Afficher le sujet - Marseille

Marseille

Sur l'islamisation de la France, et abécédaire de l'islam
Messages: 1464

Marseille

30 Juillet 2015, 20:23 Message

Une bonne synthèse, dans une video (les grandes gueules) bien documentée par un journaliste "de terrain" comme on dit : José d’Arrigo : « je me sens étranger à Marseille » (Fdesouche)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16604

Re: Marseille

31 Juillet 2015, 07:55 Message

C’est de cette façon qu’en juillet 1962, on traita les rapatriés d’Algérie (Bd Voltaire)

« Ceux qui ne savaient pas le savent à présent. Quant à ceux qui n’ont jamais voulu savoir, qu’ils croupissent dans leur ignorance. »

Quand mon père a débarqué à Marseille avec tant d'autres pour débuter sa campagne d'Allemagne, je ne sache pas qu'on l'ait ainsi accueilli, lui qui ressentit cette guerre européenne comme une guerre civile.

Messages: 1464

Re: Marseille

31 Juillet 2015, 09:05 Message

Guerre d'Algérie : quand Gaston Defferre suggérait que les pieds-noirs « aillent se faire pendre » !

http://www.atlantico.fr/decryptage/charles-gaulle-francais-comme-et-moi-pied-noir-petite-fille-photo-brigitte-benkemoun-325738.html#0sCXZBiiqvdMsUiM.99

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16604

Re: Marseille

19 Août 2015, 08:51 Message


Messages: 1464

Re: Marseille

21 Août 2015, 12:01 Message

Les locataires de la cité Louis Loucheur (5e), pour la plupart des femmes seules et des personnes âgées, vivent un véritable enfer au quotidien

http://www.laprovence.com/article/edition-alpes/3539840/scenes-de-la-violence-ordinaire-dans-une-petite-cite.html

Voilà comment ça commence...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16604

Re: Marseille

27 Octobre 2015, 09:15 Message

Une progression inexorable : les "cités fermées" (pour bunkerisées) de Marseille (et d'ailleurs).

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16604

Re: Marseille

17 Novembre 2015, 18:46 Message

Marseille : après les attentats, intimidations et provocations en série (Le Parisien)

« Intimidations au couteau, menace d'attentat, voiture suspecte : quatre jours après les attentats meurtriers de Paris, le climat est lourd à Marseille (Bouches-du-Rhône) ces dernières heures. »

Messages: 1464

Re: Marseille

18 Novembre 2015, 14:13 Message

L'archétype du CPF se trouve à Marseille. Il faudrait délivrer des oscars ou des césars du plus représentatif d'entre eux. Les composants sont la prétention sans motifs, l'audace motivée par l'inconscience, et la stupidité.

Un Marseillais de 23 ans, qui avait crié à plusieurs reprises "Allah akbar" en mimant l'égorgement à l'adresse d'un groupe de policiers samedi, a été condamné lundi à Marseille à un an de prison ferme.

"Vous avez crié trois fois "Allah akbar". Ces faits sont constitutifs d'apologie du terrorisme", a lancé la présidente du tribunal correctionnel au jeune habitant des quartiers nord, jugé en comparution immédiate, délivrant un mandat de dépôt et indiquant qu'il était également coupable de récidive de détention de stupéfiants.

Une peine conforme aux réquisitions du représentant du parquet, Max Gazan, qui a expliqué quelques minutes plus tôt que la phrase "Dieu est grand" en arabe, utilisée par les terroristes vendredi à Paris "avant de commettre leurs crimes" et associée au geste de l'égorgement, entrait dans "le champ de l'apologie du terrorisme".

"Je ne suis pas sûr que vous ayez pensé à assassiner des policiers mais vous avez profité de ce climat pour exprimer une forme d'agressivité. L'État d'urgence impose que des comportements comme le vôtre soient sévèrement réprimés", a affirmé M. Gazan.

Samedi en début d'après midi, l'homme qui circulait dans son véhicule avec un ami sur la Canebière, a crié Allah Akbar à des policiers qui se trouvaient devant le commissariat de Noailles dans le 1er arrondissement de la ville.

