Afficher le sujet - De l'effondrement

De l'effondrement

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

2 Mai 2020, 10:42 Message

La DGSE atterrée par le niveau de certains de ses candidats (Vice)

« Début avril, l’opaque service de renseignement du boulevard Mortier à Paris a publié le rapport du jury de l’édition 2019 du concours externe SAS (comprendre celui des "secrétaires administratifs spécialisés"). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le rapport – repéré par Intelligence Online – est salé pour ceux qui ont tenté leur chance.

Dans son rapport, le jury estime que le niveau global des candidats peut être qualifié de « moyen », alors que nombre d’entre eux possèdent pourtant un Master 2. Mais ça se gâte particulièrement pour ceux qui ont présenté les options "Rédaction, administration générale" ou "Arabe littéral", dont le niveau est qualifié de "très en deçà du niveau attendu". Et cela ne s’arrête pas là, puisque pour ceux qui ont présenté l’option "Arabe littéral", le jury a tout simplement décidé de ne retenir aucun candidat, alors que deux postes étaient pourtant ouverts. "Aucun d’entre eux n’a démontré avoir une connaissance suffisante de la DGSE et de ses missions pour pouvoir se projeter, avec conviction, dans un poste correspondant à cette spécialité", tranche le rapport.

Les candidats malheureux n’ont pas été retenus parce qu’ils n’ont pas su répondre à des "questions pourtant simples et accessibles" portant par exemple sur la loi renseignement, l’organisation et les missions de la DGSE ou encore le statut du poste auquel ils postulaient. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

2 Mai 2020, 13:36 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 156

Re: De l'effondrement

3 Mai 2020, 21:59 Message

Didier Bourjon a écrit:La DGSE atterrée par le niveau de certains de ses candidats (Vice)

« Début avril, l’opaque service de renseignement du boulevard Mortier à Paris a publié le rapport du jury de l’édition 2019 du concours externe SAS (comprendre celui des "secrétaires administratifs spécialisés"). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le rapport – repéré par Intelligence Online – est salé pour ceux qui ont tenté leur chance.

Dans son rapport, le jury estime que le niveau global des candidats peut être qualifié de « moyen », alors que nombre d’entre eux possèdent pourtant un Master 2. Mais ça se gâte particulièrement pour ceux qui ont présenté les options "Rédaction, administration générale" ou "Arabe littéral", dont le niveau est qualifié de "très en deçà du niveau attendu". Et cela ne s’arrête pas là, puisque pour ceux qui ont présenté l’option "Arabe littéral", le jury a tout simplement décidé de ne retenir aucun candidat, alors que deux postes étaient pourtant ouverts. "Aucun d’entre eux n’a démontré avoir une connaissance suffisante de la DGSE et de ses missions pour pouvoir se projeter, avec conviction, dans un poste correspondant à cette spécialité", tranche le rapport.

Les candidats malheureux n’ont pas été retenus parce qu’ils n’ont pas su répondre à des "questions pourtant simples et accessibles" portant par exemple sur la loi renseignement, l’organisation et les missions de la DGSE ou encore le statut du poste auquel ils postulaient. »



Ayant lu en diagonale j’ai cru qu’il s’agissait du concours d’Attaché, donc de catégorie A, et même là, je ne m’en étonnais guère…Après tout, pourquoi ce domaine serait épargné ?
Bon, le cas échéant, s’agissant en plus d’un poste de catégorie B…faut bien se rendre compte de la rémunération particulièrement basse…Si l’on ajoute à cela le fait d’avoir étouffé, par idéologie, toute aspiration patriotique dans le pays, et qu’on a jamais bénéficié (ni développé) une culture populaire du renseignement, il est peu surprenant d’avoir un déficit d’attraction auprès de futurs cadors (pour peu qu’il en existe vraiment encore).
Alors oui, les choses ont bien changé, la France a copié un peu les US, dans le sens où ces derniers utilisent Hollywood et les jeux vidéo depuis bien longtemps pour valoriser les carrières dans les milieux militaire et du renseignement. D’un concours encore extrêmement fermé, un peu secret, sans site internet, usant de la bonne vieille enveloppe timbrée seulement jusqu’aux premières années de 2010’s, les attentats ont renversé la table, toute la panoplie internétique est désormais offerte, avec en prime, à défaut de valoriser les salaires, la profession hissée à un rang prestigieux grâce à l’aide de Canal+ et d’une série, il faut l’admettre, réussie.
Hélas, même si le concours est désormais beaucoup moins « confidentiel », 3000 postulants médiocres, au lieu de 100, ça ne révolutionne pas un service…
"Où le secret commence, commence aussi le pouvoir réel" H. Arendt, Le système totalitaire

