Afficher le sujet - L'islamisation : une force qui va !

L'islamisation : une force qui va !

Sur l'islamisation de la France, et abécédaire de l'islam
Messages: 1464

Re: L'islamisation : une force qui va !

10 Mars 2018, 10:55 Message

Article de (Dreuz)

Article où l'on voit que la force qui va n'a en face qu'une faiblesse insigne. Ici dans les Bouches-du-Rhône :

Les autorités françaises ont engagé la procédure d’expulsion de l’imam intégriste de la mosquée du boulevard National, à Marseille, Hadi Daoudi, de nationalité algérienne, en raison de ses prêches radicaux et incitateurs à la violence qui ont duré 37 ans.
L’opération d’expulsion a été lancée après une longue et complexe procédure.

Suivi seulement depuis quelques mois par les services de renseignement français, l’imam intégriste aurait joué un rôle majeur dans l’expansion du salafisme à Marseille. Agé de 63 ans, l’imam préside la mosquée Sounna, dans le quartier La Belle de Mai, d’où il a lancé maintes fois des appels à la haine et à la violence contre les chrétiens, les juifs, les chiites et les personnes adultères, en des termes particulièrement explicites.

Cet imam n’a fait en réalité que respecter à la lettre les sources religieuses musulmanes
La presse algérienne, qui a repris cette affaire rappelle que cet imam décrit les juifs comme «des descendants de singes et de porcs».

Ce que ne dit pas la presse algérienne est que cette description est extrêmement répandue chez les musulmans, y compris en Algérie parce qu’elle se trouve dans le Coran.

En effet, selon l’Islam, les anciens juifs furent transformés en animaux pour avoir transgressé la parole de Dieu. Ce châtiment divin est mentionné dans trois sources du Coran (1) et aussi les hadiths (traditions du prophète Mahomet).

Les musulmans ne respectent pas les infidèles et surtout pas les juifs – pas seulement les sionistes. Cet imam n’a fait en réalité que respecter à la lettre les sources religieuses musulmanes.

Voir, dans les juifs «les descendants de singes et de porcs» est également commun dans l’Islam chiite. De telles affirmations se trouvent, par exemple, dans les discours prononcés chaque année par le chef terroriste du Hezbollah, Hassan Nasrallah, à l’occasion de la fête chiite de ‘Ashoura.

Dans les traditions islamiques, les musulmans furent également menacés d’être transformés en singes et en porcs. Cependant, pour les juifs et les chrétiens, ce châtiment était un évènement du passé, tandis que, pour les musulmans qui commettaient des péchés, il serait infligé au jour du Jugement.

Malgré les faits palpables, les autorités françaises n’ont pas recouru à la procédure d’expulsion urgente
La commission d’expulsion du TGI de Marseille a préféré soumettre le cas de cet imam qui vit en France depuis 1981 au débat devant trois juges.

Cet intégriste a donc bénéficié de toute la bureaucratie de l’administration française et la lenteur de la justice locale, montrant ainsi que l’Administration s’intéresse plus à protéger les droits d’un étranger que la sécurité des Français. Cet imam fanatique a réussi en 15 ans à verser son venin dans 17 mosquées et salles de prière à Marseille tout en bénéficiant des allocations sociales et des aides pour sa famille et ses enfants nés en France.

Son «activisme» pour la cause islamiste l’a mené à soutenir le Hamas palestinien, qui lui aussi dans sa charte exprime cette haine pour les juifs et que l’ »Heure ne viendra pas avant que les musulmans n’aient combattu les Juifs » (c’est-à-dire que les musulmans ne les aient tués), avant que les Juifs ne se fussent cachés derrière les pierres et les arbres.

Le Conseil d’État a confirmé, le mois dernier, la fermeture de la mosquée du boulevard National à Marseille pour ses prêches radicaux et que son imam pourrait être expulsé vers son pays, l’Algérie.

L’avocat de l’association des musulmans du boulevard National, Me Philippe Pérollier a noté que «le ministère n’a pas utilisé la procédure d’urgence absolue».

Son client est l’objet d’une note spéciale et personnelle du ministère de l’Intérieur. Dans leur «note blanche», les services de renseignement estiment que ce dernier a eu un rôle majeur dans l’expansion du salafisme dans la région.

«Il n’est pas contesté que ces prêches diffusant une idéologie contraire aux principes républicains et des messages de haine et de violence, dépassent la sphère religieuse, conduisent les habitants du quartier à un repli communautaire et constituent le terreau d’actions violentes» écrit le préfet des Bouches-du-Rhône dans l’arrêté du 11 décembre 2017 ordonnant la fermeture de la mosquée «aux fins de prévenir la commission d’actes de terrorisme».