Les fonctionnaires ont immédiatement pris en chasse le véhicule et interpellé le jeune homme. Il a alors tenté de nier les faits et s'est opposé à son arrestation.

Outre la peine prononcée lundi, il devra également exécuter 30 mois de prison, pour différentes condamnations précédentes liées à des faits de violences, la détention de stupéfiants ou des vols. :!:
(source la Provence) (hi ! hi ! hi !)
:rolleyes: :rolleyes: :rolleyes: :)

Messages: 1464

Re: Marseille

19 Novembre 2015, 00:18 Message

Marseille-Gaza

Un professeur d'une école juive du XIIIe arrondissement de Marseille a été poignardé mercredi soir par trois individus qui ont exhibé un symbole de l'Etat islamique, a indiqué le procureur de Marseille.

«Ce professeur a été accosté dans la rue par trois individus montés sur deux scooters vers 19h50. L'un d'entre eux a exhibé un tee-shirt de Daech et un autre a montré une photo de Mohamed Merah sur un téléphone portable», a déclaré le procureur Brice Robin. "Les trois individus ont insulté, menacé puis poignardé leur victime au bras et à la jambe. Ils ont été dérangés par l'arrivée d'une voiture et ont pris la fuite", a-t-il ajouté.

Le pronostic vital de la victime de l'agression à Marseille n'est pas engagé. La sûreté départementale des Bouches-du-Rhône a été saisie de l'enquête.

Le Figaro

Messages: 1464

Re: Marseille

22 Janvier 2016, 15:50 Message

"Ils ont agi comme des barbares..."

"souffle Abdelkader Aziz, l'un des responsables de l'association qui gère la mosquée des Oliviers A, située dans le groupe HLM éponyme dans le 13e arrondissement de Marseille. Mercredi matin à l'aube, M.Aziz a été brutalement tiré de son sommeil par les coups violents portés à la porte de son appartement, situé dans la même cité. Porte qui n'a pas tardé à céder.

Des policiers en arme se sont engouffrés dans le logement. Objet : perquisition administrative pour soupçon de radicalisation. "J'ai été menotté devant mon fils de 4 ans et emmené avec mon fils de 18 ans au commissariat St-Charles, puis à celui de Bassens", raconte Abdelkader Aziz, qui se dit "traumatisé" par ces événements. "Je n'appartiens à aucun mouvement radical. Dans la salle de prière que je gère, on se contente de prier tranquillement, nous n'avons rien à cacher",
assure-t-il. Pov'ti'biquet ;)



Marseille : perquisitions en série autour de mosquées :

http://www.laprovence.com/article/actua ... quees.html

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16604

Re: Marseille

23 Janvier 2016, 19:04 Message

Allemagne: après Cologne, la communauté maghrébine se sent stigmatisée (Le Point).

La machine à remonter le handicap, après un temps de sidération, se reprend et monte en puissance petit à petit ; et voici, comme à Marseille, les pleurnicheries qui osent de nouveau s'exprimer : les musulmans sont les victimes de ces événements, 130 morts et plus de 1000 viols rien qu'à Cologne ont été perpétrés pour leur nuire, eux qui n'y sont pour rien, tout comme l'islam, ou leur culture arabo-musulmane et leurs traditions ancestrales, et cela malgré les fortes doses de pasdemusulgam administrée aux autochtones ; les féministes remontent aussi le courant en s'appuyant sur leur mantra invraisemblable mais toujours plus fermement tenu : ce sont les hommes qui violent, pas les migrants (j'ai évité de mettre ici un article de Libération qui était un summum de délire à ce sujet) ; et, on l'a vu ici, les "sociologues" ressortent leurs statistiques, ou les "biais" de celles qui ne leur conviennent pas. Nihil nove sub sole, hélas... Si ce n'est qu'on ne voit pas comment cela pourrait "re"marcher ces tout derniers temps. Bien au contraire. Même un pseudo débat policé (c'est-à-dire soumis à la doxa et aux incorrections adverses, dans un cadre pipé) Finkie-Cohn-Bendit finit par faire "monter le FN" grâce à l'intervention d'une cruche haineuse et bouffie de ressentiment. Le SCUD lâche et pervers de Pujadas, en forme de coup dans le dos, s'est transformé en boomerang...