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

13 Mai 2020, 09:08 Message

Le Charles-de-Gaulle fait bien quelques vagues ! (Bd Voltaire)

« Contamination des équipages du Charles-de-Gaulle : le ministre des Armées Florence Parly avait annoncé, devant la commission de défense de l’Assemblée nationale, que deux enquêtes seraient conduites – épidémiologique et de commandement – et les conclusions livrées sous quinze jours.

Il aura fallu trois semaines pour y parvenir et révéler ce qui fut suggéré, mais dénié officiellement alors. Il y avait bien, déjà, des cas de contamination à bord, avant l’escale du porte-avions à Brest. Et selon le ministre, ce seraient des équipages d’avions embarqués qui auraient apporté le virus lors d’une relève en mer. Mauvaise ironie du sort, c’est donc par les airs que le mal parvint au sein du "fleuron de la Marine" !

L’enquête de commandement est probablement celle qui fut la plus malaisée à conduire, impliquant le commandant, l’état-major de la Marine, celui des armées et leurs relations compliquées du moment…

On apprend, ou plutôt on comprend, que le commandant voulait interrompre la mission après l’escale bretonne, mais que cette option fut refusée par son autorité. Cependant, le ministre fait état de "confiance excessive" de sa part et de son équipe médicale du bord, ce qui contredit la première information.

La vérité sur les responsabilités n’est toujours pas très claire.

Bon, le ministre des Armées, conciliant – ou partiellement ignorant – déclare qu’il "y a eu des erreurs", mais "pas de faute". Ouf ! »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

16 Mai 2020, 08:04 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

25 Mai 2020, 09:13 Message

En catimini, DataJust vient de voir le jour : le robot s’invite chez le juge ! (Bd Voltaire)

Il fallait s'y attendre ; l'I.A. va nous régulariser tout ce fatras, et comme pour Google, il n'y aura plus qu'à régler ici ou là au gré des circonstances les "biais algorithmiques" pour piloter le domaine. Et les magistrats vont, comme tout le monde, achever d'oublier tout à fait leur métier et leurs compétences.

« DataJust vient de voir le jour sous la forme du décret n° 2020-356 du 27 mars 2020. Le site officiel du projet le décrit comme la construction d’un « référentiel d’indemnisation des préjudices corporels ». En clair, un barème algorithmique destiné à automatiser et normaliser le calcul des sommes auxquelles les victimes peuvent prétendre en cas de litige.

Ainsi, en catimini, sans faire de bruit, alors que les esprits sont ailleurs, y compris ceux des avocats qui luttent en partie, eux aussi, pour leur survie, l’État nous engage dans un programme qui bouleverse le fonctionnement de la Justice. »


***


La paresse, notamment intellectuelle, alliée majeure de la technique.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

4 Juin 2020, 12:50 Message

Collector.


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3828

Re: De l'effondrement

4 Juin 2020, 14:13 Message

Violence policière.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

8 Juin 2020, 14:01 Message

Image


Je sais bien qu'il y a eu pire encore, que ce pire est même devenu monnaie absolument courante, ça s'appelle le tourisme et l'entertainment qui ont tout envahi, mais, bon...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

11 Juin 2020, 08:35 Message

Le nucléaire sud-coréen à la conquête du monde (Contrepoints)

« Le temps de construction de Shin-Kori 3 et 4 a duré moins de 5 ans (55 mois) du premier béton de la plaque de base à la remise des clés. Pour une « construction en série », cette durée pourrait être réduite à 48 mois grâce à des modules préfabriqués et à l’utilisation de robots de soudage.

