Afficher le sujet - Du mensonge

Du mensonge

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

8 Mai 2021, 11:05 Message

On ne sait plus où mettre les "collectors".

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

12 Mai 2021, 09:51 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

20 Mai 2021, 14:42 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

29 Mai 2021, 16:12 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

30 Mai 2021, 09:02 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

1 Juin 2021, 10:13 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

14 Juin 2021, 07:54 Message

G7 : sommet mondial de complotistes en Cornouailles (Courrier stratèges)

« Le G7 s'est réuni pendant trois jours au pays de Galles, à Carbis Bay. Sous l'impulsion des États-Unis et de Joe Biden, ce sommet multilatéral a donné lieu à une esquisse d'union occidentale contre la Chine. L'une des conclusions du sommet consiste notamment à demander à la Chine de permettre une enquête approfondie sur l'origine du virus. Rappelons que, il y a un an, ces soupçons sur l'origine du virus étaient considérés comme complotistes (au point de valoir un bannissement de Facebook), et restent encore largement suspects pour les chiens de garde binaires d'officines comme l'Observatoire du complotisme.

[...]

Alors que le site de Rudy Reichstadt, auto-proclamé observateur de l’anti-complotisme, continue à combattre le débat sur les origines du virus, le moment vient de s’interroger sur la nature ou la finalité de l’accusation de complotisme, et sur les véritables finalités poursuivies par les anti-complotistes. S’agit-il vraiment de défendre la vérité ? Ou bien s’agit-il d’imposer des mensonges, d’occulter des vérités, pour servir tel ou tel intérêt (géo)-politique ?

On attend en tout cas avec impatience les articles de Conspiracy Watch dénonçant les thèses complotistes du G7. »


***


Le mensonge prospère à tous les étages, s'alimente sans cesse, et fournit indéfiniment la machine à enfumer.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

16 Juin 2021, 08:34 Message

Quand la Suède, « paradis » des transgenres, découvre qu’elle a créé l’enfer ! (Bd Voltaire)

« Les chiffres sont éloquents : "En 2001, seules 12 personnes de moins de 25 ans avaient été diagnostiquées… en 2018, c’était 1.859", dit un psychiatre pour enfants. "Tous les ados sont touchés, mais surtout les filles de 13 à 17 ans qui veulent devenir des garçons : entre 2008 et 2018, l’augmentation dans cette tranche d’âge est de 1.500 %." Et d’ajouter : "En Suède, il y a maintenant plus de filles que de garçons qui reçoivent de la testostérone." Idem pour les opérations (ablation des seins, modification des organes sexuels, etc.) : quand "12 personnes par an seulement demandaient un changement de sexe dans les années 1972-1992, aujourd’hui, elles sont plus de 2.000".

On s’étonnera, au passage, que, dans un temps où l’on s’applique partout à démolir la gent masculine, réputée violente et violeuse, tant de jeunes filles veuillent changer de sexe… mais ce n’est qu’un paradoxe de plus.

Pionnière, la Suède a été le premier pays au monde à reconnaître la dysphorie de genre. C’était en 1972. Les traitements y sont totalement pris en charge dans les cliniques publiques dès l’âge de 16 ans : "Bloqueurs de puberté pour les plus jeunes, injections de testostérone ou d’œstrogènes, opération de la poitrine, orthophoniste pour changer sa voix, épilation, greffe de barbe etc"» L’opération des parties génitales est autorisée à partir de 18 ans. Insuffisant pour les associations qui soutiennent un projet de loi de 2018 pour "abaisser l’âge du changement à 12 ans et celui des interventions chirurgicales à 15 ans, sans consentement parental".

Voilà donc ce monde merveilleux où les enfants décident de changer de genre comme de look et s’offrent même parfois des allers-retours, comme le raconte Asa, au Figaro. À 14 ans, sa fille Johanna "ne supportait plus son corps" et a décidé de devenir Kasper. Et puis à 19 ans, "elle a eu l’immense courage d’avouer son erreur. Je suis très fière d’elle", dit sa maman.

Vous connaissez un adolescent qui, à 14 ans, supporte son corps et les changements qui s’opèrent en lui ? Moi, non, je n’en connais pas. L’adolescence est le moment de la vie où, par définition, on est mal dans sa peau.

Qu’importe, durant toutes ces années, les Suédois ont décidé de réparer cette erreur de nature. En pointe dans les "traitements", Karolinska, le plus prestigieux hôpital du pays. Et voilà qu’un drame national se joue : ses équipes refusent désormais le traitement hormonal aux nouveaux patients mineurs. Ils mettent en avant "le principe de précaution". S’avisent tout à coup qu’ "il n’y a pas de preuve de l’efficacité de ces traitements, pourtant irréversibles, pour le bien-être des patients". Et, pire, que lesdits traitements entraînent maladies cardiovasculaires, certains cancers, ostéoporose, thromboses, etc. Dénoncent surtout les "surdiagnostics" de dysphorie de genre (70 à 80 % des demandes sont acceptées).