Image

Messages: 1464

Re: Marseille

12 Mars 2016, 13:35 Message

Enrichissement multiculti du parler marseillais
Etre dans le Vent en 2016 avec le parler des citées
(dans l'écho du Frioul)

"Avoir le seum"
Tirée du mot arabe "sèmm" qui signifie"venin", cette expression marque un fort dégoût et un profond sentiment
d’injustice. Exemple entendu au collège Sacré-Coeur : "Et voilà, j’ai pris 3heures de colle parce que je suis arrivé en retard en classe. J’ai trop l’seum!'' T’avais qu’à te lever plus tôt, d’abord. Et bim…On sait, c’est "Cheum".

Cheum
Le mot "moche" à l’envers et revisité, avec l’accent, à la sauce marseillaise."Friiinchement, elle est grave cheum
cette go" (fille, voire plus bas). En partant du principe intangible qu’on est tous le "cheum" de quelqu’un, vous
pouvez toujours répondre par un classique: "Et toi, tu t’es vu, tête d’ail ?" (et sa variante, "tête d’alibofi").

"Se taper des barres" Rire aux éclats, à s’en taper la tête contre les murs. Genre: en voyant David Luiz se faire "cassez les reins" la saison dernière par Luis Suarez, je me suis "tapé des barres". Pour l’occasion, en souvenir de cette cuisante humiliation du PSG, on peut même ajouter un "Lol", un "MDR" ( "mort de rire" en Anglais et en Français) ou un "PTDR" ("pété de rire").

''Il a pité''
Une phrase typiquement de chez nous. Sans surprise, elle s’emploie lorsque quelqu’un se laisser berner. Plus
le piège est gros, plus le "il a pité" doit être accompagné de gestes moqueurs. Sauf qu’après, tu t’en veux et c’est "la hass"…

"C’est la hass" (Se prononce "la héz" en appuyant à fond sur la première syllabe). Vient du mot algérien signifiant "le bruit" qui a changé de sens en traversant la Méditerranée. Désormais, "c’est la hass"veut dire "C’est la galère/la misère !" Peuchère…

Fraîche
S’emploie quand une personne est cool, attirante. "En place", disait-on à l’époque. Exemple: "Comme elle est fraîche, ta soeur!" Sauf, qu’évidemment, on ne parle pas de ma soeur. Chez le meilleur coiffeur de Marseille, Lorenzo Styl’, on parle également de coupes "fraîches".

''C’est de la frappe !''
Ou son pendant en verlan "C’est de la peufra". La formule est utilisée à grand renfort de points d’exclamation
pour désigner quelqu’un ou quelque chose qui suscite l’admiration. ''C’est de la peufra ta moto!'' Et évite de frapper avec, si on peut se permettre.

"Être posey" Attention: c’est l’expression qui fait actuellement fureur dans les collèges de la cité phocéenne. ''Je suis posey!''Ce qui signifie tout simplement être à l’aise. "Posé", si vous n’aviez pas compris

.''Ça passe crème!''
Désormais un grand classique. Il s’utilise quand l’affaire roule toute seule, sans forcer. "Ta tenue elle passe crème, frère !'' "Ce film, il passe crème". À ne surtout pas confondre avec "passer la crème" au risque de passer pour le dernier des "rhénés" (ringard).

"C’est calé"
Une variante pépère de "C’est trop cool !" Exemple: "C’est calé ta soirée ! On y
va?" À la bien, cousin.

Grave Très connu, voire très irritant tant l’adjectif est mis à toutes les sauces, il remplace le mot "trop". "J’ai gravechaud !'' "J’ai grave faim". On l’auracompris, avec cette génération tout est grave et rien ne l’est. Allez comprendre…

Le sang (l’sang/le S’) Au départ, dans quelques bahuts du centre-ville, on disait ''le sang de la veine de l’artère de mon coeur''. Mais comme physiologiquement ça craint et que les déclarations d’amour les plus courtes sont les meilleures, la phrase s’est raccourcie au fil des mois pour ne plus conserver que l’essentiel. ''Ça va, le sang!" Ton ami(e) le plus précieux, en quelque sorte.

