Afficher le sujet - Géostratégie, redéfinition de la puissance, forces

Géostratégie, redéfinition de la puissance, forces

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Messages: 1414

Géostratégie, redéfinition de la puissance, forces

27 Mars 2017, 11:49 Message



Une réflexion très profonde sur ces notions, leur application, l'évolution des forces par un vrai spécialiste.
Christian Harbulot au cercle Aristote.

Il est directeur de l'École de guerre économique et directeur associé du cabinet de conseil Spin Partners, spécialisé en intelligence économique et lobbying. (Wikipedia)

Messages: 224

Re: Géostratégie, redéfinition de la puissance, forces

27 Mars 2017, 15:13 Message

La conférence de Harbulot date de 2014 et pas mal de choses qu'il avance seraient à revoir concernant les Etats-Unis, qui ont perdu la suprématie informationnelle, de leur propre aveu (cf. l'élection de Trump où les services de désinformation russes ont joué un rôle) mais aussi dans la guerre de l'image avec Daech, force qui a fait la démonstration de sa puissance dans ce domaine. La suprématie dans la sphère de la puissance immatérielle est très aprêment disputée au plan politique mais au-delà de ces développements post-2014, sa thèse, qui prête aux Etats-Unis une complète maîtrise étatique des politiques informationnelles, n'est guère convaincante, même en 2014, ne serait-ce qu'à considérer le fait que celle-ci, dans sa dimension économique est très peu patriote : Apple et Facebook mènent leur propre politique économique internationale. Le Danemark, le mois dernier a nommé un ambassadeur auprès des GAFA, qui à eux quatre (Google, Apple, Facebook et Amazon) concentrent des richesses équivalentes à celle d'un Etat indépendant de poids économique moyen, lequel se jouerait des fiscalités nationales, y compris l'étatsunienne, bien évidemment.

Concernant le story-telling trompeur des Etats-Unis, tel qu'il se présente selon lui dans les musées américains : la littérature américaine échappe à ce schéma. Concernant les pratiques génocidaires sur les Indiens, il suffit de lire Blood Meridian de Cormack Mac Carthy (1985) pour s'en convaincre. Ce roman, magnifiquement écrit, et qui est un des plus grand chefs-d'oeuvres de la littérature américaine, et de la littérature tout court, est enseigné dans toutes les universités du pays.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15152

Re: Géostratégie, redéfinition de la puissance, forces

13 Octobre 2017, 12:38 Message

L’Allemagne face à son Destin (Ch. Gave, Institut des Libertés)

Charles pousse le bouchon, mais...

« Bref, si l’Allemagne (comme les Saxons pendant une célèbre bataille Napoléonienne) change de camp au milieu du gué, alors la diplomatie va redevenir intéressante et je peux assurer le lecteur que pas grand-chose ne se passera à Bruxelles…et beaucoup à Berlin, Moscou ou Pékin.

Déjà, les Anglais ont décidé de prendre le large et d’abandonner l’alliance continentale en train d’échouer (l’Europe), pour rejoindre l’alliance maritime dont ils ont toujours fait partie quand les temps redeviennent durs. Ils ont à tout hasard cependant pris une participation dans le FMI et la banque mondiale chinoises tout en permettant que des émissions obligataires en Yuan aient lieu dans la City. On n’est jamais trop prudent.



Et la France dans tout ça ? Aucun souci à se faire, notre Chanteclerc national saute sur son tas de fumier en criant « Europe, Europe ». Me voilà rassuré. Il a tout compris.

Si j’étais un lecteur Français, j’achèterais des obligations d’état russes ou chinoises pour me diversifier. Certes, je ne pourrai pas les mettre dans mon assurance vie, mais ce que l’on peut mettre dans une assurance vie aujourd’hui ne vaudra sans doute pas grand-chose demain de toute façon. Puissiez-vous vivre dans des temps intéressants dit la vieille malédiction chinoise.

A l’évidence, nous sommes en train de rentrer à toutes vapeurs dans des temps passionnants. »

Messages: 1414

Re: Géostratégie, redéfinition de la puissance, forces

29 Novembre 2017, 22:14 Message

Serbie Kossovo Croatie : profondeur géostratégique.


