Afficher le sujet - Le suicide Français

Le suicide Français

Ce qu'il en est, et la volonté de demeurer dans cet être
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: Le suicide Français

9 Octobre 2014, 11:03 Message

...et qui le protège un peu.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3762

Re: Le suicide Français

9 Octobre 2014, 11:05 Message

... jusqu'à la gauche !


Et un peu à droite aussi.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3762

Re: Le suicide Français

9 Octobre 2014, 11:08 Message

...et qui le protège un peu.


Ça… Je n’en suis pas sûr.

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

9 Octobre 2014, 11:15 Message

...et qui le protège un peu.


un peu beaucoup car le succès et l'argent sont quand même des valeurs sacro-saintes de notre époque !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3762

Re: Le suicide Français

9 Octobre 2014, 13:00 Message

Je trouve ce long acte d’accusation de Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de Libération, remarquable en ce sens qu’il représente une façon typique qu’ont les totalitaires d’instruire procès à leur ennemi en dénonçant ce qu’il ne dit pas et en réinterprétant l’histoire comme ils falsifient le réel...

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

9 Octobre 2014, 20:06 Message

Débat Zemmour-Duhamel sur RTL.

Zemmour est vraiment trop gentil. Une fois de plus le temps de parole de Duhamel dépassa largement celui de notre champion. Rien à retenir de cette confrontation stérile sauf que Duhamel nous raconte depuis 40 ans le même conte à dormir debout.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3762

Re: Le suicide Français

10 Octobre 2014, 09:27 Message

Communiqué du MRAP

« Dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 octobre, sur France 2, dans le cadre de l’émission « on n’est pas couché », le journaliste d’extrême-droite Eric Zemmour, s’est livré à de nouveaux débordements racistes, anti-musulmans, négationnistes et homophobes à l’occasion d’une campagne de promotion de son dernier livre organisée par la chaîne publique.
Théorisant sur l’impossibilité du « mélange » entre « français et arabes », il prophétisait la guerre civile. Il comparait l’immigration avec l’invasion allemande durant la dernière guerre mondiale et s’inscrivait dans les théories du « grand remplacement » de Renaud Camus.
IL se faisait ensuite l’avocat du régime de Vichy qui aurait, selon ses termes, sauvé « 100 % » des juifs de France.
De fait Zemmour se voit attribuer le rôle de bouffon d’extrême-droite raciste et négationniste auquel les animateurs et la programmation opposent des intervenants modérés, censés défendre les thèses adverses. Ce jeu de ping-pong entre le bouffon raciste et ses contradicteurs, n’a pas pour vocation d’informer le public, mais de faire monter l’audimat de la chaîne pour ces émissions « d’information-divertissement-spectacle. »
Au mépris des lois en vigueur, le racisme n’est alors plus un délit, mais une opinion qui s’oppose à l’opinion adverse.
Les contradicteurs républicains, malgré leur bonne foi, jouent le rôle de faire-valoir du chroniqueur d’extrême-droite.
Les tribulations racistes, homophobes et sexistes d’Eric Zemmour – du Figaro à France 2 en passant par RTL et i-télé, – apparaissent alors comme une tribune permanente offerte à l’extrême-droite radicale, sous couvert de liberté d’expression.
Ces débordements de Zemmour ne sont plus tolérables, car trop c’est trop !
Le MRAP va en saisir le CSA, car il n’est pas acceptable que le racisme, l’homophobie ou le sexisme bénéficient d’une telle vitrine dans les médias télévisés. »

Administrateur
Messages: 32

Re: Le suicide Français

10 Octobre 2014, 10:41 Message

Pfiou, ils n'y vont pas de main morte !
Mais je crois qu'ils ont oublié les accusations de pédophilie et de torture sur de jeunes lapereaux.

En l'on voit que c'est la faute aux « modérés » (pas les musulmans, non, les intervenants).
Quant au MRAP, pas d’argumentation, as usual, ils ne savent que calomnier, diffamer et injurier.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: Le suicide Français

11 Octobre 2014, 08:15 Message

Il continue d'avancer, sur les allocations familiales à partir de 5 ', et Domenach qui ne dément pas vraiment... Se rend-on bien compte ?



