Afficher le sujet - Du mensonge

Du mensonge

Sur notre déréliction civilisationnelle et sur les manifestations du délire contemporain.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

1 Décembre 2021, 10:29 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

1 Décembre 2021, 18:21 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

3 Décembre 2021, 09:00 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

3 Décembre 2021, 16:21 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

8 Décembre 2021, 15:09 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

9 Décembre 2021, 13:49 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

9 Décembre 2021, 14:02 Message

"On ne discute pas des chiffres".

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

11 Décembre 2021, 15:48 Message

Non exhaustif, et de très loin.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

14 Décembre 2021, 13:00 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

15 Décembre 2021, 10:13 Message

Image


"On peut discuter de tout, sauf des chiffres" : en l'occurrence, ceux-ci peuvent être discutés ; il n'empêche, dans tous les cas ils remettent en cause le "narratif" Covid.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

18 Décembre 2021, 10:04 Message

Image


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

18 Décembre 2021, 11:28 Message

Mensonge encore et toujours, en direct, hier soir, de Castex, ce Bourvil pitoyable — même plus drôle, glaçant.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

18 Décembre 2021, 22:39 Message

Sidérant, malgré tout ce que l'on a déjà vu et entendu.

Ce soir, sur toutes les chaînes "d'information" c'est le tir de barrage.
Deux cibles : haro sur les "non-vaccinés", avec un bon cran de plus dans la mise en place du mécanisme infernal du bouc-émissaire contre lequel faire bloc ; et la vaccination inconsidérée pour ne pas dire criminelle des 5-12 ans.

Une ultime étape reste à franchir, qui ne saurait tarder : la vaccination expérimentale obligatoire pour tous, avec rappel tous les 4 mois, ad vitam aeternam. Du reste, conditionner l'accès au travail à la présentation d'un "pass" est d'ores et déjà envisagé sérieusement à l'occasion du prochain projet de loi. Bien jouée la manipulation, bien ficelée l'application de la méthode pour ébouillanter la grenouille sans qu'elle s'en rende compte, ou trop tard...

Sur le deuxième point, les 5-11 ans, tout le monde concède que la vaccination des enfants ne présente aucun intérêt pour eux : la fameuse balance "bénéfice-risque" est sans conteste totalement désavantageuse pour eux. Mais. Mais on insiste sur leur contagiosité, en famille, et par contrecoup leur rôle important dans la dissémination du virus (et au passage leur possible responsabilité dans la mort de leurs grands-parents...). Dès lors, disent-ils tout en chœur, il faut les vacciner ! Pourtant, les mêmes ont bien compris depuis un moment que la vaccination n'empêche en rien la contagiosité, elle ne la réduit même pas — ils n'hésitent pas à le dire et le répéter. C'est que, aujourd'hui (il y a peu cela n'aurait jamais passé), les éléments de langage pour légitimer le vaccin sont que celui-ci n'empêche pas de contaminer, n'empêche pas d'être malade, n'empêche même pas totalement de faire une forme grave, mais qu'il en réduit seulement le risque ! Le beau "vaccin" que voilà ! Sans parler des "effets secondaires" déjà bien établis (en attendant les futurs qui promettent d'être cotons), dont la multiplicité, le pourcentage de survenue et pour certains la gravité est au-delà de tout ce qu'on a vu à ce jour, au-delà du niveau d' "inconvénients" tolérés d'ordinaire pour un vaccin.

Donc la vaccination n'a aucun intérêt pour les enfants, elle induit des risques sérieux, ils resteront contagieux, mais... il faut les vacciner pour protéger leurs vieux !!! Insensé. J'ai même vu un crétin absolu de toubib américain indiquer que "pas de problème pour piquer les enfants, pour l'instant nous n'avons pas d'effets secondaires, c'est très encourageant !". Approbation unanime sur les plateaux.

De même, sur le premier point (haro sur les "nonvax"), le gouvernement martèle cet argument, faux jusqu'au trognon, et du reste statistiquement impossible : si on doit reconfiner ce sera à cause d'eux, il n'y a que des non vaccinés dans les réas, c'est une épidémie de "nonvax", etc. Scandaleux, mensonge éhonté, auquel participent allègrement les médecins "de plateau". Là encore : ce sont les pays les plus vaccinés qui connaissent les plus forts rebonds épidémiques, et qui reconfinent. Toujours les mêmes, notez-le... le reste de l'humanité semble parfaitement étranger à cette folie, mais cela n'interroge personne.

Dans les deux cas, ça passe crême.
Les petits Goebbels de télévision peuvent rentrer chez eux ce soir avec le sentiment du devoir accompli

Nos apprentis sorciers ont hélas quelque raisons de penser que, lorsque se produira ce qui ne peut que se produire, soit un désastre sanitaire (effondrement immunitaire, ADE, et j'en passe), social, humain, ils pourront encore et toujours embobiner la quasi totalité de leurs esclaves, imposer leur narratif.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4275

Re: Du mensonge

18 Décembre 2021, 23:36 Message

Bravo, Didier. Et merci.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 524
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Du mensonge

19 Décembre 2021, 01:07 Message

Screenshot_2021-12-18-23-55-02-863_com.twitter.android.jpg
Screenshot_2021-12-18-23-55-02-863_com.twitter.android.jpg (159.32 Kio) Vu 1320 fois

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27757

Re: Du mensonge

19 Décembre 2021, 12:13 Message

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers Modernité modernante