Afficher le sujet - Pourquoi l'école est foutue

Pourquoi l'école est foutue

Sur l'école, et ses alternatives
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Pourquoi l'école est foutue

17 Novembre 2021, 12:55 Message



Image


C'est à peine exagéré ; il faudrait ajouter la plus grande partie du temps passé à établir un semblant de calme. Faire semblant est devenu la grande et l'unique qualité de l'école française.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Pourquoi l'école est foutue

19 Novembre 2021, 11:14 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Pourquoi l'école est foutue

24 Novembre 2021, 09:16 Message

White flight, variante ; Désastre, suite.

Démissions en augmentation : après les soignants, les enseignants (Bd Voltaire)

« Sébastien, professeur des écoles depuis 25 ans, lâche quand même au micro de RTL : "Les élèves ne sont plus les mêmes. Les parents ne sont plus les mêmes." »

Non ???

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Pourquoi l'école est foutue

26 Novembre 2021, 08:58 Message

Un cas d'école.

Bretagne : un professeur menacé de mort après avoir dénoncé le niveau « catastrophique » de certains étudiants (Bd Voltaire)

« Dans un entretien donné au Figaro Étudiant, Erwan Le Cornec, maître de conférence en droit public à l’Université de Bretagne occidentale (UBO), revient sur l’un de ses mails où il dénonçait sévèrement le niveau catastrophique de certains étudiants. Le mail ayant fuité, le professeur a été insulté et menacé de mort.

Catastrophé par le niveau exceptionnellement bas de certains étudiants, Erwan Le Cornec a souhaité donner son avis par un mail "sur une liste interne accessible aux seuls personnels de l’université", précise-t-il. Dans cet écrit, il fait part de l’inquiétude qui l’anime : "L’UBO, non seulement devient une université de seconde zone, mais va aussi devenir un repaire de lycéens qui, après avoir obtenu le bac Covid automatiquement en 2020 et quasi automatiquement en 2021 (chouette auditorat de quasi-débiles pour certains qui ne savent pas comprendre le sens d’un texte simple et ânonnent en lisant), peuvent se dire: 'On aura toujours l’UBO au cas où on ne serait pas pris ailleurs ; on n’aura pas besoin de beaucoup travailler parce que les CM sont allégés ; et en plus on pourra tricher si d’aventure des examens en distanciel sont organisés'", explique-t-il.

Que le mail ait été intercepté par des étudiants ou même qu’il ait été divulgué par un professeur malintentionné, cela reste à définir. Le fait est que ces propos polémiques ont été rendus publics, ce qui a sévèrement porté préjudice au professeur qui a reçu des menaces de mort. "Lundi matin, j’ai retrouvé des tags sur ma porte de bureau : 'RIP', 'à mort facho', 'crevure'", rapporte-t-il, avant d’ajouter : "Je ne me sens aujourd’hui en sécurité ni au sujet de ma personne ni au sujet de mes biens."

Face à cette polémique, la commission formation et vie universitaire (CFVU) de l’UBO a réagi en rappelant qu’elle rejette "les stigmatisations et les dénigrements quels qu’ils soient, que ceux-ci concernent les étudiant·e·s, les personnels, les formations ou les diplômes de notre Université". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Pourquoi l'école est foutue

Hier, 09:01 Message

Professeurs quotidiennement agressés : le grand silence ! (Bd Voltaire)

« Violences à l’école ? Il y a belle lurette qu’autorités administratives et morales ont cessé de faire le compte. Le 20 janvier 2006, Libération constatait, il y a donc bien longtemps, que neuf professeurs étaient chaque jour pris à partie, "avec une arme ou une arme par destination". De son côté, l’Éducation nationale n’est guère plus bavarde, la règle du "pas de vague" semblant toujours être loi d’airain.

Pourtant, dans sa note d’information, datée de novembre 2019, le ministère en question reconnaît : "Au cours de l’année scolaire 2018-2019, les chefs d’établissement du second degré public et privé sous contrat ont déclaré en moyenne 12,2 incidents graves pour mille élèves. Un établissement sur trois ne déclare aucun incident, un sur cinq en déclare dix ou plus. Le degré d’exposition à la violence diffère suivant les établissements, leur type ou leur profil social. Mesurées pour la première fois à partir de cette enquête, les atteintes à la laïcité représentent 1 % de l’ensemble des faits graves déclarés par les chefs d’établissement." Avec un tel pilpoul, nous voilà bien avancés.

Un peu moins hermétique, Le Point affirme, le 31 mars dernier, qu’à en croire la Fédération des autonomes de solidarité laïques, "les violences ont augmenté de 7 % entre 2017 et 2018". Et de tempérer pourtant la situation, en citant Vincent Bouba, secrétaire général de la FAS (Fédération des autonomes de solidarité laïques) : "On ne peut pas présenter l’école comme un lieu d’insécurité permanente. […] Néanmoins, les insultes et les menaces auxquelles sont confrontés les enseignants leur minent le moral et ils se sentent seuls." On le serait effectivement à moins. En revanche, la lecture des faits divers de ces dernières semaines paraît autrement plus instructive, ce florilège n’ayant, tel qu’il se doit, rien d’exhaustif. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Pourquoi l'école est foutue

Hier, 10:21 Message

Et pendant ce temps :

Image

Précédente

Retourner vers École, éducation