Afficher le sujet - Deutschland über alles

Deutschland über alles

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Deutschland über alles

20 Novembre 2017, 18:39 Message

Maigre consolation, Merkel capoterait sur la question de l'immigration.
A ce petit jeu, le "traumatisme" des récentes élections pourrait s'amplifier en cas de retour aux urnes...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Re: Deutschland über alles

7 Juin 2018, 09:02 Message

Sur l’Europe, Angela Merkel répond à Macron avec tellement de prudence qu‘elle donne l‘impression de préparer sa sortie de l’euro (J-M Sylvestre (!), Atlantico)

« Alors que beaucoup de responsables politiques et hommes d’affaires spéculent sur une grave crise de l’euro qui exploserait en Italie, alors que beaucoup craignent une faillite de l’Italie avec sortie de l’euro, d’autres estiment que ça n’est pourtant pas l’Italie, l’Espagne ou le Portugal qui seront contraints à sortir de la zone euro poussés par "les intransigeances allemandes". Mais c’est bien l’Allemagne qui prendra les devants pour recréer à son image un espace monétaire homogène et rigoureux autour des pays de l’Europe du nord, l’Allemagne pourra alors, sur ce terrain monétaire, se rapprocher de la Russie et de beaucoup d’anciennes républiques soviétiques qui sont désormais orphelines et qui offrent des marchés importants. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Re: Deutschland über alles

3 Octobre 2018, 10:54 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Deutschland über alles

3 Octobre 2018, 12:08 Message

Et la France (comme l'ensemble de l'Euroland sovietoïde) est clairement sous influence allemande...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Re: Deutschland über alles

7 Octobre 2018, 12:55 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Re: Deutschland über alles

28 Octobre 2018, 21:59 Message

Lourdes pertes pour le parti de Merkel lors d’élections régionales etc. (Les médias)

« En Hesse, il est rattrapé par les Verts, qui avec une tête de liste d’origine arabe doublent leur score de 2013 à 20 % et semblent bien partis pour rester dans le gouvernement local en association avec les conservateurs. » (Le Parisien)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Re: Deutschland über alles

12 Mars 2019, 10:46 Message

Merkel soutient l'idée d'un siège européen unique à l'Onu, au détriment de la France (Huffington Post)

Ah ? Je croyais que c'était une fakenews ?


***


Europe : Emmanuel Macron éparpillé façon puzzle (Valeurs Actuelles)

« Le chef de l’Etat se rêvait en grand architecte d’une nouvelle Europe façonnée à sa main. Mais la réponse de la patronne de la CDU à sa lettre aux européens dévoile son isolement et la faiblesse de son leadership supposé. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Re: Deutschland über alles

16 Mai 2019, 10:00 Message

« Alors qu’Angela Merkel évoque des "confrontations" avec Emmanuel Macron, la volonté de Berlin de supprimer le siège du Parlement européen à Strasbourg risque d’aggraver les tensions. » titre pudiquement Le Figaro.

Une nouvelle fois, Zemmour, qui serine depuis belle lurette que le "couple" franco-allemand est une invention et une illusion strictement françaises, voit ses affirmations confirmées et finalement peu ou prou reprises par tous. Même Darmon sur Europe 1 qui raconte que depuis déjà bien longtemps l'opinion des décideurs allemands sur les Français se résume à ceci : "des gens qui voyagent en première classe avec un billet de seconde"...

Et à la fin, c'est l'Allemagne qui se tire, après avoir profité au maximum de l'irénisme français pour assoir les conditions de son prochain Reich.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Re: Deutschland über alles

4 Juillet 2019, 08:11 Message

« L’Allemagne semble avoir fait de la nomination d’un Allemand à la tête de l’exécutif communautaire une question d’honneur national, en totale contradiction avec l’esprit européen qui veut que, certes, l’on respecte les équilibres nationaux, mais que la question du drapeau ne soit pas la raison déterminante d’une nomination. »

D'un affreux eurosceptique ? De Quatremer, européiste béat qui chante quotidiennement l'U.E. depuis Strasbourg sur les médias propagandistes, et journaleux à Libération


***


« Là, en revanche, où ça fait un peu désordre, c’est l’élection du président du Parlement. Un socialiste. David Sassoli, un des 19 socialistes italiens élus en mai (La Ligue en a entré 28). Sans doute histoire d’emmerder l’Italie, ou tout du moins Matteo Salvini. Un président élu avec les voix du PPE, le parti auquel sont affiliés les députés LR au Parlement européen. Ce qui a fait vivement réagir Jérôme Rivière, ancien député UMP des Alpes-Maritimes et désormais député RN au Parlement européen. "Le président du PPE se réjouit dans sa première prise de parole de l’élection du socialiste Sassoli. Cette complicité si visible, si assumée ici, est une telle trahison aux promesses de la liste Bellamy. J’ai honte pour eux, une telle absence de convictions est proprement indigne." Cela dit, c’était le deal ! Le PPE n’a pas présenté de candidat. Le scrutin ayant eu lieu à bulletin secret, les journalistes ne manqueront pas de demander à François-Xavier Bellamy pour qui il a voté. Tout cela est un peu désordre, certes, mais au fond, "Alles in Ordnung". » (BV)


***


Peu importe, et qu'on se le dise : la nomination de Lagarde à la BCE est une grande victoire de Macron. Il en espère seulement que la remontée des taux sera, le cas échéant, retardée ou minorée, qui le prendrait à la gorge. Une illusion de plus.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19091

Re: Deutschland über alles

25 Juillet 2019, 08:26 Message

La France en deuil : l’Alsace est perdue (Bd Voltaire)

Titre racoleur, mais alerte légitime.


« Le vote favorable de l’Assemblée à la création de la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) va poser les bases d’une séparation de fait et anticonstitutionnelle de l’Alsace ("article 1 : la France est une république indivisible").

En d’autres termes, une nouvelle "Catalogne" se profile à l’Est sous le couvert très hypocrite mais apparemment souhaitable d’une unification de ses deux départements et d’un retour à une saine décentralisation, bien mise à mal par la création, en 2016, d’une région Grand Est sans queue ni tête.

L’Alsace, qui n’a pas toujours été bien traitée par Paris (1918-19, 1945-46, 2016), se régénère, mais pour donner toute sa place à un irrédentisme voire un autonomisme toujours sous-jacents, un tropisme international réel (le Rhin, l’aéroport binational de Bâle, le pôle Alsace-Suisse-Allemagne au sud), un européisme de "cabris" si chers au Général, une préférence allemande de moins en moins officieuse et une méfiance parfois justifiée de l’État.

La création d’une "collectivité" est prévue par la Constitution de 1958. En 2018, lors d’une énième révision, les députés votent un « droit à la différenciation ». La brèche est ouverte. Comment s’y engouffrer et répondre à des aspirations politiques et des intérêts plus ou moins avouables profonds ? En créant une "collectivité européenne", pardi ! Imparable. Et en adoptant, sans le dire ni le faire ouvertement encore, le modèle des Länder allemands, qui disposent chacun d’une Constitution propre, d’un gouvernement et d’une assemblée. À quand un référendum d’autodétermination lancé par la future assemblée de Strasbourg ?

Par ailleurs, tous nos départements et régions sont aussi géographiquement européens que l’Alsace et pourront désormais se prévaloir d’un précédent. Que vont faire, par exemple, la Corse et la Bretagne ? »


Retourner vers International, européisme & mondialisme