Afficher le sujet - De l'effondrement

De l'effondrement

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

17 Mars 2020, 11:22 Message

Image


La réponse est pourtant évidente : submersion migratoire et tiers-mondisation accélérée.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

19 Mars 2020, 09:29 Message

Le Parisien révèle les drames qui se jouent de plus en plus dans les hôpitaux français, causés par la pandémie de coronavirus :

Évidemment, aucune règle officielle n’existe et les soignants agissent au cas par cas. Plusieurs d’entre eux, au cœur du réacteur, nous l’ont confié : dans quelques hôpitaux à Paris ou dans l’Est, ils ont déjà dû se résoudre à cette douloureuse sélection. « Nous avons dû prendre cette décision pour une personne de 70 ans qui souffrait d’autres maladies et parce que nous n’avions pas assez de place », poursuit Delphine. Une situation que cette professionnelle craint d’affronter à nouveau, le pic de l’épidémie n’étant attendu que dans quelques jours, voire semaines. « C’est dur, c’est très dur, souffle-t-elle. On n’est pas là pour ça. »

Un poids que ressent également ces jours-ci un de ses confrères, dans un grand hôpital parisien. « Je pense à une personne de 70 ans, avec des comorbidités (NDLR : déjà malade), qui n’a pas été intubée, concède Philippe. 70 ans, ce n’est pas vieux ! Si aujourd’hui on ne réanime pas des gens de cet âge, qu’est-ce que ça sera dans une semaine ? »

Le cas du septuagénaire, décrit par Philippe, est-il unique ? « C’est arrivé pour plusieurs patients », dit-il, à demi-mot et embarrassé. Des confidences tellement sensibles que ces blouses blanches acceptent de les livrer à condition de rester anonymes. « On n’a pas le droit de vous parler mais, si on le fait, si on se mouille, c’est parce qu’il ne faut pas prendre cette épidémie à la légère. Elle est très grave, j’ai peur pour mes proches, j’espère vraiment qu’ils ne vont pas choper ce truc, précise Delphine. Les pronostics en réanimation ne sont pas très bons. » (par Lettre Patriote)



Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

21 Mars 2020, 09:20 Message




***


« Dans un courrier adressé au ministre de la Santé Olivier Véran, révélé par France Télévisions vendredi 20 mars, les Ehpad, maisons de retraite et services à domicile attirent l’attention sur la situation des personnes âgées face au coronavirus. Ces établissements disent redouter la mort de 100.000 résidents. En cause, un manque critique de masques pour les membres du personnel qui s’en occupent.

“La situation préoccupante observée dans un nombre de plus en plus élevé d’établissements et services révèle que l’extension du nombre de cas est rapide et qu’elle est, dans la très grande majorité des cas, consécutive à la transmission virale d’un soignant asymptomatique”, écrivent les professionnels du secteur de la gériatrie.

Ces structures accueillent plus d’un million de résidents et bénéficiaires dont l’âge moyen est de 85 ans. “Cumulant en moyenne près de 8 maladies chroniques, ceux-ci constituent une cible à très haut niveau d’exposition au risque d’infection au coronavirus Sars-CoV-2”, signalent-ils.

Les auteurs du courrier demandent ainsi au ministre la livraison très rapide “de masques pour l’ensemble de leurs personnels soignants, ce qui représente environ 500 000 masques par jour en France”. » (par Lettre Patriote)


***


Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4061

Re: De l'effondrement

21 Mars 2020, 11:12 Message

Ces établissements disent redouter la mort de 100.000 résidents.

J'ai senti une goutte couler le long de ma colonne vertébrale.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

22 Mars 2020, 09:35 Message

Image


Nous sommes des sous-développés, et la petite Corée du Sud un pays réellement "développé". Illustration supplémentaire, et criante, de notre Africanisation accélérée.

Autrement dit :

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

10 Avril 2020, 08:46 Message

Entre mille autres "anecdotes", témoignant de ce que notre Armée, comme le reste...

Ce que détaille cet article est hallucinant.