La Corée du Sud et la Chine prouvent que l’énergie nucléaire reste le mode de production d’électricité le plus rentable et le plus fiable avec l’énergie hydraulique, sauf dans des pays où les combustibles fossiles sont abondants et bon marché (États-Unis, pays producteurs).

Mais il faut conserver le savoir-faire !

La « loi » de dégressivité des coûts avec la taille des installations favorisera l’exportation des concurrentiels réacteurs APR-1400 dans le monde.

Si l’Europe n’avait pas été hantée par les délires d’écologistes anti-nucléaires, ce serait elle qui livrerait aujourd’hui des centrales électriques nucléaires sur le marché mondial, et elle fournirait, en prime, une électricité bon marché aux Européens.

Nos futures centrales nucléaires seront peut-être chinoises… ou coréennes ? »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

13 Juillet 2020, 15:12 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3828

Re: De l'effondrement

13 Juillet 2020, 15:37 Message

Si l’Etat ne reprend pas vite la main, ce sont les gens eux-mêmes qui vont vouloir s’en charger.

Vouloir, c'est commencer à faire. Sinon, c'est souhaiter, rêver...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

15 Août 2020, 08:50 Message

Même les barbouzeries...

Assassinats, société privée, hypnotiseuse... Les troublantes révélations d'un agent de la DGSE (Valeurs Actuelles)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

25 Octobre 2020, 13:33 Message

« Y aurait-il, selon vous, «grande pitié au royaume de France»?

Pour la France, l’époque que nous traversons est bien sombre. (…) Notre pays, qui a perdu sa souveraineté, en est réduit à subir, sur tous les plans, dans tous les domaines, des règles édictées hors de lui, et contre lui ! Chute de la valeur travail, dévastation de l’économie, effondrement de l’école, de l’hôpital et de tous les services publics, explosion de la redistribution, diaspora des jeunes élites, fin de l’assimilation, désertification des campagnes, “ensauvagement” des banlieues… Le tableau est cauchemardesque. Et face à cela, quelle réaction ? Nous courons piteusement après un destin qui nous échappe.

(...)

Depuis pas mal d’années, nous sommes conduits par des hommes et des femmes de communication. La plupart de nos gouvernants ont abandonné le vrai pouvoir à une caste d’experts et de hauts fonctionnaires, pour se consacrer à un exercice assez vain de traduction de l’action publique en termes flatteurs, positifs et policés. L’essentiel n’est plus de fixer un cap et de mobiliser les moyens de l’atteindre ; il s’agirait plutôt de s’adapter à des réalités qui nous dépassent, et de dorer la pilule – souvent amère – à destination d’un peuple qui, au fond, est moins dupe que tous ces gens ne le croient. » (L’historien des médias Franck Ferrand publie un livre : “L’année de Jeanne” (Plon) ; interview publiée par le Figarovox).

On a volontairement omis le couplet sur l'Europe qui doit être "réformée", si sévère qu'il soit sur l'U.E. Encore un effort camarade : cette mythologie bien (et uniquement) française d'une Europe qui serait la France en plus grand est encore bien loin d'être déconstruite... et là encore le "réel", qui se fout royalement de nos élucubrations, ne nous attend pas.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: De l'effondrement

9 Novembre 2020, 10:21 Message

La pénurie de médicaments s’aggrave en France (par France Info !)

« Il y avait en effet 405 pénuries en 2016 et presque trois fois plus en 2019. En 2020, 2 400 ruptures devraient être constatées, “six fois plus qu’il y a quatre ans”, note l’étude, citant l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

Une situation d’autant plus alarmante que ces pénuries concernent des médicaments dits “d’intérêt thérapeutique majeur” (MITM), “pour lesquels une interruption de traitement peut être susceptible de mettre en jeu le pronostic vital des patients”.

[…]

Dans 12% des cas, les producteurs orientent “vers des solutions de derniers recours”, comme la diminution de la posologie. Enfin, dans près d’un cas sur cinq (18%), les laboratoires “ne proposent tout simplement aucune solution de substitution”. »

Messages: 404

Re: De l'effondrement

13 Novembre 2020, 10:59 Message



Depuis Riposte Laïque Pour Mgr Cattenoz, toute caricature est une atteinte à la liberté

PrécédenteSuivante

Retourner vers Modernité modernante