Afficher le sujet - Lobby LGBT

Lobby LGBT

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

19 Mai 2020, 08:51 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

7 Juillet 2020, 10:38 Message

Nouveaux slogans à la Gay Pride : « Tout le monde déteste la police », « Les hétérosexuels n’existent pas » ! (Bd Voltaire)

« Hélas, il y a plus consternant encore. C’est cet autre slogan repris en beuglant par les manifestants : "Les hétéros n’existent pas !" Voilà donc des gens qui, depuis des décennies, nous bassinent avec le droit à être ce qu’ils sont, droit qu’on leur autorise bien volontiers, mais qui voudraient désormais nous imposer de ne plus être ce que nous sommes. Ayant obtenu la reconnaissance, le mariage, l’adoption puis l’insémination en attendant que tombe le dernier bastion de la GPA, il y a belle lurette, déjà, que nous n’avons plus le droit d’être indifférents. Nous sommes à chaque instant sommés de nous prononcer "pour". Forcément. Mais ça ne suffit plus : nous devons maintenant renier notre nature quand l’éventail chaque jour plus délirant des sous-groupes prétend imposer ses particularismes. Tout est permis, revendiqué, encouragé, sauf l’hétérosexualité ! Tout cela porte un nom : c’est la dictature. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4529

Re: Lobby LGBT

7 Juillet 2020, 10:52 Message

Voilà donc des gens qui, depuis des décennies, nous bassinent avec le droit à être ce qu’ils sont, droit qu’on leur autorise bien volontiers [...]
Non, pas moi.
Tout cela porte un nom : c’est la dictature.
Ah ben, faudrait savoir... N’est ce pas, encore une fois, la servitude volontaire et les cris d'orfraies ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

23 Août 2020, 09:36 Message

Mauvaise nouvelle idéologique, bien qu'avec force précautions (justifiées).

Genre : le retour à la case pathologie ? (Bd Voltaire)

« L’étude ne prétend pas établir de causalité, elle ne cherche qu’à poser des constats statistiques, identifier des cooccurrences qui seraient conformes ou non à une distribution normale. Puisqu’elles sont anormales, elle évoque des hypothèses. Le non-conformisme développé par les autistes trouverait-il une expression hors de la binarité de genre, stéréotype de la normalité ? L’exposition prénatale aux perturbateurs endocriniens aurait-elle un impact sur la perception du genre des personnes ? Enfin, une société stressante, abusive et victimisante avec des personnes vulnérables et atypiques ne favoriserait-elle pas ces cooccurrences ? Poser ces questions, ce n’est pas y répondre, mais juste proposer des pistes de recherches pour mieux comprendre.

Ajoutons que l’étude est réalisée par des pointures de grandes universités, principalement Cambridge, même si l’argument d’autorité est démonétisé aujourd’hui ; ses résultats s’appuient sur de très grandes cohortes statistiques, contrairement à celles promues d’ordinaire par les activistes LGBT ; et que Nature Communications est une revue supposée sérieuse avec comité de lecture, même si ça pourrait ne plus vouloir dire grand-chose après le scandale du Lancet.

Pour ceux qui militent et assènent, depuis des lustres, que le genre est le simple choix d’un individu libre, opposable à la société, et qu’il est fasciste de contester cette doxa, c’est la tuile. Que l’argument 0 % nature 100 % culture repose en paix, il a vécu. Pour sûr, quelques activistes agiteront encore ce zombie. Des politiciens postmarxistes feront sans doute semblant de continuer à croire à la véracité de cette (ex-?) doxa, par intérêt personnel : il faut bien qu’existent des classes dominantes et dominées pour qu’elles luttent entre elles !

La dysphorie de genre fera-t-elle son retour comme pathologie ? C’est politiquement très incorrect, mais susceptible peut-être d’apporter aux personnes concernées les meilleures solutions thérapeutiques possibles en respectant au mieux leur dignité et leur intérêt personnel. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

14 Septembre 2020, 09:23 Message

Quelle sotte pouffiasse, cette mégère transformiste !
Et dire qu'on la dit partout "cultivée", "fan d'opéra", et que sais-je !!!

Roselyne Bachelot doit bien le savoir : Verlaine et Rimbaud ne sont pas les ancêtres de la Gay Pride ! (Bd Voltaire)

« De fil en aiguille, cela nous conduit à évoquer la suggestion qui court actuellement à travers une pétition, genre littéraire à la mode et qui ne nécessite, pour le plus grand nombre, que de savoir signer son nom : faire entrer ensemble au Panthéon deux de nos poètes nationaux, Arthur Rimbaud (1854-1891) et Paul Verlaine (1844-1896). Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, s’est évidemment précipitée sur cette belle idée : "Le fait de faire entrer ces deux poètes qui étaient amants, oui, ensemble au Panthéon, aurait une portée qui n’est pas seulement historique ou littéraire, mais profondément actuelle." "Qui étaient amants ?" Plus exactement "qui furent amants". La "relation" entre les deux hommes dura quatre ans. Elle fut tumultueuse, chaotique, avec des hauts et des bas. Violente, aussi. Bref, effectivement, "profondément actuelle", pour reprendre le propos de Roselyne Bachelot qui a décidément le don de taper où il faut avec les mots qu’il faut. Violente ? Elle se termina à la page des faits divers à Bruxelles, le 10 juillet 1873, lorsque Verlaine, passablement saoul, tira deux coups de pistolet sur Rimbaud qui venait de lui annoncer qu’il le quittait. Marlène Schiappa a, sans doute, un avis sur cette triste histoire. Verlaine fut condamné à deux ans de prison et sera libéré en janvier 1875, après une remise de peine pour bonne conduite.

Tout cela n’enlève rien au génie de Verlaine et Rimbaud, génie qui peut justifier leur entrée au Panthéon, ne serait-ce qu’en souvenir de ces générations d’enfants de la République, "apprenants" de la Chanson d’automne ou du Dormeur du val. Mais, par pitié, qu’on arrête d’instrumentaliser nos dépouilles glorieuses ! Verlaine a écrit Jadis et Naguère, pas Autrefois et Aujourd’hui !

D’ailleurs, une arrière-petite-nièce d’Arthur Rimbaud, Jacqueline Tessier-Rimbaud, s’oppose à cette idée de panthéonisation conjointe : "Tout le monde va penser 'homosexuels’, mais ce n’est pas vrai. Rimbaud n’a pas commencé sa vie avec Verlaine et ne l’a pas terminée avec lui, ce sont juste quelques années de sa jeunesse." Verlaine et Rimbaud ne sont pas les ancêtres de la Gay Pride, tout comme Alexandre Dumas n’est pas l’inspirateur de Black Lives Matter. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

25 Septembre 2020, 10:14 Message

Il s'agit bien là également de communautarisme, avec tout ce que cela entraîne de maffia, trafic d'influence, corruption ; et pour finir de libanisation.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

9 Décembre 2020, 10:43 Message

Petit Bateau surfe sur la vague LGBT (Bd Voltaire)

« Sur le compte Facebook de Petit Bateau, Pauline et Sarah posent en brassière et T-shirt en coton, les yeux rivés sur leur bébé habillé du célèbre body. En 2020, l’heure n’est plus à la rondouillette Marinette et sa chanson trop désuète "Maman les p’tits bateaux qui vont sur l’eau", il s’agit de conquérir de nouveaux territoires ! Au passage, la griffe nous sert une louche de conditionnement en nous abreuvant de sa conception sirupeuse de la famille : "Une famille, c’est quoi ? C’est elles. Ce sont des cœurs qui battent à l’unisson et qui vibrent ensemble."

(...)

Le message va plus loin encore, il valorise (avec un cœur à la fin du message) la lactation induite : "Avec Pauline et Sarah, on a appris qu’il n’était pas nécessaire de porter son bébé et le mettre au monde pour l’allaiter. Nos yeux se sont mouillés, et on s’est dit que c’était ça aussi, la magie de l’amour. La lactation induite est le fait de déclencher la lactation chez une femme n’ayant jamais été enceinte et elle permet de nourrir un bébé né d’une autre femme. Aussi fou que ça puisse paraître d’ailleurs, il existe également au sein d’un peuple pygmée nomade, les Akas, des pères qui allaitent leurs enfants." Or, contrairement à ce qu’on essayerait de nous faire croire, la lactation induite est un abus de langage, selon l’OMS. Il convient de parler de relactation, et ce phénomène n’a rien de naturel, ce n’est pas la magie de l’amour maternel mais bien le résultat d’un traitement hormonal. Quant à l’allusion bien trouvée au peuple pygmée, dont certains papas allaiteraient leurs enfants, Petit Bateau espère, cette fois, s’adresser aux couples de pères.»