Messages: 1414

Re: Géostratégie, redéfinition de la puissance, forces

2 Décembre 2017, 12:58 Message

Tôt ce matin : Israël a anéanti une base iranienne en Syrie;
http://www.menapress.org/


©
Métula , Beyrouth, samedi 10h25, 09h25 à Paris

Tsahal a détruit, aux alentours de six heures ce samedi matin, une importante base militaire iranienne construite dans la localité d’al Kishwah, à 14km au sud-ouest de la capitale Damas [voir carte].

Les lecteurs de la Ména connaissent l’existence de cette base depuis sa découverte sur des photos satellitaires voici trois semaines environ. Ces images et leur description faisaient partie de l’article "L’Arabie Saoudite, l’Iran, Israël, le Liban et la guerre" rédigé par le chef de la Ména libanaise, Michaël Béhé, le 14 novembre dernier.

Image

Selon l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, proche de l’opposition à Bashar al Assad, de très fortes explosions ont ébranlé Damas et ses banlieues, des éclairs de feu étaient visibles par les habitants de la capitale, et de nombreuses coupures de courant s’y sont produites.

Ce dernier détail pourrait indiquer que d’autres cibles situées hors de l’objectif ont été visées, possiblement des éléments du réseau électrique central qui alimentait les radars et les systèmes de missiles antiaériens.

A en croire des media proches du régime syrien, des appareils israéliens auraient lancé cinq missiles air-sol à partir du Golan, dont trois auraient été interceptés par la DCA syrienne, ce que nous jugeons hautement improbable.

L’ "information" indiquant que des missiles israéliens ont été interceptés par l’Armée syrienne a été cependant reprise par l’AFP qui en a fait le titre et l’élément essentiel de sa courte dépêche sur le raid : "L'armée syrienne a intercepté des missiles israéliens près de Damas". La chaîne franco-israélienne I24News a répercuté le titre de l’AFP tel quel.

D’après les sources gouvernementales syriennes, l’objectif visé était un dépôt de munitions situé entre la ville de Sakhnya et celle d’al Kiswah. Ce dépôt appartiendrait à la Division no.1 de l’armée du régime.
En fait, la base en question se trouve sur le territoire attribué à la 91ème brigade de ladite division.

Sky News en langue arabe ainsi que la presse beyrouthine contrôlée par le Hezbollah font état d’une attaque perpétrée à partir de l’espace aérien libanais. Pour le journal al Akhbar [les nouvelles] de la milice chiite, les avions hébreux ont effectué plusieurs simulations d’attaques dans le ciel libanais et c’est lors de l’une d’elles que la frappe véritable s’est produite. Selon al Akhbar, le périmètre militaire visé est extrêmement étendu, "sa surface dépassant celle de la capitale libanaise, Beyrouth".


Plus tôt dans la journée de vendredi, la chaîne télévisée du Hezb., al Manar [le phare], avait fait état du survol du Liban-sud par des chasseurs-bombardiers frappés de l’étoile de David. Une observation que les habitants du Doigt de la Galilée auraient également pu faire.

La base d’al Kiswah comprenait, selon notre déchiffrage des images satellites, outre un important poste de commandement régional, des bâtiments d’hébergement pour des soldats et des abris pour des véhicules militaires. Environ 25 constructions au total, en plus des dépôts d’armes et de munitions, vraisemblablement souterrains.

D’après des informations recueillies par Michaël Béhé, au moment du raid de ce matin, la position attaquée était occupée par des Gardiens de la Révolution iranienne (Pasdaran) et des miliciens du Hezbollah, leur organisation supplétive au pays des cèdres.

Différentes sources arabes évoquent une oblitération complète du site et de nombreuses victimes militaires parmi ceux qui s’y trouvaient.

Le gouvernement de Jérusalem ainsi que les chefs de l’Armée de Défense d’Israël ont à maintes reprises affirmé qu’Israël ne tolèrerait pas l’installation d’une présence militaire iranienne en Syrie et agiraient afin de la détruire.

Dans le Doigt de la Galilée et dans le Golan, on ne signale pas, ce matin, d’activité sécuritaire particulière dans l’attente d’hypothétiques représailles irano-syro-libanaises. La région est emplie de touristes profitant du soleil généreux de l’été indien.


Retourner vers International, européisme & mondialisme