Afficher le sujet - Du mensonge

Du mensonge

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Du mensonge

14 Avril 2019, 10:08 Message

Entreprises : les limites de la transparence (Institut Sapiens)

« On appelle cela en psychosociologie une "rationalisation a posteriori" : les événements sont placés dans une narration et adaptés de telle façon qu’un phénomène paraisse le résultat d’un processus planifié. "Ce qui était un incroyable coup de bol devient le coup imparable d’un visionnaire assuré", dit Martínez.

(...)

Les entreprises, comme les individus, montrent des visages différents selon les publics et les circonstances. Elles développent des narrations, par définition fictives, qui donnent sens au chaos de leurs actions. Vouloir tout montrer de ces processus cachés rendrait le fonctionnement économique impossible. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

21 Juillet 2019, 11:18 Message

Scandale en Italie : des enfants arrachés à leur famille et vendus (Bd Voltaire)

« Et le pape ? Et les fameux journalistes ?
Et surtout tous ces VIP boboïsants d’habitude si attentifs à dénoncer tout et rien, à s’indigner copieusement de tout écart du politiquement correct ? Ceux-ci sont muets comme des carpes. Car cette affaire est le fruit d’un courant idéologique, leur courant idéologique, qui voit dans la famille traditionnelle un facteur d’oppression et un ennemi à abattre, et considère les enfants comme un bien de consommation comme les autres. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

19 Août 2019, 13:18 Message



"Dans le monde réellement inversé, le vrai est un moment du faux", disait Debord ; dans le réel systématiquement menti par inversion accusatoire, seul règne le faux intégral.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

20 Août 2019, 09:25 Message

Image



***

Image



***


"Mineur" !




***

Image



***

Image

Messages: 504

Re: Du mensonge

20 Août 2019, 16:16 Message

Il y aurait un beau volume, ou un bel article, tout au moins, à écrire sur cette éthique du mensonge. Je suis convaincu qu'elle émane d'une lignée historique qui remonte au mouvement communiste : mentir est sain et souhaitable tant que c'est pour "la bonne cause".

Il y aurait tant à dire sur cette éthique qui promeut le "mineur isolé" qui n'est ni mineur ni isolé mais qu'il est si moral de se représenter tel, de le faire accroire ainsi. Par exemple

1. Que le "mineur africain isolé" reconduit le fantasme colonial très franco-français (absent en Amérique) de l'Africain "grand enfant" et mineur à vie;
2. Que la contre-colonisation des mineurs à vie que l'on installe en France prolonge en l'inversant le tourisme sexuel colonial, qui en Afrique était l'apanage de l'homme blanc; aujourd'hui en France, celui de la femme blanche, laquelle les grands voyages fatiguent et qui trouve commode de faire son marché à domicile.

Cette traite nouvelle qui extrait ces hommes d'Afrique est si puissamment voulue et appelée par mémère, Mme Michu quinqua émancipée à qui caresser son petit chat (je n'ai pas écrit "chatte") ne suffit plus, qu'elle en est instoppable, étant toute entière traversée et sous-tendue par ce besoin hystérique et impérieux qui transcende toute raison politique.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

18 Novembre 2019, 13:50 Message

Notule amusante, et juste.
Il faudrait faire l'anthologie de tous les retournements produits depuis des siècles par "la gauche".

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

27 Février 2020, 14:12 Message

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut (Atlantico)

« En quoi la situation décrite par le sondage anglais est-elle également une réalité en France ? Dans quels milieux cet injonction au politiquement correct est-elle la plus répandue ?

Yves Michaud : C’est bien pire qu’une simple injonction au politiquement correct !

En France, les milieux les plus touchés sont 1) l’université en lettres et sciences humaines, 2) le journalisme, notamment dans le vivier des pigistes « intellectuels précaires » - en fait il faudrait surtout mettre des guillemets à « intellectuel ».
Dans l’université, de petits groupes activistes radicalisés interdisent les débats, déclenchent des campagnes de lynchage via facebook, font annuler des colloques. On l’a vu pour la représentation des Persesmontée par Philippe Brunet à Paris-Sorbonne en mars 2019 empêchée sous prétexte de black face, pour une conférence de Sylviane Agacinski à Bordeaux en octobre dernier, de Carole Talon à la villa Arson à Nice en janvier 2020. C’est du fascisme pur et simple, qui s’exerce avec la complicité des Présidents d’université ou des directeurs d’établissement dont le courage n’est pas le fort. Cette dictature se nourrit d’une ignorance et d’une nullité académique abyssales dont le lit a été fait par la bureaucratisation égalitariste des institutions universitaires et la force de l’impérialisme culturel américain. Nos petits singes et petites guenons font ce que les Grands blancs américains ont fait il y a vingt ans. Donald Trump et Judith Butler, même combat.