Sinon, sur la politique économique allemande, et sur l'Europe :


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: Le suicide Français

11 Octobre 2014, 09:28 Message

Image


C'est pas un peu vichyste, cette caricature ?...

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

11 Octobre 2014, 10:16 Message

Pourquoi les gens de la doxa journalistique comme Joffrin et autres sont-ils des menteurs impénitents ?
J'aime l'expression "inquiétant succès". Tout ce qui est vrai et juste est inquiétant.

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

11 Octobre 2014, 10:57 Message

Cette discussion sur le Suicide Francais m'a rappellé une chose que je n'ai jamais réussi à accepter c'est que le refus absolu des pays occidentaux non-occupés par l'Allemagne d'accueillir des juifs chez eux conduisit à la mort des milliers d'entre eux et que depuis 1945 un silence de plomb prévaut sur cette infamie sans nom. La doxa préfére s'attaquer au Pape ou à Vichy ou à la France en général. Ces gens ne méritent en fait que notre mépris.

Vous me direz avec raison que le récit historique dominant est toujours celui que vainqueurs écrivent.

Messages: 3089

Re: Le suicide Français

11 Octobre 2014, 14:13 Message

J'avais manqué le papier que Théophane Le Méné a donné de l'émission de Ruquier du 4 octobre pour Figaro Vox. C'est un récit fidèle, vivant, aux remarques et commentaires d'un ton toujours juste. Vous pourrez le lire ci-après:

Eric Zemmour est, depuis la sortie du Suicide français, sur tous les plateaux de télévision, sur toutes les radios, il est de tous les débats, sur toutes les chaînes, sur tous les sites et blogs de la toile, il fait la une des quotidiens, la couverture des hebdomaires, la matière de quantité d'articles. En vérité, il est devenu incontournable. Il est partout invité parce qu'il assure l'audience des émissions auxquelles il participe. Et de ce succès, largement mérité et, sans-doute, pour lui, libérateur, il fait, partout, sans concession, l'usage que l'on sait. Il est en train de devenir une réfrence intellectuelle et d'acquérir une autorité politique indéniables. Et sa politique consiste, en tous points, dans la défense de l'héritage français. On ne peut que lui en savoir gré.


Tout avait pourtant si bien commencé. Laurent Ruquier arbitrait joyeusement, Léa Salamé et Aymeric Caron s'aimaient, Cécile Duflot performait et Bernard Kouchner s'enthousiasmait sur lui-même en même temps qu'il jouait sa scène de colère habituelle. Ainsi repartait l'émission «On n'est pas couchés» pour une nouvelle saison, dans la joie et la bonne humeur. Elle annonçait une année paisible, loin des tracas quotidiens. Et puis il a fallu qu'Eric Zemmour s'invite samedi dernier et nous ressasse ses vieilles rengaines: le monde, ce vieux rafiot à la dérive, la société postmoderne et ses déclinaisons multiculturelles, multisexuelles. En somme qu'il nous raconte à nouveau que la France se meurt et qu'avant c'était mieux. Une complainte qu'il avait même osé poser sur le papier dans un ouvrage au titre saisissant: «Le suicide français».

Cette intervention cathodique en aurait laissé plus d'un coi si l'on n'avait pu compter sur la présence salvatrice d'invités de marque, précisément soucieux de se démarquer d'un journaliste coupable de s'obstiner à nommer les choses, surtout quand elles sont déplaisantes. Car c'est bien de ce crime dont on juge Eric Zemmour coupable: ne pas voir dans l'embrasement des banlieues une manifestation festive de la diversité, ne pas voir dans la mort symbolique du père la fin d'une oppression séculaire, ne pas voir dans l'avènement du féminisme et des revendications des minorités la désinfection d'une France moisie.

