Afficher le sujet - Mali, Libye, Syrie...

Mali, Libye, Syrie...

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Mali, Libye, Syrie...

16 Novembre 2012, 11:34 Message

Un billet de B. Lugan :

Après la Libye et avant la Syrie, le dilemme du Mali (Metamag)

« Le président de la République ayant clairement déclaré lors de sa conférence de presse que tout cela était hors de question, il est donc d’ores et déjà possible d’annoncer que la question du terrorisme sahélien fera encore l’actualité dans les prochaines années. »

http://www.metamag.fr/metamag-1042-Apres-la-Libye-et-avant-la-Syrie-le-dilemne-du-Mali.html

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Re: Mali, Libye, Syrie...

8 Juillet 2014, 15:35 Message

Bernard Lugan censuré par l’Élysée (Blog B. Lugan)

« Le 24 juin 2014, à la demande des Armées, je devais présenter "L'interaction religieuse, culturelle, historique et géopolitique entre les cinq pays de l'Afrique du Nord et ceux de la bande sahélo-tchadienne" aux Attachés de Défense français en poste dans la quinzaine de pays concernés, plus le Nigeria. Le but de cette intervention très spécialisée était de donner à nos AD une nécessaire vision globale ainsi que des clés de lecture dépassant les frontières de leurs affectations respectives.
Quelques jours avant la date prévue, un ordre comminatoire téléphoné depuis l'Elysée contraignit les organisateurs à décommander la prestation bénévole qui m'avait été demandée dans l'urgence et pour laquelle, compte tenu de l'actualité et des enjeux, j'avais annulé des engagements prévus de longue date.

Alors que la complexité des situations locales et régionales nécessite une connaissance de plus en plus "pointue", non idéologique et basée sur le réel, la présidence de la République, avec un sectarisme d'un autre temps, a donc privé les Attachés de Défense français d’une expertise à la fois internationalement reconnue et nécessaire à la bonne compréhension des zones dans lesquelles ils servent...

J'ai attendu des explications. Comme elles ne sont pas venues j'ai donc décidé de publier ce communiqué afin que le public sache que des héritiers de la "section des piques" gravitent dans l'entourage immédiat du chef de l'Etat d'où ils lancent les "colonnes infernales" de la pensée sur les esprits libres.

Le prochain numéro de l’Afrique Réelle que les abonnés recevront au début du mois d'août contiendra le texte de mon intervention censurée qui sera naturellement amputé des éléments confidentiels que je réservais à l'auditoire spécifique auquel elle était destinée. Les "tchékistes" de l'Elysée le découvriront en primeur puisque la présidence de la République est abonnée à l'Afrique Réelle et qu'elle reçoit mes communiqués... »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Re: Mali, Libye, Syrie...

19 Août 2014, 09:48 Message

La Libye face au chaos : vers une nouvelle intervention étrangère ?



Beaucoup d'informations, et peu de langue de bois, c'est rare...

"Somalisation", aux portes de l'Europe : bien, très bien...
"Il fallait y penser avant" : certes. Allo Sarko, BHL and co ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Re: Mali, Libye, Syrie...

19 Août 2014, 11:23 Message

En complément, cette information qui circule en ce moment sur des avions libyens dont les transpondeurs ont été déconnectés :

Le déploiement militaire au Maroc se confirme (Tel Quel)

« Quatre jours plus tôt, un communiqué commun du département d’État américain, signé par les gouvernements algérien, égyptien, tunisien, américain et marocain, faisait part de l’inquiétude de ces pays quant aux "dangers sécuritaires et politiques auxquels fait face la Libye", appelant à un cessez-le-feu immédiat et à des négociations pour résoudre le conflit le plus tôt possible. »

Un bel anniversaire en vue pour le 9/11 ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Re: Mali, Libye, Syrie...

21 Août 2014, 21:17 Message

Alain Marsaud, sans langue de bois : pour un UMP, ça décoiffe !
Sans doute, à rapporter à un cadre plus général, l'expression d'un sérieux ralbol.



