Afficher le sujet - Pourquoi l'école est foutue

Pourquoi l'école est foutue

Sur l'école, et ses alternatives
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

8 Juillet 2020, 09:16 Message

La mascarade à son comble, cette année ; réussite au bac de plus de 91% avant rattrapage, 13% de mieux que d'habitude — et pourtant, des %, il n'en restait guère à gratter... Le tout avec la complicité criminelle de toute la classe des "profs".

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3941

Re: Pourquoi l'école est foutue

8 Juillet 2020, 09:28 Message

Autrement dit : par temps de confinement, lorsque les enseignants sont absents et les établissements scolaires fermés, les élèves deviennent plus intelligents. Une sorte d'épiphénomène humain, dans la lignée de Pierre Teilhard de Chardin.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

9 Juillet 2020, 10:05 Message

P.S. : 80% d'augmentation des mentions "TB"...


***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

10 Juillet 2020, 09:03 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

27 Juillet 2020, 08:09 Message

Les cours de récréation “non-genrées” de plus en plus répandues dans les écoles (Valeurs Actuelles)

« Grenoble, Rennes, Bordeaux, Trappes… En vue de la rentrée de septembre, plusieurs écoles entreprennent de réorganiser les cours de récréation de leur établissement, pour qu’elle soient "non genrées", rapporte BFMTV. Pour ce faire, le maire écologiste de Grenoble (Isère) Éric Piolle avance un leitmotiv : "Débitumiser, dégenrer, végétaliser, potagiser". Le but pour l’édile, changer un espace "trop réservé aux pratiques des garçon", selon lui, en une zone qui ferait également la part belle aux filles. »

De la technique du voleur chinois qui, toutefois, claironne le discours idéologique qui va bien. Des ravages de la publicité.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

28 Juillet 2020, 09:02 Message

Arash Derambarsh et son doctorat plagié : toujours aucune démission, ni dans le monde politique, ni à l’université ? (Bd Voltaire)

« Pour qui a un jour – enfin, c’est souvent plusieurs années – transpiré sur une (vraie) thèse ou suivi de près ou de loin un enfant, un conjoint, un ami dans cette exaltante mais éprouvante aventure intellectuelle, le scandale de la thèse plagiée du sieur Arash Derambarsh est profondément révoltant. Surtout à l’heure où des thèses de très grande qualité ne permettent plus à leurs auteurs d’enseigner à l’université alors qu’on découvre tous les jours qu’y prospèrent des personnalités médiatiques choisies sur des critères bien éloignés des compétences académiques.

C’est donc le conseil académique de l’université Paris-I – Panthéon-Sorbonne qui, le 21 juillet, se fondant sur "une enquête approfondie résumée en 40 pages" (Le Monde), a retiré à Arash Derambarsh son diplôme obtenu en 2015, qui lui avait permis de devenir avocat. Il a été aussi radié du barreau. Par ailleurs, l’université précise que la fraude a pour "fait aggravant" le refus de l’intéressé de la reconnaître, ainsi que la "production de versions falsifiées de la thèse devant la section disciplinaire".

On lira dans l’enquête du Monde l’étendue de l’escroquerie : jury de complaisance proche du candidat, absence de rapport de soutenance, mention très honorable (on n’a peut-être pas osé aller jusqu’aux félicitations ?), classement "confidentiel" de la thèse pour plus de trente ans (fait très rare).

Il faut donc rendre hommage aux lanceurs d’alerte de "Thèse et synthèse" qui ont levé le lièvre Arash Derambarsh, demandant à l’université Panthéon-Sorbonne d’enquêter. Sans eux, l’élu divers droite de Courbevoie poursuivrait une médiatique carrière d’avocat et d’élu, auréolé de son titre prestigieux. Faisons un rêve : vu sa tendance politique, ses origines, son réseau, on n’aurait pas tardé à le voir au gouvernement.

Mais voilà, à cette heure, on attend toujours la démission de cet édile de Courbevoie. Il conteste la décision, c’est son droit, mais le maire de Courbevoie a peut-être son mot à dire, non ? On est aussi surpris que d’autres sanctions-démissions n’interviennent pas, notamment dans les monde universitaire et politique. Dans ce jury de thèse siégeaient, à côté d’universitaires, un certain Francis Spizner, célèbre avocat de Nicolas Sarkozy et maire du XVIe arrondissement de Paris depuis un mois, et Frédéric Lefebvre, ancien ministre et député LR, aujourd’hui membre de LREM.

Faut-il rappeler que faire partie d’un jury de thèse implique de lire la thèse et d’évaluer sa valeur, en toute responsabilité ? En tout cas, l’affaire révèle que le jeune loup de la droite centriste du 92 avait su trouver de beaux parrains.

Pour sa défense, le docteur-plagiaire a affirmé : "Si moi je suis dans la fraude – je ne le suis pas –, alors la Sorbonne est complice puisqu’elle a validé toutes les étapes de ma thèse". Pas faux. Et, sans aller jusqu’à incriminer toute l’institution, il est clair que le docteur fraudeur n’est pas le seul à devoir rendre des comptes, et sa toge. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

30 Août 2020, 08:23 Message

Circulaire de rentrée 2020 : un conditionnement idéologique en marche (Bd Voltaire)

« La phrase introductive de la circulaire de rentrée 2020 se termine par "leur bien-être et la justice sociale". Plutôt que ces deux termes ambigus et invasifs, on attend de l’École qu’elle apprenne à nos enfants à acquérir des méthodes individuelles et collectives de travail productif et créatif, à assimiler des connaissances, à révéler des talents, à penser librement. C’est tout le contraire qui s’est passé, ces dernières décennies, dont témoignent le contenu sans cesse appauvri des livres scolaires, des programmes au contenu non scalaire selon des méthodes non spiralaires, source de futures colères.