La Préfecture de police a produit le 15 décembre dernier devant le tribunal administratif cette «note blanche» des services de renseignement du 3 novembre 2017 démontrant le rôle de ce religieux algérien dans l’expansion du salafisme à Marseille, sa région et au-delà. «En un peu plus d’une quinzaine d’années, le prosélytisme patient et continu d’El Hadi Doudi a conduit à la diffusion du message salafiste à un quart des fidèles», peut-on lire dans cette note qualifiée de «précise et circonstanciée» par le Conseil d’État.

Cette note dresse un panorama du salafisme dans le département, et de la coupable passivité des institutions républicaines pendant que le ministre de l’Intérieur fait de beaux discours sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme :

«Les Bouches-du-Rhône comprennent 24 mosquées salafistes, dont 15 sont implantées à Marseille. Ces lieux de culte rassemblent 25% des fidèles se rendant régulièrement à la prière du vendredi (contre 5,5% au niveau national). En termes de progression du salafisme, la force de Marseille est là tout entière. En un peu plus d’une quinzaine d’années, le prosélytisme patient et continu d’Hadi Doudi, imam-président de la mosquée As Sounna, a conduit à la diffusion du message salafiste à un quart des fidèles assistant à la prière du vendredi.»

mosquée de la cité Consolat fait l’objet d’un arrêté de fermeture depuis juin 2016, décision qui n’est à ce jour pas respectée
Parmi les 17 mosquées et salles de prière sous le contrôle de l’imam Doudi à Marseille :

la mosquée Sounna, dans le quartier La Belle de Mai
la mosquée de la cité des Bleuets,
celle d’Air Bel,
la mosquée Al Badr de la rue Saint-Dominique,
celle des Caillols,
et la mosquée de la rue Cristofol.
S’agissant de la mosquée de la cité Consolat, la note indique que «ce lieu de culte fait l’objet d’un arrêté de fermeture depuis juin 2016, décision qui n’est à ce jour pas respectée.»

L’analyse s’étend aux mosquées salafistes de

Fos-sur-Mer,
Gardanne,
La Ciotat,
Marignane,
Vitrolles,
Miramas,
Saint-Victoret,
Septèmes-les-Vallons,
la Roque d’Anthéron,
ainsi que 15 autres lieux en France où la voix de l’imam porte.
«Les vociférations électro-amplifiées de l’imam Doudi retentissent à plusieurs centaines de mètres à la ronde», lit-on déjà dans une note blanche de mars 2011.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

(1) Le châtiment divin contre les juifs est mentionné dans trois versets différents du Coran :

«…Ce sont ceux qu’Allah a rejetés, sur qui sa colère est tombée et qu’il a transformés les uns en singes et en porcs…» (5 : 60) ;

«Vous avez certainement appris la fin de ceux parmi vous qui ont transgressé le sabbat, en conséquence de quoi nous les avons condamnés : Soyez comme des singes, méprisés» (2 : 65) et

«quand, au lieu de s’amender, ils persistèrent davantage dans la poursuite de ce qui leur était interdit, nous les condamnâmes : Soyez comme des singes, méprisés» (7 : 166)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

10 Mars 2018, 11:07 Message

Bien sûr que l'islam n'est — chez nous — fort que de notre faiblesse, en effet insigne, à dire le moins.

Par expérience, connaissance, et par simple déduction logique, il est tout aussi certain qu'une main de fer y mettrait rapidement bon ordre. Faudrait-il encore rééquilibrer la population présente sur notre sol, et sa dynamique...

Messages: 1464

Re: L'islamisation : une force qui va !

10 Mars 2018, 14:16 Message

Ce que je voulais montrer c'est que "la force" elle-même est utilisée minablement...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

12 Mars 2018, 18:36 Message

Leçons à Tirer des Années d'Islamisme (Gatestone Institute)

« Beaucoup penseront qu'il est impossible qu'une chose pareille se produise dans leur pays. C'est qu'ils ne comprennent pas que l'Iran est un cas d'école de cette méticuleuse prise de pouvoir.

Les islamistes d'autres pays, y compris en Occident, ont observé ces stratégies astucieuses et calculatrices, et les mêmes techniques leur servent à conquérir le pouvoir. C'est un processus silencieux et subtil qui culmine au moment où vous vous réveillez sans aucun droit, la peur au ventre, aucune perspective de liberté, et encore moins l'assurance d'être vivant le lendemain.

Ces islamistes qui ne trompent plus grand monde ne sont pas seulement au pouvoir depuis près de quatre décennies ; leur idéologie expansionniste s'attaque à d'autres nations. Ils sont devenus le principal commanditaire du terrorisme mondial et se classent dans le peloton de tête des Etats-bourreaux.