Dans les médias, la situation n’est pas meilleure : surtout aboyer avec les chiens, ne pas avoir d’idées à soi et faire preuve d’une bienveillance universelle. Écoutez les bulletins quotidiens des radios : on vous dénonce un scandale puis on vous fait un reportage sur une bonne action, ou l’inverse.Regardez les pages débat. Même au Figaro, il ne faut rien dire de choquant. Regardez l’incroyable silence actuel sur les livres de Daeninck (pourtant pas tellement de droite) et de Szeftel sur la pénétration du mahométanisme radicalisé dans les banlieues ! Que Bobigny soit administré par le Gang des barbares ne gêne apparemment personne. A quand Youssouf Fofana air ?

Ensuite, ça déborde en dehors de l’université et des médias et tout un chacun a peur de passer pour un imbécile ou tout simplement de se faire attaquer. La majorité silencieuse n’est pas silencieuse comme avant par respect et timidité : elle fait attention à ce qu’elle dit par peur. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

20 Mars 2020, 10:25 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

24 Mars 2020, 09:39 Message

Jouer sur les mots.

Nouveau scandale : et maintenant, ils nous mentent sur le nombre de morts ! (Bd Voltaire)


« C’est entendu : la Chine nous a menti sur les débuts de l’épidémie et, sans doute aussi, sur le nombre de morts. Mais nous pouvions nous en douter, la Chine n’étant pas la démocratie la plus transparente du monde.

Mais chez nous ?

Hier, le macabre bilan du soir déroulé par le duo Véran-Salomon enregistrait 186 décès de plus, portant le nombre officiel de victimes du Covid-19 à 860. On sait que ce chiffre quotidien va suivre la courbe italienne, avec plusieurs centaines de morts (800 il y a trois jours, 600 hier encore pour dépasser les 6000). On nous a prévenus.

Mais, ce que l’on sait moins, c’est que MM. Véran et Salomon ne dénombrent que les malades morts à l’hôpital. Certes, ils l’ont précisé au début. Mais les véritables chiffres de l’épidémie sont donc considérablement sous-estimés.

En effet, depuis le début de l’épidémie, on constate une forte augmentation de la mortalité dans les EHPAD, et même dans certains villages en lien, par les familles, les soignants, avec ces EHPAD. Les morts se comptent parfois par paquets de 10. Les données ne sont connues que par des remontées partielles dans la presse.

Dimanche, le Jdd signalait la mort de 12 personnes dans une maison du retraite du Doubs, 4 dans un établissement de l’Hérault. Hier Le Monde publiait une enquête révélant que “l’Ehpad de la commune de Cornimont connaît depuis dix jours une véritable hécatombe parmi ses résidents” : 20 ou 21 morts, des dizaines de soignants contaminés et, selon un journaliste local, une dizaine de décès “dans le secteur […]rien que dimanche 22 mars“.

Pourquoi la communication du gouvernement n’est-elle pas plus transparente sur ces décès très probablement liés au coronavirus ?
Désir de minimiser les chiffres ?

On pourrait le penser. Toujours selon Le Monde, “un autre Ehpad de la région Grand-Est, celui de Sommedieue dans la Meuse, est également frappé par le virus. Dimanche soir, 23 résidents étaient atteints par le coronavirus au sein de cet établissement de 83 pensionnaires, avec déjà trois décès et 13 agents contaminés, dont deux hospitalisés, sur les 80 que compte le personnel. « Malgré le grand professionnalisme de nos agents et toutes les mesures de confinement et de sécurité appliquées, ils n’arrivent pas à contenir l’épidémie, écrit le maire, Daniel Sanzey, sur son compte Facebook. Il n’y a pas de raison qu’on cache la vérité. »”

Non, il n’y a pas de raison qu’on cache la vérité. Les Français ne sont-ils pas en droit de savoir, d’avoir aussi un bilan quotidien de la mortalité en EHPAD, des morts “suspectes” en ville, probablement liées au Covid-19 ? Ce manque de transparence, ce nouveau mensonge – par omission – du gouvernement ne sont pas de nature à rétablir la confiance. »


***

« Putain, on va économiser un pognon de dingue ! »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

25 Mars 2020, 08:56 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

25 Avril 2020, 07:48 Message




N'ACCEPTONS PLUS L'INACCEPTABLE !
Le collectif Spartacus s'est organisé pour lancer une pétition sur Internet : il est urgent de réagir ! Signez-la ! Faites-la connaître !
https://t.co/qSzaZlfkKF?amp=1

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

29 Avril 2020, 21:42 Message

Éhonté, disions-nous...
Ils ne craignent pas de s'enfoncer, en voulant préparer leur future défense...

