Afficher le sujet - De l'effondrement

De l'effondrement

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

13 Octobre 2022, 18:49 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

8 Novembre 2022, 10:02 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

10 Novembre 2022, 19:14 Message

Harcelé par les écolos-gauchistes, le groupe Le Duff (Bridor, Brioche dorée, Del Arte…) forcé de délocaliser à l’étranger sa production prévue à Rennes (500 emplois) (Lettre Patriote)

« "C’est de l’agrobashing, déplore Philippe Morin, directeur général de Bridor, auprès de nos confrères du Figaro. Le projet est public depuis 2019. Maintenant que nous pouvons commencer les travaux, les recours arrivent. On repart pour dix-huit à vingt-quatre mois de procédures. L’usine ne verra pas le jour avant 2027, si elle voit le jour."

Malgré la promesse de 500 créations de postes et 250 millions d’euros d’investissement, construire une usine de viennoiseries en Ille-et Vilaine, c’est mission impossible pour Bridor, à cause d’opposants écologistes et d’activistes d’ultragauche.

Le projet coche pourtant toutes les cases: réindustrialisation de la France, création d’emplois et exportation d’un savoir-faire français. Mais c’est sans compter sur l’instinct de démolisseur de la gauche.
"J’aimerais investir en Bretagne mais je ne le peux pas, Louis Le Duff, cofondateur du groupe Le Duff (Bridor, Brioche dorée, Del Arte…). Mais face à des opposants au projet, je ne peux pas encore attendre dix ans sans rien faire. Pour accélérer la production, j’ai dû investir à l’étranger."

L’entrepreneur breton est d’autant plus consterné qu’après trois ans de procédures administratives, Bridor a obtenu cet été l’autorisation environnementale du préfet, et que la commune avait délivré le permis de construire. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

17 Novembre 2022, 19:52 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

19 Novembre 2022, 13:43 Message

« Le niveau de la menace est tel que l’on détecte des risques de déstabilisation de notre Etat de droit, de notre modèle économique, à un niveau stratégique majeur » (par Lettre Patriote)

« Dans un entretien avec nos confrères du Monde, le procureur de la République de Paris, Laure Beccuau, dresse un état des lieux de la lutte contre le crime organisé et alerte sur l’urgence d’intensifier les efforts.

Comment caractérisez-vous les menaces liées à la criminalité organisée en France ?
La lutte contre la haute criminalité organisée est un défi actuel, un défi majeur. Aujourd’hui, le niveau de la menace est tel que l’on détecte des risques de déstabilisation de notre Etat de droit, de notre modèle économique, mais également de nos entreprises, à un niveau stratégique majeur. Au regard des quatre-vingt-six dossiers de la Junalco, on s’aperçoit qu’on est face à des réseaux tentaculaires.

Il suffit de regarder ce qui se passe en Belgique et aux Pays-Bas pour démontrer que les organisations que l’on affronte n’ont aucune limite dans leurs moyens financiers, aucune limite dans leurs frontières ni dans leurs champs d’action (trafics de drogue, d’êtres humains, réseaux de prostitution…) pour peu que les profits se chiffrent en millions d’euros. Ces organisations ne connaissent pas de limite non plus dans leurs propres règles : pour s’imposer, elles ne s’interdisent plus rien. On le constate avec l’émergence de dossiers de règlements de comptes, d’enlèvements, de menaces, où le degré de violence est extrême.

L’étape d’après, c’est la corruption de la police, ou des magistrats. C’est-à-dire une infiltration des agents engagés à lutter contre la criminalité.

Au niveau économique, la menace provient des investissements dans les entreprises fragiles, par exemple dans les transports, les déchets, la sécurité… Petit à petit, vous devenez un chef d’entreprise honnête ; vous êtes en lien avec des maires, des élus… C’est cette porosité qui va infiltrer, de lien en lien, une société. On voit bien quels sont les points de fragilité qui ont existé ailleurs. Il n’y a aucune raison objective pour que notre pays soit épargné. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

25 Novembre 2022, 22:15 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

5 Décembre 2022, 17:38 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

6 Décembre 2022, 12:00 Message

Je ne résiste pas à l'envie de mettre ici ma petite affaire du jour.

J'ai demandé le renouvellement de ma CNI et de mon passeport (il y a des mois, car aujourd'hui c'est un peu comme pour un rendez-vous médical urgent...). Ma CNI est prête. Pour mon passeport... après un coup de téléphone de la Mairie, voici le mail que j'envoie :

"Madame, Monsieur,

J’apprends par votre service que la préfecture bloque mon dossier de passeport, au motif invraisemblable que je serai « né en France de parents étrangers », alors que c’est tout l’inverse : je suis né à l’étranger de parents français !!! Erreur de saisie à la mairie lors de mon dépôt de demande ? Erreur de dossier de la part de la Préfecture ? En tout état de cause, j’apprécie plus que modérément cette regrettable plaisanterie.

Mes deux parents sont français depuis des générations (pour ne pas dire la nuit des temps). Le berceau de ma famille maternelle est en Bretagne, celui de ma famille paternelle est en Bourgogne. Je suis né en Tunisie de par les circonstances de la vie de mes parents. Mon père a fait la campagne d’Allemagne, ma mère était institutrice à l’école de la République, je me suis marié avec une française. J’ai fourni mon acte de naissance. Mes parents sont : Marie Joséphine Quéré et Marcel Ange Bourjon, des noms à l’évidence étrangers… De qui se moque-t-on ?

Connaissant la rigidité de notre administration, je vous joins les pièces que j’ai trouvé ce jour, à savoir les documents de notre mariage, notre livret de famille, et ma carte d’électeur (le Ministère de l’Intérieur peut, peut-être, faire foi… quoique vous m’ayez dit que ma CNI, ou mes anciens passeports, ne valaient rien à cet égard… on hésite à commenter…).

Si cela s’avérait insuffisant, je vous prie de bien vouloir m’indiquer au plus vite les « preuves » que je dois fournir de ma nationalité. Par l’impéritie de l’administration, la charge de la preuve me revient (ce qui est juridiquement contestable), sans quoi je pourrais finir apatride ? Ou tunisien ?

Vous comprendrez que je suis scandalisé par cette affaire.
C’est inadmissible.

Comptant sur un prompt règlement de ce « bug », et sur de plates excuses,

Bien vôtre "

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

6 Décembre 2022, 17:02 Message

Réponse à l'instant :

"Bonjour,

J'ai réceptionné votre mail.


Cordialement,


XXX
Agent(e) Instructeur
Mairie Centrale
Direction Générale Citoyennetés et Territoires Solidaires
Direction de la Relation aux Usager-ère-s"


***

On sent la dame agacée... :)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: De l'effondrement

Hier, 09:42 Message

Image

Précédente

Retourner vers Modernité modernante