Les pays occidentaux et les pays non-islamiques ne peuvent pas se permettre d'ignorer cette leçon d'histoire. Cette histoire n'a rien de révolu ; elle peut se produire à tout moment, dans n'importe quel pays. Les mêmes processus sont en cours, sous notre nez - en Asie de l'Est, au Canada, en Amérique du Sud et en Europe. La seule défense est de le reconnaître et de le combattre à la racine, avant qu'il n'ait l'occasion de courtiser vos politiciens. Dès que les candidats à un poste électif se montrent plus inquiets de leur popularité que de l'avenir du pays qu'ils auront à charge de piloter, le mal est consommé. Après le contrôle des urnes, ils prendront progressivement le contrôle de tous les aspects de votre vie, détruisant vos projets d'avenir et laissant en ruines le pays que vous aimez.

Dr. Majid Rafizadeh, est conseil en stratégie d'entreprise et chercheur diplômé de Harvard. Il est spécialiste de sciences politiques, membre du conseil d'administration de la Harvard International Review, et président du Conseil américain international sur le Moyen-Orient. Il est l' auteur de plusieurs livres sur l'islam et la politique étrangère américaine. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

30 Mars 2018, 08:59 Message

Fête du ramadan : des centaines d’imams étrangers attendus (Valeurs Actuelles)

« Ce mardi 20 mars, la sénatrice Nathalie Goulet a interpellé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb lors des questions au gouvernement. La femme politique de l’Orne a ainsi fait part de son inquiétude à l’approche de la fête du ramadan qui se déroulera du 15 mai au 14 juin prochain. "A cette occasion, plusieurs centaine d’imams, psalmodieurs, récitatrices arrivent du monde entier en France", a rappelé la sénatrice UDI-UC avant de préciser : "certains avec des conventions, certains uniquement avec des visas de tourisme." »


***


« L’islam c’est l’islamisme au repos et l’islamisme, c’est l’islam en mouvement. C’est une seule et même affaire » Ferhat Mehenni, président du gouvernement provisoire kabyle, en exil à Paris.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

31 Mars 2018, 08:26 Message

La liste « Étudiants musulmans de France » est arrivée en troisième position aux élections du conseil d’administration de l’université d’Orléans.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 878

Re: L'islamisation : une force qui va !

6 Avril 2018, 18:10 Message

Chronique de François d'Orcival dans Le Figaro.

CHRONIQUE - Au lycée, la radicalité est le produit d'une idéologie, le fondamentalisme religieux.

«Les lycéens musulmans sont nettement plus portés que les autres à adhérer à des idées absolutistes en matière religieuse. Ils justifient aussi plus souvent la violence religieuse.» Cela se disait depuis longtemps et notamment chez les premiers concernés, les enseignants - mais on les soupçonnait d'exagération. Cette fois, l'affirmation est le résultat d'une enquête approfondie conduite par deux directeurs de recherche au CNRS, Olivier Galland et Anne Muxel*. Aussitôt après les attentats de 2015, ceux-ci ont voulu mesurer le degré de «radicalité» existant chez les jeunes. Ils ont constitué un échantillon large, 7000 élèves de seconde dans 23 lycées de quatre académies (Lille, Créteil, Dijon, Aix-Marseille), sans négliger centres-villes et zones rurales avec, parmi eux, 1753 lycéens de confession musulmane. Un travail scientifique qui a exigé près deux ans de travail. Ce qu'ils montrent démolit les excuses répétées de la «radicalité»: celle-ci, disent-ils, n'est le fruit ni d'un contexte économique ou social ni de discriminations. En revanche, elle est bien le produit d'une idéologie, le fondamentalisme religieux, quel que soit le contexte. Les enquêteurs observent des «tendances radicales d'une ampleur et d'un caractère sans commune mesure dans l'islam.» Pour un lycéen musulman, son identité première, celle par laquelle il se définit, n'est pas la France mais sa religion, transmise par le père encore plus que par la mère. Pour 80 % de ces lycéens, «c'est la religion qui dit la vérité, c'est tout», et une lycéenne explique que «l'islam, c'est la religion que tout le monde devrait suivre».
«Complotisme»

Plus la pratique religieuse est élevée, plus fort est l'absolutisme (l'intégrisme), et plus déterminée la justification de la violence («Les journalistes de Charlie Hebdo l'ont bien cherché»). A l'idéologie radicale, souligne l'enquête, correspond l'adhésion aux thèses «complotistes» (principales sources de l'antisémitisme): 64 % des jeunes musulmans sont imprégnés de «complotisme». Les mêmes sont ceux qui accordent le moins de crédit à l'information des médias, et lui préfèrent les «nouvelles alternatives» diffusées sur internet. Ainsi, radicalité religieuse et radicalité politique se combinent pour fabriquer l'explosion de la violence. C'est au lycée que se prépare le mélange…

* La Tentation radicale, Puf, 460 p., 22 €.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

