Afficher le sujet - Syrie

Syrie

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

11 Avril 2018, 18:24 Message

Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2727

Re: Syrie

11 Avril 2018, 19:16 Message

Incroyable ! Indécrottable ! Quel sot ! Mais quel sot !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

12 Avril 2018, 10:05 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

13 Avril 2018, 08:16 Message

Extraordinaire JT2 hier soir qui, au sujet de la Syrie (c'est annoncé dès les "titres" dudit "journal"), fait savoir qu'il va expliquer pourquoi Assad a bel et bien gazé Douma alors qu'il avait partie gagnée (sa victoire complète dans tout le secteur de la Ghouta était par ailleurs annoncée), et mieux encore : pourquoi cela s'est fait avec l'assentiment de Poutine ! Assad fait cela pour prévenir ses opposants de ce qui les attend à Idlib (prochain round), et Poutine pour bien montrer aux occidentaux qui est le patron, et souligner leur impuissance... Pas l'ombre d'un doute, aucune prudence élémentaire, l'oubli total de la "complexité de l'Orient" (pourtant ici à son comble) : c'est asséné par un "spécialiste" maison. Ce que sont les "casques blancs" en vérité, les grossières manipulations déjà prouvées de ces sbires, les vidéos pour le moins troublantes qui circulent, la réserve américaine, pour l'heure, sur ce sujet (pour cause de jeu de poker menteur ayant tout à voir avec leur politique intérieure et rien avec la Syrie), les raisons de fond de tout ce pataquès qui s'enfonce chaque jour un peu plus dans un chaos complet : circulez, il n'y a rien à voir. Merveilleux.


***


Ce que disait le chef d'état-major russe le 13 mars dernier :



Quels sacrés menteurs, ces Russes !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

14 Avril 2018, 08:25 Message

Et pendant ce temps, les Russes patrouillent dans Douma libérée (Bd Voltaire)

« L’évacuation a commencé dans la nuit de jeudi à vendredi sous le contrôle de la police militaire. Ce n’est pas la première fois que celle-ci est utilisée dans le conflit. À Alep-Est, déjà, ce sont ces militaires qui patrouillaient après la reddition et l’évacuation des islamistes vers Idleb. Ce sont, en général, des Caucasiens, musulmans, dont l’encadrement s’est souvent illustré dans la guerre contre les Tchétchènes. Certains sont, d’ailleurs, eux-mêmes tchétchènes et sont des soutiens très sûrs de Poutine. En Tchétchénie aussi, il y a plusieurs camps.

L’état-major russe estime que ces hommes sont très utiles pour dialoguer avec la population syrienne et la rassurer alors qu’elle vient de subir de durs combats.

Les islamistes évacués ne seront, pour une fois, pas dirigés vers Idleb, mais un peu plus à l’est, à Al-Bab. Cette localité avait été reprise à Daech par l’armée turque il y a quelques mois. Celle-ci préparait déjà son occupation du nord de la Syrie. Pourquoi Al-Bab et non Idleb comme d’habitude ? C’est une exigence des dirigeants de Jaych al-Islam, qui ne tenaient nullement à se retrouver sous la coupe d’Al-Nosra, qui règne sur les autres groupes islamistes dans la province d’Idleb.

Les Turcs ont accepté avec empressement : les combattants aguerris qui vont arriver pourront éventuellement servir de chair à canon en cas de combats contre les Kurdes…

Aujourd’hui, le drapeau syrien flotte sur Douma et c’est une victoire de prestige considérable dans toute la Syrie. Évidemment, on se perd quelque peu en conjectures sur ce soudain revirement de Jaych al-Islam. Pendant des semaines, ce groupe refuse obstinément toute évacuation. Il tient bon alors même que tous les autres mouvements se sont rendus et qu’il ne tient qu’un ou deux km2 de territoire. Puis, le 7 avril, c’est l’attaque chimique. Deux jours après, comme si sa mission était accomplie, le groupe reprend les négociations et accepte l’évacuation sans la moindre difficulté.

Il y a tout de même de quoi se poser des questions… »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

14 Avril 2018, 15:39 Message

Si j'ai bien tout compris (ce matin, en voiture, à la radio...) : frappes bidons (c'était fait pour) et nulles, beaucoup de missiles "intelligents" en échec pur et simple ; une erreur tactique et stratégique de plus pour des prunes, sans compter : pas de preuves, pas de mandat, violation flagrante des règles internationales, etc. Débile. Poutine doit se marrer, et Assad se frotter les mains.

Entendu au passage, je dois le reconnaître, sur l'émission de France-Culture juste avant Répliques de Finkielkraut, Emmanuel Todd être tout à fait percutant (au grand dam de son hôte) sur la Syrie, la Hongrie, la Russie, et Macron. Excellent, rien à redire, ou si peu. Comme quoi...

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2727

Re: Syrie

14 Avril 2018, 15:47 Message

Image
Didier, vous qui êtes bien informé, pensez vous qu’en mesure de représailles, M. Vladimir puisse donner ordre de frapper les navires de l’OTAN, amarrés dans le bassin Vauban ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

14 Avril 2018, 19:20 Message


En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 2727

Re: Syrie

15 Avril 2018, 09:39 Message

[...]
Au nom de quoi attaque-t-on la Syrie, maintenant que l’État islamique est à peu près vaincu? Ce n’est en vérité ni par souci « humanitaire » ni par celui de vérité, mais bien pour marquer, au moment où Assad va gagner la guerre, que l’Occident a choisi le camp sunnite, c’est-à-dire les régimes islamo-fascistes d’Arabie saoudite, du Qatar, de Turquie. Et cela pour marquer son opposition à l’Iran et à Poutine. Rien de nouveau, donc. Certains régimes seraient donc plus acceptables que d’autres : il n’y a que les gogos, les bobos, les cathos de gauche et les protestants pour le croire, et bien sûr Plenel, qui avait applaudi au massacre de Munich, en 1972, et par qui Macron ose se laisser interviewer... [...]
Richard Millet 14/04/2018 Chronique n°161