M. Sarkozy devrait y regarder à deux fois, dans sa "réflexion en cours" : l'affaire de Libye, sans parler du reste (!), le disqualifie de façon rédhibitoire.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 878

Re: Mali, Libye, Syrie...

28 Août 2014, 15:45 Message

Un article sur le rôle du Qatar.
http://www.tunisie-secret.com/Explosif-le-Qatar-a-transporte-5000-terroristes-de-l-EIIL-en-Libye_a994.html

Explosif : le Qatar a transporté 5000 terroristes de l'EIIL en Libye

9 Août 2014

C'est Rafik Chelly, ex directeur de la sécurité présidentielle (1984-1987), ancien haut responsable des services de renseignement tunisien et actuel secrétaire général du « Centre Tunisien des Etudes de Sécurité Globale », qui vient de l'affirmer dans une interview au quotidien arabophone Attounissia. Cela signifie qu’après avoir activement contribué à l’embrasement de la Syrie et de l’Irak, le Qatar veut déplacer le feu de la guerre civile et de la barbarie en Libye, c’est-à-dire, inévitablement, en Tunisie et en Algérie.

D’abord une précision : contrairement à ce qui a été dit dans certains médias tunisiens, l’interview de Rafik Chelly n’a pas été publiée dans le quotidien algérien « Al-Khabar », mais dans le journal tunisien Al-Tounissia, le 4 août 2014.

Par son mutisme, la troïka a boosté Abou Iyadh

A la question « Est-il vrai que l’occupation de la Tunisie –comme le pensent certains observateurs pessimistes- par des organisations terroristes n’est qu’une question de temps, et que nous allons vivre le scénario libyen, syrien et irakien ? », l’ancien haut responsable au ministère de l’Intérieur, Rafik Chelly, a répondu : « On doit d’abord revenir à l’historique des événements qui nous ont mené à la situation actuelle. Aussi, depuis l’annonce par Abou Iyadh de la création d’Ansar al-charia, en avril 2011, après avoir bénéficié de l’amnistie générale, il a fait une démonstration de force en mai 2012, en sortant à Kairouan avec 5000 de ses adeptes. Malgré la menace que ces derniers constituaient sur la sécurité nationale, la troïka a observé le mutisme, ce qui a encouragé Abou Iyadh et ses troupes de réapparaitre l’année suivante, en déclarant qu’il est capable de mobiliser 50 000 personnes. Son intention était de profiter de la situation pour déclarer la ville de Kairouan émirat islamiste, ce qui a inquiété Ennahda, qui a interdit cette manifestation pour préserver son image auprès de l’opinion publique tunisienne et internationale… ».

Selon Rafik Chelly, c’est après l’assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi qu’Ali Larayedh a été contraint de classer Ansar al-charia comme une organisation terroriste, en dépit de l’opposition radicale de certains hauts responsables d’Ennahda. Et c’est à la suite de cette décision tardive que les dirigeants d’Ansar al-charia ont fui la Tunisie vers la Libye, où ils ont rejoint Abou Iyadh pour constituer, des camps d'entrainement à Sebrata et à Derna.

C'est le Qatar qui a rapatrié les djihadistes de l'EIIL

A la seconde question, «Ne pensez vous pas que c’est l’échec des islamistes en Libye qui a mis toute la région en danger imminent ? », Rafik Chelly a répondu que « L’échec cuisant des islamistes après les dernières élections du Conseil National a constitué un tournant périlleux. Il y a eu l’opération de l’aéroport (Libye), ensuite les déplacements d’Abdelhakim Belhadj, de Belkaïd et d’Ali Sallabi en Turquie, au Qatar et en Irak pour rencontrer l’EIIL, et ce pour deux raisons : primo, rapatrier les djihadistes maghrébins en Libye, secundo, conclure des contrats de vente d’armes modernes, avec l’accord de certains pays. L’aéroport de Syrte a été aménagé pour accueillir les cargos d’armes, de même que l’aéroport de Miitika ».