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

3 Mai 2020, 09:29 Message

“Sur les tests, tout le monde ment, des directeurs d’hôpitaux à Emmanuel Macron en passant par la Direction générale de la Santé ou Olivier Véran”

« Le Professeur Philippe Froguel, professeur au CHU de Lille et à l’Imperial College de Londres, a répondu aux questions de nos confrères de France Télévisions.

Beaucoup de choses me désespèrent. Exemple récent : la carte avec les départements en rouge ou en vert. Le gouvernement a parlé de trois critères. Finalement, il y en a un qui a sauté. Et sur le premier (la circulation du virus), les données nous manquent forcément puisqu’on n’a pas fait assez de tests. Seul le critère sur la situation des services de réanimation est fiable.

Par ailleurs, l’étude de l’Institut Pasteur nous dit que 4 millions de personnes ont été infectées. Mais en réalité, on ne sait pas. On n’a pas fait assez de tests. Cette modélisation n’est pas fiable. Dans cette crise, on a manqué de science. On n’a pas fait assez de statistiques.

Dans l’histoire des tests, tout le monde ment. Des directeurs d’hôpitaux à Emmanuel Macron en passant par la Direction générale de la Santé ou Olivier Véran. On nous dit qu’on fait actuellement 250 000 tests par semaine alors qu’on sait que c’est plutôt 120 à 140 000. On nous dit qu’on va en faire 700 000 à partir du 11 mai alors que c’est impossible.

Au CHU de Lille, la communication nous dit par exemple qu’ils devaient faire 2800 tests par jour. En fait, ils n’en font que 400. En ce moment, le nombre de tests effectués a même tendance à baisser par exemple dans les Hauts-de-France. Peut-être grâce au confinement mais ce qui est sûr, c’est que les prélèvements dans les Ehpad ne sont pas suffisamment faits. On n’est pas organisés. On a d’abord dit à l’hôpital public de tout faire et bloqué toutes les autres initiatives. Et maintenant, on dit au privé de prendre tout en charge. C’est la désorganisation totale.

Quelle solution prônez-vous pour éviter une 2ème vague après le déconfinement ?

D’abord les masques. Une chose incontestable : ils ne serviront que si tout le monde les met. Si c’est le cas, à 90%, cela empêchera la transmission du virus. Sur ce sujet, au départ, les médecins ont été serviles. Ils auraient dû contredire le gouvernement qui affirmait que les masques étaient inutiles.
On nous dit qu’on on a menti pour la bonne cause, je ne suis pas d’accord.

Il y a aussi une autre chose à faire : détecter les asymptomatiques. La différence, elle se fera là. Les vrais clusters, ce seront les entreprises. Il faut prendre la température à l’entrée, isoler les cas. On va trouver des gens qui, sans s’en rendre compte, ont 38 ou 38,5°C. Je ne pense qu’il y ait tant que ça de vrais asymptomatiques.

On vit dans la peur mais je ne pense pas qu’il n’y aura une énorme 2ème vague. Au Danemark, par exemple, il ne s’est pas passé grand chose après le déconfinement. Je suis optimiste. Mais si on ne veut pas de 2ème vague, il faut des tests pour repérer et isoler les nouveaux cas. A ce sujet, il faut aussi redire à tous les médecins généralistes qu’il faut maintenant envoyer tous les patients qui ont des symptômes faire des tests. » (France Télévisions par Lettre Patriote)


***


Voilà qui est nettement plus intéressant que tout ce qu'on a entendu jusque-là : le mensonge, et non la "raison", est la chose la mieux partagée entre les hommes, tous les hommes. Ce qui n'ôte rien à la responsabilité des gouvernants, tout au contraire.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22650

Re: Du mensonge

3 Mai 2020, 10:15 Message

Complément:

Mortalité du coronavirus : les mises au point d’un démographe sur le vrai chiffre des décès en EHPAD (Bd Voltaire)


« À l’heure, où, dans les bistrots virtuels, l’on s’esclaffe sur le nouveau site du gouvernement français, promu par Sibeth Ndiaye s’il vous plaît, qui va vous fournir les bons articles à consulter, il faut lire la courte interview de Jean-Marc Robine publiée par Le Monde, samedi. Ce directeur de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) spécialisé dans les questions de vieillissement revient, de façon policée mais révélatrice, sur les cafouillages dans la comptabilité des décès et sur les réticences des autorités à livrer tous les vrais chiffres.

