Afficher le sujet - Pourquoi l'école est foutue

Pourquoi l'école est foutue

Sur l'école, et ses alternatives
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

21 Avril 2021, 18:21 Message

"J'en peux plus".


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

22 Avril 2021, 08:40 Message

Manuel de primaire.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

14 Mai 2021, 08:14 Message

Un rapport administratif accable Sciences Po Grenoble (Bd Voltaire)

Il n'en a pas été assez parlé.
Le détail en est sidérant.

« Un rapport administratif de l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche sur l’affaire de l’institut des sciences politiques de Grenoble vient d’être remis à Frédérique Vidal, le ministre de l’Enseignement supérieur. S’il pointe les "maladresses" des deux professeurs visés par les accusations d’islamophobie, il est surtout accablant pour leurs adversaires.

Le rapport dénonce un "climat de terreur" instauré par l’Union syndicale, un groupement étudiant. Ses membres émettent, à l’encontre de tous ceux qui ne partagent pas leurs convictions, de graves accusations sur les réseaux sociaux ; soit ils dénoncent systématiquement le racisme de leur opposant, soit (plus grave) ils lancent des rumeurs de violences sexistes sans aucun témoignage, sans qu’aucune plainte ni auprès de la police ni auprès de la direction ne soit enregistrée. Le but étant d’exclure de la vie sociale voire de l’IEP lui-même des étudiants désignés comme cibles.

Il y a eu une stratégie de "harcèlement moral" qui a instrumentalisé l’islamophobie et les violences sexuelles afin de compromettre des adversaires politiques. Ce système a marché à plein régime tout en contournant la loi et la morale. La présomption d’innocence a été systématiquement bafouée et a même été qualifiée d’ "outil d’une justice de classe qui muselle la parole des victimes". Fouquier-Tinville ne renierait pas ces jeunes intolérants qui se croient, il faut le souligner, de grands démocrates.

Le rapport établit l’enchaînement des faits. N’obtenant pas gain de cause dans le conflit l’opposant à Klaus Kinzler, la chercheuse qui a débattu avec lui a envoyé un courriel à sa directrice du laboratoire de recherche, s’estimant insultée, et a affirmé qu’à travers elle, l’ensemble de leurs collègues travaillant dans le laboratoire (voire l’ensemble des chercheurs en France) était diffamé. La directrice, prenant fait et cause pour sa subordonnée, aurait, selon le rapport, usurpé l’autorité du président de l’université en signant un communiqué en son nom et en se mêlant de la gestion des ressources humaines de l’IEP, ce qui n’est pas de son ressort. Ces faits seront inscrits dans son dossier administratif. Il résulte de l’enquête que les étudiants et les professeurs du laboratoire ont beaucoup échangé entre eux au sujet de l’affaire et que les premiers ont été les relais des seconds.

Les étudiants, ou plutôt leurs organisations syndicales, ont pris depuis quelque temps beaucoup d’importance dans la gestion des universités en coprésidant l’université ou en gérant les fonds destinés à la vie étudiante ainsi que les subventions aux associations. Tout cela pèse sur la vie et les orientations budgétaires des universités.

Ce rapport est inquiétant. Pour un établissement mis sous le feu des projecteurs, combien d’universités sont sous le joug d’une minorité qui impose sa loi et fait la chasse aux "dissidents" ?

On parle d’islamo-gauchisme, mais ce terme n’est pas nécessairement adéquat. Il vaudrait mieux parler de fascisme et de totalitarisme qui se répandent dans les facultés : des jeunes biberonnés depuis leur plus jeune âge au gauchisme refusent tout jugement discordant, toute pensée déviante. Ils se croient investis de la vérité, la seule et unique. Ils constituent une menace grave qui sera difficile à contrer. »


***


Il est en effet bien tard. Tout cela devra sans doute se régler autrement qu'avec des admonestations...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

14 Mai 2021, 10:40 Message

D'un directeur de collection chez Hatier :

Image


De toutes façon, puisqu'on ne peut guère baisser plus encore le "niveau", on le leur donne déjà depuis un bail...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

19 Mai 2021, 21:59 Message

La manif contre l’islamophobie dans des manuels scolaires (Valeurs Actuelles)