Bader
De l’Anglais "Bad" (mal). Qui peut désormais se conjuguer en Français : "Je bade, tu bades, il bade". En gros,
pour les adorables petits Calimero qui nous entourent, c’est quand rien ne vaplus. Genre plus de batterie sur son
portable. Snif.

"Être dègue" Facile. Être dégoûté. Alors on bade…

Wesh Depuis la nuit des temps, aux quatre ne dit plus "salut", "bonjour" ou"hello" mais "wesh!" Un mot qui vient de l’expression "wesh rak" "comment vas-tu ?" dans les dialectes algériens et marocains.À Marseille, depuis la chanson éponyme du rappeur Jul vue… 30 millions de fois sur Youtube (on vous en parlera une autre fois) c’est
''Wesh alors'' qui est davantage utilisé. Précision importante : le fameux "Wesh, la famille !", quand un ado aborde
un fumeur dans le métro pour lui gratter une clope, n’est pas à prendre de manière aussi affective que "Wesh, le
sang!" Car la famille est moins importante que le sang. Vous suivez ?

S’enjailler Verbe tiré de l’argot ivoirien, il signifiait à la base "faire la fête". En arrivant à Marseille, où le mauvais esprit l’emporte toujours, il est souvent placé de manière péjorative pour moquer quelqu’un qui s’excite tout seul.

Go Également issu de l’argot ivoirien, il qualifie une petite copine. Exemple: "Elle est pas trop fraîche ma go?" Si, tarpin.

Loveur Une manière de se moquer du gars plein d’étoiles dans les yeux dès qu’il voit sa go. "T’as vu, il fait grave le loveur". Vous l’aurez compris, en secret, le soir dans sa chambre, en écoutant Rihanna, le moqueur se rêve loveur.

Pécho Avant de faire le "loveur" avec sa "go", il faut d’abord la "pécho" ("brancher"),du verbe "choper". Pas très romantique, mais parfois efficace.

Liker Du verbe "to like"(adorer). Devenu populaire depuis l’explosion du phénomène Facebook,on "like" désormaistout et rien. Mais sans y accorder trop d’importance.

Thug AMarseille et dans le Sud, un "thug" est un fou (un voyou au sens comique du terme) et il a une thuglife (la vie d’un thug). Dans certaines régions du Nord et du Centre, on emploie juste "thug" pour qualifier une personne énervante.

XoXo Inspiré de la série Gosspip Girl, le terme signifie "bisou-bisou" et se place généralement à la fin d’un SMS ou d’une longue lettre manuscrite… C’est bon les jeunes, on plaisante. XoXo!

"T’as serré !'' Une création marseillaise qui a fait le tour de la France via le rap et la téléréalité.Se dit de quelqu’un qui a pété un plomb. '"Oh frère, t’as serré !"Deuxième précision familiale d’importance: à Marseille, ton frère, c’est pas vraiment ton frère. Compris, la famille ?

Askip Raccourci oral ou par SMS de ''À ce qu’il paraît''. C’est très à la mode et ça permet de gagner un temps précieux
pour faire ses devoirs. Lol !

Miskine (masculin) / Miskina (féminin) Vient probablement de l’arabe et signifie le pauvre/la pauvre. "Miskine, leloveur il s’est fait téj (jeter)".

OKLM Dans une logique savamment pensée d’économie de mots, voilà la formec ourte de "au calme". Elle s’emploie lorsqu’on est bien, "posey", quoi.

Poukav Unrapporteur, unebalance. Lahonte. Bouh! Un blaze
Directement apporté par la culture du graffiti, un "blaze" est un prénom en plus stylé. ''J’aime trop son blaze, ça
lui va bien enplus !''

"En scred" Une émanation de "discret" en verlan, qui qualifie une action menée clandestinement, en traître. ''J’ai piqué le téléphone de ma mère en scred''. Par contre, elle, va te clouer dans ta chambredeux semaines en toute transparence.