Un passager de Rafale s'éjecte par erreur… et rien ne va plus (Le Point)

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4061

Re: De l'effondrement

10 Avril 2020, 09:58 Message

« C'est le cas d'école de la théorie des plaques de Reason », reconnaît le colonel Cyrille Duvivier, porte-parole de l'armée de l'air.
Nous restent les mots. Comme d'hab.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

23 Avril 2020, 18:27 Message

D'un médecin en hôpital.

Image

Messages: 422

Re: De l'effondrement

27 Avril 2020, 20:59 Message

monnaie de Paris 2020 LES SCHTROUMPFS
"La Monnaie de Paris rend hommage en 2020 à la bande dessinée et à l’œuvre de Peyo ainsi qu’à la centaine de personnages iconiques, tous semblables mais différents par leur caractère. "

Il y a une pièce d'actualité...
trésor du patrimoine 10 Euro Argent France 2020 - Schtroumpf Docteur

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

2 Mai 2020, 10:42 Message

La DGSE atterrée par le niveau de certains de ses candidats (Vice)

« Début avril, l’opaque service de renseignement du boulevard Mortier à Paris a publié le rapport du jury de l’édition 2019 du concours externe SAS (comprendre celui des "secrétaires administratifs spécialisés"). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le rapport – repéré par Intelligence Online – est salé pour ceux qui ont tenté leur chance.

Dans son rapport, le jury estime que le niveau global des candidats peut être qualifié de « moyen », alors que nombre d’entre eux possèdent pourtant un Master 2. Mais ça se gâte particulièrement pour ceux qui ont présenté les options "Rédaction, administration générale" ou "Arabe littéral", dont le niveau est qualifié de "très en deçà du niveau attendu". Et cela ne s’arrête pas là, puisque pour ceux qui ont présenté l’option "Arabe littéral", le jury a tout simplement décidé de ne retenir aucun candidat, alors que deux postes étaient pourtant ouverts. "Aucun d’entre eux n’a démontré avoir une connaissance suffisante de la DGSE et de ses missions pour pouvoir se projeter, avec conviction, dans un poste correspondant à cette spécialité", tranche le rapport.

Les candidats malheureux n’ont pas été retenus parce qu’ils n’ont pas su répondre à des "questions pourtant simples et accessibles" portant par exemple sur la loi renseignement, l’organisation et les missions de la DGSE ou encore le statut du poste auquel ils postulaient. »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

2 Mai 2020, 13:36 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 164

Re: De l'effondrement

3 Mai 2020, 21:59 Message

Didier Bourjon a écrit:La DGSE atterrée par le niveau de certains de ses candidats (Vice)

« Début avril, l’opaque service de renseignement du boulevard Mortier à Paris a publié le rapport du jury de l’édition 2019 du concours externe SAS (comprendre celui des "secrétaires administratifs spécialisés"). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le rapport – repéré par Intelligence Online – est salé pour ceux qui ont tenté leur chance.

Dans son rapport, le jury estime que le niveau global des candidats peut être qualifié de « moyen », alors que nombre d’entre eux possèdent pourtant un Master 2. Mais ça se gâte particulièrement pour ceux qui ont présenté les options "Rédaction, administration générale" ou "Arabe littéral", dont le niveau est qualifié de "très en deçà du niveau attendu". Et cela ne s’arrête pas là, puisque pour ceux qui ont présenté l’option "Arabe littéral", le jury a tout simplement décidé de ne retenir aucun candidat, alors que deux postes étaient pourtant ouverts. "Aucun d’entre eux n’a démontré avoir une connaissance suffisante de la DGSE et de ses missions pour pouvoir se projeter, avec conviction, dans un poste correspondant à cette spécialité", tranche le rapport.