Faisant état de sources fiables, Rafik Chelly a ajouté que « Des avions sont arrivés en Libye à partir du Qatar, et elles étaient pleines de djihadistes, ce qui explique les succès d’Ansar al-charia, notamment leur occupation d’une base militaire à Benghazi… Le nombre de ces éléments terroristes qui viennent de l’EIIL, dont beaucoup de tunisiens, oscille entre 4000 et 5000. Leur objectif, imposer leur domination sur la capitale, ensuite occuper Zentan , auquel cas, le danger sur la Tunisie n’en sera que plus grand avec le franchissement des frontières….. ». Contacté par le correspondant de Tunisie-Secret à Tunis, Rafik Chelly a indiqué que parmi ces 5000 djihadistes, il y a près de 200 éléments de nationalité française. Autrement dit, des binationaux.

Rencontre secrète dans une ville Turque


On rappellera ici que, déjà en janvier 2014, Rafik Chelly a déclaré que au quotidien Attounisia (17 janvier), que « 4500 djihadistes tunisiens appartenant au mouvement d’Ansar al-charia, sont actuellement dans des camps d'entrainement en Libye ». Les 5000 djihadistes en question reviennent donc à leur point de départ, la Libye, où ils ont été entrainés et d’où les services qataris les ont transportés vers la Syrie, dès la fin de l’année 2011.

On précisera enfin que, sur la base de rapports de renseignement parvenus au journal algérien « Al-Bilad al-Jazairiya », celui-ci a révélé, dans son édition du 4 juillet dernier que des djihadistes libyens appartenant à Ansar al-charia, ainsi que des éléments de l’EIIL, se sont rencontrés dans une ville en Turquie pour conclure un accord consistant à transférer les djihadistes d’origine maghrébine présents en Irak, à les transférer vers la Libye pour renforcer les rangs d’Ansar al-charia dans ce pays ainsi qu’en Tunisie. Le même rapport de renseignement indique que l’EIIL a décidé d’élargir son djihad au Maghreb arabe et dans le Sahel, loin d’un Moyen-Orient déjà partiellement conquis.

Nebil Ben Yahmed

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Re: Mali, Libye, Syrie...

28 Août 2014, 15:54 Message

Eh bé...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Re: Mali, Libye, Syrie...

29 Août 2014, 09:46 Message

Védrine, à France Inter : pour Obama, "la vraie question de l'Amérique de demain, c'est la Chine. il faut quitter le Moyen-Orient."

« Nous n'avons pas encore de stratégie» (EIL en Syrie), Obama.


François Hystérésis

Re: Mali, Libye, Syrie...

5 Septembre 2014, 19:46 Message

On sait qu'un deuxième journaliste américain à été décapité, Steven Sotloff, comme James Foley il s'est fait intercepter en Syrie, un troisième malheureux est "en sursis"dans les mains de ses ravisseurs. Je ne reviens pas sur la barbarie de l'acte, mais je m’interroge sur la motivation de ces journalistes partant pour la Syrie. On se dit qu'ils partaient collecter des informations auprès de la "rébellion démocratique" en lutte contre le pouvoir dictatorial de Bachar el-Assad. Et c'est donc probablement en cherchant à entrer en contact avec les "insurgés" qu'ils se sont fait capturer, séquestrer et finalement exécuter, précisément par ceux qu'ils venaient défendre.
A l'époque plusieurs disaient que la rébellion était en fait une guerre menée de l'extérieur du pays par des mercenaires islamistes et visant à renverser le pouvoir. Le doute était largement exprimé, en tout cas sur les médiats non alignés et Internet. Il y avait aussi des témoignages de syriens dénonçant des crimes commis par les rebelles imputés à l'armée officielle (j'en ai lu quelques un à l'époque) et repris sans autre vérification dans nos médiats.

J'en conclus que ces journalistes croyaient sincèrement à la propagande, dont on sait aujourd'hui qu'elle était mensongère, qu'ils propageaient auprès de la population mondiale. Et aussi qu'un travail d'investigation peu poussé aurait permis de ne pas aller se jeter dans les bras de leurs bourreaux.

Voila qui en dit long...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 878

Re: Mali, Libye, Syrie...

