mais nommez-nous un seul candidat en dehors de Trump (qu'il soit républicain ou démocrate) pour lequel nous pourrions avoir confiance dans ce qu'il pourrait faire. Je regrette mais aucun n'est plus digne de notre confiance que ne l'est Trump et c'est bien pour cette raison que Trump casse la baraque. L'exploit de Trump est de faire aller voter les gens qui habituellement sont abstentionnistes.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 96

Re: Primaires chez les Yankees

22 Février 2016, 09:26 Message

Je suis conscient qu'il n'y a personne d'autre mais....je reste très dubitatif quant à ce Trump....
"Où le secret commence, commence aussi le pouvoir réel" H. Arendt, Le système totalitaire

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2433

Re: Primaires chez les Yankees

22 Février 2016, 09:38 Message

dubitatif... c'est le moins que l'on puisse dire.

Messages: 3089

Re: Primaires chez les Yankees

22 Février 2016, 10:53 Message

Mais Trump est un miroir grossissant des moeurs de notre société. Homme d'affaires et homme de télévision il est vantard, excessif, démagogique, etc... mais il dit enfin les choses que l'homme de la rue cad celui qui subit depuis des décennies les conséquences néfastes de la globalisation veut entendre. Aucun des autres candidats n'ose tenir le même discours par peur de la réaction des médias surpuissants et qui font et défont les carrières politiques.

Vous vous trompez si vous pensez qu'un changement dans l'élégance, la modération et le panache puisse intervenir dans l'état de décomposition dans lequel nous nous trouvons.

Seul un audacieux qui ne fait pas dans la dentelle pourra apporter un changement.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 831

Re: Primaires chez les Yankees

22 Février 2016, 10:59 Message

Relisez son interview à propos de l'Europe et de la France et dites-moi ce qui est faux ? Voilà un candidat qui bouscule le politiquement correct et qui ose dire certaines vérités que nous proclamons à longueur d'année sur ce forum et vous m'expliquez qu'il ne vous plaît pas ???
J'ai vraiment du mal à vous comprendre mais peut-être est-ce le style du personnage qui vous déplaît ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 14376

Re: Primaires chez les Yankees

22 Février 2016, 11:36 Message

L'élégance et le panache ne sont pas exclusifs du combat vainqueur, même s'il est sans merci, et je préfère, non pas pour la seule "forme", mais bien pour le fond, le style, y compris populaire — au bon sens du terme —, au boniment de foire ou à l'emphase creuse, le sens à la démagogie.

S'agissant de Trump, j'ai dit que je voyais cela de loin, et pourquoi ; il me semblait au départ bien difficile de croire à l'intention de ce trublion : pourriez-vous affirmer votre certitude qu'il n'est pas pris, par son succès, dans une logique qui l'entraîne potentiellement là où il n'avait pas forcément l'intention d'aller ? Qui le dépasse quelque peu ? "Casser les codes", secouer le cocotier, se faire de la pub (et se faire plaisir), exprimer une rébellion et donner la parole à une base dont il reste culturellement et personnellement proche, certes ; viser réellement la Maison Blanche pour faire changer radicalement de cap les USA à divers égards : c'est une autre paire de manches, il me semble. L'appétit vient en mangeant, c'est entendu, et pourquoi pas ? Tout de même, qu'on s’enthousiasme pour ce discours de rupture, cette attaque contre le PC, même si elle manque parfois de finesse (à dire le moins) et qu'elle a tendance par là à jeter le bébé avec l'eau du bain, je le comprends et le partage, réserves évoquées mises à part ; qu'on "parie un kopek" sur cet homme et ce qu'il donnera in fine, s'il donne quelque chose, je sais bien "qu'en Amérique, tout est possible", mais cela me semble encore prématuré, ou osé. Disons que je suis passé, ce que signifiais mon billet précédent, du "C'est du cirque" à "J'y crois pas". Y a du mieux... mais je ne vous suivrais pas au-delà, pour l'instant !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2433

Re: Primaires chez les Yankees

22 Février 2016, 12:41 Message

The style is the man himself
Buffon

Messages: 3089

Re: Primaires chez les Yankees

22 Février 2016, 16:20 Message

viser réellement la Maison Blanche pour faire changer radicalement de cap les USA à divers égards : c'est une autre paire de manches, il me semble. L'appétit vient en mangeant, c'est entendu, et pourquoi pas ?


Bien sûr que l'envergure que la candidature de Trump a aujourd'hui prise était au départ beaucoup plus modeste et que - comme vous dites - c'est en mangeant que son appétit s'est accru. Ce sont ses performances dans les débats télévisés d'où il est ressorti le plus souvent vainqueur qui ont été l'assise de son succès assez stupéfiant dans les 3 premières primaires. Jamais un candidat n'avait obtenu 32 % des voix républicaines en Caroline du sud et celui qui gagne cette primaire est généralement le candidat du parti républicain.

La foule immense qui se presse depuis des mois dans ses meetings est la preuve d'une dynamique que lui-même n'avait en aucun cas prévu.

A fur et à mesure que le temps passe les spécialistes des E.U. en France qu'ils soient universitaires ou journalistes sont estomaqués par la tournure que prennent les événements. Aux USA l'étonnement est tout aussi grand et la classe politico-médiatique n'en revient pas et reste sans voix.

En tout cas une chose est certaine: au train où vont les choses Trump sera candidat des républicains et ils se retrouvera face à Mme Clinton en novembre. Bien sûr personne ne sait ce qu'il fera vraiment de son mandat s'il était élu mais par contre nous savons ce que Mme Clinton ou un des co-listiers républicains feront.

Au final: pour l'écarter de la course à la maison blanche un assassinat à la Pim Fortuyn est parfaitement envisageable.

Suivante

Retourner vers International, européisme & mondialisme