Les candidats malheureux n’ont pas été retenus parce qu’ils n’ont pas su répondre à des "questions pourtant simples et accessibles" portant par exemple sur la loi renseignement, l’organisation et les missions de la DGSE ou encore le statut du poste auquel ils postulaient. »



Ayant lu en diagonale j’ai cru qu’il s’agissait du concours d’Attaché, donc de catégorie A, et même là, je ne m’en étonnais guère…Après tout, pourquoi ce domaine serait épargné ?
Bon, le cas échéant, s’agissant en plus d’un poste de catégorie B…faut bien se rendre compte de la rémunération particulièrement basse…Si l’on ajoute à cela le fait d’avoir étouffé, par idéologie, toute aspiration patriotique dans le pays, et qu’on a jamais bénéficié (ni développé) une culture populaire du renseignement, il est peu surprenant d’avoir un déficit d’attraction auprès de futurs cadors (pour peu qu’il en existe vraiment encore).
Alors oui, les choses ont bien changé, la France a copié un peu les US, dans le sens où ces derniers utilisent Hollywood et les jeux vidéo depuis bien longtemps pour valoriser les carrières dans les milieux militaire et du renseignement. D’un concours encore extrêmement fermé, un peu secret, sans site internet, usant de la bonne vieille enveloppe timbrée seulement jusqu’aux premières années de 2010’s, les attentats ont renversé la table, toute la panoplie internétique est désormais offerte, avec en prime, à défaut de valoriser les salaires, la profession hissée à un rang prestigieux grâce à l’aide de Canal+ et d’une série, il faut l’admettre, réussie.
Hélas, même si le concours est désormais beaucoup moins « confidentiel », 3000 postulants médiocres, au lieu de 100, ça ne révolutionne pas un service…
"Où le secret commence, commence aussi le pouvoir réel" H. Arendt, Le système totalitaire

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

13 Mai 2020, 09:08 Message

Le Charles-de-Gaulle fait bien quelques vagues ! (Bd Voltaire)

« Contamination des équipages du Charles-de-Gaulle : le ministre des Armées Florence Parly avait annoncé, devant la commission de défense de l’Assemblée nationale, que deux enquêtes seraient conduites – épidémiologique et de commandement – et les conclusions livrées sous quinze jours.

Il aura fallu trois semaines pour y parvenir et révéler ce qui fut suggéré, mais dénié officiellement alors. Il y avait bien, déjà, des cas de contamination à bord, avant l’escale du porte-avions à Brest. Et selon le ministre, ce seraient des équipages d’avions embarqués qui auraient apporté le virus lors d’une relève en mer. Mauvaise ironie du sort, c’est donc par les airs que le mal parvint au sein du "fleuron de la Marine" !

L’enquête de commandement est probablement celle qui fut la plus malaisée à conduire, impliquant le commandant, l’état-major de la Marine, celui des armées et leurs relations compliquées du moment…

On apprend, ou plutôt on comprend, que le commandant voulait interrompre la mission après l’escale bretonne, mais que cette option fut refusée par son autorité. Cependant, le ministre fait état de "confiance excessive" de sa part et de son équipe médicale du bord, ce qui contredit la première information.

La vérité sur les responsabilités n’est toujours pas très claire.

Bon, le ministre des Armées, conciliant – ou partiellement ignorant – déclare qu’il "y a eu des erreurs", mais "pas de faute". Ouf ! »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

16 Mai 2020, 08:04 Message


Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24632

Re: De l'effondrement

25 Mai 2020, 09:13 Message

En catimini, DataJust vient de voir le jour : le robot s’invite chez le juge ! (Bd Voltaire)

Il fallait s'y attendre ; l'I.A. va nous régulariser tout ce fatras, et comme pour Google, il n'y aura plus qu'à régler ici ou là au gré des circonstances les "biais algorithmiques" pour piloter le domaine. Et les magistrats vont, comme tout le monde, achever d'oublier tout à fait leur métier et leurs compétences.

« DataJust vient de voir le jour sous la forme du décret n° 2020-356 du 27 mars 2020. Le site officiel du projet le décrit comme la construction d’un « référentiel d’indemnisation des préjudices corporels ». En clair, un barème algorithmique destiné à automatiser et normaliser le calcul des sommes auxquelles les victimes peuvent prétendre en cas de litige.

Ainsi, en catimini, sans faire de bruit, alors que les esprits sont ailleurs, y compris ceux des avocats qui luttent en partie, eux aussi, pour leur survie, l’État nous engage dans un programme qui bouleverse le fonctionnement de la Justice. »


***


La paresse, notamment intellectuelle, alliée majeure de la technique.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Modernité modernante