8 Septembre 2014, 14:52 Message

Sarcelles, Mossoul, Gaza, même débat? (Causeur)

« Curieusement, c’est notre photo de une qui nous a dit l’histoire que nous voulions raconter. C’est que le djihadiste au physique avantageux qui poste lui-même ses images sur Twitter n’a pas grandi au cœur des montagnes afghanes, ni en Arabie saoudite : Abou Hussein al-Brittany est né dans la banlieue de Birmingham, qu’il a quittée en 2013 pour aller faire le coup de feu en Syrie. On le soupçonne aujourd’hui d’appartenir à une faction de l’État islamique (EI) surnommée « les Beatles » par les otages étrangers qu’elle est chargée de surveiller. Autrement dit, ce charmant garçon est peut-être un barbare, mais c’est notre barbare. Comme Merah, comme Nemmouche, il n’est pas un produit d’importation mais une fabrication locale, et, même, une spécialité dont l’Europe est désormais exportatrice. Les abominations perpétrées par les cinglés de l’EI ne nous concernent pas seulement parce qu’elles frappent des minorités chrétiennes, mais aussi parce que certains de nos compatriotes y participent et que d’autres les applaudissent. Et si les premiers constituent une infime minorité, on aimerait être sûrs que les rangs des seconds ne sont pas en train de grossir. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Re: Mali, Libye, Syrie...

14 Septembre 2014, 18:55 Message

Zemmour exhaustif à partir de 6 '



A noter ceci que je n'avais vu nulle part : l'UOIF a refusé de signer le fumeux "Appel de Paris"...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16745

Re: Mali, Libye, Syrie...

19 Septembre 2014, 10:55 Message

Rebelote, et ce constat : « Chaque fois qu’on a renversé un tyran, un monstre, un diable, on a eu pire. »


Messages: 3089

Re: Mali, Libye, Syrie...

19 Septembre 2014, 11:57 Message

Sacré Zemmour quand va-t-on enfin un jour le prendre en défaut ? Pour l'instant il est la voix du bon sens et de la raison.

François Hystérésis

Re: Mali, Libye, Syrie...

1 Octobre 2014, 19:04 Message

L'AFP a récemment créé un blog nommé Making-of / les coulisses de l'info.

En préambule:
"Les enlèvements et assassinats de journalistes en Syrie, en Irak ou en Afrique, le déferlement d’images de propagande effroyables déversées notamment par l’organisation « Etat islamique » nous conduisent à réaffirmer nos valeurs éthiques et nos règles éditoriales. Avec la difficulté permanente de garder l’équilibre entre le devoir d’informer et la nécessité d’assurer la sécurité de nos reporters, le souci de préserver la dignité des victimes exhibées par les extrémistes, et la nécessité de ne pas servir de relais à une propagande haineuse et ultraviolente."

Très bien, on ne peut qu’approuver. Plus loin on nous explique que l'AFP possède un bureau à Damas dans lequel travaillent des journalistes syriens et que des reporters sont régulièrement envoyés "dans les zones contrôlées par le régime de Bachar al-Assad". La presse est donc libre et les journalistes jouissent donc de la liberté de mouvement sous le régime de Bachar al-Assad. Par contre "nous avons cessé d’envoyer des journalistes non-syriens dans les zones tenues par la rébellion. La situation y est incontrôlable, beaucoup trop dangereuse. Un journaliste étranger s’aventurant dans ces zones de non droit court un risque immense de se faire enlever ou tuer, comme James Foley, collaborateur occasionnel de l’AFP...".

Donc liberté de la presse dans les zones contrôlées par le régime Syrien, rapts puis exécutions des journalistes coté "rebelles".

En rapport avec je ce j’écrivais plus haut et la une de libé. citée par Philippe Versini, il est difficile de ne pas penser que les deux journalistes exécutés furent extrêmement mal renseignés et mal orientés par leurs directions. Il sont à l'évidence, morts pour une cause fausse, victimes d'une propagande mensongère, d'une désinformation...

Suivante

Retourner vers International, européisme & mondialisme