Afficher le sujet - Idéologie vs Réel

Idéologie vs Réel

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20359

Re: Idéologie vs Réel

26 Août 2019, 12:54 Message

Belloubet : "« Mère et Mère", parce que "c’est la réalité »"...


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20359

Re: Idéologie vs Réel

27 Août 2019, 10:30 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20359

Re: Idéologie vs Réel

4 Septembre 2019, 19:30 Message

Image


Fastoche et même pas drôle : c'est social.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20359

Re: Idéologie vs Réel

20 Septembre 2019, 10:20 Message

Ah, là, il faut bien concéder le point...

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20359

Re: Idéologie vs Réel

4 Novembre 2019, 11:29 Message

« Les mêmes qui ne voulaient pas admettre qu’un parti totalitaire comme le communisme fût devenu une religion refusent aujourd'hui de voir qu’une religion totalitaire comme l’islamisme est devenue un parti politique ». Julliard : La gauche et la honte d’être soi, tribune publiée dans Le Figaro.

Et encore : « La gauche et la droite, c’est fini. C’est de l’histoire ancienne! Tout le monde vous le dit, tous les sondages vous le confirment.

Je n’en suis pas si sûr. Je demande à voir dans la durée. Le vieux clivage a survécu à tant d’enterrements! Plutôt, en effet, qu’à une extinction, c’est à une sorte de chiasme, d’échange de rôles, d’ "inversion des valeurs" (Nietzsche) entre les deux camps qu’à mon avis on a affaire.

L’abandon par la gauche depuis le début du siècle de tout un ensemble de représentations et de principes sur lesquels elle s’était jadis édifiée, au profit d’un nouveau logiciel, hérité de la société américaine et des sciences sociales, constitue un véritable tête-à-queue idéologique, qui laisse sans voix, si l’on ose dire, plus de la moitié de son électorat, cependant que la droite est en train de récupérer tout ou partie de cet outillage mental tombé en déshérence. »

Ce brave Julliard !
On lui reconnaîtra un certain effort de lucidité, malgré un gloubi-boulga métaphysique (pauvre Friedrich...) ; mais encore un très gros effort, camarade : la route du dégrisement est si longue... Quant à la "droite", on se demande bien de quoi il parle.

Précédente

Retourner vers Modernité modernante