Le sacre de Napoléon bientôt remplacé par la naissance du Prophète dans le programme de l’Éducation nationale ? Le manuel scolaire de première bac pro en prend le chemin. Les éminences grises de l’Éducation nationale ont eu la lumineuse idée de porter au pinacle le rassemblement des islamistes du 10 novembre 2019. Pour rappel, des députés LFI, Jean-Luc Mélenchon et Adrien Quatennens en tête, avaient participé à cette manifestation aux accents islamistes, menée à l’appel d’imams sulfureux. Dans le manuel scolaire précité, la réunion des islamo-gauchistes de service devient une simple “marche contre l’islamophobie”. Cris d’“Allahou akbar”, port d’étoile jaune pour comparer le sort des juifs de 1940 aux musulmans d’aujourd’hui... : de nombreux totems de l’islamo-gauchisme avaient pourtant été brandis ce jour-là, où toute l’engeance des complices de l’islam politique s’étaient réunie pour vociférer la haine de la France. Les Jean Moulin du XXIe siècle seront-ils Yassine Belattar et Marwan Muhammad ? Le cap est bientôt franchi. À ce rythme-là, le 10 novembre 2019 remplacera le 14 juillet 1789 dans la mémoi

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

20 Juin 2021, 08:31 Message

Où l'on voit l'immense autorité de Blanquer and co sur les brigades militantes qui constituent l'essentiel de l'ossature de leur ministère.

"Je suis vivant.e"

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

23 Juin 2021, 13:31 Message

«Fin de l’égalité des candidats aux concours: se rend-on compte de ce qui se prépare?» (Le Figaro)

« Les enragés de l’égalitarisme ont tant et si bien fait qu’ils sont parvenus à dégrader à peu près tout ce qui marchait dans l’enseignement en France. Mais, jusqu’à présent, ils n’avaient pu toucher aux grandes écoles. C’est la raison pour laquelle, sans doute, le pays compte encore un fort contingent de scientifiques, d’ingénieurs et de managers de bon niveau. Hélas, ce dernier bastion est désormais menacé. À l’initiative de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, on risque d’altérer profondément les concours d’entrée des écoles en distribuant des "points bonus" aux étudiants boursiers sur le seul motif qu’ils sont boursiers. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

24 Juin 2021, 08:38 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

25 Juin 2021, 17:07 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

29 Juin 2021, 09:51 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

2 Juillet 2021, 15:12 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

3 Juillet 2021, 08:47 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

6 Juillet 2021, 17:14 Message

...et pas qu'elle.

Image

Messages: 1093

Re: Pourquoi l'école est foutue

7 Juillet 2021, 21:44 Message

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/07/07/tue-par-linflation-la-crise-terminale-du-baccalaureat/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=les-derniers-articles-du-courrier-des-strateges_164
Tué par sa propre inflation: la crise terminale du baccalauréat
"A 95% de succès en filière générale et 88% en filière technologique, le baccalauréat a vécu. La crise du COVID-19 n'explique pas tout. Le décalage croissant entre l'ambition de mesurer la personnalité des élèves en plus des connaissances et la réalité sociologiques toujours plus hétérogène de la société a conduit, tout simplement, à la dévalorisation, désormais achevée d'un diplôme qui était autrefois le sésame de l'accès à l'enseignement supérieur et la vie professionnelle. Un clou de plus est planté dans le cercueil du pacte républicain. Et comment ne pas adhérer au constat très sévère de Roger Chudeau, inspecteur général honoraire, dans une note publiée ce jour: "La persistance et la pérennisation de la fracture sociale au sein même de l’école est le problème essentiel de notre système éducatif. De cette question fondamentale pour l’équilibre même de notre société, il n’est nullement question dans la réforme Blanquer du lycée et du baccalauréat. Avec le nouveau baccalauréat dont les sessions 2020 et 2021 sont les tristes prémices, nous aurons un bac « modernisé », certes, mais dévalorisé et sans portée"
Une imposture qui sera payée un jour, surtout par les plus vulnérables

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

9 Juillet 2021, 07:44 Message

Agag-Boudjahlat, enseignante, ne pourra faire sa rentrée scolaire en septembre

« Pour la première fois depuis 17 ans, je ne ferai pas la rentrée scolaire de septembre prochain. On m’a octroyé avec une grande générosité un congé de formation qu’il ne m’était pas venu à l’esprit de solliciter…

Un climat de terreur s’est abattu sur mon collège, j’ai été la cible depuis novembre dernier d’une campagne de harcèlement implacable, motivée politiquement, orchestrée par un commissaire politique syndicaliste déchargé mais faisant des heures sup… aidé par un cerbère vexé et permis par la passivité de personnes avec qui je travaillais depuis 10 ans mais qui d’un coup me trouvaient infréquentable.

Cela a commencé par une lettre ouverte me mettant en danger. Puis une demande formulée auprès du recteur pour m’imposer de ne plus m’exprimer dans les médias et sur les réseaux.

Puis encore changement de stratégie : un marquage à la culotte pour déduire que ce que je disais visait spécifiquement mes collègues.