Les associations crient au scandale : "De nombreuses familles sont désespérées, car elles voient leurs enfants souffrir et elles savent qu’ils n’auront pas de traitement." »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

2 Juillet 2021, 14:42 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

5 Juillet 2021, 08:47 Message

Le GIEC, la grande manipulation (Bd Voltaire)

« Donc, mécaniquement, les dirigeants du GIEC vont tout faire pour justifier cette solution, et ils n’ont pas hésité à utiliser de la pseudo-science, comme, par exemple, le modèle d’effet de serre d’Arrhénius , qui avait été réfuté par les physiciens de son époque (expérience de Wood), et que le GIEC a fort opportunément sorti de son chapeau, ou encore d’inventer un nouveau processus physique, le forçage radiatif avec rétroaction, qui a la propriété étonnante de violer la seconde loi de la thermodynamique.

Une fois que le rapport scientifique est rédigé (compilation de nombre de publications, en excluant souvent celles qui sont indésirables), le résumé pour les décideurs (SPM/Summary for Policy Makers) est préparé entre les dirigeants du GIEC et les représentants des gouvernements. Il est négocié mot par mot, à la virgule près, selon les bonnes habitudes du grand « machin » onusien. De ce fait, le SPM gomme toutes les nuances, toutes les interrogations, tous les aveux de méconnaissance que l’on peut trouver dans le volumineux rapport scientifique. Il n’a donc aucune valeur scientifique. Puis il est publié et présenté en grande pompe aux États, aux institutions internationales et aux médias du monde entier pour qu’ils relayent la bonne parole « GIECquienne » aux peuples de toute la planète. Après ce faste clinquant et fort onéreux, les scientifiques sont priés de mettre le rapport scientifique en conformité avec le SPM, qui a force de loi divine, et leur rapport ainsi remis dans la ligne du parti est publié plusieurs mois après le SPM.

Jamais la science n’avait été ainsi dévoyée (sauf avec le lyssenkisme, cousin proche du dogme du RCA) et jamais son éthique la plus élémentaire n’avait été ainsi foulée aux pieds. »


***


Le Conseil d’État lance un ultimatum au gouvernement sur le climat : l’étrange dérive (Bd Voltaire)

« Le fait qu’une idéologie portée par de puissants groupes de pression internationaux puisse ainsi dépouiller un État de sa souveraineté et mettre une démocratie sous le gouvernement des juges est une dérive gravissime. Une fois de plus, elle appelle un rétablissement d’une véritable hiérarchie des normes. Qu’il y ait quelques droits fondamentaux des personnes inscrits dans la Constitution, transcrits par peu de lois, et permettant une action devant des tribunaux ordinaires, voilà en quoi devrait résider l’État de droit, mais l’État devrait demeurer souverain de déterminer son droit pour tout le reste, avec une légitimité d’autant plus grande que, par le mécanisme de la démocratie directe, le peuple pourrait intervenir par référendum quand il le souhaite, dans son élaboration. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

13 Juillet 2021, 13:31 Message

Entre beaucoup d'autres ; mais les médias auront une nouvelle fois une mémoire de colibri, eux qui sont censés être "informés". Il faudrait (ça pourrait venir) une petite vidéo de compilation des très nombreuses déclarations de ce type, à commencer par celles de Micron himself).


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

14 Juillet 2021, 13:40 Message



Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

22 Juillet 2021, 16:05 Message

Tiens, Le Monde est-il vaguement rattrapé par le souvenir de ce qu'il fut, devant l'énormité de ce qui se passe ?

Parmi les malades du Covid-19 en France, combien sont vaccinés ? (Le Monde)

« De nombreuses études scientifiques ont prouvé l’efficacité des vaccins pour limiter les infections, les hospitalisations et les morts liées au SARS-CoV-2. C’est ce que martèle l’exécutif pour inciter les Français dans leur ensemble à se faire vacciner au plus tôt.

Invité au journal télévisé de TF1, mercredi 21 juillet, le premier ministre a par exemple insisté sur le fait que 96 % des 18 000 personnes infectées par le virus et dont le test a été confirmé la veille n’étaient pas vaccinées. Une statistique édifiante… et encore approximative, faute de recoupements automatiques opérationnels entre les différents fichiers destinés à lister les personnes vaccinées, contaminées ou qui ont succombé au Covid-19.

Ce pourcentage, qui provient d’une récente – et prudente – note de la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), concerne en effet un intervalle de temps (28 juin-4 juillet) distinct de celui évoqué par le premier ministre et est restreint aux seuls cas symptomatiques. De plus, le terme de « non vaccinés » englobe toutes les personnes n’ayant pas bénéficié d’un schéma vaccinal complet.
Manque d’indicateurs exhaustifs

Olivier Véran avait fait une confusion analogue en affirmant le 13 juillet que « dans 30 gros hôpitaux, 100 % des patients récemment admis en réanimation n’[étaient] pas vaccinés », sans que le ministère de la santé, ainsi que le relate Libération, ait transmis les données en valeur absolue correspondant à ces chiffres, ni la période concernée.

Ces imprécisions reflètent le manque, à ce jour, d’indicateurs exhaustifs, publics et régulièrement mis à jour permettant de connaître le nombre de patients vaccinés parmi les personnes déclarées positives au SARS-CoV-2 et parmi celles hospitalisées pour Covid-19 en France. »


***


Astuce des menteurs professionnels : "tout est vrai, mais tout est inexact".

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

22 Juillet 2021, 17:20 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Du mensonge

22 Juillet 2021, 17:25 Message

P.S. sur l'article du Monde (supra) :

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers Modernité modernante