Il fallait du dur pour porter l'estocade. Bien loin de la noblesse du duel à fleuret moucheté, ce fut l'ensemble des invités, sans exception, qui eurent droit à leur petit morceau de Zemmour. Daniel Cohn-Bendit joua de son capital sympathie et gueulard pour acculer dans les cordes celui qui représente son exact contraire: on n'en retint rien. La comédienne québécoise Anne Dorval essaya d'arracher quelques larmes en évoquant l'amour, la condition des femmes et tutti quanti: une engeance qui règne un peu partout comme une mélodie trop écoutée dont on n'arrive plus à se défaire. Même Michel Denisot, dont on connait la propension à ne pas mettre les mains dans le cambouis par une platitude légendaire, hasarda quelques piques en même temps qu'il racontait ses histoires à Avoriaz ou dans la poissonnerie de Gérard Depardieu qui borde la rue des Saint-Père. Puis vint le tour d'Aymeric Caron. Le plus célèbre des végétariens allait enfin pouvoir montrer qu'il avait des crocs et plastronnait, fier comme Artaban de montrer à son prédécesseur qu'il pouvait donner la réplique, malgré une inculture assumée et une hargne qui la mettait en exergue. Alors il attaqua sur les chiffres, les sources, s'attachant bien sûr à ce qu'Eric Zemmour ne puisse répondre. On a beau multiplier quelque chose par zéro, le résultat est toujours nul. Il eut mieux fait de lire le livre. Léa Salamé ne fut pas en reste. Sûrement, celle qui arbitra un temps le débat hebdomadaire entre Domenach et Zemmour, voulait-elle montrer qu'elle entrait dans la cour des grands. En parfaite réductrice, elle en vint à réduire Zemmour à sa judéité non acceptée ; en cause, sa vision de l'histoire de Vichy. Une étudiante en première année de psychologie aurait sûrement fait mieux. Un étudiant d'histoire en première année l'aurait volontiers corrigée.

La fin de l'émission arriva. Les arbitres de l'élégance retourneraient bientôt à leurs quartiers du boulevard Saint-Germain, rassurés d'avoir pu, ce soir, redonné un coup de rose à la sombre réalité qu'avait osé peindre Eric Zemmour.

Le sourire bright, le teint bronzé et la verve éloquente, on peut railler ce que dit Eric Zemmour sur les plateaux et s'imaginer que si le peuple pense mal, il faut changer le peuple. Mais l'histoire grecque est là pour nous rappeler ce qu'il en coûte de ne pas écouter certains présages. Eric Zemmour, sans aucun doute, est la Cassandre de notre siècle. Et la guerre de France ne doit pas avoir lieu.


François Hystérésis

Re: Le suicide Français

11 Octobre 2014, 16:14 Message

Eric Zemmour continue sa distribution gratuite, cette fois face à l'un des plus grands procureurs médiatiques du mondialisme heureux, mondialisme dans lequel nous sommes bien sûr tous sommés de nous fondre. Pour ne pas le nommer: Jacques Attali.

Il sont chez Taddeï. Attali, dans ses visions transcendantes, "voit des gens qu'essayent à faire leur vie et à rêver leur vie", et cela "tous les jours", "dans tous les pays où il se promène", c'est à dire dans "le monde entier". Le monde est son pays, c'est bien légitime ; le "nomade attalien" étalon, se promène beaucoup.

C'est là le cœur philosophique du dernier bouquin de Jacques, le grand penseur Total™ de notre temps, dans sa croisade contre ceux qu'il appelle: Les "résignés réclamants" (ces gens là, c'est nous :( ).



Attali est incontestablement le plus grand expert futurologue autoproclamé du paf, l'avenir est son domaine, souvenirs:

Dernière édition par François Hystérésis le 11 Octobre 2014, 18:00, édité 1 fois.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: Le suicide Français

11 Octobre 2014, 17:37 Message

Attali a bien perdu de sa flamboyance d'antan... Il doit se battre pied à pied pour refourguer son discours publicitaire, et il sort vainement énormités sur énormités. Le voici chantre du "soi-mêmisme" ! Ces "gens" sont des enragés du présent absolu et perpétuel.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Être français et le demeurer