Afficher le sujet - Fin du "vivrensemble" (c)

Fin du "vivrensemble" (c)

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17306

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

6 Février 2017, 12:45 Message

Image

Messages: 1464

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

6 Février 2017, 13:58 Message

On voit ce qui nous attend selon son désir implicite.

Messages: 272

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

8 Mars 2017, 20:34 Message

Vosges : agacé par des chants évangéliques, il sort une carabine et un couteau (MSN)

"Trois fois par semaine, ces derniers chantent dans l'église, entretenant l'agacement du Déodatien. Rattrapé par sa colère, l'homme brandit une carabine par sa fenêtre et tire une balle de 9 mm en direction d'un bosquet pour intimider les visiteurs."

"ces derniers chantent dans l'église, entretenant l'agacement "

Avec cette phrase dans l'article, la notion de "collabos" ne tient qu'à un fil... hum...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17306

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

12 Mars 2017, 14:09 Message

Près de Châteaubriant, agriculteurs et gendarmes stoppent les teufeurs (Ouest-France)

C'est nouveau.

« "Le ton est monté verbalement. Mais sans bagarre, raconte le commandant de la compagnie de gendarmerie, Sébastien Desbrest. Les agriculteurs ont mis une bonne pression aux teufeurs. Ceux-ci ont voulu négocier en proposant un dédommagement, mais les agriculteurs n’ont pas cédé. L’organisateur a obtempéré. L’action conjointe des agriculteurs et des gendarmes a fait cesser la free party." »

Ces fiestas dites "libres", en vérité parfaitement sauvages et laissant derrière elles immondices et dégâts, sans parler de la délinquance associée, sont l'une des plaies de nos campagnes, qui abrutissent des kms à la ronde avec leur bruit infernal, leur motorisation acoustique, leur pilonnage obstiné de toute trace d'humanité, leur néant abasourdissant, spécialement aux beaux jours.

Messages: 272

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

17 Mars 2017, 16:48 Message

Samedi, 182 collectifs free party danseront contre la répression dans 7 grandes villes de France
(traxmag)

Leur tract ici.

De plus, les collectifs souhaiteraient que la fête libre soit enfin prise en compte comme "une pratique culturelle amateur à part entière". Des revendications qui visent à se dégager d'un contexte de répression, illustré encore par les récents événements.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17306

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

17 Mars 2017, 22:27 Message

Après le reportage du JT2 sur l'affaire de Grasse, on se prend à se demander si... des fois... il ne s'agirait pas d'une affaire de babtou fragile s'étant révolté en raison de brimades répétées à son endroit, en provenance de la racaillitude habituelle...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17306

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

18 Octobre 2018, 12:56 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17306

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

23 Octobre 2018, 08:59 Message

École : « Le problème n'est pas les réseaux sociaux mais la banalisation de la violence » titre bêtement Le Figaro, qui ne sait faire autrement, comme les "sachants" qu'ils fait causer pour noircir du papier.

Le problème est aussi celui des réseaux dits "sociaux", et de toute la "société numérique", et de la "vie" qui va avec.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3109

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

23 Octobre 2018, 10:11 Message

Prenez garde, cher ami. À généraliser ainsi, vous allez nous refaire le coup du choc des civilisations.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17306

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

24 Octobre 2018, 10:49 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 17306

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

25 Octobre 2018, 17:53 Message

Rixe à Paris : enflammé par ses agresseurs, un homme décède après s'être jeté à l'eau ( Le Figaro)

Tout est dans le titre.

Donc nous en sommes grosso modo à 170 000 faits de violences gratuites ayant entraîné au moins 134 morts depuis le début de l'année dans notre beau pays. Sans parler du reste, des dites "incivilités" à l'insécurité et la peur de tous les instants dans tous les endroits désormais, des "territoires perdus" et islamisés à la dhimmitude croissante dans tout l'espace public ; ou bien du débordement de l'épidémie de viols collectifs par des migrants des frontières de nos voisins (Allemagne, Angleterre, Belgique, mais aussi Suède, etc.) vers notre belle contrée. On n'a pas, ici, systématiquement relevé l'émergence de ces "pratiques culturelles" sur notre territoire, mais chacun peut aisément vérifier ce qu'il en est.

Pardon pour la comparaison, mais... pas plus le retour de maladies éradiquées depuis longtemps (obligeant à imposer à la population qui n'a rien demandé une campagne sans précédent de vaccination, avec un cocktail détonnant, voire irresponsable), ou l'arrivée d'autres franchement exotiques (la charmante variole du singe, la maladie "West Nile", et j'en passe), pas plus non plus que l'envolée effarante de la spoliation fiscale et la paupérisation méthodiquement organisée des diverses classes inférieures et moyenne du pays, pas plus que tout cela qui tombe en grêle de plus en plus serrée sur "les gens" ces faits effarants ne font bouger d'un iota une population décidément hébétée, anesthésiée, soumise, et prête à passer docilement à l'abattoir, en continuant à se raconter des histoires fabuleusement stupides, misérables cache-sexe d'une lâcheté insigne.

Précédente

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation