Afficher le sujet - Projet anthropologique

Projet anthropologique

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

5 Octobre 2019, 08:58 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

9 Octobre 2019, 09:31 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

10 Octobre 2019, 09:18 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

11 Octobre 2019, 10:33 Message

Azimutées idéologiques, parfaitement OGMisées.
Du discours ventriloque plaqué sur le réel.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

23 Octobre 2019, 09:49 Message

Cliquet, suite : la propagande commence sur le service public.



Et dire qu'il y en a pour contester la formule de "projet anthropologique", au motif que tout cela a déjà plus ou moins existé, et qu'il ne s'agit que du mouvement de la "vie"...

Messages: 475

Re: Projet anthropologique

23 Octobre 2019, 23:34 Message

Ces gens ne comprennent pas, et à vrai dire, personne ne comprend cela : que ce qu'ils appellent "l'amour" (à l'endroit d'un enfant) n'a aucune espèce d'importance pour le futur adulte qui s'ensuivra. La vie humaine compte au maximum 15 années de cette étape transitoire qu'on appelle "enfance", et soixante à quatre-vingt ans de ce qui vient après. Or, ce qui vient après, c'est l'homme et même l'Homme avec un grand "H", celui de l'humanisme dont ils aiment se revendiquer. Qu'en est-il de "l'amour", du même ordre que celui que l'on voue à son chien ou son chat, ou son cheval, ou sa peluche, quand l'homme est là (plus à faire comme il l'est dans l'enfant mais fait) ?

Eh bien, c'est bien simple, "l'amour" dispensé à l'enfant comme à une peluche, ne vaut plus rien. Les hommes faits (et les femmes faites) ont, la plupart du temps, connu ce que Festivus aime à appeler "une enfance de merde". C'est ainsi : c'est en surmontant une enfance carencée (aux yeux des émules de Dolto), que les plus grands, dans tous les domaines (art, industrie, politique) se sont fait un nom, ont redéfini leur domaine d'activité.

L'enfance, devant l'homme, contrairement à tout ce que nous fredonnent les chansons freudiennes du siècle dernier, ne vaut rien. Elle est aujourd'hui devenue le cache sexe ("l'intérêt de l'enfant", etc.) d'un projet anthropologique sourd à l'humanité de l'homme.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

24 Octobre 2019, 10:50 Message

De mieux en mieux :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

30 Octobre 2019, 09:59 Message

Au cœur, en effet, des moyens du "projet anthropologique", pour remettre l'église au milieu du village.

Michel Desmurget présente “La fabrique de crétin digital”



A quoi il faut ajouter : le "crétin digital" n'a pas d'âge ; si les effets sur les petits sont très visiblement désastreux, ils ne le sont pas moins sur toutes les catégories de population. Et celui qui pense n'utiliser que quelques applications "utiles" est le pire des gogos (avec celui qui pense "être conscient", et maîtriser la chose).

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

30 Décembre 2019, 18:11 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

22 Janvier 2020, 09:39 Message

Qui aurait pu l'imaginer ? Voilà que notre sinistre Meirieu, avec d'autres, se réveille, sans cesser pour autant de patauger dans les contradictions les plus criantes. Encore une numéro d'équilibriste : la PMA "pour toutes" c'est formidable, c'est une affaire de "responsabilité" exclusivement "humaine", mais le reste...

PMA, un (bel) arbre qui cache la forêt… (Libération)

Où l'on découvre ceci :

« Il fallait donc légiférer sur la PMA et nous nous réjouissons que cela soit en bonne voie. Mais la loi dite de «bioéthique», actuellement en débat entre l’Assemblée nationale et le Sénat, est bien loin de se limiter à cette question : sur les 34 articles qu’elle comporte, 30 portent sur d’autres questions sur lesquelles le débat public a été largement escamoté. Qui sait que cette loi, dans son article 14 (25-26), autorise l’implantation d’embryons humains dans un animal à des fins de gestation ? Qui a compris toutes les conséquences de la suppression de l’actuel article 17 du code de la santé publique («la création d’embryons transgéniques ou chimériques est interdite») et de son remplacement par un nouvel article qui autorise, de fait, la création d’embryons humains génétiquement modifiés avec la technique dite des «ciseaux ADN» ? Qui a vu l’impact de la possibilité (ouverte par l’amendement posé par le Sénat sur l’article 2) donnée à des structures à but lucratif de conserver et de commercialiser des gamètes, des ovocytes et des embryons ? »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

23 Janvier 2020, 10:21 Message

Image

Messages: 380

Re: Projet anthropologique

25 Janvier 2020, 11:09 Message

Slate via msn Est-il éthique de créer des animaux chimériques pour faire progresser la médecine?

Un article très long... Je copie le paragraphe final en extrait, sur la folie qui s'installe : "En l'absence d'argument fort justifiant la prohibition presque totale actuelle, gageons que le projet de loi bioéthique qui sera en discussion en 2020 légalisera la recherche sur les chimères animal-être humain afin que la recherche française puisse participer à son tour à ce formidable effort de la communauté scientifique mondiale."

...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21621

Re: Projet anthropologique

29 Janvier 2020, 19:23 Message

Il est vrai que c'est un grand connaisseur de la question...

[Info VA] Emmanuel Macron : “Votre problème, c’est que vous croyez qu’un père est forcément un mâle” (Valeurs Actuelles)

« Lorsque cette dernière explique qu’il est incohérent de célébrer les 30 ans de cette convention tout en défendant la "PMA sans père", le président de la République répond que la paternité se divise en deux fonctions : l’une génétique et l’autre symbolique. Pour la partie génétique, poursuit-il, les enfants auront la possibilité de connaître leur géniteur. "Nous veillerons à ce que ça revienne à l’Assemblée", a même précisé le Président, faisant référence à la restriction, par le Sénat, de l’accès aux origines pour les enfants nés de PMA. Et pour la partie symbolique ? "Il n’y a pas de problème", enchaîne-t-il.

Pascale Morinière insiste, et le Président répond alors : "Je comprends. Votre problème, c’est que vous croyez qu’un père est forcément un mâle. Tous les psychanalystes vous diront le contraire." »

PrécédenteSuivante

Retourner vers Modernité modernante