Cette circulaire énonce une suite d’incantations pour un monde merveilleux et harmonieux de Bisounours que dément quotidiennement et avec violence la situation réelle de la société française, en phase d’implosion civile alimentée, justement, par la baisse du niveau d’éducation générale de la population française de souche, confrontée à des populations immigrées en proportion croissante, indifférentes ou hostiles à la culture française. Par l’effet d’une politique prétendument inclusive, qui exclut la majorité et sape les fondements de la société.

Les perles de communication institutionnelle contenues dans ce document, suite indigeste d’adjectifs indéfinis et de poncifs infantilisants à la mode progressiste, conforme au diktat multiculturaliste, sont trop nombreuses pour les rapporter ici. Le lecteur appréciera ce texte fourre-tout et ultra-défensif qui vise à l’évidence à désamorcer les critiques et à couvrir les autorités politiques. C’est bien de pratiquer la pensée positive ; c’est mieux si elle est bien orientée et agissante.

Le message caché de cette circulaire, c’est "Circulez, y a rien à voir" »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

1 Septembre 2020, 13:50 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

1 Septembre 2020, 13:54 Message

Le participe passé ne doit plus être au programme, depuis longtemps :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

2 Septembre 2020, 09:28 Message




Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

3 Septembre 2020, 09:07 Message

Nouveau programme de philosophie en terminale : le formatage des cerveaux continue ! (Bd Voltaire)

Sans surprise. Feng est un brave professeur de philosophie "à l'ancienne", mais comment ne pas se dire que tout cela n'a désormais plus aucune importance ? Le Désastre est tel, et si accompli... peu importe la Terminale, c'est le CP qu'il faut reprendre de fond en comble, puis tout le primaire. La suite... dans des années, voire des décennies.


« Mais le plus tragique reste à venir : à la fin du manuel se trouve une référence éminemment "philosophique". Un encart clairement hagiographique : "L’exemple de Kery James [rappeur d’origine guadeloupéenne, né en 1977, converti à l’islam et vigoureusement engagé en faveur de la cause palestinienne] : on trouve, dans plusieurs des chansons de Kery James, la revendication d’un message de vérité, conçu comme risqué et presque sacrificiel, dénonçant ce que le rappeur considère comme des hypocrisies de la société française envers les minorités. Dans la chanson “Racailles” (2016), Kery James assume un positionnement très directement politique. Dans ce procédé, la revendication du dire-vrai est centrale vis-à-vis de ses pairs qui font du rap 'commercial'. " Après quoi, une invite à faire de l’exégèse via des questions étonnantes, comme s’il s’agissait bel et bien d’un texte sacré. Ou quand le cheminement philosophique se mêle à des tropismes sociologiques : du "en même temps" à bon compte.

Enfin, tout est plus clair quand on constate qu’un des deux principaux auteurs de l’ouvrage enseigne dans un lycée public de Sarcelles. Dans tous les cas, les raccourcis idéologiques sont flagrants, et sans que personne ne trouve à y redire. Comme il est loin, donc, le temps de Socrate et de Platon ! Puisque aujourd’hui, se taire et laisser faire font légion au royaume de l’hypocrisie et de la soumission tacite. En somme, rien de commun avec la philosophie. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

8 Septembre 2020, 08:31 Message

L’urgence climatique, les révolutions arabes ou des textes de littérature écrits par des femmes, autant de "nouveautés" qui ont fait leur entrée ces dernières années dans les classes.

Depuis 2013 et la création de cette instance pour permettre plus de transparence, le Conseil supérieur des programmes (CSP) donne des avis et formule des propositions à la demande du ministre. Il réunit trois députés et trois sénateurs, deux représentants du conseil économique social et environnemental (CESE) ainsi que huit personnalités qualifiées, détaille la rue de Grenelle. Ces dernières sont “nommées par le ministre de l’Éducation nationale pour leur excellence dans leur domaine et leur connaissance du système éducatif”, précise le site du ministère de l’Éducation nationale.

En littérature, faut-il se cantonner aux classiques ou laisser la possibilité d’étudier des textes d’auteurs encore vivants? En arts plastiques, l’art contemporain peut-il trouver sa place aux côtés des chefs d’œuvre de Léonard de Vinci ?

Selon Dominique Raulin, spécialiste des sciences éducatives, il est impératif que les programmes scolaires répondent aux évolutions de la société. « En mathématiques, nous avons tous appris le théorème de Pythagore, mais cela ne nous sert à rien dans le quotidien. Ne vaut-il pas mieux développer des compétences qui seront liées à un usage concret des mathématiques dans la vie quotidienne? »

“En réalité, les ministres ne veulent pas donner leur nom à une réforme et ce n’est pas une fantaisie de leur part que de vouloir changer les programmes. Comme sur l’urgence climatique ou les questions de genre, l’opinion publique demande à ce que l’école se saisisse de ces sujets. Que ce soit en littérature, SVT, physique ou histoire, les programmes doivent refléter l’évolution des savoirs savants et les enjeux nouveaux qui se présentent.”

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

18 Septembre 2020, 08:45 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 474
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Pourquoi l'école est foutue

18 Septembre 2020, 21:44 Message

Quelle histoire exotique !

("fille de l'oncle", ça passe mieux que "cousine".)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23909

Re: Pourquoi l'école est foutue

21 Septembre 2020, 09:41 Message

Image

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers École, éducation