Avatar de l’utilisateur
Messages: 553
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Lobby LGBT

9 Décembre 2020, 23:23 Message

Cela manque de clarté je trouve.

La lactation induite existe bel et bien dans la nature (c'est une lactation spontanée, sans jamais avoir eu de gestation. Des cas sont recensés chez les chèvres, des juments...) quoique le phénomène ne soit pas très répandu, bien entendu. Chez nos contemporains dégénérés, elle nécessite donc un traitement hormonal assorti d'un protocole assez lourd, souvent voué à l'échec.

La relactation, quant à elle, dit bien son nom. (Le suffixe "re"...) Il s'agit de relancer une lactation qui s'est arrêtée, pour une mère ayant déjà eu au moins un enfant. C'est possible naturellement, quoique long et difficile.
Bien entendu, les femmes concernées sont souvent également "aidées", hormonalement parlant, lorsqu'elles souhaitent reprendre un allaitement qui s'est interrompu trop tôt, par exemple.

Entre les deux, ce n'est pas tout à fait la même histoire.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

17 Janvier 2021, 12:44 Message

Les nouvelles pages d'avertissements dans les livres destinés à la jeunesse.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

4 Février 2021, 10:39 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

6 Février 2021, 09:24 Message

« ...on pouvait voir, hier encore, ce tag sur un mur de la rue Pastourelle, dans le IIIe arrondissement de Paris : "IVG pour tous-tes." » (Delarue, BV)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

10 Février 2021, 13:56 Message

« Des sages-femmes ont été invitées à dire “donner la poitrine” au lieu de “donner le sein” et à remplacer le terme “mère” par “mère ou parent qui accouche” dans le cadre d’un changement visant à rendre l’allaitement plus respectueux des personnes transgenres.

L’agence de santé des hôpitaux universitaires de Brighton et du Sussex est la première dans le pays à mettre officiellement en œuvre une politique linguistique d’intégration de la dimension de genre pour son service de maternité, qui sera désormais connu sous le nom de “service périnatal”.

Le personnel a été informé que le terme “lait maternel” doit être remplacé par les expressions “lait humain”, “lait de poitrine” ou “lait de la mère ou du parent nourricier”.

D’autres changements incluent le remplacement de l’utilisation de “femme” par “femme ou personne” et de “père” par “parent”, “co-parent” ou “second parent biologique”, selon les circonstances. » (London Times, par Fdesouche)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

27 Février 2021, 09:51 Message

Et encore, et encore.
On va faire comme les vrais gens à la télé : "les mots me manquent".


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Lobby LGBT

26 Avril 2021, 08:47 Message

PMA : “Nous souhaitons qu’une communication soit faite pour appeler au don de gamètes pour que les personnes racisées puissent éviter un mixage forcé” (Têtu par Fdesouche)

« Quelles sont ces revendications ?

Elles concernent principalement la PMA. Le projet de loi actuel ne nous convient pas en l’état. On revendique une PMA gratuite, remboursée pour tous et toutes et sans condition. On veut le droit d’avoir recours à certaines méthodes, notamment la ROPA (où l’une des deux mères fait don d’un ovocyte, et l’autre porte l’enfant, ndlr). Nous demandons également que les personnes trans puissent conserver leur gamètes pour avoir recours à une PMA. On veut avoir le libre choix de l’appariement (qui oblige au couple de trouver un donneur qui possède les mêmes caractéristiques physique, ndlr), notamment pour les personnes racisées. Nous souhaitons qu’une communication soit faite pour appeler au don de gamètes pour que les personnes racisées puissent éviter un mixage forcé. Et plus généralement, nous voulons mettre en avant l’existence lesbienne, le génie lesbien.

Le projet de loi bioéthique accuse beaucoup de retard. Comment le comprenez-vous ?

La bioéthique n’est pas une priorité du gouvernement, qu’il l’assume ! Le gouvernement actuel cherche à satisfaire l’électorat de droite en vue de 2022. Il pense que c’est celui-là qui sera à même de soutenir une potentielle réélection. Certes, la crise sanitaire rend les choses plus difficiles. Mais lorsqu’il s’agit de faire voter la loi sur la Sécurité globale, le gouvernement peut accélérer les choses. Ce gouvernement a des priorités qui ne sont pas les nôtres. […] »

Messages: 524

Re: Lobby LGBT

23 Mai 2021, 20:23 Message

EuroVision 2021 : Le non-genre a battu le féminisme.


PrécédenteSuivante

Retourner vers Modernité modernante