Premièrement, il pense qu’au niveau international, le virus parti de Chine et entré par les grands aéroports internationaux a dû contaminer massivement ailleurs qu’en Europe et aux USA : "Les grands aéroports internationaux ne se situent pas qu’à Paris, Madrid ou New York. Qu’en est-il de São Paulo, de Mexico ? Quelque chose ne colle pas : il y a une sous-déclaration massive. Les Philippines, le Japon jouent le jeu, mais d’autres pays manquent à l’appel. Du coup, il reste de grands points d’interrogation." Et si vous voulez avoir une idée du nombre de morts non enregistrés « Covid », vous pouvez lire, toujours dans Le Monde, un article intitulé : "À l’échelle mondiale, le Covid-19 tue davantage que ce que disent les bilans", qui montre la sous-estimation, y compris dans les pays européens.

Deuxièmement, Jean-Marc Robine revient sur l’ "omission" du nombre de décès dans les EHPAD que nous dénoncions ici , pour la France, dès le 23 mars : "La France, par exemple, ne publiait au début que le nombre des décès dans les hôpitaux, sans le dire. C’est seulement depuis le 7 avril que nous recevons aussi le décompte dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Il a fallu beaucoup insister pour les obtenir… Les demandes des chercheurs ne pèsent rien. Les autorités nationales font le dos rond. Seule la pression médiatique parvient à les faire changer d’attitude." Message reçu : nous ne relâcherons pas la pression.

Troisièmement – et c’est le plus nouveau dans l’analyse démographique de la mortalité, même si le bon sens nous le faisait pressentir : contrairement à la présentation de M. Salomon, la majorité des décès proviennent des EHPAD ! "En France, le 29 avril par exemple, le bilan cumulé de l’épidémie s’élevait à 15.053 décès à l’hôpital et 9.034 dans les EHPAD, soit 24.087 personnes. Mais cette présentation revient à négliger le nombre important de résidents malades des EHPAD qui sont envoyés pour être soignés dans un service hospitalier et y finissent leur vie. On en dénombrait 3.121, toujours au 29 avril. Ce qui signifie qu’en réalité, 12.155 résidents d’EHPAD sont morts de cette épidémie, c’est-à-dire plus de la moitié de la totalité des décès ! Et ce phénomène s’observe depuis le 17 avril. Les résidents des EHPAD sont les plus touchés."

Morales de la fable que vous intitulerez, à votre guise, "Le professeur Salomon, les masques, les tests et les EHPAD" ou "Les étranges chiffres du professeur Salomon" ?

Primo : ils ont confiné aveuglément tout un pays, sans distinction de région, d’âge, d’activité, tué toute une économie, flanqué la trouille à toute une population parce qu’en réalité, un virus décimait (et le terme est heureusement très inexact) essentiellement les personnes âgées – voire très âgées – dépendantes placées en EHPAD. Dire cela n’est pas nier ou minimiser le drame.

Deuzio : ils l’ont fait en cachant l’ampleur et la spécificité de ce drame-là, qu’ils n’ont pas su gérer au départ (masques, tests, suivi des EHPAD).

Désolé de continuer les conversations de bistrot, mais comme le dit Jean-Marc Robine, "seule la pression médiatique parvient à les faire changer d’attitude"… »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3719

Re: Du mensonge

4 Mai 2020, 03:18 Message

Dans une interview accordée au Parisien dimanche 3 mai, Olivier Véran est interrogé sur la différence entre le choix d’Emmanuel Macron de rouvrir des écoles à partir du 11 mai, et les recommandations du conseil scientifique communiquées le 20 avril. Le ministre de la santé a répondu qu’un tel désaccord n’existait tout simplement pas.

Le Parisien : Le conseil scientifique plaidait pour une réouverture des écoles en septembre. Vous a-t-il désavoué ?
Olivier Véran : Non. Le conseil scientifique était opposé à la réouverture des écoles « comme avant », ce qui n’a jamais été notre volonté. Nous sommes donc en accord.
Or,
Dans leur avis finalisé le 16 avril – soit trois jours après qu’Emmanuel Macron eut annoncé cette réouverture – et communiqué aux autorités le 20 avril pour publication, les membres du conseil scientifique ont énoncé une position claire :
« Le risque de transmission est important dans les lieux de regroupement massif que sont les écoles et les universités, avec des mesures barrières particulièrement difficiles à mettre en œuvre chez les plus jeunes.
En conséquence, le Conseil scientifique propose de maintenir les crèches, les écoles, les
collèges, les lycées et les universités fermés jusqu’au mois de septembre. »

Suivante

Retourner vers Modernité modernante