6 Avril 2018, 18:46 Message

Et chez nos amis belges :

Le parti Islam se présente dans 14 communes bruxelloises: «il faut des transports en commun séparés entre les hommes et les femmes» (Sud Info.be)

« Le parti Islam (Intégrité, Solidarité, Liberté, Authenticité, Moralité), qui avait créé la surprise en 2012 en obtenant deux conseillers communaux à Bruxelles, se présentera dans 14 des 19 communes de la capitale en octobre 2018. »

La charia et la ségrégation sexuelle dans les bus: le programme interpellant du parti Islam 7sur7.be)

Tout est dans le titre...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

9 Avril 2018, 09:34 Message

« Et voilà que Libération du 5 avril publie un article sur le travail de deux chercheurs, Anne Muxel et Olivier Galland, dont l’étude statistique fut menée durant trois ans auprès de 7.000 lycéens de 15 à 17 ans dans 23 lycées (La Tentation radicale, PUF). "La radicalité religieuse ne semble pas être principalement la fille de l’exclusion socio-économique, et sa racine spécifiquement religieuse semble forte", concluent les auteurs, selon Libération. Olivier Galland, co-auteur, sociologue, "note aussi un effet “ségrégation” : quand le taux d’élèves musulmans est très important dans un lycée, ceux-ci sont plus radicaux qu’ailleurs. Mais partout, les élèves musulmans sont plus radicaux religieusement que les autres." Question de Libération : "Cette radicalité a-t-elle des causes sociales et économiques ?" Réponse : "L’effet “islam” explique bien mieux la radicalité que des facteurs socio-économiques." Dont acte… » (Bd Voltaire)


Comment ???
La sociologie découvrirait l'eau chaude ??? S'attacherait à décrire le réel ?
C'est certainement un bug, qui sera vite corrigé.


***


Allez, encore une petite citation, d'un autre livre de Burckhardt (Considérations sur l'histoire universelle) :

Image

Image


Quel ramassis de préjugés et de jugements de valeur !!! Une honte. Et aussi un avertissement...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

9 Avril 2018, 11:54 Message

Sur le parti Islam de Belgique, qui se présente aux prochaines élections locales (voir 2 messages ci-dessus), voici le discours tranquille à la RTBF de l'un de ses principaux représentants :



Logique.
Lui sait bien, comme ses coreligionnaires, que minuit est largement passé.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 2833

Re: L'islamisation : une force qui va !

9 Avril 2018, 17:12 Message

Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française.
Propos de Marwan Muhammad à la mosquée d’Orly en aout 2011. Sous réserve ; d’après Wikiquote, je ne suis pas allé, personnellement, plus loin dans la vérification des sources.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

11 Avril 2018, 08:50 Message

Gilles d’Ettore, maire d’Agde, s’oppose vigoureusement à l’installation d’un Quick halal dans sa commune : voir une enseigne nationale réservée à des pratiques de l’islam ne correspond pas à l’idée qu’il se fait de la France une et indivisible. Fortement soutenu par ses administrés, il dit recevoir tous les jours des messages de félicitations.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 16355

Re: L'islamisation : une force qui va !

29 Mai 2018, 08:46 Message

Les Herbiers : bras de fer entre musulmans et municipalité (Bd Voltaire)

« La seconde est moins simple : pourquoi ces fidèles mahométans se croient-ils autorisés à revendiquer quelque chose qu’ils savent parfaitement illégal ? Peut-être considèrent-ils qu’ils sont en terre d’islam, et que l’État doit leur assurer en tous temps et en tous lieux un lieu de culte ? Peut-être est-ce une manière de faire pression, de se victimiser par comparaison avec les chrétiens et de clamer que la France les empêche de prier librement ? Ils savent que de nombreux idiots utiles se rallieront à leurs lamentations et agiront pour "l’égalité" avec les autres religions, en oubliant le caractère historique de l’implantation chrétienne en France.

Enfin, comment expliquer que, d’une vingtaine de fidèles en 2009, la population pratiquante des Herbiers soit passée à 130 moins de dix ans plus tard ? Alors que, pendant ce temps, les assemblées dominicales se sont sans doute encore réduites et qu’il faut faire plusieurs kilomètres le dimanche pour aller à la messe dans une église voisine ? Les Herbiers, ce n’est pas Saint-Denis. Au cœur du vieux bocage vendéen, sur une terre nourrie du sang des massacrés de 93, dans ce pays qui s’est soulevé lorsque la République a prétendu lui enlever ses prêtres et envoyer ses enfants se faire tuer aux frontières, la présence d’une aussi importante communauté interroge. Combien sont-ils, pratiquants ou non, à vivre ici, en France rurale et traditionnelle ? »

Suivante

Retourner vers Islamisation