Avatar de l’utilisateur
Messages: 645
Localisation: Paris

Re: Syrie

15 Avril 2018, 11:57 Message

Dans la même chronique :
"Non seulement la France et la Grande-Bretagne n’ont rien à gagne en s’aventurant de cette façon au Proche-Orient, mais elles ont tout à y perdre. Mieux eût valu laisser Trump jouer seul des muscles, et aller, Français et Anglais, bombarder Trappes, Molenbeek, Sarcelles, Notre-Dame-des-Landes et tous les wilayats des banlieues anglaises."

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

16 Avril 2018, 11:07 Message

Image


Ah, on a la réponse, par Merchet qui est tout sauf un russophile :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

17 Avril 2018, 08:56 Message

Pas mal.

Syrie : ces vérités oubliées (Bd Voltaire)

« S’agissant des événements du Proche et du Moyen-Orient, on pourrait se satisfaire de savoir que tous ces troubles produisent leurs effets à des milliers de kilomètres de nos églises. Mais le conflit syrien nous rappelle à la réalité. Né en mars 2011 et entretenu, depuis, à coups de mensonges, notamment sur de prétendues exactions au gaz, nous sommes encore, sur ses causes réelles, très loin de la vérité. Peu importe aux dirigeants occidentaux et arabes que les populations civiles de telle ou telle région soient exterminées par le feu ou le gaz. Le mensonge sert de prétexte, ici, à une guerre énergétique qui se pare d’un habit de vérité humanitaire. La Syrie est située au centre d’un complexe géographique très riche, au croisement de plusieurs gisements d’hydrocarbures. En 2009, Bachar el-Assad dévoilait, en Turquie, sa stratégie appelée « stratégie des quatre mers » (Méditerranée, mer Caspienne, mer Noire et Golfe), faisant de son pays le centre incontournable du monde de l’énergie, passage obligé de l’alimentation de l’Occident depuis le Moyen-Orient. Aujourd’hui, la vérité, dans une cruelle et inhumaine falsification, n’a plus aucune espèce d’importance devant les enjeux économiques et stratégiques nés de cette situation. La vie humaine encore moins. Cruelle vérité, cette fois-ci ! Il faut donc nous contenter de chimères.

À cela, il convient d’ajouter la vérité religieuse qui sert de prétexte à tant de bouleversements dans le monde. Une « géodéstabilisation », aujourd’hui, sur laquelle il est difficile de mettre un nom. Aux enjeux cités plus avant – politiques, économiques, énergétiques et démographiques – qui guident les guerres depuis toujours, il faut aujourd’hui, comme par le passé, ajouter sans hésitation la cause religieuse. Là encore, il existe autant de vérités que de dieux. Rien d’universel.

Aussi, lorsque tous ces ingrédients sont mélangés, la vérité est tellement diluée, cachée, voire oubliée, dans les pages des agendas géostratégiques secrets et des ambitions délétères de certains dirigeants politiques que personne, aujourd’hui, ne peut affirmer la détenir pour venir nous l’expliquer et nous rassurer sur le devenir de ce monde. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

17 Avril 2018, 18:14 Message

La guerre de l'information est devenue une pure et simple guerre de désinformation,totale, sans plus aucune vergogne, de tous les côtés, il n'y a plus que de la propagande pure et dure, partout, tout le temps. Le chaos avance.

Méga-flop de Trump en Syrie (Entelekheia, traduction (approximative) de cette publication américaine (Sic Semper Tyrannis, le site du colonel américain retraité Pat Lang, réunit des anciens officiers des forces armées et des analystes des renseignements militaires des USA et de l’OTAN).

« Le général Keane confond la retenue avec de la faiblesse et de l’incompétence. C’est une erreur dangereuse et potentiellement létale. La Russie, au contraire des USA, a une stratégie claire et précise en tête en Syrie – vaincre les rebelles (islamistes et autres) et préserver la Syrie en tant qu’entité politique. Ils ont accepté de prendre quelques coups de notre part parce qu’ils ne veulent pas mettre en péril les progrès qu’ils ont accomplis.

Nous arrivons à un point, toutefois, où cette retenue ne peut plus et ne doit plus être considérée comme acquise. Nos analystes des renseignements sont parfaitement au fait de l’étendue des capacités militaires déployées par les Russes en Syrie. On peut seulement espérer que leurs mémos ne soient pas considérés comme "de la propagande" et écartés parce qu’ils ne s’accordent pas à la version en faveur auprès d’un Donald Trump en plein délire. »

***

La Marine a rencontré des « aléas technique » lors du tir des missiles de croisière (actualisé) [url](Blog Jean-Do Merchet / L'Opinion)[/url]

« Combien de missiles devaient être tirés par les Français dans la nuit de vendredi à samedi ? Le chiffre n’est pas public, mais il est problablement de seize. On sait que douze (9 Scalp et 3 MdCN) l’ont été. Le sort du dixième Scalp embarqué par les cinq Rafale (2 par appareils) n’est pas non plus connu avec précision. Si l’on se rapporte à la planification de la frappe de 2013, seize missiles devaient être tirés, selon des informations non confirmées. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

19 Avril 2018, 09:32 Message

Image


La vidéo :

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 15972

Re: Syrie

20 Avril 2018, 08:27 Message

Du h16 tout craché :

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers International, européisme & mondialisme