Afficher le sujet - Démembrement, Remplacement, Festivus

Démembrement, Remplacement, Festivus

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Démembrement, Remplacement, Festivus

2 Octobre 2017, 08:33 Message

Catalogne : Mariano Rajoy deviendra-t-il Mariano Kerenski ? (Bd Voltaire)

« "Mort à l’État-nation !", "Vive l’Europe des mille petites régions !", vont s’écrier certains, tandis que d’autres – les mondialistes qui souhaitent et le Grand Remplacement et le Grand Éparpillement conduisant à la mort des peuples et des nations – vont se frotter les mains. Il faut, certes, œuvrer pour la grande Europe, pour l’Europe vécue en tant que patrie charnelle, puissante, grande, belle. Mais cette Europe, qui passe certainement par la reconnaissance des particularités et les droits de ses régions, ne passe nullement par la dissolution de ces grandes unités de langue, de culture et d’histoire que sont les peuples devenus nations depuis des siècles.

Que va-t-il se passer maintenant en Catalogne ? La révolution gronde, c’est évident. Mais non seulement la révolution sécessionniste. L’autre aussi : celle commandée par les gauchistes et les communistes de CUP, Podemos et Esquerra Republicana, qui voient dans l’indépendance le premier pas vers la dissolution du pays et la révolution totalitaire de leurs rêves. Plus les eaux seront troubles, plus et mieux pourront-ils y pêcher. Or, il s’agit d’une révolution d’un type nouveau. Non pas la révolution des prolétaires (ou prétendus tels), mais celle des bobos. La première révolution du XXIe siècle, la révolution 2.0, celle du « dernier homme », que dirait Nietzsche, la révolution de l’Homo festivus, que dirait Philippe Muray. »

Ce qui se passe en Espagne est à regarder avec attention. Au-delà de la question des "indépendances" régionales et du démembrement des Nations, de leur décomposition organisée à tous égards, c'est l'action-réaction et la manipulation des diverses forces sociales qu'il faut observer, car la suite du feuilleton pourrait être riche d'enseignements.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Démembrement, Remplacement, Festivus

12 Octobre 2017, 09:17 Message

La République bananière de Catalogne proclame et ne proclame pas l’indépendance (Bd Voltaire)

« Alors, si les séditieux n’obtempèrent pas à ce véritable ultimatum venu de Madrid, et si la grande envie qu’a Rajoy de trouver un quelconque accommodement ne parvient pas se réaliser, que va-t-il se passer ? Alors ce sera l’affrontement, bien sûr. Et ce ne seront pas des bananes de cette bizarre république bananière, ce sera quelque chose de bien plus consistant qui jaillira des fusils des Mossos d’Esquadra de la Generalitat. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15153

Re: Démembrement, Remplacement, Festivus

19 Octobre 2017, 08:15 Message

Sécession catalane : coucou, voilà Soros ! (Bd Voltaire)

« Quelle mouche peut bien avoir piqué un mondialiste comme Soros, ce grand contempteur de l’identité des peuples, pour se mettre aux côtés d’un mouvement comme l’indépendantisme catalan, si profondément attaché à la défense de ses racines historiques et identitaires ?

Mais non, voyons ! Si cette grande force qui secoue la Catalogne était vraiment attachée à l’identité et aux racines du peuple catalan, toute rupture avec l’Espagne serait écartée ! Si c’était de cela qu’il s’agissait, c’est au sein de l’ensemble identitaire qu’est l’Espagne que la défense de la particularité catalane aurait lieu : là où elle est, d’ailleurs, plus que reconnue aujourd’hui. Or, ce qui est visé par l’indépendantisme, ce n’est pas du tout l’affirmation de l’identité catalane. Ce qui le conduit avant tout, c’est une négation, une destruction : celle du peuple espagnol – et, par ricochet, du catalan ! Destruction de l’identité historique du peuple catalan et destruction de son identité présente : celle de tous les Catalans – plus de la moitié – qui, aujourd’hui même, continuent à se sentir et à s’affirmer en tant que Catalans et Espagnols.

Une seule affirmation se dresse pourtant derrière tant de négation : "moi (la somme des petits moi à quoi se réduit aujourd’hui un peuple), je le veux et je le décide. Je n’en fais qu’à ma tête, je veux et je décide tout et n’importe quoi. En l’occurrence, la constitution d’un nouveau mini-État-nation, ouvert d’ailleurs à tous les allogènes, musulmans de préférence, appelés en force".

Voilà le principe premier qui régit la modernité liquide. Voilà le principe premier que Soros et les siens promeuvent à l’échelle de la planète entière. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2614

Re: Démembrement, Remplacement, Festivus

19 Octobre 2017, 09:02 Message

[...] (la somme des petits moi à quoi se réduit aujourd’hui un peuple)[...]

Virez moi les parenthèses et mettez ça en exergue.


Retourner vers International, européisme & mondialisme