Et enfin, le plus odieux, le plus crade, le plus mensonger : ne pouvant s’appuyer sur les élèves et leurs parents avec qui je m’entends extraordinairement bien, le lyncheur a coache une collègue à qui j’ai adressé la parole 3 fois en 4 ans, pour qu’elle m’accuse de harcèlement

M’attribuant la responsabilité de ses dizaines et dizaines d’arrêt maladie. Quand elle était arrivée, on lui avait demandé pourquoi elle était devenue prof. Elle avait répondu : « pour deux raisons, juillet et août »… vous voyez le genre … mon chef a été convoqué par la police.

Et cette prof dont j’ai dû consoler plusieurs élèves qu’elle avait fait pleurer, qui ne faisait rien à part passer des films (Harry Potter au premier trimestre, puis d’autres films à partir de mars) a eu sa mutation en récompense de ses actes et de son excellence !

Personne ne lui parlait , elle est d’un coup devenue très populaire après sa plainte contre moi. Merci la FI. Merci la CGT Éduc’action. Restez entre vous. Moi je considère que je sers l’Etat et que je suis payée pour faire progresser mes élèves. Pas pour réaliser le grand soir tout en me gavent d’heures sup sans bosser à temps plein.

J’ai un conseil et cela me tord le bide de le dire : parents, vous avez raison de mettre vos enfants dans le privé dans lequel ces syndicats gauchistes ne font pas passer leurs intérêts avant ceux de vos enfants.

Quand j’ai fait venir Riss, en payant le billet d’avion de ma poche, le secret total a été imposé. Pas par peur d’une attaque terroriste hein. Par peur d’un coup d’éclat de ces quelques collègues. Je voulais en faire profiter tous les troisièmes, seules mes deux classes ont pu montrer leur travail exceptionnel, et discuter avec Riss, d’une manière si intelligente… il m’appelait que satisfaire aux attaques personnelles et politiques de syndicats extrémistes ( qui défendent par contre les profs alcooliques, violents, pervers ) permet aux instances de l’éducation nationale d’avoir la paix sur des sujets autrement plus importants : quelle inclusion quand on nomme une AESH pour 3 enfants reconnus MDPH, autiste, trisomique, multi dys ? Avec des classes à plus de 27 élèves ?

Les profs s’épuisent, les élèves aussi. Les parents découragés fuient le public. Nous n’avons même plus ceux de la classe moyenne. Cela arrange les affaires des hauts fonctionnaires inamovibles qui appliquent les exigences de l’OCDE. L’école est un marché. Un business. Et l’école publique ne doit s’occuper que des élèves les plus difficiles, pardon les plus en difficulté. Cela coûtera moins cher. L’Etat paie les profs du privé. Les collectivités territoriales entretiennent les bâtiments , les subventions pleuvent. Et ce que les parents paient : c’est que du benef dans l’entre soi.

Je vais donc faire une formation . Je ne sais encore vraiment dans quoi, j’aimais mon travail. Mais c’est la prime à la casserole dans l’éducation nationale… je ne dois mon salut qu’au soutien du ministre Blanquer. Sans lui, j’aurais été mise à pied. Sur de fausses accusations. Alors je lui serai toujours reconnaissante. Et je rêve que soit appliqué en France le spoil system américain : avec le départ des politiques ayant perdu les élections, partent aussi les hauts fonctionnaires.

C’est un beau métier oui. De plus en plus dur. Mais l’autorité paie, les élèves ont en besoin et l’approuvent. Le travail, l’effort, l’ambition, l’ouverture culturelle plutôt que les conneries demagos (rap etc) renforçant l’assignation à résidence.

J’avais une règle simple que je soumettais à mes collègues : ce que vous apportez vous à vos enfants, vous devez encore plus l’apporter aux élèves défavorisés. Parce que la démagogie gauchiste de certains profs n’a qu’un but : protéger leurs enfants de la concurrence des autres gamins sur le marché scolaire et celui de l’emploi.

Je ne suis pas fille de prof. Je sais ce que je dois à l’école et à mes profs. Et c’est ce que je donne aux élèves. Je continuerai . Soit en restant prof, soit … »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

9 Juillet 2021, 09:58 Message

«Tu files des points, cherche pas à comprendre»: au brevet, les consignes de bienveillance exaspèrent les correcteurs (Le Figaro)

« Après les professeurs de lycée, ce sont les correcteurs des épreuves du brevet qui se plaignent des demandes de "bienveillance" dans la notation, prônée par l’Éducation nationale. Selon eux, elle dissimule les lacunes abyssales des élèves.

"Alors la dictée, si c’est mauvais mais que vous sentez que l’élève maîtrise globalement assez bien les accords, vous pouvez rajouter 2 ou 3 points." Ce professeur de français dans un collège normand relève avec amertume les consignes de «bienveillance» demandées pour la correction du diplôme national du brevet (DNB) de 2021, dont les résultats 2021 viennent de paraître. Des directives ministérielles qui exaspèrent beaucoup d’enseignants.