"Tu peux pas test !'' Une expression typiquement sudiste qui proclame que "tu ne peux pas concurrencer". L’ambiance des virages du Vélodrome à l’époque de Marcelo Bielsa, supporter du Qatar-SG, "tu peux pas test !"

Déter
"Déterminé", parfois en mode énervé. Très en vogue chez les jeunes Marseillais. Pourtant très calmes.

Bicrave
Du Romani, vendre. ''J’ai bicrave ma PS3 pour acheter une autre console !''

Tarpin
L’expression marseillaise par excellence, dont l’étymologie reste un mystère.Quand on a "tarpin", c’est qu’on a beaucoup, énormément. ''J’ai tarpinfroid, tarpin soif !'' Tarpin tout, en fait. Et c’est ça qui est tarpin bien.

Gros
Qu’on se le dise:à Marseille, le langage a permis d’atténuer les complexes des jeunes en surpoids. La solution miracle? Ici, que l’on soit maigre comme un clou ou très en formes, toute une partie de la ville s’interpelle en
s’appelant "gros". "Ça va, gros !", "Tu passes ce soir, gros?" Il fut un temps où, dans les mêmes cas de figure, c’est le mot "blond" qui servait d’accroche. "Oh blond, on te voit quand ?" Sauf pour s’adresser aux vrais blonds, bien sûr. Mais là, gros, c’est une tout autre histoire.

Messages: 1464

Re: Marseille

23 Juillet 2016, 09:17 Message




Marseille défendue contre Daesh par la racaille mahométane. On se sent protégé !

Messages: 1464

Re: Marseille

27 Août 2016, 17:30 Message

Le ton monte sur les plages
Les règlements de compte continuent

Une femme voilée a été sortie de l’eau par la police nationale jeudi après-midi sur la plage du Prophète à Marseille. Sa tenue suscitait l’hostilité d’une partie des baigneurs.

Alors qu’elle passait l’après-midi sur une plage marseillaise avec sa famille, une femme a été contrainte de sortir de l’eau car elle se baignait voilée. D’autres baigneurs, opposés à sa tenue vestimentaire, s’en sont pris à elle, obligeant la police nationale à intervenir.

“Ils ont voulu qu’elle quitte la plage, puis il y a eu un attroupement. Tout le monde a parlé, s’est exprimé et en finalité elle est restée sur la plage avec l’appui d’un peu tout le monde”, a raconté une témoin de la scène à BFMTV.

Selon Marsactu, des altercations de ce genre se sont produits tout au long de l’après-midi, certaines personnes défendant les femmes voilées, d’autres les forces de l’ordre.

_________________________________________________________________________________

3 morts en 3 jours dans des réglements de compte. Des voyous sensibles pour les 2 premiers et une histoire bizarre entre Kurde et Arménien pour le 3ème.

Qu'il fait bon vivre (ou mourir) au soleil du paradis diversitaire.

Messages: 1464

Re: Marseille

29 Août 2016, 18:43 Message

Où l'on voit bien que l'on est en état d'urgence à la peine extrême qu'a subie un rappeur (6 mois avec sursis) pour les paroles d'un clip relevant avant tout d'un souci artistique et sa mise en scène montrant un policier à genoux devant une kalachnikov n'avait d'autre souci qu'une bonne communication de l'oeuvre (qui se dit "faire le buzz")=213 000 vus sur Youtube.

Morceaux choisis. "Tu m'connais pas, j'me présente, j'suis le tatooé (bis). Tu portes un gilet pare-balles mais mes balles viendront le trouer. Chuis là pour r'présenter mes frérots écroués. Moi quand j'roule en bolide, j'peux te dire : j'l'ai pas loué. T'as trop ouvert ta bouche, ton bec on va te le clouer. Retiens mon blaze, j'arrive dans le game, j'suis le tatooé. Marseille capitale du crime, on fait peur aux poulets".

Selon la Provence "le rappeur évoque volontiers son prochain titre, annoncé pour la semaine prochaine. Une cavatine des temps modernes intitulée... "Il s'est fait péter".

http://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/4092145/un-rappeur-juge-pour-complicite-dapologie-de-crime.html#next

Suivante

Retourner vers Islamisation