Les résultats étaient déjà stratosphériques en 2020, avec 90,5 % des candidats au DNB admis, soit une hausse de 4 points par rapport à 2019 (86,5 %). Mais les épreuves n’avaient pas eu lieu en raison du Covid. Cette année, avec les consignes de bienveillance, les résultats sont également exceptionnels. Les consignes de correction données oralement aux membres du jury vont dans ce sens, en incitant les professeurs à une indulgence dans la notation, quel que soit le niveau des copies.

Ce qui a le don d’énerver les enseignants les plus consciencieux. Dans les consignes distribuées à des correcteurs du Doubs (25), il est précisé: «Quand un élève a réalisé de façon satisfaisante un exercice, on n’hésitera pas à lui attribuer l’ensemble des points.» Le document différencie les «attendus» que l’élève devrait maîtriser, et des «éléments de valorisation», dont «la prise en compte permet de compenser d’éventuelles faiblesses».

Marie, professeure de français dans un collège du Nord (59), sait que tous les élèves n’ont pas pu étudier le programme en entier. Elle rappelle pourtant que le sujet de cette année devrait avoir été traité en 4e. "Je veux bien être bienveillante, mais on a un minimum d’exigence." Selon elle, la bienveillance est surtout une façon de "contrebalancer le fait qu’il n’y ait pas le même niveau dans tous les collèges".

Pour Fiona, professeure de français dans un collège du Calvados (14), cette bienveillance est plutôt une façon pour le ministère de ne pas perdre la face. "C’est insoutenable pour un gouvernement d’avoir des élèves qui réussissent très mal. Ça voudrait dire que l’enseignement n’est pas bon." Pour cette enseignante, "ce n’est pas les élèves qui ont changé, c’est le temps qu’on leur consacre qui a diminué". Elle insiste sur le fait qu’il faudrait plus d’heures de cours pour traiter entièrement le programme, et non pas plus de bienveillance.

Un enseignant d’histoire-géographie résume ainsi: "Tu files des points. Cherche pas à comprendre" Pendant le bac, le ministère précisait déjà que «des consignes de bienveillance seront transmises aux jurys, au regard des circonstances particulières de cette session». »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

14 Juillet 2021, 13:46 Message

Propagande. Comment éduquer les collégiens rennais à l’immigration ? (Breizh info)


« Que cela est joliment dit ! "Résidence d’artiste", "lettres à l’ailleurs", "travail scolaire", "raconter la distance et l’amour des siens", l’enfer progressiste est toujours pavé des meilleures locutions.

Ceux qui ont écouté l’émission de Morgane Soularue sur la radio rennaise Canal B ce samedi auront été attendris par la belle histoire : les élèves de sixième D du collège Clothilde Vautier de Rennes ont joué cette année les journalistes en herbe pour raconter une formidable aventure : le récit des expériences vécues par 14 élèves « allophones » (=immigrés) de la section UEP2A (unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants) de leur collège. Ceux-ci s’exprimaient dans le cadre d’une "résidence d’artiste" organisée avec l’association l’Age de la Tortue et soutenue par le service Action culturelle du Département 35. L’âge de la Tortue étant cette association rennaise qui a, cette année, produit "l’encyclopédie des Migrants" avec le concours du Conservatoire et de la ville de Rennes. L’encyclopédie des Migrants aura d’ailleurs été l’élément inspirateur de la "résidence".

Selon le département d’Ille-et-Vilaine, cette opération menée au collège Clothide Vautier a été l’occasion "pour les jeunes [immigrés] de questionner les notions de distance et de migration à travers le prisme de leur histoire personnelle."

Pour cela, les jeunes malheureux étaient accompagnés de la metteur en scène espagnole Paloma Fernandez Sobrino. Sur le site du département 35, celle-ci exprime sa motivation à travers… son expérience personnelle : "Ici, et même si je suis espagnole, j’ai le sentiment d’être migrante, la culture est différente ici, ce n’est pas la même manière de manger, de marcher dans la rue, de parler..". Mais oui, mais oui, tout le monde il est migrant !

Afin de bien faire profiter aux jeunes Bretons des malheurs du Tiers-Monde et de leur faire comprendre pourquoi ils sont "enrichis" à marche forcée, la résidence d’artiste aura été prolongée d’un travail de journaliste des sixième portant sur cette formidable initiative.

Le Département d’Ille-et-Vilaine soutient chaque année une quarantaine de résidences artistiques dans les collèges du 35, dont celle-ci. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Pourquoi l'école est foutue

15 Juillet 2021, 09:42 Message

Image


Ah, si l'on touche à Henri IV, on se réveille ? Ou plutôt on entend maintenir ses privilèges ?

PrécédenteSuivante

Retourner vers École, éducation